Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

22/04/2012

Maddie : nouvelle image virtuelle de l'enfant à huit ans

Maddie, Madeleine McCannVoici l’image virtuelle de Maddie, 8 ans, avec l'aspect que l'enfant pourrait avoir si elle était toujours en vie.
L'initiative, à quelques jours du 5e anniversaire de la disparition de l'enfant, est partie du tabloïd britannique "Sunday Express", qui, comme il l'avait déjà fait par le passé, attribue à tort l'origine de l'image à des experts du FBI aux États-Unis. Ce n'est pas la première fois que tabloïd publie images virtuelles de Maddie, attribuant leur origine à de soi-disant experts liés ou appartenant à l’organisation nord-américaine.
Une manipulation qui nous a été confirmée par l'agent spécial Ross Rice, du FBI à Chicago.
"Le vieillissement virtuel de Madeleine McCann a été réalisé par Jovey Mae Hayes, pas par le FBI," écrivait l'agent en avril 2009 niant toute relation entre l'artiste et l'organisation.
Dans l’image publiée ce dimanche, Maddie, qui aurait maintenant huit ans, présente caractéristiques physiques plus définies, un nez plus long, les lèvres légèrement plus épaisses et un visage plus allongé — ce qui s'explique par la croissance naturelle des os du visage.
Selon le tabloïd, citant des "experts" non identifiés, Maddie aurait maintenant un aspect plus proche de l’adolescence, avec une ressemblance plus affirmée avec sa mère, Kate McCann.
L'enfant aurait maintenant les yeux et les cheveux avec une tonalité plus foncée.
La divulgation de cette nouvelle image virtuelle — la quatrième — coïncide aussi avec la campagne de promotion de la nouvelle version de "Madeleine", le livre de Kate McCann (plus de détails ici).
Pour rappel, Madeleine McCann a disparu le 3 mai 2007 à Praia da Luz, au sud du Portugal.
Selon ses parents, Kate et Gerry McCann, la disparition aurait eu lieu de l’intérieur de la chambre ou l’enfant dormait avec son frère et sa sœur.

Voir aussi "Tribune" par Duarte Levy

16/04/2012

Maddie : nouveau livre, mais toujours pas de solution au mystère

Madeleine McCann – "Maddie" – a disparu il y a presque cinq ans. Maintenant, via une habile campagne de promotion, ses parents se préparent à lancer la nouvelle version d’un livre qui n’a rien apporté à l’enquête. - Nada !
Cinq ans et quelques millions plus tard, deux équipes "Cold Case" travaillent sur le mystère sans y apporter aucune solution… Ceci explique cela.

À lire sur "Tribune"

16/06/2011

Nouveau procès en diffamation intenté au Portugal par les parents de Madeleine McCann

Manuel Luís Goucha, Paulo sargento e Hernâni Carvalho.pngSelon une citation en justice — que j’ai pu me procurer —, les parents de Madeleine McCann ont décidé de poursuivre en diffamation le psychologue Paulo Sargento, le présentateur vedette Manuel Luis Goucha et le journaliste Hernâni Carvalho.

Suite ICI

 

11/06/2011

Privé abandonne l’enquête

Arthur Cowley, un des derniers détectives privés engagés par les parents de Madeleine McCann, a confirmé avoir déjà abandonné l’enquête.

La suite ICI

12/05/2011

"Madeleine", selon les McCann

madeleine-by-katemccann.jpgLivre des parents de Maddie présenté aujourd'hui à Londres

Quatre ans après l’étrange disparition de Madeleine McCann, ses parents ont présenté aujourd’hui à Londres un livre intitulé du prénom de leur fille et qui raconte leur version des événements de cette étrange affaire.
Selon Kate McCann, ce récit – loin d’être une œuvre littéraire – vise à "transmettre la vérité" et sera traduit dans plusieurs idiomes, notamment en portugais et le français.
Malgré les réticences annoncées par le couple à propos des sessions publiques de présentation, le lancement officiel de "Madeleine" a été accompagné par une conférence de presse.
Au Royaume-Uni, la promotion du récit de Kate et Gerry McCann avait été confiée à un tabloïde qui aurait payé 200.000 £ (227.000 €) en échange de la primeur dans la publication de quelques extraits. Une opération qui, selon une source du quotidien, a eu "d’excellents résultats".
En plus d’une "bonne opération financière", l’accord trouvé avec le quotidien britannique a permis la promotion de "Madeleine" – tous les extraits préalablement choisis ont figuré en couverture du tabloïde et ont été repris par les médias du "monde entier".
Pour rappel, la disparition de Madeleine McCann a été signalée à la police de Lagos (Algarve), au sud du Portugal, la nuit du 3 mai 2007.
Entaché par déclarations contradictoires et un manque de collaboration des divers intervenants dans l’affaire – sans oublier l’ingérence politique et diplomatique - l’enquête officielle a fini par être mis en attente de meilleure preuve.
Une décision du ministère public portugais qui, techniquement, a levé le statut d’arguidos de Kate et Gerry McCann. Pour rappel, il s’agit d’un terme juridique portugais, qui n'existe pas dans beaucoup de pays étrangers, et qui signifie l’existence d’indices que les personnes visées ont commis un crime.

Tony Blair, Gordon Brown, David Cameron

Kate et Gerry McCann ont écrit au premier ministre britannique – le troisième à être ainsi connecté à cette affaire – pour lui demander la réouverture de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann.
L’initiative, que coïncide avec le lancement officiel de "Madeleine", est ressentie par certains comme une manœuvre de plus du couple pour promouvoir son livre et s’attirer la sympathie du public.
Selon un porte-parole du ministère public portugais, la lettre ouverte envoyée au 10 Downing Street "n’a aucune valeur auprès de la justice portugaise" – la juridiction officielle d’où dépend l’enquête.
Dans le document, Kate et Gerry McCann disent vouloir une révision "transparente et indépendante" de l’enquête que, rappelons-le, n’a jamais pu être conclu.
"La figure de la révision – dans le sens qu’ils prétendent - n’existe pas dans le droit portugais, cela a dû leur être dit par leurs avocats. Par contre, rien ni personne ne les empêche d’apporter au dossier les prétendus nouveaux éléments, ou de demander à se prêter à la reconstitution initialement suggère par la police judiciaire", conclut la même source.
Considérée comme une affaire d’État autre Manche, l’enquête à la disparition de Madeleine McCann a souffert de l’ingérence de plusieurs diplomates de haut rang et même de deux premiers ministres : Tony Blair et Gordon Brown.

Suivez aussi l’affaire Maddie, en français et portugais, sur www.duartelevy.eu