Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/10/2007

Police marocaine : Madeleine au Maroc "n’a aucun sens"

43e2c67fcecd6805eeec7e86c56f6a03.jpg"En 2006 ont estimé à plus de 3000 les enfants d’origine marocaine dans le milieux de la prostitution infantile en Italie", affirme un haut fonctionnaire de la police marocaine : "Presque tous les cas d'enfants amenés au Maroc le sont en rapport avec des cas de divorce, quand le père ou la mère, mariées dans un pays étranger, les apportent au Maroc".

Un membre de "Touche pas à mon enfant", une organisation marocaine qui combat la pédophilie, confirme cette situation et affirme à SOS Madeleine ne pas croire dans la possibilité que Madeleine a pu été amenée au Maroc par un réseau de pédophiles : "Il y a des centaines d'enfants blonds avec des yeux bleus dans la région de Rif".

Questionné à propos des conclusions de Metodo 3, l’agence espagnole de détectives qui allègue l’existence de forts indices de la présence de Madeleine au Maroc, la même source de la police marocaine à Oujda affirme que "les espagnols viennent à peine de découvrir qu’il y a des blonds au Maroc, comment pensez vous qu’ils vont connaître notre pays mieux que nous ?".

La pédophilie existe au Maroc, comme dans beaucoup d'autres pays, mais ce sont "les enfants marocains qui sont la cible des prédateurs, bon nombre d'entre eux sont des étrangers : 43 % des cas d’abus connues de la police ont été commis par des citoyens étrangers, originaires des pays européens", indique un rapport de l’Observatoire des droits de l’enfant à Rabat, une organisation crée en 1999 pour combattre la pédophilie.

Plusieurs cas importants, impliquant des touristes européens, ont été découverts ces dernières années. Trois citoyens français ont été arrêtés à Eurika, avec cinq films pornographiques avec des enfants marocains. "Chaque enfant était payé entre 18 et 45 euros. Nous avons une 'tolérance zéro' pour la pédophilie, mais la pauvreté fait de nos enfants une proie facile pour ce genre de touristes. Et l'idée d'amener les enfants étrangers - Maddie ou toute autre enfant - au Maroc, pour ceci, n’a aucun sens", affirme un haut fonctionnaire de la police à SOS Madeleine.

La présence de Madeleine au Maroc a été également jugée comme non crédible par Mark Williams-Thomas, ancien policier et directeur de WT Associates.

4d55ebb494a63f9d05feaf3e4b3857a0.jpgLa théorie de Metodo 3 - Madeleine a été enlevée, sur commande, par un réseau pédophile - "démontre un manque de connaissance des pédophiles et de comment ils fonctionnent", affirme l’analyste criminelle, Mark Williams-Thomas en déclarations au Daily Mail : "Ce que nous connaissons de la manière comme les pédophiles fonctionnent, suggère que si Madeleine aurais était enlevée par un prédateur pédophile la probabilité de qu’elle survivrait au delà des premières 48 heures, est très mince".

Si Madeleine est en vie, "elle ne serait pas dehors, dans la rue, ou elle serait repérée par le public. Elle serait cachée loin. Même dans les lointaines contrées du Maroc, personne ne risquerait qu’elle puisse être vue", conclu Mark William-Thomas.

Marita Fernandez, directeur de Metodo 3, l’agence engagé par les McCann, à dit aux journalistes "qu’il est absolument sûr que Madeleine est en vie. Les gens ont vu la tache dans son œil. Si on l’a vue, Madeleine n’est pas morte". Metodo 3 confirme également qu’ils ont des "pistes" qui peuvent résoudre le cas. Francisco Marco, directeur-général de Metodo 3, a fourni des détails plus spécifiques, y compris l'endroit présumé ou se trouve Madeleine, au Maroc, où elle aurait été repérée avec une vieille dame de 60 ans.

En attendant, la presse britannique fait état d’une nounou qui pretend avoir vu un suspect à proximité de l’appartement des McCann. Le suspect a été repéré en 2006, un an avant la disparition de Madeleine, publie le Daily Mail dans son édition de hier. La nounou aurais appelé, il y a quelques jours, la ligne mise en place par les McCann en Espagne, contrôlée par Metodo 3,  à qui elle a fait état de ce nouveau suspect.

Rif, est plus connue pour la drogue que pour la pédophilie

Le nord du Maroc, la région de Rif, est plus connue pour la drogue que pour la pédophilie. Ici le cannabis est cultivé au même titre que l’orge ou le maïs, contribuant à la survie de plus de 300.000 familles d’agriculteurs marocains.

a33eb1a854ee74758b581aba95c1c282.jpgIl suffit de visiter les alentours de villes comme Chefchaouen, Ketama, ou Ouezzane pour comprendre l’ampleur des plantations : des milliers et milliers d'hectares cultivés depuis toujours, d’où provient la majorité de cette drogue qu’ont trouve si facilement en Europe.

C’est ici, au cœur de cette véritable usine de drogue, à ciel ouvert, que la sûreté marocaine à initié les recherches de Madeleine McCann, déjà au mois de mai.

"S’il y a quelqu’un peut la retrouver, si jamais elle aurait été amené au Maroc, c’est bien la mafia de la drogue", reconnaît notre contact de la sureté à Chefchaouen : "il n’y a rien dans la région qu’ils ne savent pas, surtout s’il y aurait une fillette étrangère".

903c4b3dfa31e11076f2eac606e4ef4f.jpgC’est dans le barrage de Zoumi, par ou passe la plupart des transports de drogue, que la sûreté marocaine à fait leur approche. D’habitude, plusieurs tonnes de drogue traversent, en toute impunité, ce barrage. La police marocaine à commencé par effectuer la saisie de plusieurs tonnes de drogue, chaque jour, avant de faire passer le message : "si cette fille est dans la région, nous la voulons et en vie, autrement les saisies vont continuer". L’enjeu etait énorme car tout le nord du Maroc vit de ce commerce et les montants en questions représentent plusieurs millions par jour.

Mais la sûreté le confirme, "malgré toute cette pression, malgré toutes les recherches, ni même la mafia de la drogue à permis de retrouver Madeleine McCann", quoi qu’en dise Metodo 3.

Duarte Levy (Chefchaouen) & Paulo Reis (Lisbonne)

30/10/2007

La PJ se prépare aux étapes finales de l’enquête

a7d9d28fa19c611b95e249dad1b6ef00.pngPaulo Rebelo a convoqué pour demain, une réunion de l'équipe d’investigation qui travaille sur le cas Madeleine McCann, étant prévue la participation de Gonçalo Amaral, le coordinateur du Département d’Investigation Criminel que, précédemment, était en charge de l’enquête. Les derniers jours ont été très occupés pour Paulo Rebelo et son équipe, d'environ vingt inspecteurs, travaillant directement dans le cas. Récemment, un nouveau témoin est allé au Portugal et a été entendu dans les installations de la Police Judiciaire à Portimão. Ce témoin, une adolescente irlandaise, a vu Gerry McCann et Jeremy Wilkins en conversation, près de l'appartement d'où Madeleine a disparu, la nuit du 3 mai, mais elle est également sûre, qu’au même moment, il n'y avait aucun homme portant un enfant ou Jane Tanner dans les environs.

Paulo Rebelo a décidé de convoquer une réunion spéciale afin de procéder à une analyse finale des conclusions64da9a4f89ed535a9d0591c43f71c4ae.jpg préliminaires de l'enquête, après un examen soigneux de tous les éléments rassemblés, y compris les résultats des échantillons analysés au Forensic Science Service. Hier, une équipe d’investigateurs, dirigés par Paulo Rebelo, est retourné à l'appartement 5A, à l’Océan Club, pour vérifier dans le détail quelques aspects de ces conclusions. Après presque quatre heures à l'intérieur de l'appartement, Paulo Rebelo est parti vers le mirador proche de l'église avec un inspecteur de la police scientifique, pendant que le restant de l’équipe est demeuré livre de mouvements sans la surveillance des journalistes. Pour finir ils se sont rencontrés prés de l’Océan Club, pour partir, en deux voitures, vers les installations de Portimão, où Paulo Rebelo a eu une longue conversation téléphonique avec le directeur national de la Police Judiciaire, Alípio Ribeiro, avant de convoquer la réunion d’aujourd’hui.

Les dernières informations parues dans la presse portugaise indiquant que la police portugaise attendait toujours, la liste d'appels téléphoniques faits à partir de Praia da Luz, utilisant des téléphones portables des réseaux britanniques. Une demande avait été faite auprès de la police britannique afin de permettre à la police portugaise de vérifier les appels avec la liste de clients mais aussi avec d'autres personnes séjournant à Praia da Luz, depuis l’arrivée des  McCann, le 28 avril.

0e0b393cdba3ede5309ddca23e5d3c30.jpgCette réunion fait également suite aux premières informations publiques du déconfort du gouvernement portugais par rapport aux attaques violentes dirigées contre la police portugaise et le système judiciaire. Santana Carlos, l'ambassadeur portugais à Londres, critiquent l'attitude des médias britanniques, dans une entrevue au Times, à affirmé "qu’il y a beaucoup plus de cas d’enlèvement (au Royaume-Uni) qu’au Portugal, et que personne n’en parle pas, mais que ce cas (de Madeleine) a monté très, très haut".

Pour la première fois, les McCann on révélé, la semaine dernière,  qu’ils ont engagé une société espagnole de détectives privés, Metodo 3, pour aider à retrouver Madeleine. Cette societe, affirme Antena 3, a été engagée en août, avant que le McCann ait été mis en examen comme suspects formels dans la disparition de leur fille. La compagnie à mis à disposition du publique un numéro de téléphone et a publié un croquis d'un présumé kidnappeur, vu par un des amis du couple, Jane Tanner, moins de 30 minutes avant que Kate McCann a signalé la disparition de Madeleine.

10e77acce5b70919c0ad0e88e8ee6023.jpgQuelques jours à peine que la ligne téléphonique ait été installée, Marita Fernandez, le directeur général de Metodo 3, affirme aux médias espagnols que des témoins ont appelle confirmant que Madeleine McCann était vivante et au Maroc. Metodo 3 a également affirmé aux journaux qu'ils avaient trouvé un autre enfant enlevé, une fille blonde, américaine, dans les montagnes de Rif, la zone du Maroc ou ont trouve le plus grand nombre de nationaux aux cheveux blond, souvent avec des yeux bleus.

La loi qui règle le travail des détectives privés, en Espagne, exige que les informations relatives à un crime doivent être immédiatement transmises à la police. Un investigateur de la PJ a considéré "très étrange" qu'une identification sans équivoque de Madeleine, comme l’indique Metodo 3, pourrait être rendue disponible aux médias, au lieu de rester absolument confidentiel : "Ceci pourrait être une mise à mort, si l'enfant était aux mains d'un réseau de pédophiles,  comme les détectives9d6ec5d4841a75d4486cc8490c46884c.jpg espagnols ont affirmé comme étant également possible". (Voir sondage)

Les autorités marocaines ont expulsé, récemment, un citoyen britannique, après qu'il ait offert des grands sommes d'argent en l'échange de déclarations spécifiques au sujet d'une fille blonde, à plusieurs membres du personnel d'une station service à Marrakech - la même ville ou Interpol aura sa 76éme assemblée générale, du 5 au 8 de novembre.

Duarte Levy (Marrakech) & Paulo Reis (Lisbonne) 

English version  

29/10/2007

Dossier Madeleine à l’origine d’attaque xénophobe

6f5b518fca2f73185385fd8e50724f92.jpg(Mise à jour) La tentative de "déminage" de l’ambassadeur portugais à Londres, Antonio Santana Carlos, que dans une entrevue au Times avait appelé portugais et britanniques à travailler ensemble pour retrouver Madeleine, à provoqué aujourd’hui, dans le journal anglais The Mirror, un violent attaque xénophobe contre les portugais, provocant d’immédiat plusieurs plaintes de la part de citoyens britanniques auprès de la Press Complaints Commission, l’organisme que contrôle le travail des média outre-manche.

"Si vous voulez voir le retour de Madeleine, nous devons travailler ensemble et cesser de blâmer l’un ou l'autre… blâmer l'autre côté n’amène pas Madeleine auprés de ces parents", avait affirmé l’ambassadeur.

f107704cd677674ac25405b561c0891d.jpgXénophobe, Tony Parsons, un journaliste proche de Clarence Mitchell, accuse, justifiant le mauvais moment des relations diplomatiques entre les deux pays,  la police portugaise d’être "stupide et cruelle", qualifiant les inspecteurs de "porcs" et des "ordures". L’article, intitulé "Oh, up yours, Senor", termine demandant au diplomate de fermer sa bouche "stupide de mangeur de sardines".

Ancien négociateur des accords de la passation de Macao à la Chine, ou l’ambassadeur à travaillé régulièrement avec le gouvernement britannique – du a la situation de Hong Kong – Antonio Santana Carlos avait souligné son respect pour les McCann : "Nous ne perdrons pas l'espoir et c'est quelque chose que j'admire dans les McCann. Ils sont très déterminés".

(En photo : en haut, l’ambassadeur Antonio Santana Carlos, en bas, Tony Parsons)

Gerry McCann reprend le travail

5bd970f3573a29c15c475ec96523665b.jpg
Le retour de Gerry McCann au travail, prévu pour jeudi prochain, soulève au Royaume-Uni des voix de protestation, notamment après qu’un spécialiste en cardiologie aurait affirmé au Daily Mail, qu’il pourrait mettre la vie de ces patients en danger.

Presque six mois après la disparition de sa fille Madeleine, Gerry à obtenu l’accord du Conseil General des Médecins, organisme qui réglemente la profession.

8d106d9008c6a767c82e2125c0e879dc.jpgRoger Goss, directeur de Patient Concern  - une association qui défend les droits des patients – affirme que Gerry McCann "devrait être surveillé pendant trois à six mois", afin de garantir qu’il est en état de travailler.

"C'est un travail à haute pression et vous devez prendre des décisions difficiles. Je peux vous le dire par expérience personnelle que si votre esprit n'y est pas, c'est très dur", affirme un cardiologue au Daily Mail sous couvert de l’anonymat soulignant "qu’il peux craquer et faire des erreurs".

Mais les protestations, quoi que compréhensibles, sont prématurés car SOS Madeleine à pu confirmer auprès de l’hôpital - Leicester's Glenfield Hospital - que le retour de Gerry McCann n’implique pas, pour le moment, un contact direct avec des patients : "l’hopital a des règles et Gerry n'aura pas affaire avec des patients immédiatement. Ce sera d’abord un travail administrative".

 Police Judiciaire retourne à l'Océan Club

005b486ddb6cc7856ccdcc7f981b2969.jpgPaulo Rebelo, l’inspecteur de la Police Judiciaire (PJ) en charge de l’enquête à la disparition de Madeleine, est retourné cette après-midi à l’appartement occupé par la famille McCann au sein du complexe touristique Océan Club.

Accompagné de 5 hommes et d’une femme, l’inspecteur est resté trois heures dans73bcf524d2b08e093ea30399014cba83.jpg l’appartement après avoir fermé toutes les fenêtres de manière à empêcher les journalistes de regarder à l’intérieur. Paulo Rebelo s’est refusé à parler aux journalistes.

L’equipe de la PJ à quité l’Océan Club vers 18h00. Paulo Rebelo, accompagné par un élément de la police scientifique, à fait le chemin à pied vers le mirador, prés de l’Eglise de Praia da Luz.

Duarte Levy 

"Il faut qu’il soit marocain ou portugais"

Le portrait divulgué par le staff du couple McCann, représentant un homme basané aux cheveux noir, soulève des questions parmi le public en général, mais aussi auprès des autorités portugaises et britanniques. Le portrait à été fait par une artiste britannique qui aurais fréquenté les cours de formation du FBI et à été fait sur base du témoignage de Jane Tanner, une des amis des McCann présente à Praia da Luz la nuit ou la disparition de Madeleine à été signalé.

41adca2aad19570b5b783e47924c7296.jpg

Un officier de la police britannique, en déclarations à SOS Madeleine, affirme ne pas comprendre le but de la démarche : "ce témoignage est sérieusement mis en cause par d’autres témoins et, vu les différentes déclarations du témoin, ca risque de semer la confusion dans l’esprit du public", affirme le policier soulignant encore: "ont dirait qu’ont veux de force qu’il soit marocain ou portugais".

eef7684da919f47887c9618d95e5403e.jpgJane Tanner, dans ses déclarations à la Police Judiciaire, à deus reprises, affirme avoir vu, vers 21h15, un homme blanc, d’un 1,70m, âgé de 35 à 40 ans. Cheveux blonds, plus longs à l’arrière, et habillé d’un pantalon châtain clair et d'une veste noir. L’homme, au mois de mai, prend la direction de l’église. Plus tard, la presse cite à nouveau Jane Tanner disant que l’homme marchait vers la maison de Robert Murat.

Maintenant, dans le portrait divulgué, l’homme est différent : il n’à toujours pas de visage – ce que rend impossible son identification – mais ses cheveux sont devenus noirs, l’homme est basané et typé, genre portugais ou marocain. 

"Ca n’a aucune logique. Si eux ou leurs détectives ont eu des informations importantes à propos de leur fille, divulguer, en ce moment, ce portrait et affirmer qu’il y a des investigations privés au Maroc serait mettre la petite en danger", affirme cet officier britannique. "Toute information devrait passer par la police portugaise ou britannique, hors ce n’est pas le cas. L’expérience de la police prouve que, n’importe quel réseau, à supposer que c’était le cas, irait garder la petite en vie après ceci", conclu la même source.

27/10/2007

La police bloque le listing des appels téléphoniques des McCann

bb085a05b18bad44edca7a9ee9a78070.jpg

La police britannique bloque le listing des appels téléphoniques effectués par le couple McCann, et le groupe de ses amis, depuis le mois de mai. L’information à été confirmée aujourd’hui par un officier de la police de Leicester sous couvert de l’anonymat.

Malgré la demande reçue de la Police Judiciaire portugaise – faite dans le cadre de la procédure international – les autorités britanniques n’ont pas fait le moindre geste et les inspecteurs portugais commencent à s’inquiéter de la bonne volonté de leurs collègues outre-manche.

La Police Judiciaire voudrait procéder au croisement des appels téléphoniques effectués et reçus par Kate et Gerry McCann depuis la veille de la disparition de Madeleine, mais le couple, comme ses amis, ont des portables britanniques.

La demande de la PJ à été faite au mois de mai, dans les jours que ont suivi la disparition de la petite britannique, exactement au moment ou le couple et le groupe des neuf sont devenus suspect,  mais jusqu’à cette après-midi, et malgré plusieurs demandes officiels, le listing des appels reste bloqué à Leicester pour une raison inconnue mais que la même source confirme "ne pas être une situation normal et acceptable".

f3442177fc2db36da64341499d69ea2f.jpgLa demande à été faite par la PJ à la police britannique qui, à son tour, à fait la demande aux compagnies de télécommunications existantes au Royaume-Uni. "Nous avons bien reçu ces listings car la coopération avec ces compagnies est excellente mais après plus rien", affirme le même officier.

Ces informations sont considères très importantes car elles peuvent établir qui à contacté qui et à quel heure : "c’est à double tranchant, ca peux aussi bien innocenter un suspect comme indiquer un coupable", affirme l’officier à Leicester.

Pour rappel, l’inspecteur Gonçalo Amaral, à l’origine de la demande de la PJ au mois de mai, avait été écarté de l’enquête après avoir accusé la police britannique de protéger les McCann, ce qu’avaient provoqué les protestations immédiates des autorités britanniques.

60b91c9bdaa91eaabca8837fb07af4a8.jpgMême outre-manche le doute s’est installé et les britanniques – comme cette officier de police – commencent à accuser leur premier ministre, Gordon Brown, de protéger le couple McCann avec qui il entretien de bonnes relations au point de leur avoir cédé les services de Clarence Mitchell, responsable de l’unité de contrôle des média auprès du 10 Downing Street, ceci déjà au mois de mai.