Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/08/2008

L’enquête Maddie : O’Brien interrogé après avoir consulté déclarations de Tanner

6f168c35051d31493ffda487087aed5f.jpgÀ l’occasion de son interrogatoire, au mois d’avril 2008, Russell James O’Brien à pu consulter le rapport des déclarations de sa compagne Jane Tanner afin de pouvoir répondre aux questions de l’officier Andrew Gierc de la Police du Leicestershire à propos des événements qui ont entouré la disparition de Madeleine McCann.

L’accès d’un témoin aux déclarations d’un autre témoin, même quand il s’agit d’un même couple, est un fait inquiétant et hors normes, surtout au cours d’une enquête de l’importance de l’affaire Madeleine McCann, il est d’ailleurs jugé par des experts de plusieurs forces de police en Europe, consultées par SMM, comme plus qu’une simple erreur professionnelle : "ça peux orienter le témoin ou pire encore, lui permettre de répondre aux questions de manière à sauvegarder sa position dans l’enquête," affirme un officier de la gendarmerie française soulignant "qu’il s’agit d’une erreur capable de compromettre toute une enquête et qu’aucun professionnel digne de ce nom ne le ferait… La seule explication possible qui reste est la possibilité de que l’enquêteur à voulu confondre le témoin pour une raison bien précise."

"J'ai été donné l'occasion de rafraichir ma mémoire au départ du rapport fait par Jane Tanner (mon épouse) et on m'a permis de voir ces documents, ceci ai été fait en présence du DC 1578 Gierc," reconnaît O’Brien.

O’Brien a été interrogé à deux reprises, le 8 et le 10 avril 2008, mais, étrangement, son premier interrogatoire n’aurait pas pu être enregistré en vidéo, car, selon la police britannique, il y aurait une "défaillance technique". Pourtant, aujourd’hui, il apparaît que la vidéo, qui n’a jamais été envoyé au Portugal, existe mais ne serait pas jointe au rapport de l’interrogatoire du 8 avril.

Le deuxième interrogatoire de Russell O’Brien par l’officier Andrew Gierc, à lui été bel et bien enregistré en vidéo, auquel nous avons eu accès.

Tous les autres "Tapas 7" ont également été interrogés : Payne a été interrogé pendant 259 min par l’officier I. Messiah, Diane Webster pendant 151 min par l’officier Fergusson, Fiona Payne pendant 277 min par l’officier Messiah, Matthew Oldfield pendant 157 min et Rachael Mariamma Jean Mampilly, par l’officier Andrew Gierc pendant 236 min.

Jane Tanner a été interrogée pendant 279 min par l’officier Fergusson, une entrevue avec sept interruptions, la première d’ailleurs très mouvementée après uniquement 18 min suite au déclenchement de l’alarme incendie.

196 témoins et 3 arguidos

Au moment ou le Ministère Public portugais a décidé de mettre l’enquête à la disparition de Madeleine en attente de meilleure preuve, il y avait un total de 196 témoins, y inclus les sept amis des McCann, et 3 arguidos enregistrées dans le procès. 

Plusieurs témoins, qui se sont fait connaître auprès des autorités britanniques, sont restés inconnus pour les enquêteurs portugais, ceci pour une raison qui reste encore à déterminer. Brian Kennedy, le milliardaire qui serait derrière le financement de Clarence Mitchell et de l’équipe d’avocats des McCann, a même visité plusieurs témoins de l’enquête, en particulier ceux qui étaient moins favorables au couple.

Robert James Queriol Eveleigh Murat, Kate Marie Healy (aussi désigné comme Kate McCann) et Gerald Patrick McCann étaient les trois arguidos.

Parmi les témoins, on compte quelques noms déjà connus du public en général. Les “nanny” Amy Ellen Tierney, Catriona Treasa Sisile Baker, Charlotte Elizabeth Alice Pennington, Emma Louise Wilding, Jacqueline Mary Williams, Kirsty Louise Maryen, Lyndsay Jayne Johnson, Lynne Rhiannon Fretter, Sarah Elizabeth Williamson, Shinead Maria Vine, Stacey Portz, Susan Bernardette Owen et Pauline Frances McCann.

Les professeurs de tennis, Daniel James Stuk et Georgina Louise Jackson.

George Robin Crosland (gèrent de l’Océan Club), George William James, Jennifer Anne Murat, Jeremy Wilkins, John Elliot Hill, Michaela Walazuch, Pamela Isobel Fenn, Robert James Queriol Eveleigh Murat, Sergey Malinka (ami de Murat), José Manuel Conceição Pacheco, Susan Hubard et Svetlana Malinka.

Les “Tapas 9”: David Anthony Payne, Dianne Webster, Fiona Elaine Payne, Gerald Patrick McCann, Jane Michelle Tanner, Kate Marie Healy, Rachael Mariamma Jean Mampilly, Russel James O´Brien et Matthew Oldfield.

Commentaires

Tiens, tiens, tiens...

On dirait que le chat veut sortir du sac et que l'on commence à percevoir les loups dans la bergerie (enquêteurs corrompus).

Très intérressant Mr Levy; sûrement un aspect du dossier à garder à l'oeil !

La justice finira par triompher !
Et la vérité poindra comme un rayon de soleil au milieu de la nuit !!!

Écrit par : Marie C. | 04/08/2008

Bonjour, le blog.
Merci, monsieur Levy, pour cet nouvel article, tellement intéresant pour realiser la façon dont l'enquête a été menée...
Je vais tout relire. Il y a trop de points significatifs là dessus...

Écrit par : Eme | 04/08/2008

Bonjour,

Merci M. Levy.

Pffttt, c'est une affaire dont l'issue était jouée d'avance.

Les MC ont eu et ont des soutiens qui dépassent l'entendement.

Je n'arrive pas à comprendre les interêts de toutes ces personnes qui se moquent de savoir ce qui est arrivé à Madeleine.

C'est lamentable et triste.

Pensées à Madeleine

Écrit par : Cathy | 04/08/2008

Bonjour aux bloggueurs,

Je note qu'une vidéo existe bien dans les mains de la PJ portugaise.

Bizarrement, il y a des "retenues" pour la 1ère vidéo et pourtant c'est pour aider à retrouver Maddie.

Bizarrement, des pressions sont faites au niveau des témoins par un milliardaire qui paie des avocats.

Des pressions, des mensonges ! quel délire pour retrouver une petite fille bien mal entourée.

Heureusement, il y a des témoins intouchables : les employés de l'hôtel.

Écrit par : Cassandre | 04/08/2008

Il a été décidé au RU, en haut lieu, que les McCann devaient à tout prix être innocents.

Cela fait, en effet, désordre que des sujets de sa gracieuse majesté soient accusés de négligence aggravée par un pays sous développé.

Comment ? ah oui, vous me dites que Madeleine est aussi sujet britannique.

My dear, ce n’est qu’une enfant et Dame Mary veille sur elle.

L’honneur est sauf !

Écrit par : Charlotte | 04/08/2008

""""""" Brian Kennedy, le milliardaire qui serait derrière le financement de Clarence Mitchell et de l’équipe d’avocats des McCann, a même visité plusieurs témoins de l’enquête, en particulier ceux qui étaient moins favorables au couple.""""

intéressant ...

Écrit par : Annie 2 | 04/08/2008

cela n'aura jamais de fin.

Écrit par : erna | 04/08/2008

bonjour le blog,

oui on avait compris hélas, qu'il fallait à tout prix que les MC soient innocents!
la question est: pourquoi?
ceux sont pourtant , des gens comme les autres!
mais affaire classée, ne veut pas dire innocentés!!!!!
donc à suivre de plus pres encore!

pensée pour toi petite Maddie, les anges eux , te surveillent et t'aiment.

Écrit par : juanita | 04/08/2008

mais des éléments de la PJ ont vu les interrogatoires...
Levy, n'avez vous pas dit que les interrogatoires ce sont bien passé?
la police anglaise est ou non à coté de la PJ?
je n'y comprens plus rien...
est-ce qu'ils lui ont montré ce qu'elle a dit pour qu'il s'oblige a recuer d'un mensonge?

Écrit par : susana | 04/08/2008

vous avez le video?
et que dit-il alors dans l'interrogatoire?

Écrit par : susana | 04/08/2008

je sais pas se je doit rire ou pleurer.

allez, Vous pouvez dire ( une autre fois ) que je ne dit plus que ......

JUSTICE POUR MADELEINE !!!!!!!
JUSTICE POUR MADELEINE !!!!!!!
JUSTICE POUR MADELEINE !!!!!!!
JUSTICE POUR MADELEINE !!!!!!!

Écrit par : Maria Lopes | 04/08/2008

La police anglaise a fait des erreurs!


----------------------------------------------------------------------
"ça peux orienter le témoin ou pire encore, lui permettre de répondre aux questions de manière à sauvegarder sa position dans l’enquête," affirme un officier de la gendarmerie française soulignant "qu’il s’agit d’une erreur capable de compromettre toute une enquête et qu’aucun professionnel digne de ce nom ne le ferait…

----------------------------------------------------------------

Hummm ! Les anglais disent que la PJ est nulle, incompetante etc

lol

Écrit par : tânia | 04/08/2008

Franchement c´est ecoeurant de savoir toutes les magouilles qui ont été faites pour brouiller des pistes, des temoignages et tout...et tout...
Pour sauver leur peau ils manquent de respect envers la mémoire de Maddie...
Mais heureusement que la PJ est tenace... pour toi Maddie, toujours que pour toi et la vérité.

Écrit par : longrina | 05/08/2008

bonjour à tous,

la saga continue !!!!

les dés sont pipés !!!

la coopération entre les deux polices ??? quelle honte !!!

Écrit par : chichinette | 05/08/2008

Je ne pense pas que les collègues britanniques soient idiots ; je préfère m'arrêter sur cette phrase, chose très plausible en psychologie policière (que voulez-vous, j'aime bien l'Inspecteur Columbo, avec ses pièges !), et qui expliquerait bien des choses :

""""""""""La seule explication possible qui reste est la possibilité de que l’enquêteur à voulu confondre le témoin pour une raison bien précise."""""""""""

Pour un intellectuel, je trouve étonnant que M. O'Brien se rafraîchisse la mémoire avec le rapport de son épouse, qui a eu des témoignages si contradictoires, si contestés, si ridicules, sachant PAR AILLEURS qu'elle a fait une grave dépression avec toutes ces émotions et qu'elle a eu une crise de nerfs de par les questions posées (on dirait que le groupe se sert d'elle comme un pion, et qu'elle vit très mal le rôle qui lui a été attribué ) !!!!!!!!!!

Il avait plutôt besoin de voir ce que Madame a encore inventé pour mieux informer leur avocat, et préparer sa défense, non ?!

Écrit par : Dannie | 06/08/2008

Les commentaires sont fermés.