Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/03/2009

Gerry va s’expliquer au Parlement

Imagempag24horas.png

(Em português)

Publié aujourd’hui dans le quotidien portugais 24 Horas

Le père de Madeleine McCann va expliquer cet après-midi comment il a réussi a obtenir, par via extrajudiciaire, 600.000 euros.

Gerry McCann le père de Madeleine McCann, la fillette disparue à Praia da Luz en mai 2007, est l´un des témoins que le comité permanent du Parlement britannique pour les sujets de culture, sport et communication sociale, va interroger cet après-midi. Sa présence est insérée dans le cadre d´une enquête sur les normes appliquées au travail de la presse, le respect de la vie privée et les cas de diffamation. Outre le père de Maddie, la commission va interroger également le porte-parole du couple, Clarence Mitchell et Adam Tuddor, l´avocat du cabinet Carter – Ruck qui a représenté les McCann dans les procès de diffamation menés par le couple contre divers médias en Angleterre.
En avril, Gerry et Kate McCann ont reçu 600.000 euros du groupe Express dû à la publication de plus de 100 articles qui ont été considérés par un juge du Suprême Tribunal britannique comme "extrêmement diffamatoires".
Les membres du comité parlementaire, dans sa majorité du parti travailliste, parti du premier ministre Gordon Brown, veulent savoir pourquoi le système d´auto régulation de la presse n´a pas marché dans le traitement du cas de la disparition de Maddie et pour quelles raisons le comité du contrôle des médias, Press Complains Commissions (PCC) n´a pas enquêté elle-même à propos du comportement des journalistes anglais.

Le "Daily Express", le "Daily Star" et leurs éditions respectives du dimanche ont publié divers titres que les avocats du couple ont considérés comme faux, car ils suggéraient que Kate et Gerry seraient responsables de la mort de Maddie. L´affaire n´arriva pas au tribunal, car un accord entre les deux parties fut signé.

Entre les différents sujets que la commission parlementaire veut voir éclaircis, il y a aussi les élevés montants payés au couple et à leurs sept amis, désignés par les médias comme les "Tapas7".
Le comité a considéré comme extrêmement irréguliers les montants payés extrajudiciairement par divers médias britanniques sans que les accusations pour diffamation soient arrivées devant les  tribunaux.
Les membres du comité veulent établir si, à la lumière des récentes décisions judiciaires l´équilibre entre la liberté d´expression et la vie privée des McCann a été respecté.

Imagempag24horas1.pngLaboratoire mis en cause

Le Forensic Science Service (FSS), le laboratoire anglais de Birmingham à qui les autorités portugaises ont confié les examens médico-légaux dans le cas Maddie, a un passé rempli d´erreurs. Dans un des cas les plus récents, l´assassinat de Damilole Taylor, une deuxième vérification demandée par la police britannique à un deuxième laboratoire, celui-là indépendant finirait par révéler des vestiges de sang de la victime sur les chaussures et le pull des deux suspects. Une piste que le FSS n´avait pas vue.

Robert Murat
: "Les fausses accusations dans l´affaire Maddie ont presque détruit ma vie" dit Robert Murat à l´Université de Cambridge où celui qui a été le 1er arguido de l´enquête a parlé à propos du travail des tabloïdes anglais.

Tony Bennett : Le solliciteur anglais continue à distribuer un document avec 60 raisons pour expliquer pourquoi Madeleine McCann n´a pas pu être kidnappée. C´est lui qui a organisé la plus récente contestation au porte-parole des McCann, Clarence Mitchell.

Marcos Aragão :
L´avocat continue à viser Gonçalo Amaral avec ses critiques. Mais lui aussi est persuadé que Maddie a été assassiné. Il lui manque juste trouver le corps de l´enfant avec ses supposés pouvoirs paranormaux, ce qu’il à déjà essayé de faire.

Gonçalo Amaral :
L´ex-coordinateur de la PJ, dans une entrevue enregistrée en Espagne, a accusé les autorités portugaises de "ne pas avoir la volonté politique pour rouvrir le procès et les investigations". Jusqu'aujourd'hui, personne ne l´a contredit.

Duarte Levy

Commentaires

Pour monsieur Gerry Mccann :


Monsieur

Je voulais vous faire savoir que je passe mon temps sur Internet pour avoir des nouvelles sur l'avancée des recherches pour la découverte de la vérité sur la "disparition" de VOTRE fille. Malgré tout , je suis une femme TRES occupée qui a le temps d'élever 3 enfants, je n'ai aucun souci émotionnel à part quand vous ouvrez votre bouche pour débiter vos mensonges et tant que le corps de Maddie n'aura pas un enterrement digne et que toute la vérité soit faite sur votre role dans sa disparition je prendrais le temps de venir TOUS les jours sur Internet pour parler de vous , mais surtout pour ne pas ABANDONNER MADDIE.

Dormez bien Gerry Mccann

Écrit par : marie(f) | 10/03/2009

Mr. Gerry et Madame Kate McCann

Je suis une femme PORTUGAISE, heureuse DE et AVEC ma famille et ma vie personnel.
Ma vie professionnel ma laissé aussi réalisé depuis 35 ans de travaille.

La nuit de 3 May 2007, votre négligence parental, en laisssant 3 BÉBÉS seuls dans un appart. de mon pays avec les fenetres ouvertes,à coupé un peux de ma paix.

Une petite fille " était disparue " pendant que ces parents en vacances, VOUS, avaient du temp entre adults avec, VOS AMIS, que ils aussi avaient laissé ses petits enfants à sa sort,selon ce que VOUS TOUTS avez dit, quelques entre eux étaient même malades............

Savez Vous ?
je paye mes comptes avec MON ARGENT !

jamais j'ai NÉGLIGÉ ma famille, ma maison, mon travaille, POUR AVOIR DU TEMP ENTRE AMIS, ou me promenner sur la net.

jamais j'ai utilisé l'argent du monde pour payer ma maison.

jamais j'ai usé les medias pour me faire notter.. jusque au moment ou je prend la décision que pour moi c'est important qu'on m'oublie.

jamais je pouvrait rire, faire jogging, me maquiller, aller au bar, etc, 9 jours aprés la disparation de ma fille ( dans les mains d'un pedo .. n'est ce pas ??? )

jamais je pouvrait VIVRE MA VIE , se dans ma mémoire resterons les mots de ma fillette de 4 ans.... DISPARUE ( ??? )

OU ÉTAIS VOUS, ET POURQUOI VOUS N'ÊTES PAS REVENUS HIER, PENDANT LA NUIT, QUAND MOI ET SEAN PELURONS ????????????????????????????????

Mr et Madame McCann VOUS n'avez pas le droit de donner des leçons de moral à personne.

À PERSONNE !!!!!!!!!!!!!

j'ai pas peine de Vous.

J'AI PEINE DE MADELEINE, AMELIE ET SEAN.

et savez Vous une chose ???

je resterait attentive à toutes les informations sur Vos 3
( TROIS ) enfants. Pour Vous je m'enfiche !!!!

ATÉ SE SABER A VERDADE !
HASTA QUE SE SEPA LA VERDAD !
JUSQUE À SAVOIR LA VÉRITÉ !
UNTIL WE KNOW THE TRUTH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

" A Verdade da Mentira " .... connaisez Vous ????
( je peux Vous donner le lien de la traduction en anglais )

Écrit par : Maria Lopes | 10/03/2009

Aux parents de Maddie,

Maintenant, çela fait presque deux ans que vous n'avez pas revu votre fille.
Depuis votre retour chez vious et la levée de votre statut d'arguidos, Metédo3 ne nous présente plus de petite Maddie aux 4 coins du monde ! vous présentez des fonds bien mal gagnés et peu utilisés pour Maddie.

Un jour, et pas seulement devant Dieu, Sean et Amélie chercheront eux aussi la vérité, mais peut-être pas par les mêmes chemins que vous, semés de doutes, de mensonges, de non-dits.

Cet argent de fera pas de miracles, mais dans vos mains, vous vous croyez puissants ? ???

Écrit par : Cassandre | 11/03/2009

Bonjour le blog

J'essaie de faire un petit résumé de ce que je retiens de cette discussion parlementaire (long et je n'ai pas le temps de réécouter):

Commission de la presse:
- Je ne sais plus si c'était Clarence ou Tudor qui avait dit que les problèmes en question dépassaient les compétences de la PCC.
- A un autre moment, Gerry dit que l'ancien président (Chris Meyer) avait suggéré de lancer une action en justice, plutôt que de passer par la PCC
- Tudor avait dit que la PCC n'avait pas assez d'influence (l'implication étant que la presse n'allait pas prendre la commission au sérieux).
- Gerry avait dit que la PCC avait bien agi auprès de la presse par rapport à certains aspects (protéger les jumeaux, calmer les caméras devant la maison pendant plus de six mois, etc.).
- Que, de par sa nature, cette commission (PCC) agit rétroactivement (donc, en réponse à des plaintes, et qu'elle n'est pas un organisme proactif).
- Un de membres de la commission parlementaire a mentionné le fait que Peter Hill (de l'Express?) était justement sur le comité de la PCC à cette époque-là.

Interventions auprès de la presse:
- Gerry avait dit que Justine et un avocat avaient rencontré les rédacteurs pour leur expliquer que tant qu'il n'y avait pas de preuves... bla bla. Ce qui confirme ce que j'avais déjà entendu ailleurs.
- Clarence (?) avait dit qu'à partir d'octobre 07, la LP elle-même avait demandé à la presse de se calmer.

Sur les recours judiciaires et dommages exemplaires/compensatoires:
- D'après Tudor, les possibilités de gagner une compensation exemplaire sont très limitéés et très complquées, et existent pour certains cas de diffamation mais pour des questions d'intrusion dans la vie privée.

Sur les articles:
- Gerry avait dit que le pire était des articles qui disaient que la petite était morte sans preuves (car personne n'allait rester vigilant)
- Que les manchettes n'avaient souvent rien à voir avec le contenu, mais que beaucoup de gens ne lisent pas les articles et ne retiennent que les gros titres

(Là-dessus, entièrement d'accord. J'ai été scandalisé par la quantité de gens qui m'avaient contacté tous heureux que la petite Denise avait été retrouvée (selon les manchettes), alors que la police attendait encore des résultats ADN.) Et on sait qu'il n'en était rien.

Sur l'interaction de la police et les médias:
- Au Portugal, la loi sur le secret judiciaire n'a pas été modifiée depuis la dictature, mais que la liberté d'expression est un acquis très important
- Que la loi concernant le secret judiciaire est comme la loi sur les excès de vitesse (tout le monde sait qu'elles existent, mais personne ne les respecte)

(Ceci correspond à ce qu'avait écrit un journaliste portugais connu, son nom m'échappe pour l'instant, qui avait écrit, grosso modo, que si les journalistes n'avaient pas trouvé des solutions pour pouvoir obtenir des informations, qu'il n'y aurait pas de journalistes d'investigation au Portugal.)

- Que la pression sur la presse britannique était énorme et que le moindre détail (réel ou inventé) dans la presse portugaise devenait la manchette du jour dans la presse britannique.
- Que des suppostions/allégations/spéculations dans la presse portugaise devenaient des "faits avérés" dans la presse britannique, repris le lendemain de nouveau dans la presse portugaise comme des faits avérés par la presse britannique.....
- Que les journalistes (de la presse écrite) avaient établi leur "press room" dans un bar du coin qui offrait "une combinaison mortelle" d'alcool et d'accès gratuit à WiFi. Clarence n'a pas dit (d'après ce que j'ai entendu) qu'ils étaient tous bourrés au moment d'écrire leurs articles, mais on peut interpréter que l'idée était sous-entendue.
- Que quelqu'un offrait des traductions de la presse portugaise qui contenaient parfois des erreurs.
- Que la presse britannique avait l'habitude d'un service de relations de presse de la police au RU, ce qui n'existe pas au Portugal et que, sous la pression/paresse/incapacité de faire autrement n'a fait que recopier.
- Que la presse britannique aurait probablement agi autrement si la disparition avait eu lieu au RU (différentes lois, voies de communication avec la police, etc.), au point où la PCC avait annoncé à l'ambassade à Lisbon que les mêmes lois de traitement médiatique s'appliquaient aux journalistes de la presse britannique même en déplacement à l'étranger.

D'autres détails:
Gerry avait mentionné un recours contre Tal & Qual (qui avait fait faillite entre temps). Mais (si mon souvenir est bon, aucune intention de réécouter) qu'ils n'avaient pas l'intention de menacer la presse portugaise pour le moment.

Après, Clarence avait dit que des lettres de Carter-Ruck avaient été envoyées pour essayer de calmer la situation. (J'imagine que c'est à cela surtout que Duarte fait référence, quant au "mensonge".)

Personnellement, j'ai trouvé les critiques de la presse plus ou moins équilibrées des deux pays.

Écrit par : claude2 | 11/03/2009

Merci Monsieur LEVY pour vos dernières informations, vraiment très intéressantes !
Merci pour toutes vos informations depuis le début, bien sûr.
Merci de toujours nous tenir au courant.

Un laboratoire qui détruit les pièces à conviction d'une telle importance ?! Dans ce cas là, oui, Mr et Mme MC CANN auraient dû leur faire un procès ; là nous aurions compris et approuvé ! Je sais bien que tout le monde peut faire une erreur, mais enfin là tout de même, avec le bruit que faisait cette affaire, s'il y avait des précautions à prendre, c'était bien dans celle-ci !... On les a perdu exprès les éléments à analyser, voilà ce qui me saute aux yeux ! Sur les ordres de qui ??? Service entre Francs-maçons ? En tout cas quelle honte !!!!
Et là, comme par hasard le clan Mc Cann ne fait pas de procès ??? C'est presque un aveu...

Écrit par : michelle | 12/03/2009

L'Europe me fait honte.

Écrit par : Cassandre | 12/03/2009

IDEM.


""""""""""Dans un des cas les plus récents, l´assassinat de Damilole Taylor, une deuxième vérification demandée par la police britannique à un deuxième laboratoire, celui-là indépendant finirait par révéler des vestiges de sang de la victime sur les chaussures et le pull des deux suspects. Une piste que le FSS n´avait pas vue.""""""""""

... un deuxième laboratoire, celui-là indépendant ...
Indépendant de qui et de quoi ? Vous voulez dire "Privé" ? alors que le F.S.S. est "d'Etat" ? Ce qui expliquerait bien des choses !

B.S., SVP ! on peut avoir la réponse ?



Par ailleurs, où trouver, en français (exigeante, en plus !), les 60 raisons pour lesquelles Madeleine n'a pas pu être enlevée ? de l'Avocat (?) Tony Bennett et son Association.

SVP, MERCI.



Bon week end à tous.

Salutations à ceux qui nous lisent sans écrire, on sait qu'ils sont très nombreux ! autour de Madeleine !

Écrit par : Dannie | 20/03/2009

"Sur l'interaction de la police et les médias:
- Au Portugal, la loi sur le secret judiciaire n'a pas été modifiée depuis la dictature, mais que la liberté d'expression est un acquis très important "




QUAND ON N'AIME PAS LA LOI CHEZ LES AUTRES ON Y VA PAS monsieur Mccann!
La porte d'entrée est la même que celle de la sortie!

On dirait que les lois chez lui sont exemplaires! Oh oui!

Écrit par : Tânia - Portugal | 22/03/2009

Les commentaires sont fermés.