Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/05/2009

La Cour dit que Leonor Cipriano a menti et demande une enquête judiciaire

12601774.jpgPortuguês

Le groupe de juges qui a présidé le procès des cinq inspecteurs et ex-inspecteurs de la Police Judiciaire va demander au Ministère Public (MP) l'ouverture d'une enquête judiciaire à Leonor Cipriano pour le délit de fausses déclarations lors du procès ou Gonçalo Amaral a été condamné.
Selon l'agence Lusa, la Cour a constaté "des incohérences flagrantes et importantes de la  part de Leonor Cipriano dans les déclarations qu'elle a fait lors des sessions du jugement, ce qui a déterminé l'extrait d'une attestation, à laquelle une copie des enregistrements a été rajoutée.
Leonor "a disposé (...) d'une longue opportunité pour révéler la vérité" lors des audiences au Tribunal de Faro, mais "elle a profité essentiellement de cette opportunité pour mentir", peut-on lire dans la décision présentée vendredi dernier.
"Que la Cour ait reconnu que Leonor a menti pendant tout le procès ne surprend personne, ce qui est surprenant et inacceptable c'est que l'on a condamné deux inspecteurs sur la base de ses mensonges," a commenté une source du syndicat de la PJ.
"Leonor Cipriano a menti sur la façon dont on l'a battue, sur l'identification des personnes qui l'ont battue, sur le temps et la manière dont elle aurait été battue, enfin, elle a menti sur tous les aspects essentiels dans les déclarations qu'elle a faites", souligne la décision.
Malgré le fait que le collectif de trois juges et 4 jurés admettent que Leonor a présenté "des versions très différentes pour les mêmes faits" — lire aussi "La condamnation de Gonçalo Amaral a été aussi atypique que le procès" — deux des cinq professionnels de la PJ ont été condamnés à des peines avec sursis : Gonçalo Amaral, ex-coordinateur du Département d'Investigation Criminelle de la PJ de Portimao, a été condamné à un an et demi pour fausses déclarations, alors que l'inspecteur Antonio Cardoso a été condamné à deux ans et trois mois pour falsification de documents.

Commentaires

Il est reconnu par beaucoup, (en tout cas de gros doutes subsistent dans ses dépositions) que Joanna Cipriano a menti. Et malgré tout on condamne des inspecteurs de police. Peut m'importe leur nom, dans la mesure où l'on n'est pas certain des dires de Joanna, aucune condamnation ne devrait avoir eu lieu....
On vit dans un monde de fous !

Écrit par : michelle | 27/05/2009

je me demande combien "vaut" la tete d'Amaral?

Écrit par : marie(f) | 27/05/2009

Monsieur Lévy,

J'espère que votre article n'est pas réservé exclusivement à votre blog.

Il faut le faire savoir à tous ceux qui ont eu connaissance de ces "condamnations" !

Quand j'avais lu ces condamnations, je ne sais même plus où, je me doutais que c'était diffamatoire.

Cette "mère" ose mentir et se plaindre pour quelques coups imaginaires, et même si ils étaient réels !

C'est fou comme on peut devenir susceptible pour soi même, après avoir laissé son enfant, livrée sous les coups violents de son parent, et ce, jusqu'à une mort cruelle ! (les allusions à la disparition du corps ne sont pas moins horribles ...). Qu'a ressenti cette faible enfant en mourant ainsi dans la souffrance, sans être défendue par sa ... génitrice ?

"Cela ne portera pas bonheur"

ni à cette femme, ni à tous ceux qui se servent d'elle pour casser M. AMARAL. C'est évident que dès l'instant où on veut défendre la vérité et la justice, on s'attire forcément des ennemis. Alors quand on en a fait sa mission pendant 26 ans, vous imaginez !

Si tout le monde fermait les yeux sur le mal, et "caressait les malfaiteurs dans le sens du poil" ! Plus de frein !

Bien sûr il n'y a pas que d'honnêtes gens dans le milieu judiciaire, mais ceux qu'il reste, on s'acharne dessus ! Bravo !

Écrit par : Dannie | 27/05/2009

Dannie, rassurez-vous.
Cet article est paru déjà sur la presse portugaise, bien que les journaux britanniques, comme par hasard, n'ont rien entendu de l'histoire.

Vous pouvez aussi, tous, le trouver aussi en espagnol ici (si BS permet le lien) sur le blog de Mercedes

http://cort.as/-ZT

Écrit par : Eme | 27/05/2009

Encore moi: au cas ou quelqu'un pense que cela n'est apparu que sur les blogs, je vous laisse un lien de la presse portugaise qui explique la même chose:

http://cort.as/-ZU

Il y en a d'autres. C'est donc bien vrai. Même si certaine presse s'entête à déformer ce qui est arrivé avec ce cas Leonor Cipriano.

Écrit par : Eme | 27/05/2009

Bonsoir à tous,

Il est clair que cette première condamnation d'Amaral dans cette affaire a du servir à certains pour l'enfoncer dans l'affaire MC.
Maintenant que tout est clair dans cette affaire profitez en pour réouvrir le dossier MC et que l'on aille au bout de TOUTES LES RECHERCHES DE VERITE.

Tenez bon Mr Amaral.Prenez soin de vous.
LE TEMPS FAIT SON OEUVRE...

Écrit par : nina | 27/05/2009

Eme,

Merci beaucoup !

Français, espagnol, portugais, ça ne suffit pas !

M. Lévy, c'est le moment d'utiliser vos connaissances dans les 7 langues ;-))

Écrit par : Dannie | 28/05/2009

Ce procès Cipriano sent lui aussi la magouille contre L'Inspecteur Amaral.... Qui tire des ficelles ? Des politiques ?
la Franc-maçonnerie ?

Écrit par : michelle | 28/05/2009

*** "Leonor Cipriano a menti sur la façon dont on l'a battue, sur l'identification des personnes qui l'ont battue, sur le temps et la manière dont elle aurait été battue, enfin, elle a menti sur tous les aspects essentiels dans les déclarations qu'elle a faites" ***

Il paraît que les violeurs et/ou assassins d'enfants, les autres détenus dans les prisons ne les ratent pas. C'est valable dans les prisons de bp de pays ! Une possibilité ?

Écrit par : Dannie | 29/05/2009

En effet dans l'échelle des crimes les violeurs d'enfants et les assassins d'enfants sont la cible de leurs codétenus.
Rien ne leur est épargné...
Comme quoi même dans le milieu carcéral il y a de la morale...

Écrit par : nina | 29/05/2009

Même dans le milieu carcéral il y a un sens moral.
Alors que les autorités gouvernementales sensées représenter l'ordre moral et la justice tout est pourri.

Écrit par : nina | 29/05/2009

Une personne comme Leonor qui est coupable de laisser vendre sa propre fille par son frère, de la laisser tuer, de reconter mensonges sur mensonges en changeant ses versions au sujet du fait qu'elle ait été battue.... je ne peux pas comprendre qu'un tribunal s'appuie sur ses dires pour juger des inspecteurs de police, quels qu'ils soient ?!

Écrit par : michelle | 30/05/2009

Les commentaires sont fermés.