Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

03/02/2009

Si les élections étaient aujourd'hui, Gonçalo Amaral serait élu président

L’affaire Maddie aurait motivé l’abandon d’Amaral comme candidat

Si les élections communales au Portugal étaient aujourd'hui, "Gonçalo Amaral gagnerait avec 53 pour cent des votes", mettant en échec l'actuel Maire socialiste de la ville d’Olhão (Algarve), c’est ce qu’affirme le responsable de la région d’Algarve des sociaux-démocrates, Mendes Bota, citant un sondage commandé par son parti (PSD).


amaral large 2.jpgL’ancien coordinateur du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) de Portimão avait été approché par les responsables locaux du parti pour devenir leur candidat au poste de Maire d’Olhão, une ville où les socialistes n’ont jamais perdu depuis la révolution des œillets, en 1974.

Malgré l’excellent résultat obtenu par Gonçalo Amaral dans le sondage commandé par le PSD Algarve à l’Institut de Recherche et Opinion de Marché (IPOM), la Commission Politique Nationale du Parti Social Démocrate à écarté le candidat sans fournir "aucune raison à faveur du rejet du candidat proposé", comme l’a confirmé le responsable régional du parti.

Selon le sondage commandé par le PSD/Algarve, réalisé entre le 22 et le 23 janvier, l’ancien coordinateur de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann aurait dépassé dans les urnes l’actuel Maire, Francisco Amaral (PS), obtenant pour le PSD "une victoire confortable" qu’il ne saura jamais obtenir autrement.

C’est Manuela Ferreira Leite, présidente nationale du PSD, qui s’était la première manifestée contre la candidature de Gonçalo Amaral, rejetant la "promiscuité entre la politique et la justice", une justification qui n’a pas convaincu ni les militants ni les responsables régionaux, qui se sont déclarés "tristes" de la décision.

Selon la décision du PSD national, Gonçalo Amaral ne sera pas le candidat du parti, et toute possibilité de le supporter au sein d’une liste d'indépendants aurait également été écartée.

Influence britannique écarte Gonçalo Amaral

"C’est Mendes Bota en personne qui à dit que le Dr. Amaral était un excellent candidat et que, pour la première fois, le PSD allait gagner les élections," affirmait un militant social-démocrate à Olhão après l’annonce de que l’ex-coordinateur de la Police Judiciaire ne serait pas le candidat du PSD à la mairie de la ville, rajoutant "c’est une décision incompréhensible. Je veux savoir pourquoi, c’est la moindre des choses."

Malgré les justifications avancées par la responsable nationale du parti, plusieurs sont ceux qui avancent d’autres explications, notamment celle du droit de vote des britanniques pour les élections communales : "ils (les anglais) ont le droit de vote pour les communales, et ils n’allaient pas voter pour le PSD nulle part si Gonçalo Amaral était notre candidat à Olhão," affirmait un militant.

La récente rencontre de Gerry McCann, au cours de sa visite au Portugal, avec un membre de la commission nationale du PSD et les visites fréquentes de la responsable nationale du parti à Londres ne vont pas calmer les esprits, suscitant même des interrogations dans les médias.

Selon un responsable local du parti, ce sont effectivement des "facteurs externes" qui ont dicté l’abandon de la candidature d’Amaral, "qui a un CV enviable", mais les ordres de Lisbonne sont bien spécifiques : Gonçalo Amaral ne sera pas candidat du PSD dans aucune ville du pays.

Duarte Levy

Commentaires

"La récente rencontre de Gerry McCann, au cours de sa visite au Portugal, avec un membre de la commission nationale du PSD et les visites fréquentes de la responsable nationale du parti à Londres ne vont pas calmer les esprits, suscitant même des interrogations dans les médias."

Le Portugal redeviendrait il une dictature commanditée par les britanniques tout comme les Américains font la pluie et le beau temps en Amérique du Sud ?

Écrit par : nina | 03/02/2009

Bonjour le blog et Nina,

C'est très difficile d'apporter un point de vue sur un choix politique (j'ai déjà du mal à comprendre la politique de mon pays !! (rires) :

- (peut-être influencé, mais alors M. Amaral est traumatisé par l'affaire Maddie qui lui a fait perdre son poste)

- ou la disparition de Maddie et le "blocus" nous cachent des éléments du dossier ...

Sinon, je ne vois pas le peuple portugais se laisser influencer par des médias ou influence Britannique ...en 2009 !!!

Écrit par : Cassandre | 03/02/2009

......La récente rencontre de Gerry McCann, au cours de sa visite au Portugal, avec un membre de la commission nationale du PSD .....

opssssssssssssss QUI est le vendu ??????????????????

......les visites fréquentes de la responsable nationale du parti à Londres ne vont pas calmer les esprits....

elle alait visiter son petit fils... n'est ce pas ????? lol lol

Écrit par : Maria Lopes | 03/02/2009

Sans doute que certains millieux bien structurés et organisés ne veulent pas de M. Amaral dans la politique car il lui serait ainsi plus facile d'accèder à certains dossiers compromettants pour certains d'entre eux.

Écrit par : michelle | 03/02/2009

" - Who's afraid of the big-bad-wolf( Gonçalo Amaral), the big-bad-wolf, the big-bad-wolf ?..."
The three little pigs?, No, the McCanns!

Écrit par : Rosa | 04/02/2009

en quoi ca nous regarde?En quoi ca nous interresse?

Écrit par : LAURENCE | 04/02/2009

Bonjour LAURENCE,
En quoi çà nous regarde, en quoi çà nous interresse dis tu ?

Ce qui serait important de savoir dans cette affaire d'élection c'est:
I/ AMARAL a t'il abandonné seul l'idée de se présenter
II/ l'a t'on obligé à abandonner cette idée.
III/ Y a t'il un lien entre cet "abandon" et l'affaire Maddie?
IV/ Le déplacement de JMC au Portugal était il commandité par des politiques britanniques ?
V/ Le déplacement de cette femme politique portugaise au RU est il commandité par les mêmes personnes ou le même clan ?
VI/ Pourquoi l'affaire Maddie et la politique semblent ils encore mêlés ?

Si on ne peut éclaicir ces questions restés à ce jour sans réponse alors on pourrait en conclure qu'il existe dans le monde des pays où il ne fait pas bon voyager avec des enfants ou encore qu'il existe des pays où les disparitions d'enfants passent au second plan par rapport à des intérêts politiques ou financiers ou d'influence
ET CELA EST GRAVE.

Écrit par : nina | 04/02/2009

entièrement d'accord avec Nina

Écrit par : michelle | 04/02/2009

Bonsoir à tous

Mais…. J'hallucine!!!!!!!!! Un enfant qui naisse au Portugal ne peu pas avoir la citoyenneté portugaise, si ses parents sont étrangers. Par contre les Anglais, eux peuvent voter aux communales ??????????? ……Vive le cash!!!!!!

Certains dirigeants portugais devraient avoir honte, un peu plus de fierté ….

Lorsque qu'on vit dans un autre pays et qu'on veut avoir le droit de vote ou parole, on s'intègre, on apprend la langue du pays et on devient citoyen de ce même pays, non ?


En fait, ni le Portugal ni aucun autre pays ont besoin d'avoir des " touristes" de ce genre. Certainement il doit y avoir d'autres européens bien nantis qui seraient prêts à s'installer ou à investir dans le sud du Portugal avec d'autres priorités que la politique portugaise.

Mais au fait, ils auraient peur de quoi ces anglais pour ne pas voter pour Amaral ?


Sans argent nous ne sommes rien, mais avec l'argent nous ne pouvons pas être tout….

Écrit par : Lena2 | 04/02/2009

Les Britanniques s'installent comme touristes au Portugal, y achètent des maisons, ne prennent pas la nationalité portugaise mais votent aux élections communales.
Soit ,si la loi autorise celà il n'y a rien à redire.
Par contre que le vote des électeurs britanniques puissent décider du choix des candidats et aller même jusqu'à en écarter des éligibles possibles (comme Amaral) est choquant.
Le Portugal est il sous DICTATURE BRITANNIQUE ?

Écrit par : nina | 05/02/2009

La visite de Gerry au Portugal a-t-elle un quelconque rapport ?

Écrit par : michelle | 15/02/2009

Bonjour,

Je reviens sur cet article que j'avais à peine survolé.

Je ne sais pas le degré de réelle volonté de la part de M. G. AMARAL d'obtenir ce poste (même s'il en a la parfaite compétence). Par contre ce que je constate :

c'est que M. AMARAL conserve toujours avec persévérance son même objectif en rapport avec Madeleine, sa volonté de Justice et de vérité.

Il continue en toute intelligence et ingéniosité à produire des actions et démarches qui ont toujours un lien de près ou de loin avec l'Affaire McCann, ET QUI AGISSENT COMME UN R E V E L A T E U R.

Ce REVELATEUR, à défaut de constituer des preuves juridiques, à fournir dans un dossier d'enquête, contribue néanmoins à renforcer nos intimes convictions selon lesquelles, de gré ou de force, les McCann trempent dans des affaires en "haut" lieu.

Pour qui et pour quoi ? Wait and see ;-)

Pauvre petite Madeleine !

Écrit par : Dannie | 20/02/2009

Tout à fait d'accord Dannie !

Écrit par : michelle | 21/02/2009

Les commentaires sont fermés.