Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/11/2007

Kate et Gerry McCann toujours suspects

 Ambassadeur britannique à la PJ

4120d0ec180f9986bfaec7bf89c04dc2.jpg

(Mise à jour 12H00) Quelques minutes à peine, après le retour à Faro de l’équipe d’experts que la Police Judiciaire avait envoyé à Leicester, que l’ambassadeur britannique au Portugal était déjà de visite dans leurs installations. La présence du diplomate, confirmée sur place par plusieurs journalistes, est en rapport directe avec le dossier Madeleine McCann et n’a pas été demandé par la police ou par les autorités portugaises. L’ambassadeur est resté une demi-heure avec la police.

L’équipe portugaise, dirigé par l’inspecteur Ricardo Paiva, est arrivé à Faro ce matin et s’est rendu immédiatement vers les installations de la Police Judiciaire afin de participer à une réunion avec Paulo Rebelo, l’inspecteur qui coordonne l’enquête, et Guilhermino Encarnação, le Directeur National adjoint, responsable de la PJ pour l’Algarve.

Ligne d'enquête reste la plus correcte

Sont tombés à terre les espoirs du couple McCann de voir son statut de suspects – arguidos - être abandonné dans la séquence de la rencontre entre les experts de la police scientifique portugaise et leurs collègues britanniques. De la rencontre, qui a eu lieu à Elderby (Leicester), la police portugaise est ressortie avec la conviction de que la ligne d'enquête suivie jusqu’à présent reste la plus correcte et, comme confirme une source proche de l’investigation, le statut de Kate et Gerry McCann ne va pas changer. Leur statut pourra même se prolonger jusqu'à ce que le Ministère Publique se décide d'avancer avec le dossier vers le tribunal.

C’est l’inspecteur Ricardo Paiva – donné comme l’homme de confiance de Paulo Rebelo – qui à conduit l’équipe portugaise, qui étais encore composé par les deux techniciens du laboratoire de la police scientifique, Luis Viriato et Fernando Viegas, mais aussi par Francisco Corte Real, le vice-président de l'Institut de Médecine Légale et expert qui accompagne le cas Madeleine depuis le premier jour.

Pendant la réunion, ont été comparés les résultats obtenus par le Forensic Science Service de Birmingham et ceux que les laboratoires portugais avaient obtenu dans la première phase des recherches. Les spécialistes portugais ont voulu aussi connaître les méthodes et procédures utilisées par le laboratoire britannique dans l’expertise des vestiges prélevés dans les deux appartements occupés par le couple McCann et dans la Renault Scénic loué pendant leur séjour à Praia da Luz. Les experts portugais ont également révisé les résultats des analyses concernant Robert Murat, notamment ceux des vestiges provenant de sa maison, ses voitures et de la propriété de son oncle.

6184e2e53254653603e9651ff72557a2.jpgDe retour au Portugal, qui à eu lieu plus tôt de ce qu'initialement était prévu, l’équipe d’experts à apporté des nouveaux résultats mais aussi les détails des diligences effectuées par leurs collègues britanniques, y inclut la liste d'appels téléphoniques des McCann, et leurs amis, pendant le mois de mai.

Le porte-parole du couple McCann, Clarence Mitchell, à réagi insistant à nouveau dans l'urgence de que les soupçons contre Kate et Gerry soient abandonnés: "Nous avons l’espoir de que cette rencontre puisse aider à écarter les soupçons contre le couple".

Contrairement ce qui le couple prétendait, son statut de suspects va ainsi se maintenir au delà de Noël, date qui était indiquée comme étant extrêmement important pour des raisons que le porte-parole du couple n’a pas voulu préciser mais qu’ont peux supposer comme étant liés au financement de leur défense et à la situation financière du "Madeleines Fund: Leaving No Stone Unturned Limited".

95c0ee1f23d4957cb93b75a214e2edfc.jpgAvec le renforcement de la ligne d'enquête en cours, les investigateurs disposent de huit mois pour conclure l'enquête, période après laquelle le dossier de l’enquête devient public, une imposition du nouveau Code de Procédure Criminelle.

Robert Murat, Gerry et Kate McCann ont été mis en examen avec la mesure de coaction la moins sévère, soit le terme d'identité et résidence. Murat a été constitué "arguido" le 14 mai (les huit mois finissent en janvier), et le couple McCann le 7 septembre, (leur délai finit en mai). Une des particularités du statut des trois suspects implique l’impossibilité de s’absenter plus de cinq jours sans l’accord de la police, ce que permet, par contre, le voyage que le couple McCann va effectuer demain matin vers une destination encore inconnue.

Un bon article (en espagnol) 

29/11/2007

Le rapport final va décider du futur des McCann et de Murat

a66052e41f6e8e120efcd2cc343ee5c7.jpgAprès quatre mois d’attente, depuis que les autorités portugaises avaient envoyé au Forensic Science Service de Birmingham les indices prélevés dans le cadre de l’investigation à la disparition de Madeleine McCann, une équipe de la Police Judiciaire (PJ), est arrivé hier à l’aéroport de Nottingham, au Royaume-Uni, avec une seule objective : préparer la prochaine étape de l’enquête.

L’équipe est composé par l’inspecteur Ricardo Paiva, deux experts du laboratoire de la police scientifique, Luís Viriato et Fernando Viegas, et le vice-président de l’Institut National de Médicine Légal (INML), Francisco Corte Real.

Avec cette démarche – qui a surpris la presse britannique, qui n’arrivais pas à comprendre le pourquoi de la visite – la Police Judiciaire prétend ramener à Portimão le rapport final des expertises réalisées sur les indices prélevés à divers endroits de Praia da Luz, notamment dans les deux appartements occupés par le couple McCann, mais aussi dans la Renault Scénic loué par le couple. Le rapport final doit encore inclure plusieurs détails à propos des expertises aux vestiges prélevés dans les voitures de Robert Murat et sa famille mais aussi dans sa maison et celle de son oncle, ou la police à effectué plusieurs fouilles.

Les deux experts de la police scientifique, Luis Viriato et Fernando Viegas, ce sont les mêmes qui ont procédé aua624d6a88108c91e617197136b817b17.jpg prélèvement des indices en compagnie de leurs collègues anglais.

La journée d’aujourd’hui à commencé par une rencontre avec la Police de Leicester, dans leurs installations prés de Rothley, ou, policiers et experts, ont "clarifié les résultats"  et pris connaissance des détails de plusieurs diligences effectués au Royaume-Uni aussi bien que du listing d’appels téléphoniques effectués par les McCann et leurs amis.

Une fois que l’équipe portugaise sera de retour à Portimão, le rapport final va permettre aux autorités portugaises de décider le chemin à suivre : une source de la police judiciaire à confirmé ce matin que "le contenue du rapport va permettre au Ministère Publique de décider s’il y a assez d’éléments pour poursuivre, ou non, les McCann devant la justice et dans que  termes". Pour rappel, Gerry et Kate McCann ont été mis en examen – arguidos – au mois de septembre, suspectés de dissimulation de cadavre et simulation de crime. Avec le britannique Robert Murat, ils sont les seules suspects officiels dans le cadre de la disparition de Madeleine McCann.

28/11/2007

Diplomate avait avertie Londres de la possible implication des McCann

d70d4ba56c28b122e2b4cfeaf693db32.jpgUn document classé confidentiel, envoyé en mai depuis le Portugal, par un diplomate britannique à un haut responsable du gouvernement britannique, suggère, pour la première fois, la possible responsabilité du couple McCann dans la disparition de leur fille Madeleine.

Le diplomate parle de "déclarations confuses" à propos de l’emploi du temps du couple et de ses amis, mais aussi de contradictions e manque de coopération avec la police portugaise, accusant un autre représentant de la diplomatie britannique, présent au Portugal, de "dépasser ses pouvoirs et faire pression sur les autorités locales".

Dans le document, le diplomate demande également la confirmation d’un ordre reçu de Londres, la veille, dans laquelle serait ordonnée une "aide totale au couple McCann", indiquant que les britanniques devraient "être accompagnés en permanence, dans les contacts avec la police portugaise", par un diplomate ou par les agents de police envoyés depuis le Royaume-Uni.

56243effe26a1af9b3e286536ea773b6.jpg"Avec le plus grand respect, je vous fais remarquer que la démarche risque d’être très mal perçue par les autorités portugaises, spécialement si ont considère la possible implication du couple. Pouvez vous me confirmer, face aux dernières informations, que nous devons continuer à nous impliquer dans le cas comme il est demandé dans votre précédent message", écrit le diplomate. Depuis la disparition de Madeleine, la nuit du 3 mai, et l'appel telephonique de Gerry McCann à Alistair Clark, plusieurs diplomates britanniques sont intervenus au Portugal, auprès des autorités portugaises et du couple McCann : Sheryl Dodd (envoyé par le gouvernement de Tony Blair), Bill Henderson (consul pour l’Algarve),  Celia Edwards (qui à accompagné les McCann pendant les interrogatoires qui ont conduit à leur mise en examen) et John Buck (l’ambassadeur), parmi d’autres. Détail intéressant, Sheryl Dodd à abandonné son poste au Foreign Office, Bill Henderson à pris sa retraite, l’ambassadeur John Buck à été relevé de ses fonctions à Lisbonne et n’est plus au Portugal.

Metodo 3 : un passé douteux

Metodo 3, l’agence engagée par le couple McCann pour un contrat de six mois,  avait déjà été lié, dans le passé, à un scandale d’écoutes téléphoniques à des politiciens et hommes d'affaires en Espagne. L’affaire, un dossier d’espionnage industriel et politique, avait conduit à l’arrestation  de cinq membres de la famille fondatrice de l’agence, comprenant le directeur général Francisco Marco, sa mère, Maria Fernandez Lado, son père, Francisco Marco Poyuelo, son frère Francisco Gabriel Fernandez Lado, et un employé, Oscar Trujillo.

0ba6d589860b39b621f646ed4928022f.jpgAu moment des arrestations, en 1995, la police avait saisi, dans le siège de Barcelone, des pistolets, des munitions, l’équipement pour des écoutes téléphoniques, des cassettes et les transcriptions des appels téléphoniques résultants des écoutes.

Mais la mauvaise image de Metodo 3 ne s’arrête pas la : Francisco Marco, le directeur de l’agence, avait prétendu avoir 40 détectives sur le cas. Cependant, les comptes de compagnie indiquent que Metodo 3 est dans le rouge et que leur personnel est réduit à 12 personnes.

Metodo 3 avait été engagé via le multimillionnaire britannique Brian Kennedy, ce qu’explique, probablement, la confiance que Gerry McCann continue à manifester à l’égard des détectives.

Duarte Levy & Paulo Reis

27/11/2007

Madeleine McCann : police portugaise au Royaume-Uni

1657212b9c367aac82d808db0ad34c13.jpgLa Police Judiciaire part demain pour l’Angleterre. Les investigateurs vont se réunir avec police britannique et experts du Forensic Science Service de Birmingham, laboratoire responsable par les analyses aux échantillons rassemblés pendant l’enquête.

De l'équipe de PJ détachée pour le voyage font partie deux techniciens du laboratoire de police scientifique et un investigateur criminel. Ils seront accompagnés par un élément de l'Institut National de Médecine Légale.

Les quatre éléments devront rester trois jours au Royaume-Uni, sans, toutefois procéder à des interrogatoires. Dans leur agenda est prévue une réunion avec le laboratoire de Birmingham qui est marquée pour le jeudi 29.

26/11/2007

Madeleine McCann : de l’hypothèse à l’info

e21a434e0ea86b6afe5313d5483dc63e.jpgLa Police Judiciaire (PJ) à considéré l’hypothèse de que Madeleine à pu être tué, dans l’appartement, à la suite d’une tentative d’enlèvement qui aurais mal tourné. L’information, avancé aujourd’hui par le journal portugais "O Publico",  n’est pas nouvelle mais elle apporte une idée des diverses possibilités que la Police Judiciaire à étudié après la disparition de Madeleine McCann. Le journal portugais va plus loin et affirme que cette possibilité aurait été considérée par l’équipe d’investigation de la PJ au même titre que celle qui parle l’éventuelle responsabilité des parents dans la disparition de la petite britannique… C’était assez pour que la presse britannique reprenne l’information à sa manière :