Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/12/2008

Maddie retrouvée saine et sauve (*)

L'enfant a été sauvé en Égypte, mais la PJ portugaise n'est pas encore convaincue

1037179703.jpgCe mardi, le monde s'est réveillé stupéfait : la fillette anglaise qui avait disparu à Praia da Luz, Lagos, le 3 mai 2007, a été sauvée en vie et apparemment en bonne santé par une équipe des  forces spéciales de l'armée égyptienne, qui a démantelé un réseau international de trafic d’êtres humains.

Maddie était uniquement une des 50 personnes — parmi des enfants et des femmes plus âgées — sauvées par les autorités, dans une propriété située dans la banlieue du Caire, où cette organisation maintenait en captivité les personnes kidnappées partout en Europe.

Informée avec l'anticipation nécessaire, Sky News a transmis en direct la libération de Maddie. Immédiatement après, l'entité britannique de protection des mineurs a interposé une providence préventive devant le Suprême Tribunal du Royaume-Uni pour empêcher la divulgation d'images de l'enfant par les tabloïdes et par les télévisions.

Le couple McCann s'est déplacé au Caire, ayant été très remarqué l'absence de larmes de la part de la mère, Kate McCann. 
Sources de Police Judiciaire ont déclaré à VISÃO que ces résultats n’ont pas convaincu la police portugaise, laquelle a déjà sollicité, d'ailleurs, la venue des McCann au Portugal, afin d’être entendues. Néanmoins, l'ex-inspecteur Gonçalo Amaral a annoncé être déjà occupé à préparer un nouveau livre : Maddie, la séquelle.

Le Pape Benoit XVI a prié pour la famille McCann, et José Socrates a envoyé un message de félicitations à son homologue britannique, Gordon Brown, finissant le télégramme avec un enthousiaste Cool, man !

c2cb7ed2789448c683b0dfc92f304bdb.jpg(*) Cet article est publié dans l’édition actuellement en vente de la revue portugaise VISÃO, titre que signifie vision… Il s’agit, non d’une vision – en tout cas pas dans le style de l’avocat médium Marcos Aragão Correia –, mais plutôt des "nouvelles qu’on aimerait donner" en 2009. C’est d’ailleurs le titre du dossier spécial de la revue, écrit par le journaliste Filipe Luis et basé en idées de la rédaction de l’hebdomadaire. Il reste à savoir si les médias britanniques, certains instigués par le porte-parole des McCann, ne vont pas commencer une campagne contre le journaliste ou la revue, comme il a été le cas avec le blogueur espagnol José Antonio Pérez, victime de pressions et censure après la découverte d’une entrevue imaginaire à Madeleine McCann.

Duarte Levy (**)

(**) Bonne Année 2009

22/12/2008

Vidéo des McCann "ressemble plus à une campagne de jouets de Noël"

amaral large 2.jpgRegardez la nouvelle vidéo de Maddie

Gonçalo Amaral, l’ancien coordinateur du DIC - Département d’Investigation Criminelle de la PJ, responsable pour l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, à accusé aujourd’hui les parents de la petite britannique "d’alimenter l’idée de que l’enfant est toujours en vie".

"Ils doivent admettre, d'une fois par toutes, que la petite est morte", à affirmé Gonçalo Amaral en déclarations au quotidien portugais Correio da Manhã.Selon l’ancien inspecteur, la vidéo divulguée par les McCann, "ressemble plus à une campagne de Noël de jouets et non à la recherche d'un enfant", déplorant que "les vidéos de la disparition de l’enfant et ceux à propos du motif de cette disparition n’aient pas été divulguées, car cela aiderait, et beaucoup, l’investigation".

L’appel de l’ancien inspecteur, demandant la divulgation d’une série de vidéos et images que sont encore inconnues du public, risque de ne pas aboutir, car ni les McCann ni le ministère public (MP) portugais, malgré plusieurs appels dans ce sens, continuent à ne pas démontrer la moindre volonté de rouvrir l’enquête.

Certaines vidéos et images des vacances des Tapas 9 n’ont jamais été révélées, car le groupe a toujours prétendu à la police qu’elles n’existeraient pas. Du coté des autorités portugaises, le MP garde toujours un lot important de documents sous secret de justice, même si une source proche du cabinet du Procureur admet que "certains journalistes ont démontré publiquement en avoir une copie," soulignant, à leur attention, "qu’il est important que l’usage de ces documents soit fait de manière à ne pas nuire à une possible réouverture de l’enquête".

BD1A.png
BD1B.png
BD1C.png

20/12/2008

McCann ont divulgué nouvelle vidéo de Maddie

Ce samedi, Kate et Gerry McCann ont commencé la divulgation d’une nouvelle série d’images vidéo de leur fille Madeleine enregistrée dans la maison du couple, en décembre 2006, cinq mois avant sa disparition au sud du Portugal.
La vidéo montre Madeleine s'asseyant sur les marches d’escaliers de la maison de Rothley, flanquée des  jumeaux Sean et Amélie, à qui elle encourage à la copier ses gestes.
Le couple n’apparait pas dans la vidéo, mais elle inclut un appel de leur part appelant à que Madeleine leur soit restitué : "Noël est un moment pour les enfants. S’il vous plait, aidez à ramener notre fille." La vidéo termine avec le message "Ce sera notre deuxième Noël sans notre fille. S.v.p., aidez-nous à être surs que nous n'aurons pas un troisième"

La divulgation de cette nouvelle vidéo, que les McCann avaient promise pour Noel, à commencé cette nuit en Australie.
Clarence Mitchell, l’ancien directeur de l’unité de surveillance des médias et porte-parole de la famille, à fait savoir que le couple "ne souhaite rien dire de plus. Ils jugent que la vidéo parlera pour elle-même".

18/12/2008

L’affaire McCann : Analyses des appels téléphoniques révèlent piste non investiguée

24h 181208 tudo.jpg

L’article publié mardi passé, initialement en portugais (lire l’original), traduit en français sur ce blogue (lire ici) est aujourd’hui (18.12.2008) publié par le quotidien portugais 24 Horas. D’autres journaux portugais y font également référence, notamment dans l’édition online du SOL et de Destak.
Hier, c’est la revue TV Mais que par la main du journaliste Hernani Carvalho avait abordé l’affaire. Une traduction en anglais est disponible sur le blogue de Joana Morais.

16/12/2008

L’affaire McCann : Analyses des appels téléphoniques révèlent piste non investiguée

Justine McGuiness et la rivière do Vascão

Justine McGuiness, la porte-parole des McCann qui les a accompagnés dans leur fuite vers l'Angleterre tout de suite après qu'ils aient été constitués arguidos, a laissé dans l'appartement qui servait de quartier-général au couple, divers documents, y inclus des photographies, établissant une possible relation entre la disparition de Madeleine et les berges de la rivière du Vascão, près de la frontière espagnole. Aujourd'hui, 19 mois après la disparition de Madeleine, la piste laissée par Justine McGuiness refait surface.


Ribeira do Vascão - Swansea (2).jpgC'est le jour de la fuite de Kate et Gerry vers l'Angleterre, le 9 septembre 2007, quatre mois après la disparition de Madeleine McCann, que la Police Judiciaire (PJ) va mettre la main sur une série de documents laissés dans la villa Vista Mar, jusqu'alors occupée par le couple, ou se trouvent des photographies et même un croquis, indiquant la localisation détaillée d'un lieu à la frontière entre l’Alentejo et l'Algarve, à 20 km de Almodovar, traversé par la rivière du Vascão. Les inspecteurs de la PJ ont pénétré dans la maison immédiatement après la sortie des McCann pour l'aéroport, profitant ainsi du fait que les journalistes ont accompagné le couple.

Les documents, laissés là par la porte-parole des McCann, Justine McGuiness, ont été trouvés sous un canapé et contenaient, outre l'identification d'une zone géographique bien précise, de nombreuses inscriptions que la PJ n'a jamais réussi à interpréter. D'après des sources proches de l’enquête, rien n'a été fait dans ce sens et les hommes de la PJ, qui auraient regardé les documents comme l’œuvre d'un groupe ésotérique, ne se sont même pas donné la peine de visiter le lieu indiqué considérant la piste comme n'ayant aucune valeur pour l’affaire.

La porte-parole des McCann, qui les a accompagnés tout au long des jours ou le couple a été constitué arguidos devant la justice portugaise, a fini par être licenciée dès son arrivée en Angleterre, ceci malgré le fait dont elle pourrait se révéler un des témoins le plus gênants pour le couple et pour les autorités anglaises. Le fait est que Justine McGuiness n’a jamais été interrogée par la PJ et ainsi étant la signification exacte des documents et des photographies n’ont jamais été expliqués

Dans des déclarations enregistrées récemment à Londres, des sources proches de l'ex-candidate du parti libéral, spécialiste en relations publiques, ont confirmé que Justine McGuiness aurait même été la cible de pressions diverses, notamment dans le champ juridique, lui signifiant qu'elle devrait maintenir le silence sur tout ce qu'elle a vu et entendu durant le temps qu'elle a travaillé auprès de Kate et Gerry McCann.

Ce qui est sur c'est que l'ancienne porte-parole et ses employeurs, les McCann, étaient déjà en pleine rupture, en particulier avec Kate, le jour ou, ensemble, ils ont quitté le Portugal, et leur "divorce" a l'arrivée en Angleterre n’a surpris personne. Justine a toujours porté de très dures critiques, parfois en présence des journalistes, envers la mère de Madeleine. Et les mauvaises relations entre les deux femmes n'étaient pas limitées aux questions financières, sur lesquelles Justine a toujours exigé le règlement de son travail et de nombreuses heures extraordinaires passées aux côtés du couple, mais aussi dans des rencontres et diners avec les journalistes et les représentants des autorités britanniques.

Aujourd'hui, tout pourrait être oublié si ce n'étaient les résultats d'une investigation aux registres des appels téléphoniques des McCann et de toutes les personnes qui ont été en contact avec eux. Investigation menée par des journalistes, en collaboration avec d’anciens opérationnels des services d'information.

Swansea encore une fois

abw.jpgAu cours de l’enquête aux appels reçus et faits par les téléphones portables appartenant aux McCann, pendant la période ou ils sont restés au Portugal, les investigateurs vont retrouver un rapport de l'inspecteur Paulo Dias de la PJ ou il se confirme que Kate a reçu, le 2 mai 2007, vers 11 h 21, un appel de Swansea (UK) que, plus tard, elle justifiera à la PJ comme étant une erreur. Une "erreur" suffisamment importante pour que la mère de Madeleine ait gardé le registre de cet appel dans son téléphone portable, malgré avoir effacé tous les détails des autres communications.

Plus intéressant encore, les investigateurs — certains britanniques — habitués a traiter des cas dits sensibles, vont retrouver le registre d'un appel téléphonique fait le même jour, après le déjeuner, entre un téléphone portable à Praia da Luz et le même numéro de Swansea qui avait contacté Kate McCann. Le portable de ou l'appel a été effectué n'appartient a aucun des McCann ni au groupe d’amis qui les ont accompagnés et jusqu'à aujourd'hui la Police Judiciaire , malgré diverses demandes aux autorités anglaises, n'est jamais parvenue a identifié le propriétaire de ce portable ni a obtenu des anglais qu'ils questionnent qui que ce soit à propos de ces appels.

Maintenant, en croisant les résultats obtenus auprès des opérateurs de télécommunications mobiles au Portugal et en Espagne avec les rapports de la Police Judiciaire, spécialement l'excellent travail de l'inspecteur Paulo Dias, investigateurs et journalistes ont trouvé un nouvel élément digne d'intérêt : le portable utilisé à Praia da Luz pour appeler le numéro de Swansea qui avait contacté Kate le 2 mai, a été utilisé pour effectuer et recevoir des appels dans la zone indiquée dans les documents et les photographies que la porte-parole des McCann a abandonnés sous le canapé, le jour de la fuite vers l'Angleterre.

D'après les registres maintenant connus, le portable a été utilisé près de la rivière du Vascão en diverses occasions, notamment entre le 12 et le 15 mai de 2007, mais également en juin et juillet de la même année. Appels téléphoniques toujours effectués vers l'Angleterre ou à Praia da Luz, excepté un, effectué à l'Ambassade britannique à Lisbonne.

Duarte Levy

Publié initialement en portugais (lire l’original).