Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

27/02/2008

C’est officiel : lettres rogatoires acceptés

Les inspecteurs de la Police judiciaire et ses homologues britanniques ont commencé aujourd’hui les premiers contacts officiels pour établir l’agenda des interrogatoires demandés par les autorités portugaises depuis plusieurs mois.

Les lettres rogatoires, refusés dans un premier temps, ont du attendre l’accord du Ministère de l’Intérieur britannique, obtenu uniquement après d’innombrables interventions diplomatiques des autorités portugaises.

Les lettres rogatoires vont permettre à la Police Judiciaire d'effectuer des nouveaux interrogatoires au couple McCann et ses amis, ainsi que d'appréhender l'original du journal intime de la mère de Madeleine.

En territoire britannique les inspecteurs de la police portugaise vont accompagner les interrogatoires et les diverses diligences demandés dans le cadre de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, ou ses parents sont toujours "arguidos."

(English version

25/02/2008

Chiens utilisés pour rechercher Madeleine prouvent leur efficacité

0b049a9a6e4f95c5137976392526c8fb.jpgEddie et Keela, les deux chiens pisteurs utilisés par la police britannique pour retrouver des traces de Madeleine McCann dans l’appartement et dans la voiture de location utilisé au Portugal par ses parents, font à nouveau parler d’eux, après avoir retrouvé des restes humains, présument d’une fillette, enterrés depuis les années 80 sous une dalle de 20 centimètres de béton dans un orphelinat à Haut de la Garenne, sur l’ile de Jersey.

Les deux chiens ont prouvé, une fois encore, leur efficacité indiquant également plusieurs autres emplacements, à l’intérieur et à l’extérieur de l’orphelinat, ou la police s’attend à retrouver d’autres cadavres.

Eddie âgé de sept ans, est un chien spécialisé dans la recherche des victimes, détectant le sang humain enterré, les os et la chair. Sa compétence est si rare qu'il est assuré pour plus de cinq millions d’euros, avec une feuille de service qui l’a déjà amené à travailler aux Etats-Unis. Keela, a été entrainée pour dépister les restes de traces microscopiques de sang humain.

La découverte du squelette a été faite dans le cadre d’une importante enquête après que plus d’une centaine d’anciens pensionnaires ont fait état d’abus sexuels dans l’orphelinat britannique. Plusieurs témoins ont confirmé à la police que la punition corporelle, la flagellation et l'emprisonnement solitaire en cellules étaient "routine".

Maddie n’était pas à Stratton

La police à écarté ce matin la possibilité de que la fillette aperçue à Stratton par un retraité de 66 ans puisse être Madeleine McCann. Plusieurs médias outre-manche avaient rapporté hier qu’un enfant correspondant au signalement de la petite britannique avait visité la maison d’Alan Cameron, accompagné d’un couple prétendument portugais, qui était venu pour acheter quelques meubles de jardin.

Le retraité affirme avoir vu une petite fille malheureuse et effrayée, "un visage que j'avais vu aux infos."

Un porte-parole de la police de Dorset à confirmé que rien ne permet de suggérer qu’il s’agissait de Maddie, soulignant, à titre de curiosité, que "le retraité n’étais pas capable de faire la différence entre le portugais, l’espagnol ou l’italien."  Une position renforcée par une source de la police à Leicester pour qui le témoignage est considérée comme "non crédible".

C’est la première fois, depuis la disparition de Maddie de l’appartement de vacances de ses parents, qu’un témoin prétend l’avoir aperçu au Royaume-Uni.

Metodo 3, l’agence de détectives espagnole au service du couple McCann, avait précédemment fait connaître plusieurs signalements de Madeleine en Europe, au Maghreb et en Amérique du sud. C’est notamment l’ancien policier Antonio Jiménez, l’homme de confiance de l’agence de détectives espagnole, qui avait révélé les témoignages de Naoual Malhi et Isabel Gonzalez au Maroc.

Responsable de l’équipe de Metodo 3 sur le terrain, Antonio J.R. est, depuis vendredi, le même jour ou le témoin de Stratton s’est fait connaître, en prison accusé de corruption, association de malfaiteurs et complicité dans le vol de 400 kilos de cocaïne.

23/02/2008

Détective au service des McCann arrêté pour vol de cocaïne

C'est lui qui avait "découvert" les témoins qui ont affirmé avoir apperçu Maddie

Un des détectives privés au service des McCann, appartenant à l’agence Metodo 3, à été arrêté pour implication dans le vol de 400 kg de cocaïne dans le port de Barcelone.

Le détective Antonio J.R. de 53 ans, – qui travaille pour Metodo 3 sur le dossier d’investigation à la disparition de Madeleine McCann -  occupait le poste d’inspecteur-chef de l’Unité de Drogues et Crime Organisé (Udyco) de la police à Barcelone au moment des faits. Il avait quitté la police, pour rentrer directement au service de l’agence Metodo 3, au précis moment ou les services internes avaient commencé l’investigation à propos de la disparition de 400 kg de cocaïne, sur un total d’une tonne et demie, appréhendé sur un bateau en provenance du Venezuela.

C’est le Tribunal de Première Instance de Martorell (Barcelone) qui a dicté aujourd’hui la prison préventive, sans recours, d’Antonio J.R., accusé de prévarication, corruption, corruption de fonctionnaires publics et association criminelle illicite.

Au service de Metodo 3 depuis 2005, le détective était chargé d’opérations spéciales dans le cadres des investigations à la disparition de Madeleine McCann, c’est lui qu’avait, ces derniers mois, voyagé au Maroc et au Portugal, annonçant plusieurs témoins, qui ont affirmé avoir aperçu Madeleine.

Duarte Levy (Barcelone) 

22/02/2008

Gonçalo Amaral va être jugé

0606c6dd4d2fd49b04dba103b1d7a8b1.jpg

"Une affaire qui n’a rien en commun avec le cas Maddie"

Gonçalo Amaral, l’ancien coordinateur des investigations à la disparition de Madeleine McCann, va être jugé par le Tribunal de Faro accusé de ne pas avoir dénoncé une prétendue agression à la mère de Joana Cipriano, la petite fille disparue le 12 septembre 2004.

La juge d’instruction criminelle du Tribunal de Faro, Ana Lucia Cruz, à décidé d’avancer vers le jugement de cinq inspecteurs de la Police judiciaire, accusés par le Ministère Public dans le cadre d’une prétendue agression à Leonor Cipriano.

Les inspecteurs Leonel Marques, Pereira Cristóvão e Paulo Bom sont accusées de torture. Le quatrième, António Cardoso, est accusé de falsification de documents car il aurait prétendument menti dans le rapport de ce qui serait arrivé à la mère de Joana.

Gonçalo Amaral, le seul inspecteur qui appartient au siège régional de l'Algarve, n’a jamais été accusé par la mère de Joana d’agression, comme l’ont prétendu plusieurs médias britanniques. L’inspecteur, est accusé de ne pas avoir dénoncé la prétendu agression mais son avocat, Maître Antonio Cabrita, considère que, malgré le fait que Gonçalo Amaral était le coordinateur de l’investigation, il n’a pas "l’obligation de tout savoir", soulignant que, dans ce cas, il fallait juger également le directeur national adjoint et le directeur national de la Police Judiciaire.

António Pragal Colaço, l’avocat des inspecteurs de la Police Judiciaire de Lisbonne accusées par le Ministère Publique d’avoir agressée Leonor Cipriano, avait annoncé, le 11 février, que ses clients allaient être jugés "pour une question politique".

Si Leonor Cipriano, condamnée à 16 ans de prison pour l’assassinat de sa fille, prétend avoir été agressée et torturée par trois inspecteurs de Lisbonne, la Police Judiciaire a toujours affirmé que la maman de Joana a voulu se suicider en se jetant du haut des escaliers.

Ce n’est pas Maddie mais les McCann veulent regarder "eux même"

21bc6e741749622c92ec544a6705cd65.jpgKate et Gerry McCann ont fait savoir, via leur porte-parole, qu’ils veulent regarder "eux-mêmes" les bandes vidéo de surveillance de l’aire de l’autoroute où une jeune hollandaise affirmait "être convaincue d’avoir vu Madeleine McCann."

L’analyse des bandes vidéo de surveillance de l’aire de l’autoroute, située sur l’A9 à proximité de Sète, avait permis à l'Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale, à Rosny-sous-Bois, d’écarter le doute à propos de l’identité d’une petite fille aperçue dans le restaurant l’Arche.

2f5adb6aa5ae9b43228ca0100cca23c6.jpgMelissa Fiering, une étudiante en voyage entre Barcelone et Nijmegen, s’étais empressée de raconter à un journal régional hollandais qu’elle avait vu Madeleine "danser au son de la musique" d’un téléphone portable.

Depuis sa disparition le 3 mai 2007, plusieurs dizaines de personnes ont dit avoir aperçu Maddie à différents endroits du monde mais, à chaque fois, les pistes se sont avérées fausses.

Le Procureur de Montpellier, Jean Philippe à confirmée qu’une copie de la vidéo serait envoyé aux autorités britanniques à condition de recevoir une demande officielle dans ce sens, comme l’ont fait les inspecteurs de la Police judiciaire au Portugal.

Papa de Mari Luz au Portugal

Juan José Cortés, le père de la petite Mari Luz disparue depuis le 13 janvier, a prévu de se déplacer au Portugal lundi prochain pour tenir une réunion avec le consul espagnol dans le pays, une visite que, comme il a dit, a pour but de solliciter une réunion avec les autorités portugaises.