Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

03/06/2007

Madeleine au Maroc: Conversation en arabe, entre portables, parlent d’une “fille blonde”

8d8885391f3916d6eb880c1198a07072.jpg

Les spécialistes britanniques en télécommunications, présents au Portugal et à participer dans les investigations de la PJ – Police Judiciaire portugaise – on identifié des conversations en arabe à propos d’une “fillette blonde”. La révélation à été faite ce matin par le journal People, qui appartient au groupe du Daily Mirror et Sunday Mirror.

 Les appels téléphoniques ou on parlait de la “fillette blonde” on été faits, en arabe, à partir d’un téléphone espagnol, prépaye (sans abonnement).

Le journal britannique avance encore que dans le même appel on fait référence, à plusieurs reprises, à un homme allemand, au Maroc, Pays-Bas et Allemagne. Une reference aux traversées maritimes de Tarifa, d’où, huit fois par jour, un bateau fait la traversée ver Tanger, au Maroc.
Ces pistes on été trouvées grâce au “système espion Echelon », un programme qu’arrive à « écouter des mots et frases-clés utilisées en conversations téléphoniques pour analyse ».

Les spécialistes britanniques on encore trouve des références à la visite des parents de Madeleine à Rome, ce que rajoute de l’importance à ces conversations.

Une source proche de l’investigation, cité par le journal, reconnais que l’information “est traitre très sérieusement” mais que le fait que les portables utilisées soient des prépayes, non enregistres, « difficulté leur localisation, ce qu’est frustrant ».

C’est la deuxième fois dans l’enquête que la piste pointe vers le nord de l’Afrique, ou une touriste norvégienne à dit avoir croise Madeleine, dans une station d’essence de Marrakech.

Mari Olli aurait vu une fillette blonde, en pyjama, en compagnie d’un homme à qui aurais demandé, en anglais: “Je peux voir ma maman? »

La police portugaise – nous avons la confirmation – à déjà envoyé plusieurs de ces agents vers le Maroc.

Deux agents de la police britannique, spécialistes en télécommunications, se trouvent a Praia da Luz afin d’identifier les registres des communications de portables en rapport avec le kidnapping de Maddie.

Déjà dans le passe cette méthode a été utilisée par la police avec des résultats probants.

Malgré le fait que la police britannique collabore dans l’enquête, et que plusieurs agents on été dépêchées au Portugal, la responsabilité de l’enquête continue dans les mains de la PJ portugaise.

Les commentaires sont fermés.