Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2007

« La vie humaine n’a pas de prix et nous allons continuer jusqu’à qu’on trouve Madeleine ».

d0b3b283cb8f9be17121e5f281059fa8.jpg

Um mois passé depuis l’enlèvement de Madeleine McCann de la chambre du complexe “The Ocean Club”, ou elle dormait avec ses frères, la PJ – Police Judiciaire portugaise – assure que les investigations vont continuer “au même rythme”, ceci malgré le fait « qu’il s’agit d’un enquête très cher, probablement le plus cher de l’histoire pour ce que concerne la disparition d’une personne, dans ce cas ci d’un enfant”. Qui l’affirme est l’Inspecteur-Chef Olegário Sousa en entrevue au « Diario de Noticias ».

"La Police Judiciaire dépense un maximum” avec cette investigation, reconnait l’Inspecteur-Chef, devenu aussi le porte-parole des autorités face a la médiatisation au tour de l’affaire. Olegário Sousa ne sait chiffrer les dépenses mais assure que les dépenses sont énormes. Il rajoute encore : « la vie humaine n’a pas de prix et nous allons continuer jusqu’à qu’on trouve Madeleine ».

Il ne faut pas oublier, affirme Olegário Sousa, que "pendant ce mois nous avons eu beaucoup de diligences sur le terrain: des contrôles, déplacements d’inspecteurs a plusieurs pays étrangers, examens en laboratoire, des milliers de kilomètres parcourus par nos voitures et notre personnel, sans oublier le travail fait au niveau de la communication et en informatique”. L’Inspecteur-Chef va plus loin et confirme que « il n’y a qu’un seule procès qui aurais coute plus cher à la PJ: le dossier Casa Pia (démantèlement d’un réseau de pédophilie au Portugal).

Pourtant, malgré les couts élevées, Olegário Sousa maintien sa décision de continuer avec les investigations “de la même manière, avec les mêmes moyens ». parce que même si beaucoup de jours sont passes, certaines portes se ferment mais il y a encore beaucoup de possibilités dans l’air, et beaucoup de travail à faire ».

L’Inspecteur-Chef de la PJ, après 30 jours, considère que “rien ne peux nous amener à penser que la petite Maddie soit morte”. La PJ sait que la petite à été kidnappé mais continue sans savoir le mobil exacte du crime et considere même plusieurs scenarios, inclue une demande possible de rançon.

"Nous continuons à admettre que celui qui a pris l’enfant pouvait vouloir demander une rançon mais qu’il aurais paniqué avec la médiatisation de l’affaire. Qui auraient le courage de demander de l’argent contre la petite, quand son image parcours le monde ? » - Questionne Olegário Sousa, pour qui il est encore plausible que « le kidnappeur puisse avoir1f9d3e3acf7784a37a0dc1637864a2c2.jpg l’enfant bien gardé, étant plus proche qu’on le croit ».

L’autre mobil pris en compte est celui des abus sexuels. « Le kidnappeur peux est un prédateur sexuel que, une fois satisfait, s’aurais débarrassé du corps ». On peut l’avoir enlevé pour l’adoption… Il y a encore la possibilité, « terrible, sans aucune doute » que le kidnapping soit lié à la pédophilie associé à la pornographie infantile. Mais tout est sous investigation... Olegário Sousa maintien sa détermination: « nous allons continuer jusqu’à qu’on trouve Madeleine ».

Les commentaires sont fermés.