Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/04/2008

"Le plus difficile pour nous c’est que nous avons failli ne pas y aller"

731ea38dabc99037e0d81011dce12261.jpgKate et Gerry McCann n’ont pas amené leurs trois enfants au Tapas Bar la nuit de la disparition de Madeleine parce qu’il y aurait du monde dans le restaurant. L’affirmation est de Kate McCann au cours d’un documentaire diffusé ce mercredi soir par la chaine de télévision britannique ITV.

"Le plus difficile pour nous c’est ce que nous avons failli ne pas y aller," affirme encore Kate McCann, qui n’a pas abordé le fait d’avoir laissé Madeleine, Sean et Amélie seules dans l’appartement de l’Océan Club à plusieurs reprises avant la nuit du 3 mai 2007.

Intitulé "Madeleine, un an après" le documentaire prêtent signaler le premier anniversaire de la disparition de Maddie, avec des images du couple dans leur maison de Rothley mais également de leurs voyages à Washington et à Bruxelles.

"Je ne sens pas que Madeleine soit morte", a dit Kate McCann soulignant que les possibilités de retrouver sa fille en vie "sont aussi bonnes maintenant qu'avant, probablement meilleurs."

Aux cameras d’ITV le couple à réaffirmé sa conviction de que Madeleine est toujours en vie, ce qu’expliquerais probablement la manutention du contrat qui les lie a Metodo 3, si ce n’était le manque de résultats des premiers six mois de travail de l’agence espagnole de détectives.

"S'ils croient Maddie est en vie, alors la reconstitution de la Police Judiciaire prends tout son sens"

Une décision incompréhensible pour les enquêteurs : "si leur fille serait en vie, la décision la plus logique et naturel serait d’aider la police, aussi bien ici (Royaume-Uni) qu’au Portugal. S'ils croient Maddie est en vie, alors la reconstitution de la Police Judiciaire prends tout son sens, et leur participation serait plus importante que toutes les entrevues et documentaires," affirme un des officiers britanniques envoyés à Praia da Luz en mai 2007.

1be2f4df8e3199170ad7b74e4782b627.jpgSi Gerry McCann à refusé catégoriquement tout déplacement au Portugal pour le 3 mai, leur responsable en communication, Clarence Mitchell, continue à affirmer que "le couple ne retourne pas à Praia da Luz, même pour la reconstituition demandée par la police, à moins que leur statut d’arguidos soit levée."

Agé de trois ans au moment de sa disparition, Madeleine à été vue en vie pour la dernière fois, par d’autres témoins que ces parents et amis, vers 18h30, ce que laisse aux enquêteurs un lapsus de temps de trois heures trente pendant lesquels tout à du se passer. Selon le même officier britannique, "c’est précisément à propos de cette période de temps, entre 18h30 et 22h00, que Kate et Garry McCann sont le moins coopératives."

Selon les McCann, la décision de laisser les enfants seules aurait été prise au dernier moment car leur intention initiale était d’aller diner dans un restaurant à l’extérieur de l’Océan Club mais les enfants étaient "fatigués" et ils se sont couchés très tôt. Une version que contredit leurs premières déclarations à la police dans les jours qui ont suivi la disparition.

Leur récit des heures antécédent l’alerte à la police – donné par un appel à la GNR de Lagos vers 22h45 – n’a jamais été jugé cohérente par les investigateurs et, selon le même officier de la police britannique, "il était marqué par plusieurs lacunes et contradictions."

e0e653c3422bc494e19db4fe61d39284.jpgA quelques jours du 3 mai  le documentaire d’ITV n’apporte pas des réponses aux grandes questions qui subsistent à propos de la disparition de Madeleine mais apporte des images de Kate et Gerry McCann amers, tristes et angoissés, ou les parents de la petite britannique parlent des moments vécus à Praia da Luz, avec des souvenirs de froid, peur et obscurité.

(à suivre)

McCann veulent interdire "La vérité du mensonge"

6818cbddc5099cee9a249fd722c40daa.jpg(Mise à jour) L’annonce de la publication du livre "La vérité du mensonge", signé par l’inspecteur de la Police Judiciaire (PJ) Gonçalo Amaral, ancien responsable de l’enquête à la disparition de Madeleine, inquiète Kate et Gerry McCann qui ont demandé à leurs avocats de faire interdire toute publication.  

Indépendamment de l’idiome de publication, le couple McCann, selon un proche, est prêt à entamer des poursuites en justice contre l’inspecteur si son livre révèle certains détails des événements qui ont entouré la disparition de Maddie.

Au Portugal, les avocats du couple se sont déjà penchés sur la question de savoir si l’inspecteur aurait, ou non, le droit de publier un livre qui révèle les détails d’une enquête qu’il à lui-même dirigé et sur laquelle il doit garder une certaine réserve malgré son annonce de quitter les cadres de la PJ.

Des contacts informels ont été faits auprès de la direction nationale de la Police Judiciaire afin de connaître les éventuels limitations à que Gonçalo Amaral serait obligé.

Le responsable en communication des McCann à déjà lancé un avertissement: si le livre de l'inspecteur Gonçalo Amaral réussi à être publié, "les avocats vont le lire avec attention", affirme Clarence Mitchell.

34f3f39b0e068628574e4c2c036f319b.jpgGonçalo Amaral, coordinateur du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) à Portimão au moment de la disparition de Maddie, à été responsable des investigations qui ont amené à que Kate et Gerry McCann soient constitués arguidos, suspects d’avoir simulé l’enlèvement de leur fille et la dissimulation de son corps.

Ecarté de l’enquête en octobre 2007 par le directeur national de la PJ, officiellement en conséquence d’un article du Diário de Noticias, signé par José Manuel Oliveira, lui attribuant des déclarations critiquant le travail de la police britannique, l’inspecteur Gonçalo Amaral continue à bénéficier de la confiance inconditionnel de ses collègues mais également de l’Association Syndical des Fonctionnaires d’Investigation Criminelle (ASFIC).

L’arrivée de l’inspecteur Paulo Rebelo à permis une révision du dossier mais la ligne d’enquête n’a jamais changé car toutes les pistes et indices suivies par Gonçalo Amaral ont maintenu sa valeur.  

Après son départ de la Police Judiciaire, Gonçalo Amaral compte entamer des poursuites en justice contre plusieurs médias britanniques que, à default de trouver une faille à son parcours professionnel, avaient choisie de traiter l’inspecteur d’ivrogne, gros, etc.

3 livres : Maddie, l’enquête et la machine McCann

Si le livre "La vérité du mensonge" – encore sans date de publication déterminée– n’apporte pas l’opinion personnelle de Gonçalo Amaral à propos de la disparition de Madeleine, il permet toutefois aux lecteurs de comprendre le travail de la police portugaise et britannique qui à conduit les McCann à être constitués comme arguidos.

Selon l’avocat António Paulo Santos qui représente l’inspecteur, dans "La vérité du mensonge", Gonçalo Amaral ne donne pas son opinion personnelle à propos de la disparition de Madeleine.

"Le livre sera le récit de quelqu'un qui à vécu l’investigation de l’intérieur, mais aussi de tous les faits qui l'entourent. Il interprète les faits et les indices", affirme l’avocat, soulignant que le sujet du livre, prévu en portugais et anglais, n’est pas Maddie mais plutôt l’enquête à sa disparition.

En anglais, c’est au tour de Kate et Gerry McCann d’annoncer qu’ils négocient la publication d’un livre qui raconte leur expérience après la disparition de leur fille. Selon plusieurs sources, une avance de plus d’un million et deux cents mil euros à été proposé au couple pour leur récit.

Selon leur responsable en communication, le livre signé par les McCann raconte leur version de l’histoire. "L’unique livre officiel", souligne Clarence Mitchell.

Aucune date n’est encore avancée pour la sortie du livre mais, selon les estimations de plusieurs experts de l’édition, il risque de devenir, au Royaume-Uni, un succès financier sans précédentes.

La machine McCann racontée en français

08f40e4bfa27793a16b30d730292bbb9.jpgUn troisième livre, cette fois-ci en français, viendra apporter une vision différente de l’affaire McCann. Cosigné par plusieurs journalistes et édité au départ de la Belgique, le livre raconte comment et pourquoi la machine médiatique à été mise en place avant même le début de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann.

4f15594eae0bace0931154957aba21f5.jpgPrévu pour le mois de juin, il démontre comment la diplomatie britannique à influencé le déroulement des investigations, notamment par la mise à disposition des McCann des moyens de l’état, mais il explique également quel à été le rôle de chaque intervenant.

Divers documents confidentiels et transcriptions d’enregistrements d’appels téléphoniques vont illustrer le récit.

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

25/04/2008

Avocats et diplomates au secours des McCann

Kate et Gerry veulent des garanties pour revenir au Portugal

Ce sont les avocats du couple qui ont entamé les premiers contacts, au plus haut niveau, afin d’obtenir une sorte d’immunité que puisse permettre à Kate et Gerry McCann d’effectuer le déplacement à Praia da Luz, au Portugal, sans être inquiétés.

La démarche des hommes de loi à été suivie par l’intervention de la diplomatie britannique au Portugal. Selon une source au Ministère des Affaires Etrangers (Foreign Office) des contacts informels ont été effectués avec les autorités portugaises afin de connaître les réelles intentions du Procureur et de la Police Judiciaire (PJ), en particulier pour ce que concerne la reconstitution des événements du 3 mai 2007, jour de la disparition de Maddie, demandée par les enquêteurs.

Gerry et Kate McCann avaient la certitude, après leur retour au Royaume-Uni en septembre dernier, que leur statut d’arguidos serait abandonné avant la fin 2007 mais ni leurs avocats ni la pression médiatique exercée par leurs proches n’ont réussi à changer le cour normal de la justice au Portugal.

24/04/2008

Mark Warner: La petite vengeance des McCann

La référence à Mark Warner dans le nouveau documentaire d’ITV crée par la machine de communication qui entoure Kate et Gerry McCann pour signaler le premier anniversaire de la disparition de Madeleine est vue par plusieurs employés et responsables de l’Océan Club comme une petite vengeance du couple envers ceux qu'au sein de l’unité de Praia da Luz, ont pu coopérer avec la police portugaise.

Contactés à Praia da Luz et au Royaume-Uni, plusieurs employés qui ont côtoyée le couple pendant leur séjour dans le complexe touristique, n’ont pas apprécié les prétendues déclarations de la maman de Madeleine pendant le documentaire, révélés aujourd’hui par une "fuite d’information bien ciblé", et ont réagi accusant le couple de connaître, avant même leur arrivée à l’Océan Club, les services mis à disposition pour les enfants.

0d652703cfb939270f4c4ac6a39bca00.jpg"Les McCann et leur groupe savaient qu'il n'y avait pas de service d'écoute d'enfants. Même si ce service était disponible, il ne remplace jamais la présence et la surveillance d’un adulte, " conclu un responsable.

"Ils avaient déjà séjournée dans un autre complexe de la Mark Warner et savaient très bien ce qu’est mis à leur disposition, il y à toujours un service de garderie du soir et des baby-sitters," affirme le même responsable soulignant que "les McCann ont toujours refusé ces services".

cec16ff41ae296e7d32e5b85a0372763.jpgAlex Woolfall, porte-parole de Mark Warner Ltd, à confirmé que l’Océan Club n’a jamais disposé de ce genre de service et que cette information est même "écrite dans les brochures" de promotion.

"Ce que nous offrons, c'est un service de crèche ouvert le soir où les hôtes peuvent laisser leurs enfants et sortir pour aller dîner," à confirmé Alex Woolfall. Le britannique, qui à fait office de porte-parole des McCann, avait été envoyé en urgence à Praia da Luz pour gérer la disparition de Madeleine.

Alex Woolfall est responsable de la gestion des situations de crise  pour le compte du groupe Bell Pottinger. Il a 20 ans d'expérience en relations publiques et est spécialiste dans les cas difficiles de crises réelles. Son travail couvre le sabotage, la contamination accidentelle des produits (de la nourriture aux pharmaceutiques), accidents, blessures et mort sur le lieu de travail, allégations d'homicide involontaire, fraude et vol, l'utilisation du travail illégal d’enfants, enlèvement, rapt et toutes les activités en rapport avec le terroriste.

La PJ n’a jamais perdu de vue l’Océan Club et son staff

b165f1bc4e20c03a86e6d7569c13c2ec.jpgLa société Mark Warner Ltd avait pris la direction de l’Océan Club quelques mois avant la disparition de Madeleine appliquant sur le site les mêmes principes de gestion que fait leur succès auprès d’une clientèle presque exclusivement britannique.

Malheureusement, Madeleine McCann est le deuxième enfant qui disparaît d’un resort appartenant au groupe : il y a quelques années un autre enfant, également britannique, à disparue d’un complexe touristique en Grèce sans jamais avoir été retrouvé.

247409fe9e6f7a06439de8c258832348.jpgParmi les innombrables pistes suivis initialement par la police ont trouve celle d’un possible lien entre les deux affaires de disparition mais, après avoir vérifié plusieurs détails, notamment comparée la liste de clients et celle du personnel, force à été de conclure qu’il n’y avait pas de liaison possible.

Tout comme l’avait fait l’inspecteur Gonçalo Amaral avant d’être écarté, Paulo Rebelo ne pers pas de vue le staff de l’Océan Club et aujourd’hui, même si toutes les possibilités concernant le resort de Mark Warner avaient été évalués, les révélations de la journaliste Imogen Willcocks, ont amené les investigateurs à vérifier si les responsables de la compagnie à Praia da Luz ont tout dit.

Willcocks, une jeune journaliste sans aucune expérience en matière d’enfants, à réussi sans aucune difficulté à se faire engager dans la garderie d’enfants d’un resort de la Mark Warner ou elle à du faire face à des situations dignes du pire cauchemar d’un professionnel en sécurité et bien-être d’enfants en bas âge, sans la moindre formation préalable. Une bonne d’enfants de la Mark Warner à avoué à la journaliste que le soir venu, certains parents avaient l’habitude de laisser les enfants au lit laissant au personnel du resort le soin de passer tous les 30 minutes pour vérifier la sécurité, mais cette mesure était inadéquate car ils n’avaient pas la possibilité d’avoir accès à l’intérieur de l’appartement. Selon la journaliste, une gamine de moins de 5 ans avait même réussi à sortir par la fenêtre de sa chambre, ayant été retrouvé plus tard perdue à quelques mètres de la piscine.

e2801a60f1406a612fc8935a56482af2.jpgPlus récemment, en France, une deuxième journaliste britannique s’est fait engager dans le resort de Mark Warner à La Plagne, en Savoie, afin de vérifier si les consignes de sécurité de la compagnie avaient été affectées par la disparition de Madeleine. Selon la journaliste, rien n’a changé et elle avait même réussi à commencer son travail sans que ses références ou son casier judiciaire soit vérifié.

Ont voulait une maman qui pleure, Kate l’a fait

35cbfbe80b5bda7c9163cab081cda062.jpg"Je suppose qu’ils ont retenue l’enseignement de leurs erreurs passés, du moins pour ce que touche à leur image, " affirme un expert en communication et médias de l’Université Libre de Bruxelles, pour qui " le public voulait une maman qui pleure, Kate l’a fait. Elle se montre plus proche de l’idée que les gens ont d’une maman qui à perdu un enfant."

Selon le même expert, "la présence des McCann face aux cameras d’ITV fait partie d’une campagne mieux préparé et orchestré. "

"Leur voyage aux Etats-Unis, leur visite au Parlement Européen, le tout mélangé à des déclarations exclusives d’une Kate plus émotionnelle, c’est la suite d’une campagne qui prétend améliorer l’image du couple aux yeux de l’opinion publique," affirme le professeur.

73116411e2e6f808b46e650ad9dcbe22.jpgITV, la chaine de télévision britannique, diffuse mercredi prochain, à 20h00, un documentaire de deux heures qui prétend signaler le premier anniversaire de la disparition de Madeleine. Ses parents, Kate et Gerry McCann, toujours arguidos dans l’enquête à la disparition de leur fille, ont été accompagnés par une équipe de télévision pendant leurs voyages, notamment à Bruxelles ou le couple s’est déplacé pour associer leur nom à la présentation d’une déclaration écrite appelant à la création d’un système d’alerte européen pour les cas d’enlèvement d’enfants.

"Leur unique contribution à été celle d’être présents. Aux organisateurs, la venue des McCann à apporté la présence des médias, qui n’auraient pas fait le déplacement autrement, ce qu’à suscité l’intérêt des autres membres du parlement et du public en général, " affirme encore l’expert soulignant que "même si l’objective des McCann été celui de créer une meilleure image d’eux même, il est important que cette déclaration puisse poursuivre son chemin et que le Parlement adopte une politique plus réaliste en matière de protection de nos enfants".

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

 

21/04/2008

Comptes en banque des McCann investigués

1b4f1d27091b196eda1a72fb85d03dd6.jpgDans le cadre de l’enquête en cours à la disparition de Madeleine McCann, la Police Judiciaire (PJ) prétend avoir accès aux mouvements des comptes bancaires de ses parents mais également à ceux des sept britanniques qui les ont accompagnés pendant leur séjour au Portugal.

Selon la chaine de télévision portugaise TVI, les enquêteurs veulent connaître la nature exacte des paiements avant et après la disparition de Madeleine.

Arguidos dans l’enquête à la disparition de leur fille, les McCann vont continuer à garder ce statut malgré les pressions exercées par ses avocats et par la diplomatie britannique.

Récemment la PJ à demandé leur retour à Praia da Luz afin d’y participer à une reconstitution de la nuit de la disparition de leur fille mais le couple refuse d’y retourner sans avoir la garantie de ne pas être inquiété par la police. L’autre arguido dans l’enquête, le britannique Robert Murat, à accepté sans conditions la demande des enquêteurs.

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email