Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/09/2008

Portugal : PJ met fin à rapt parental de 3 enfants belges

5eaa7b6ac72216cbafe3302b927658ce.jpgCette nuit, les autorités portugaises ont mis fin au rapt parental de trois enfants de nationalité belge, disparues le 4 janvier de la ville de Deurne, Anvers. Les trois filles, Godelieve, Gerda et Truke Otto, âgés respectivement de 14, 10 et 7 ans, avaient été amenés par leur père, Cornelis Otto, contre la volonté de leur mère, Marie Castermans.

L’homme a été arrêté par la PSP dans la région de Viseu en collaboration avec la Police judiciaire qui a également placé les enfants dans une institution sociale en attendant d’être livrées à leur mère. L’organisation belge Child Focus, qui maintient un contact direct avec la maman, a été informée cette nuit, vers 3 h , par SOS Madeleine McCann.

Hier après-midi, l’Institut d’Appui à l’Enfant (IAC – Instituto de Apoio à Criança), organisme portugais responsable des dossiers d’enfants disparus ou en risque, avait une alerte nationale demandant de l’aide pour localiser d’urgence les trois enfants belges.

L’organisme avait mis à disposition des éventuels témoins le numéro de téléphone 116000, la ligne SOS Enfant disparue.

En janvier, quelques jours après leur enlèvement, Cornelis Otto, de 39 ans, et les trois enfants avaient été vus à Montijo, mendiant dans les rues de la ville. La police locale – PSP – avait même procédé à l’identification du père sans toutefois l’arrêter, car les autorités belges n’avaient pas émis de mandat de capture internationale. Après la divulgation de ce mandat, le 20 aout, la Police judiciaire avait intensifié les recherches.

Les autorités portugaises ont travaillé en collaboration avec la police fédérale et l’organisation "Child Focus".

Selon les autorités belges, les enfants, accompagnées par leur père, ont traversé l’Europe à bord d’une Peugeot Partner blanche, immatriculée XXH-802 et d’une caravane immatriculée YBE-6882. Pendant leur voyage, les enfants et leur père ont séjourné dans des campings pour de courtes périodes de temps ayant comme seul moyen de subsistance la mendicité, notamment en jouant d’un orgue de Barbarie.

Duarte Levy

Commentaires

Bonjour

J'avais déjà vu un reportage sur cet "enlèvement" et l'appel de la maman ! Il était temps que la justice fasse quelque chose . Je peux comprendre le désespoir du papa , mais il n'avait pas le droit de faire vivre cette vie a ses filles!

Écrit par : marie(f) | 30/09/2008

Voilà un article qui reflete une COOPERATION INTERNATIONAL dans la recherche d'enfants !!!!!!

Outre manche ils devraient remonter les manches ....

Écrit par : mimi | 30/09/2008

Enfin une bonne nouvelle!
J´espère que les filles vont bien et qu´elles ne sont pas traumatizer par toute cette histoire. Quel bonheur pour elles et pour leur maman!! 8 mois c´est long, très long...

Écrit par : longrina | 30/09/2008

mimi,une coopération internationale qui a omis un mandat d'arret?C pas une bonne coordination ca!

Écrit par : happy | 30/09/2008

Bonjour,

Ca fait plaisir de te lire Duarte, d'autant plus que c'est une histoire où tout fini bien pour ces enfants.

Joli travail international! Bravo à tous.

Malheureusement ces enfants ne sont pas en âge d'oublier ... et avoir à mendier ne fait pas parti des expériences qu'on oubli de si tôt. J'espère que cette phase de leur vie ne les aura pas marqué pour toujours et que leur avenir sera plus rose et sans autre incidents.

Écrit par : Chubby | 30/09/2008

Merci Monsieur LEVY pour l'info !

J'ignorais totalement cette histoire de rapt parental.. et suis donc satisfaite que les autorités portugaises s'en soient "
mêlées".

Puisse à présent cette famille recevoir toute l'aide et le soutien nécessaires afin de pouvoir se reconstruire, et de retrouver une vie des plus normales.

Mary

Écrit par : Mary | 30/09/2008

heureusement qu'il y a des histoires d'enfants qui se finissent bien!!!

merci Duarte

vous faites du bon travail.

et le petit Antoine!! on l'oublie ce petit tellement on est focalisé sur M.......

Écrit par : poupy | 30/09/2008

C'est bien la preuve que quand la PJ portugaise a les mains libres pour travailler elle fait du bon boulot...

Écrit par : nina | 30/09/2008

HEUREUSEMENT, l'homme que à pensé les avoir vu n'a pas eu aucune hésitation.... même sans 1.000 photos des enfants ou notices sur l'affair il seulement à appelé la POLICE !
IMMÉDIATEMENT !

Écrit par : Maria Lopes | 30/09/2008

Ce rapt parental connaît une heureuse issue bien que les filles seront probablement perturbées. Avec un soutien familial, psychologique et la réintégration dans le milieu scolarisé, espérons qu'elles retrouveront bien vite une vie normale.

Voilà qui récompense le travail assidu des autorités belges et portuguaises avec la collaboration des organismes tels que Child Focus et l'Institut d'Appui à l'Enfant.

Écrit par : JO | 30/09/2008

****,une coopération internationale qui a omis un mandat d'arret?C pas une bonne coordination ca!

Ecrit par : ***** | 30.09.2008

QUI a omis le mandat d'arret ????
parfois je pense que ........ quand l'aveugle ne veux pas voir même les lettres s'embrouillent, lol



....... En janvier, quelques jours après leur enlèvement, Cornelis Otto, de 39 ans, et les trois enfants avaient été vus à Montijo, mendiant dans les rues de la ville. La police locale – PSP – avait même procédé à l’identification du père sans toutefois l’arrêter, car les autorités belges n’avaient pas ÉMIS de mandat de capture internationale. Après la divulgation de ce mandat, le 20 aout, la Police judiciaire avait intensifié les recherches........

Écrit par : Maria Lopes | 30/09/2008

Bonsoir à tous

Merci encore M, Lévy.

Moi non plus, je n'étais pas au courant de cette histoire.
Et, en passant, j'en profite pour vous demander la suite de cette affaire.

Comme le dit Longrina, "8 mois c'est très long"…mais tout est bien qui finit bien. J'espère que ces enfants n'aient subi des traumas majeurs….
Ce papa doit être une personne très dérangé, sans doute il a besoin d'aide.

C'est rassurant de voir que les gens sont attentifs lorsque une alerte est émise…
Et, cela, malgré la non médiatisation du cas….

Par contre, il me semble qu'attendre 8 mois, soit le 20 août pour émettre un mandat de capture internationale…c'est un peu lent.

Toutefois, j'ai une question : quand la PSP a identifié le père et l'a relâché par la suite, est-elle au courant que ce monsieur et leur filles étaient déjà recherchés?

Écrit par : lena2 | 30/09/2008

Bonsoir

J'étais venue pour répondre à Happy sur "l'omission" du mandat international , mais Maria Lopes a tres bien répondu !

Merci Maria

Écrit par : marie(f) | 01/10/2008

bonjour à tous,

quelle plus grande joie pour une maman que de retrouver ses enfants, sains et saufs !!!! et si la bonne nouvelle arrive par porteur inhabituel, quelle importance ????

j'aimerais bien, moi, que mr levy, téléphone un jour aux mac cann pour leur dire "j'ai retrouvé votre fille" !!! mais ça n'arrivera jamais, malheureusement !!!! et je suis sûre que lui aussi, aurait aimé !!!

réjouissons-nous des bonnes nouvelles !!! elles ne sont pas légion !!

Écrit par : chichinette | 01/10/2008

J'imagine bien que ça a dû faire du bien à Duarte d'avoir pu contribuer à réunir ces gosses avec leur maman.

Dans ce cas-ci, si j'ai bien compris, le papa a disparu illégalement avec ses mômes... n'avait pas les moyens de subvenir à leurs besoins ni de leur offrir une vie "normale" et a fait souffrir la maman.

Pourquoi l'a-t-il fait? (Le papa - pas Duarte LOL) Une lutte de pouvoir? Ou une détresse d'être séparé des ses enfants?

Au RU, il y a (ou avait) une organisation qui lutte pour améliorer les droits des papas. Il y a en a - semble-t-il - qui n'ont pas vu leurs enfants pendant des années. Je sais bien qu'il peut avoir de bonnes raisons parfois (violence, etc.), mais je connais aussi des papas qui adorent leurs gosses et ont souffert énormément ou qui évitent une séparation par peur de ne plus les voir grandir.

Je ne mets pas le lien.... je ne pense pas que les Bobbies acceptent.... Par contre, on peut toujours demander à M. Google.... Justice fathers... et voir ce que ça donne.

Plus important, je trouve, est de respecter les souhaits des enfants (difficile lorsqu'ils sont en bas âge, évidemment) et de pouvoir leur offrir une vie saine et rassurante.

Écrit par : claude2 | 01/10/2008

...bonne nouvelle...8 mois ! c'est long mais le traumatisme est réparable.
Beau travail des différentes PJ.
Quant à "l'omission" du mandat international....j'attends de voir. Si c'est vrai, il y avait peut-être une raison. Elles étaient avec leur père. Même si les conditions n'étaient pas les meilleures selon nos critères, c'était leur père. Il doit être délicat dans ces conditions de lancer un mandat.

Écrit par : Bab | 01/10/2008

mimi,une coopération internationale qui a omis un mandat d'arret?C pas une bonne coordination ca!

Ecrit par : happy | 30.09.2008

____________________________________

Mieux vaut tard que jamais !!!

Ils ont mis 8 mois ?? ok mais c'est fait !!

Sans oublier que MEME SANS MANDAT la PJ avais dejà IDENTIFIE et TROUVE la personne en question !!!

Et Outremanche depuis 16 mois .....Ils ont fais QUOI ??????

Écrit par : mimi | 01/10/2008

Salut tout le monde

Petit passage pour féliciter m. Lévy a qui a eu la sensibilité et le " privilège" d'avertir cet organisme qui était en contact direct avec la maman des ces 3 fillettes.

C'est la preuve que votre travail et dédicacions apportent des bons "fruits"


PS
Salut Claude2
Pour une fois, je suis entièrement d'accord avec ton commentaire.
De haut en bas, lol.

Écrit par : lena2 | 01/10/2008

vous emballez pas,je ne visais pas la police portugaise pour une fois,mais le pays responsable de l'émission du mandat d'arret..

Écrit par : happy | 01/10/2008

Bonjour le blog.

On est 2 de septembre, 7 heures du matin. Tout le monde d'accord sur ce point?

Sur le reste, division d'opinions...

Certains d'entre nous sommes toujours convaincus que cette affaire n'est pas finie, que l'affaire Madeleine ne va pas partir aux oubliettes.

Il y a des cas qui restent à toujours sans résoudre, bien... mais il y a aussi pas mal de cas qui arrivent à une solution après un certain temps, souvent après un long temps de silence.

J'espère toujours.

Pensées amicales pour tous ceux qu'on retrouve sur ce blog, ainsi que pour M. Levy et Bobby.

Écrit par : eme | 02/10/2008

Bonjour le blog,

Eme... désolée mais déjà je ne suis pas d'accord avec toi sur ton tout premier point. Tu m'en veux pas hein?! lol

;-)

Écrit par : Chubby | 02/10/2008

Bonjour, je ne vois pas ce que cela vient intervenir dans le dossier Madeleine et sur ce site consacré à l'affaire Madeleine

Écrit par : anika | 02/10/2008

Comme quoi, "el que tiene boca se equivoca".
Ce n'est pas 2 septembre, mais 2 octobre. Evidemment...

Écrit par : Eme | 02/10/2008

Salut Eme
Tu dis: "On est 2 de septembre, 7 heures du matin. Tout le monde d'accord sur ce point?"

Euuhhhhhhh.... non. LOLLLLLL

Écrit par : claude2 | 02/10/2008

g bien compris la difference entre EMIS et OMIS!!!il n'y a pas eu de mandat d'arret dans les temps,c tout ce que je voulais dire!

Écrit par : happy | 02/10/2008

Bonjour


Eme

Je ne suis pas du tout d'accord avec toi !

Mais alors tu délires completement !


On est le 2 septembre ? Tu as peur de vieillir ? Tu as remonté le temps ? ( lol lol lol lol lol )

Pour tout le reste ...je suis d'accord !

Écrit par : marie(f) | 02/10/2008

""""""""""Bonjour, je ne vois pas ce que cela vient intervenir dans le dossier Madeleine et sur ce site consacré à l'affaire Madeleine
Ecrit par : anika | 02.10.2008 """"""""""



Bonjour anika,

il suffit de réfléchir un peu ou de lire les commentaires ci-dessus pour trouver le lien entre l'affaire Madeleine et cet article... :-)

Bon week-end !

Écrit par : Dannie | 03/10/2008

Les commentaires sont fermés.