Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2010

McCann retournent à Lisbonne pour le procès contre Amaral

610x.jpgKate et Gerry McCann, les parents de la fillette disparue au Portugal en May 2007, assisteront à l'ouverture, mardi à Lisbonne, du procès de l'injonction interdisant la vente du livre "Maddie – L’enquête interdite" de Gonçalo Amaral.
L'information a été confirmée par une source proche de la famille en Angleterre, qui avance également que le couple envisage son déplacement au village de Praia da Luz, s'ils obtiennent l’accord pour rentrer dans l'appartement de l’Océan Club d’où Maddie a disparu.
C'est la deuxième fois que le couple retourne au Portugal à la demande de leur avocate, maître Isabel Duarte, pour assister à l'audience, devant la 7éme Chambre du Tribunal civil de Lisbonne, où la défense de l'ancien coordinateur de la Police Judiciaire (PJ) va faire opposition aux arguments utilisés par la famille McCann dans l’interdiction du livre et de la vidéo expliquant le travail de la police dans l’enquête à la disparition de Maddie.
Le 11 décembre, la 1re session du procès avait été reportée après que l’avocat Antonio Cabrita, qui représente Gonçalo Amaral, a été mis en quarantaine pour suspicion de grippe H1N1.
Kate et Gerry McCann allèguent que le livre "Maddie — L’enquête interdite" et son adaptation vidéo, un documentaire diffusé par la chaine portugaise TVI atteignant véritables records d’audimat, sert à promouvoir la thèse de la participation du couple dans la disparition de leur fille.
L'injonction qui va maintenant être jugée, et qui a déjà donné lieu à la saisie de certains actifs de l'ancien coordinateur de la police vise également l'éditeur "Guerre et Paix", le producteur Valentim de Carvalho et la chaine de télévision TVI. En marge de cette action, les McCann réclamant à Gonçalo Amaral la somme de 1,2 million à titre de compensation.
En Angleterre et au Portugal, les McCann poursuivent la surveillance d’internet et en particulier des blogues qui sont donnés comme proches de la thèse de l’ancien coordinateur de la police. Le porte-parole des McCann en Angleterre a confirmé que "les avocats surveillent tout ce qui est publié sur Internet et qui peut nuire aux intérêts des parents de Maddie".

Commentaires

Duarte Levy : quel heureux bonheur de retrouver un écrit de vous.
Un grand merci.
J'avais bien cru que pour une raison X vous aviez fermé ce blog, et j'en étais vraiment désolée;

Je suivais toujours tout ce qui touche à Maddie (en langue anglaise, tant bien que mal), mais vraiment je suis contente de vous retrouver.

J'espère et je souhaite que tout aille bien pour vous.

Écrit par : michelle | 10/01/2010

Meilleurs voeux à tous.

"En Angleterre et au Portugal, les McCann poursuivent la surveillance d’internet et en particulier des blogues qui sont donnés comme proches de la thèse de l’ancien coordinateur de la police. Le porte-parole des McCann en Angleterre a confirmé que "les avocats surveillent tout ce qui est publié sur Internet et qui peut nuire aux intérêts des parents de Maddie".

C'est bien sur plus facile de chercher Maddie devant son ordinateur et plus rentable d'attaquer ceux qui osent douter de leur bonne foi sur internet.
Logique: à enlèvement virtuel, recherche virtuelle. Pourquoi ne pas créer un jeu en 3D, "A la recherche de Maddie" avec :
-les gentils : les parents et leurs amis,

- les méchants: le Kidnappeur ( sur fond de porte qui grince), Amaral, la police portugaise,

-des adjuvants : les tabloïdes (attention agents doubles), des détectives privés (souvent de conscience), quelques politiciens en mal de popularité, un ou deux milliardaires ( apparition de "Bingo" sur l'écran), une formule de magie noire (Injonction Carter-Ruck)....

-des opposants sur qui on peut tirer à volonté dès qu'ils apparaissent: les Géantis- internautes qu'il est très difficile d'atteindre car ils ont le pouvoir de se démultiplier dès qu'un est abattu, une hydre à mille têtes (qu'on peut souvent aveugler) appelée opinion publique, et une formule de magie , la tornade Blanche Vérité, rendue très capricieuse par le réchauffement argentique.

Le but du jeu est au départ de retrouver la petite fille des gentils parents mais très vite, cela devient une chasse contre ceux qui les critiquent et leur anéantissement constitue la victoire finale qui rapportera beaucoup de points. Vous êtes invités à la fin à reverser tous vos gains aux créateurs du jeu. Pour bien sûr créer un jeu encore plus performant, qui cette fois c'est promis, vous permettra de retrouver la petite fille.

Les arbitres? :" Les avocats (qui) surveillent tout ce qui est publié sur Internet et qui peut nuire aux intérêts des parents de Maddie". De gentils parrains en quelque sorte. Mafia, pourquoi pas.


Attention amis qui lisez ces lignes, le virus est dans la webcam ( traduction moderne de "le vers est dans le fruit"). Vous avez été flaché par Google pour stationnement sur un blog illicite. C'était très Net sur l'écran. Allez circulez, il y a tout à voir et vous perturbez le tournage. Vous pourrez voir le film quand le montage final sera réalisé.

Écrit par : Voltaire | 10/01/2010

Meilleurs voeux à tous.

"En Angleterre et au Portugal, les McCann poursuivent la surveillance d’internet et en particulier des blogues qui sont donnés comme proches de la thèse de l’ancien coordinateur de la police. Le porte-parole des McCann en Angleterre a confirmé que "les avocats surveillent tout ce qui est publié sur Internet et qui peut nuire aux intérêts des parents de Maddie".

C'est bien sur plus facile de chercher Maddie devant son ordinateur et plus rentable d'attaquer ceux qui osent douter de leur bonne foi sur internet.
Logique: à enlèvement virtuel, recherche virtuelle. Pourquoi ne pas créer un jeu en 3D, "A la recherche de Maddie" avec :
-les gentils : les parents et leurs amis,

- les méchants: le Kidnappeur ( sur fond de porte qui grince), Amaral, la police portugaise,

-des adjuvants : les tabloïdes (attention agents doubles), des détectives privés (souvent de conscience), quelques politiciens en mal de popularité, un ou deux milliardaires ( apparition de "Bingo" sur l'écran), une formule de magie noire (Injonction Carter-Ruck)....

-des opposants sur qui on peut tirer à volonté dès qu'ils apparaissent: les Géantis- internautes qu'il est très difficile d'atteindre car ils ont le pouvoir de se démultiplier dès qu'un est abattu, une hydre à mille têtes (qu'on peut souvent aveugler) appelée opinion publique, et une formule de magie , la tornade Blanche Vérité, rendue très capricieuse par le réchauffement argentique.

Le but du jeu est au départ de retrouver la petite fille des gentils parents mais très vite, cela devient une chasse contre ceux qui les critiquent et leur anéantissement constitue la victoire finale qui rapportera beaucoup de points. Vous êtes invités à la fin à reverser tous vos gains aux créateurs du jeu. Pour bien sûr créer un jeu encore plus performant, qui cette fois c'est promis, vous permettra de retrouver la petite fille.

Les arbitres? :" Les avocats (qui) surveillent tout ce qui est publié sur Internet et qui peut nuire aux intérêts des parents de Maddie". De gentils parrains en quelque sorte. Mafia, pourquoi pas.


Attention amis qui lisez ces lignes, le virus est dans la webcam ( traduction moderne de "le vers est dans le fruit"). Vous avez été flaché par Google pour stationnement sur un blog illicite. C'était très Net sur l'écran. Allez circulez, il y a tout à voir et vous perturbez le tournage. Vous pourrez voir le film quand le montage final sera réalisé.

Écrit par : Voltaire | 10/01/2010

Bonne année à tous.
Heureuse de vous retrouver !

Écrit par : nina | 10/01/2010

Très contente de vous lire M.Levy
Moi aussi j`ai cru qu`il vous était interdit de garder ce blog ouvert .
Bonne année 2010 cher Monsieur

J`suis vraiment contente
merci d`être revenu .

Écrit par : kristine | 11/01/2010

En effet, quelle bonne surprise, on n'y croyait plus !

Bonne idée ce blog belge en français. Ce choix n'était pas un hasard ...

Merci M. Lévy de nous informer, de ne pas vous laisser décourager, et de continuer à soutenir M. AMARAL qui n'a fait que publier des faits, et que se concentrer sur son enquête sur Madeleine.

Re Bonjour et merci à tous.

Quand j'avais voulu visionner la vidéo des parents, je m'attendais à une, à LEUR version de la reconstitution ; je me suis vite rendu-compte que ce n'était même pas ça...

Pourquoi n'ont ils rien proposé de tel dans leur tournage ? Seulement et encore des soupçons sur des passants, vite "périmés" ...

Je n'ai pas non plus l'intention de laisser tomber Madeleine aux oubliettes ; je me suis attachée à elle, à SA vérité, et à tout ce qu'elle symbolise : tous ces petits innocents volatilisés et victimes de "brouillage" de pistes.

C'est vrai, Voltaire, on dirait que tout a été bien pensé sur le papier par un cerveau belliqueux et ayant 'la bosse' du commerce. Très triste pour cette enfant qui semble n'être devenue qu'un prétexte dans cette guéguerre.

Écrit par : Dannie | 11/01/2010

De tout coeur, je vous adresse, à Monsieur Levy, à Mr Amaral, et à tous les bloggeurs, mes meilleurs voeux de bonne et heureuse année 2010 ; Je souhaite aussi que 2010 soit l'année qui rendra Maddie vivante à ses parents, si c'est possible (nous en serions tellement contents !), ou au moins l'année qui fera le clair sur cette triste histoire.

Écrit par : michelle | 11/01/2010

Le policier britannique de Freitas ne pourra pas témoigner en raison des secrets d'enquête à préserver ?

Cela veut bien dire ce que ça veut dire : il y a un secret (d'état ?) qui ne doit pas être rendu public ! Ça ferait mauvais effet ?

Le gouvernement protège-t-il réellement les parents (qu'il ne connaissait pas personnellement avant) dans cette disparition ?
ou protège-t-il sa propre image de marque ? en étant mêlé, de bon gré ou de mal gré à cette affaire ?

Interdiction de parler ! ordre du gouvernement ?
qu'à-t-il donc à tellement cacher ?
une partie du financement de ses élections ? celles de son parti politique ?
des relations avec la mafia ou l'argent sale ?

C'est surtout le déroulement de la suite de ce (véritable ou prétendu ?) kidnapping qui ne respire guère l'honnêteté, qui tend à nous faire supposer toutes sortes de choses pas très légales.

D'où la déduction : si l'on cache des choses à la population, c'est qu'elles ne sont pas avouables, donc incorrectes ????????

Écrit par : GARBY | 11/01/2010

"""""C'est surtout le déroulement de la suite de ce (véritable ou prétendu ?)""""" etc ...

D'accord avec GARBY,

plus rien ne m'étonnerait ; ce Géant qui parvient à ce qu'aucune fuite n'échappe, c'est qu'il y a une puissance derrière, capable de tout.

Et on ne cesse de s'interroger sur le trait d'union avec Madeleine, et sur le degré de risques pris par AMARAL et ses soutiens !!!

Écrit par : Dannie | 12/01/2010

Je pense comme vous , Garby!
Courage à Mr. Amaral!

Écrit par : nmlc | 12/01/2010

Ce qui me choque dans le fait de fermer les blogs "qui gênent" (ceci est valable dans d'autres affaires), c'est que la vigilance est plus "molle" quand il s'agit des sites pédophiles..
De toute façon, on peut nous empêcher de parler et d'écrire, mais on ne pourra pas nous empêcher de penser.

Écrit par : sarah | 12/01/2010

Bonne année à toutes et à tous.

Si BS me permet de poster ce lien:

La séance au tribunal de Lisbonne aujourd'hui peut être suivit en LIVE ici:

http://news.sky.com/skynews/Home/World-News/Madeleine-McCann-Kate-And-Gerry-McCann-Arrive-In-Lisbon-For-Start-Of-Goncalo-Amaral-Libel-Trial/Article/201001215519468

Bonne journée.

Écrit par : Chubby | 12/01/2010

Je me demande si ce jugement des Mc Cann contre Amaral n'est pas purement et simplement "résolu" d'avance à la façon de certains jugements où les FM sont impliqués, où il y a des gens ou des intérêts à protéger, et où finalement personne ne gagne ni ne perd d'une façon officielle, les choses étant "compensées" et traitées autrement, sans même que certains sujets non initiés n'y comprennent quelque chose....

En fait certains jugements obéissent à des règles et des procédures ignorées du commun des mortels.

Interventions, interventions... au nom d'intérêts estimés supérieurs..... Si on savait tout dans les détails, on en serait stupéfaits.

Écrit par : michelle | 12/01/2010

Premier jour d'audience transmis en direct par Sky news.
Etonnant de voir de nombreux points essentiels cachés par les médias britanniques, livrés ainsi au public de façon objective ( les chiens et leurs trouvailles, le rapport Taveres concluant à la mort de Maddie cité, l'affirmation d'un officier disant que les Mccann envisageaient la mort de leur fille, leur étrange comportement commercial à son sujet et qui la mettait en danger, le fait que Scotland Yard ait envisagé l'hypothèse du crime et du "trafficking"?....Refus d'un juge de fournir les sms des Mcanns, mensonge sur les horaires des tours de ronde ....etc
L'avocate des McCann nerveuse et agressive voulait que le CD contenant le dossier de l'affaire ne soit pas montré au tribunal. Refusé par le juge. Il sera donc montré.
Voilà en gros ce que j'ai compris, avec risques d'erreurs d'interprétation.
Un témoin a estimé les chances de vie /mort Madeleine à 50/50. Les signalements seraient selon les McCann des preuves qu'elle est en vie (?). Ils vont citer un témopin inédit, apparemment expert en communications?
L'audience va se prolonger plus longtemps que prévu de ce fait.
Mais je suis sûre que Duarte va résumer avec beucoup plus de précision et d'exactitude ce que j'ai saisi du rapport de Sky sur les blogs.
On est, avec cette transmission en direct, intégral, par les médias britanniques, à un tournant de l'affaire, à mon avis.

Écrit par : Voltaire | 12/01/2010

Sarah : alors ça c'est bien une vérité que je partage à 100% :

'Ce qui me choque dans le fait de fermer les blogs "qui gênent" (ceci est valable dans d'autres affaires), c'est que la vigilance est plus "molle" quand il s'agit des sites pédophiles..
De toute façon, on peut nous empêcher de parler et d'écrire, mais on ne pourra pas nous empêcher de penser.'

Écrit par : michelle | 13/01/2010

Vidéo de l'interview de ce matin de Gerry qui ne peut retenir sa fureur et je dirais sa peur aussi. Il aurait été rappelé en Angleterre pour une urgence dans son travail. Peut-être les chirurgiens de Carter Ruck convoqués à son chevet pour essayer par des points de suture de juguler l'hemorragie infligée par les témoignages des inspecteurs et autres témoins de l'audience à Lisbonne.
Regardez, même sans bien comprendre l'anglais, on devine!


http://news.bbc.co.uk/1/hi/uk/8456724.stm

Écrit par : Voltaire | 13/01/2010

Le Guardian aujourd'hui:

"Gerry McCann: No evidence to suggest Madeleine is dead• Kate and Gerry McCann in court for second day of hearing
• Portuguese police claim parents faked child's abduction

John Stevens
guardian.co.uk, Wednesday 13 January 2010 18.14 GMT Article history
Gerry McCann has dismissed Portuguese detectives' claims that his daughter Madeleine is dead. Photograph: PA

Gerry McCann lashed out at Portuguese police today, as a former senior detective dismissed the McCanns' challenge to claims that Madeleine was dead as "pathetic".

In a heated exchange with reporters outside the court in Lisbon, Gerry McCann insisted there was "absolutely no evidence" to support the claim that his daughter was dead, before the court heard more challenges to the McCanns' account of events.

As Madeleine's parents returned for a second day of the libel trial over claims about their daughter's disappearance, Gerry McCann appeared rattled as he argued with Portuguese journalists about the claims of officials involved in the investigation. "There is absolutely no evidence that Madeleine is dead and there is absolutely no evidence that we were involved in her disappearance," he said.

This morning the court heard fresh evidence questioning the disappearance of Madeleine. Former senior police officer and criminologist Francisco Moita Flores told the hearing that the McCanns' legal challenge to permanently ban a book by Gonçalo Amaral, the officer who initially led the Madeleine inquiry for Portugal's CID, the polícia judiciária (PJ), was "pathetic".

He dismissed the couple's claim that Madeleine was abducted from the apartment they were staying in at the Algarve resort of Praia da Luz, telling the court it would be impossible to pass a child through the flat's window. Giving evidence via videolink, Flores defended the Portuguese investigation into the case, praising Amaral as a "good professional".

The McCanns' lawyer, Isabel Duarte, argued the police files reached no conclusion about the window and said there were other ways Madeleine could have been taken from the apartment.

Flores' evidence followed that of a series of senior officers who told the hearing yesterday that Madeleine had died in her family's holiday flat in May 2007 and that her parents faked her abduction.

The McCanns are challenging claims made in Amaral's book, Maddie: The Truth of the Lie that Madeleine was dead.

Amaral, who was taken off the case in October 2007 after criticising British police, is trying to overturn an injunction granted to the McCanns in September last year banning further sale or publication of the book.

At the end of the second day of the trial Gerry McCann defended taking legal action, saying the book had "damaged" the search for Madeleine.

"I'd like to remind everyone that it's the book that's on trial and not Kate and I," he said. "Over the last two days you've heard a lot about Mr Amaral's thesis that Madeleine is dead. There is absolutely no evidence to support that thesis. A thesis without evidence is meaningless."

He added: "There is a little girl missing who still needs to be found and we will keep going until Madeleine is found."

The McCanns, both 41, from Rothley, Leicestershire, say their main motive for fighting the appeal against the book ban is the fear that people will stop looking for Madeleine if they think she is dead. Gerry McCann said: "This is a legal process that we're going through to protect our daughter and our family." When asked whether it was worth the emotional cost for the couple to attend the court case, he added: "Do you have children? Anyone who has children would go through the same process."

Gerry McCann returned to Britain this afternoon because of work commitments, but Kate McCann will stay in Portugal for the rest of the hearing.

The trial is expected to last three days, but the judge could order further hearings before making her ruling.

The trial continues."

Écrit par : Voltaire | 13/01/2010

Et le 2ème prix de l'article britannique du jour au Telegraph:

"Gerry McCann rejects claims his daughter Madeleine is dead
Gerry McCann has defended the legal action he and his wife Kate are taking in Portugal, claiming any parent would do the same.

By By Fiona Govan in Lisbon
Published: 8:24PM GMT 13 Jan 2010

Madeleine McCann's parents have spoken out against Portuguese detectives who accused them of covering up their daughter’s death.

Mr McCann said the determination of police investigators to pursue the “mistaken” theory, despite a lack of evidence, had harmed the search for his missing daughter.


Related Articles
Madeleine McCann's parents to sue former Portuguese police chief
Madeleine McCann investigators 'want paedophile Raymond Hewlett to undergo DNA test'
Madeleine McCann officer to counter-sue Gerry and Kate
Madeleine McCann missing for two years
Madeleine McCann disappearance still a mystery“It’s disappointing that certain police officers who considered us as possibly involved in Madeleine's disappearance have not been able to change their mind, despite a lack of evidence,” he said outside court in Lisbon.

"It is these officers who we’re dependent on for pursuing the investigation within Portugal."

Mr McCann was asked by a Portuguese reporter whether it was worth the emotional cost for the couple to attend the court.

He replied: "Do you have children? Anyone who has children would go through the same process."

His comments came on the second day of a tense legal battle with the former head of the investigation, Goncalo Amaral, who has written a book about the case.

The couple heard a series of allegations made against them by former detectives involved in the initial investigation as they closed ranks around the ex-police chief.

Four detectives on the case, the public prosecutor and a leading criminologist were all called to testify in support of Mr Amaral’s claims that Madeleine died in a tragic accident in a holiday apartment in Praia da Luz on May 3, 2007.

But the McCanns dismissed claims that their daughter was dead and they had concealed her body and faked an abduction.

“I’ll like to remind everyone that it is the book that is on trial and not Kate and I,” Mr McCann said outside court.

“Over last two days we have heard a lot about Amaral’s thesis that Madeleine is dead,” he told reporters. “but we have also heard that there is absolutely no evidence to support that thesis.

“A thesis without evidence is meaningless – and that is what we are here to discuss,” he said.

On Wednesday a court heard how the McCanns, both 41, had woven “a fairytale” to divert police and should have been prosecuted for neglect after leaving their children in the holiday apartment unattended.

Portugal’s leading criminologist Francisco Moita Flores told the court that the abduction theory pushed by the McCanns should have been dismissed immediately as it was “totally implausible”.

He also accused British police of failing to follow up leads that could have led to the couple’s arrest.

"No one believed it was a kidnap. The theory was a fairy tale invented by the McCanns,” he said.

He said Mr Amaral, who he admitted had been a friend for almost 30 years, was a good policeman and that the investigation had been carried out correctly.

He branded the injunction banning the book "pathetic" because it prevented a citizen expressing his opinions in a responsible way.

"This trial is bizarre - an aberration,” he told the court by video link.

The testimony came as Mr Amaral, 50, expressed his total disregard for the couple suing him for libel following the publication of his book “Maddie: The Truth of the Lie” in July 2008.

“F*** the McCanns,” he said on camera when asked by BBC East Midlands news team what he thought of the case.

The current hearing is part of lengthy legal battle that could eventually win the McCanns 1 million euros in damages.

The couple, both doctors from Rothley, Leics, said their main motive for challenging the former policeman is the fear that people will believe his version and will stop looking for their daughter.

"There is a little girl missing who still needs to be found and we will keep going until Madeleine is found and also until whoever has taken her is brought to justice,” said Mr McCann.

"That is why we carry on. We have other children who miss Madeleine dearly and we will be able to look them in the eye and say we have done everything to help that search."

Écrit par : Voltaire | 13/01/2010

"Gerry McCann dit: Pas de preuves pour suggérer que Madeleine est morte
Traduction article mis par Voltaire

• Kate et Gerry McCann en cour pour une deuxième journée d'audience
• parents font valoir que la police portugaise a falsifié l'enlèvement enfant

John Stevens guardian.co.uk, Wednesday 13 Janvier 2010 18.14 GMT

histoire de l'article Gerry McCann a rejeté les allégations du détective portugais »que sa fille Madeleine est morte.

Gerry McCann s'en est pris à la police portugaise aujourd'hui, lorsqu'un un détective ancien haut fonctionnaire a rejeté la contestation des McCann selon que Madeleine est morte ".

Dans un vif échange avec les journalistes devant le tribunal de Lisbonne, Gerry McCann a insisté qu'il n'y avait «absolument aucune preuve» pour soutenir l'allégation selon laquelle sa fille était morte, avant que le tribunal ait entendu plus de défis sur le compte des événements concernant les Mac Cann.

En tant que parents de Madeleine, c'est le retour pour une deuxième journée du procès en diffamation sur les créances de la disparition de leur fille. Gerry McCann semblait s'entrechoquer quand il discutait avec les journalistes portugais sur les revendications des fonctionnaires impliqués dans l'enquête. "Il n'y a absolument aucune preuve que Madeleine est morte et il n'y a absolument aucune preuve que nous avons été impliqués dans sa disparition, at-il dit.

Ce matin, le tribunal a entendu une nouvelle preuve en doute la disparition de Madeleine. L'Ancien officier de police judiciaire et le criminologue Francisco Moita Flores a dit à l'audience que la contestation juridique d'interdire de façon permanente un livre de Gonçalo Amaral, l'agent qui a d'abord mené l'enquête Madeleine pour CID du Portugal de la Police Judiciaire (PJ), de la part des mac Cann a été "pathétique" .

Il a rejeté la demande du couple que Madeleine a été enlevé dans l'appartement qu'ils se trouvaient dans l'Algarve Resort de Praia da Luz, en disant au juge qu'il serait impossible de passer un enfant par la fenêtre de l'appartement. Témoigner par vidéoconférence, Flores a défendu l'enquête portugaise sur l'affaire, faisant l'éloge Amaral comme un "bon professionnel".

L'avocat des McCann, Isabel Duarte, a affirmé le fichier de police n'est parvenu à aucune conclusion sur la fenêtre et dit qu'il y avait d'autres façons pour que Madeleine a pu être enlevée de l'appartement.
Moita Flores »suivi d'une série d'officiers supérieurs ont dit à l'audience d'hier que Madeleine était morte dans l' appartement de vacances de sa famille en Mai 2007 et que ses parents ont truqué son enlèvement.

Les McCann font des réclamations à la suite d'allégations faites dans le livre d'Amaral, sur Maddie: La vérité du mensonge, qui dit que Madeleine était morte.

Amaral, qui a été retiré de l'affaire en Octobre 2007 après avoir critiqué la police britannique, tente de renverser une injonction accordée pour les McCann en Septembre l'an dernier sur l'interdiction de revente ou de la publication du livre.

À la fin de la deuxième journée du procès Gerry McCann a défendu une action en justice, affirmant que le livre avait "porté atteinte à la recherche de Madeleine.

«Je tiens à rappeler à tous que c'est le livre que sur le procès et non pas Kate et moi, dit-il. «Au cours des deux derniers jours que vous avez beaucoup entendu parler de la thèse de M. Amaral que Madeleine est morte. Il n'y a absolument aucune preuve pour étayer cette thèse. Une thèse avec absence de preuves ne signifie rien."

Il a ajouté: "Il y a une petite fille disparue, qui doit encore être trouvée et nous allons continuer jusqu'à ce que Madeleine soit trouvable."

Les McCann, tous deux 41, à partir de Rothley, Leicestershire, affirment que leur principal motif de la lutte contre l'appel interjeté contre l'interdiction du livre est la crainte que les gens vont arrêter de chercher Madeleine s'ils pensent qu'elle est morte. Gerry McCann a déclaré: «Il s'agit d'un processus légal que nous traversons pour protéger notre fille et notre famille." Lorsqu'on lui a demandé si ça valait le coût émotionnel pour le couple à participer à l'affaire judiciaire, il a ajouté: "Vous avez des enfants? Toute personne qui a des enfants irait vers ce même processus."

Gerry McCann est reparti en Grande-Bretagne cet après-midi en raison d'engagements professionnels, mais Kate McCann restera au Portugal pour le reste de l'audience.

Le procès devrait durer trois jours, mais le juge peut ordonner des auditions supplémentaires avant de prendre une décision.

Le procès se poursuit. "

Écrit par : lamotte | 14/01/2010

article du télegraphe

"Gerry McCann rejette les allégations disant que sa fille Madeleine est morte
Gerry McCann a défendu l'action en justice, lui et sa femme Kate pretendant que tout parent devrait faire de même.

By By Fiona Govan à Lisbonne
Publié: 8:24 PM GMT le 13 janvier 2010

Parents de Madeleine McCann se sont prononcés contre le détective portugais qui les a accusé de dissimuler la mort de leur fille.
M. McCann ont indiqué la détermination des enquêteurs de la police à traquer les "erreurs"de cette théorie, en dépit d'un manque de preuves, et qui pouvaient nuire à la recherche de sa fille disparue.
Les Parents de Madeleine McCann poursuive l'ancien chef de la police portugaise.
Madeleine McCann, les enquêteurs "veulent que le pédophile Raymond Hewlett subisse un test ADN»
L'officier de contre attaquer en justice Gerry et Kate.
Madeleine McCann est manquante depuis deux ans.
La Disparition de Madeleine McCann reste un mystère "Il est décevant que certains policiers qui nous ont considéré comme potentiellement impliqués dans la disparition de Madeleine, n'ont pas été capables de changer leur état d'esprit, en dépit d'un manque de preuves, dit-il en cour, en dehors de Lisbonne.
"Ce sont ces agents dont nous sommes tributaires dans la poursuite de l'enquête au Portugal."
M. McCann a été interrogé par un journaliste portugais si ça valait le coût émotionnel pour le couple à participer à la cour.
GMC a répondu: "Vous avez des enfants? Toute personne qui a des enfants irait dans ce même processus."
Ses commentaires sont devenus le deuxième jour une bataille juridique tendu avec l'ancien chef de l'enquête, Goncalo Amaral, qui a écrit un livre sur l'affaire.

Le couple a entendu une série d'allégations formulées à leur encontre par le détective ancien participant à l'enquête initiale, ils ont serré les rangs autour de l'ex-chef de police.

Quatre détectives sur l'affaire, le procureur et un criminologue principaux étaient tous appelés à témoigner à l'appui des demandes de M. Amaral pour dire que Madeleine est décédé dans un tragique accident survenu dans un appartement de vacances à Praia da Luz le 3 Mai 2007.

Mais les McCann ont rejeté que leur fille était morte , qu'ils avaient dissimulé son corps et ont feint un enlèvement.

«Je tiens à rappeler à tous que c'est le livre qui est au banc des accusés et non Kate et moi», dit M. McCann à l'extérieur du tribunal .

«Au cours des deux dernières journées, nous avons beaucoup entendu parler de la thèse d' Amaral que Madeleine est morte, a t-il déclaré aux journalistes. "Mais nous avons également entendu dire qu'il n'y a absolument aucune preuve à l'appui de cette thèse.

"Une thèse avec absence de preuves n'a aucun sens - et c'est ce que nous sommes ici pour discuter, dit-il.

Mercredi, un tribunal a entendu la façon dont les McCann, tous deux 41 ans, avaient tissé »leur conte de fées" pour détourner la police et qui aurait dû être poursuivi pour négligence après avoir laissé leurs 3 enfants en bas âge dans l'appartement de vacances sans surveillance chaque soir.

Le leader criminologue Francisco Moita Flores a déclaré au tribunal que la théorie de l'enlèvement poussé par les McCann aurait dû être rejetée d'emblée comme thèse "totalement invraisemblable".

Il a également accusé la police britannique de ne pas les avoir suivi et aidé dans la piste qui auraient dû mené à l'arrestation du couple.

"Personne n'a cru que c'était un enlèvement. La théorie a été un conte de fée inventé par les McCann, a t-il dit.

Il a dit M. Amaral, dont il a admis être un ami de près de 30 ans, était un bon policier et que l'enquête avait été effectuée correctement.

Il dit que l'injonction interdisant le livre est "pathétique", parce qu'il empêche un citoyen d'exprimer ses opinions d'une manière responsable.

«Ce procès est bizarre - une aberration, dit-il à la cour par lien vidéo.

Le témoignage a été apporté de façon que M. Amaral, 50 ans, a exprimé son mépris total pour le couple, qui le poursuit lui, pour diffamation après la publication de son livre "Maddie: La vérité du mensonge" en Juillet 2008.

"F *** les McCann, dit-il à la caméra lorsqu'elle est sollicitée par la BBC East Midlands nouvelles de l'équipe ce qu'il pensait de l'affaire.

L'audience actuelle fait partie de la longue bataille juridique qui pourrait éventuellement faire gagner aux McCann 1 million d'euros de dommages et intérêts.

Le couple, les deux médecins de Rothley, Leics, ont déclaré que leur principal motif pour contester l'ancien policier est la crainte que les gens vont croire sa version et arrêter la recherche de leur fille.

"Il y a une petite fille disparu, qui doit encore être retrouvée et nous allons continuer jusqu'à ce qu on retrouve Madeleine et aussi jusqu'à ce que celui qui l'a enlevé soit traduit en justice», a déclaré M. McCann.

«C'est pourquoi nous continuons. Nous avons d'autres enfants qui ratent Madeleine et nous serons en mesure de les regarder dans les yeux et dire que nous avons tout fait pour contribuer à cette recherche."

Écrit par : lamotte | 14/01/2010

Salut vous autres

Je mets ici la traduction d'un article ou d'un commentaire, sais pas trop commet l'appeler, de Martin Brunt

Lisez et relisez, analysez e ré analysez. Tirez vos propres conclusions. Seulement je me demande , de quoi ont- ils peur, cet gang de "bastardos" . enfin, tout et n'emporte quoi pour dévier les attentions de l'essentielle. cet à dire le vrai débat et des témoignages

----------------
Il y a une peinture sombre au-dessus du banc qui montre un enfant sur le point d'être massacré dans le jugement biblique de Salomon.

Indépendamment de cela, c'est un tribunal mate qui offrait peu de soulagement pour ceux qui ont dû rester là pendant près de 10 heures de la première journée d'ouverture de l'affaire McCann v Amaral .

L'ex-flic bourru Goncalo Amaral me traite, à moi et la plupart des médias britanniques comme quelque chose qu'il a foulé, mais il est un cool opérateur.

Lorsque son cellulaire a explosé au milieu de l'audience, il a atteint très lentement son manteau et fouilla à la recherche du téléphone jusqu'à ce qu'il l'ait finalement trouvé et il l'a éteint.

Au moins, il le réveilla. Il etait clairement en danger de tomber.

Je croyais que sa sonnerie était un peu de la musique locale, le Fado, mais mon fixateur portugais m'a assuré que c'était un morceau qui est assez commun ici.

Et c'était en anglais ... peut-être que le vieux grincheux se réchauffe à nous, après tout.

Écrit par : lena2 | 14/01/2010

Encore un bon article objectif du Telegraph aujourd'hui. Qand à Martin Brunt, il sait de quoi il retourne mais écrit dans la direction d'où soufflent les puissants qui le gouvernent. N'empêche qu'il a dit aujourd'hui avec un sourire gourmand, que les McCann s'attendaient à une audience difficile, mais pas à ce point!

Madeleine McCann: Portuguese detective 'won't be silenced'
The parents of missing Madeleine McCann face years of torment after the detective accusing them of covering up their daughter's death insisted he would never be silenced.

By Fiona Govan in Lisbon
Published: 4:33PM GMT 14 Jan 2010

Link to this video Kate and Gerry McCann could be forced to endure hearing repeated allegations of their involvement in their daughter’s disappearance in courts across Europe for years to come, it emerged.

Speaking on the third day of a libel hearing outside the main civil court in Lisbon, the detective who led the initial investigation into the missing girl said he would take his battle “all the way to the European Court of Human Rights.”



Goncalo Amaral is fighting to lift an injunction banning a book in which accuses the McCanns of concealing Madeleine’s body and faking her abduction after their daughter accidentally died after being left unattended.

The former detective, who led the initial investigation into the three-year-old’s disappearance from a holiday apartment in Praia da Luz on May 3, 2007, called a series of top Portuguese law enforcement officials as witnesses to support his theory.

Mrs McCann, 41, admitted that listening to the claims presented in court had been difficult but incomparable to the pain of losing their child.

“It’s not easy,” she said during a break in proceedings. “But it’s never going to be as bad as what we’ve been through already.”

But she expressed no regret in bringing the libel action even though it had provided their detractor with a public platform on which to air his suspicions.

“I’m pleased we took this action,” said Mrs McCann. “It’s been shown again that there is no evidence that Madeleine came to any harm and no evidence that we’re involved.

“The bottom line is that Mr Amaral’s book is based on opinion but not on fact and as it’s a child’s life we need facts and evidence.”

Only minutes before her statement, Mr Amaral said that whatever the outcome of the hearing he would fight to get his book, “Maddie: The Truth Of The Lie” back on the shelves.

The ex-policeman's lawyers argue that the material in his book is contained in the official Portuguese police files for the investigation, many of which were made public in August 2008.

The police case was archived and the McCanns, both doctors from Rothley, Leics, were removed as suspects in their daughter’s disappearance after police failed to provide any evidence.

“No matter what happens I will go wherever I need to guarantee freedom of speech of the Portuguese people,” the former Algarve detective said outside court. “I believe that this injunction goes against the Portuguese constitution.”

He said if the judge ruled in the McCanns’ favour he would appeal within Portugal and even take the battle to Strasburg.

“If I need to I will go all the way to the European court of human rights.”

The McCanns lawyer, Isabel Duarte, admitted that the process could continue for years to come and likened it to a “Pandora’s box”.

“I am most confident we will win” she said. “I’m just sorry that my clients have to be submitted to this pain and distress but we knew a Pandora’s box was opening so we have to expect these things - we have to face the enemy.”

The hearing, which is one step in a lengthly legal battle in which the McCanns are seeking libel damages worth at least 1 million euros, has been adjourned until February 10. "

Écrit par : Voltaire | 14/01/2010

Bonjour Léna2,

Merci pour ces infos.

A ma (seulement) 1ère lecture :

Encore un qui se croit "supérieur", l'élite de la race humaine!

"ça" se prétend journaliste ?

Même pas capable de faire la différence entre sa propre langue anglaise et le Fado local !

C'est le genre de type qui n'hésitera pas à changer de camp sans aucun scrupule, si le vent se mettait à tourner à l'avantage du pas si vieux et pas si grincheux ...

Bon ! Vaut mieux lire ça que d'être aveugle !

PPPfffffffff !!!


P.S.

J'espère que LA JUSTICE sera aussi SAGE que celle de Salomon, qui a su faire semblant de couper l'enfant en 2 moitiés, une pour chaque "mère", et ainsi faire apparaître qui était la vraie, en effet :

La fausse était d'accord de "partager" le bébé entre elles (puisque le sien était mort).

Alors que la vraie mère a préféré y renoncer et le donner entier, que de le voir coupé ...

Écrit par : Dannie | 15/01/2010

Quelqu'un connaît - il le contexte de cette photo, et pourquoi K. McCann semble si inquiétée, comme je l'ai rarement vue, par les paroles ? de son mari ?? Merci.

Écrit par : Dannie | 15/01/2010

Tous les articles des journaux anglais sont sur cette page des macanfiles:

http://mccannfiles.com/id232.html

Écrit par : Voltaire | 15/01/2010

Chapeau à Martin Brunt ( Sky news) pour cet article où il dénonce une grossière erreur de la BBC qui vaut à Amaral d'être traité de rat et insulté par les tabloïdes ( Sun en tête) ce matin:




"My New Best Friend Martin Brunt
January 15, 2010 10:28 AM

Recommend post (4)

Spare a thought for my new best friend Goncalo Amaral.

I’m beginning to think the former detective in the Madeleine McCann case has a point when he complains about the British media attacking him.

My Beeb colleague accused him of saying “F*** the McCanns” in an alleged off-guard moment when we all followed him out of court the other day.

What he actually said was “Fala com McCanns” which means “Ask the McCanns”.

The rest of us, through our interpreters, understood perfectly what he was saying.

I think he needs a good libel lawyer.

Isabel Duarte may be free when she has finished pursuing him over his book on the Madeleine case."


En gros il dit que les journalistes britanniques ont déformé une réponse banale d'Amaral qui disait "demandez le aux McCann"
en le pire juron de la langue F U C K the Mc. Parce que les sons étaient proches bien que Brunt dise que lui et d'autres aient parfaitement compris ce que voulait dire Amaral. Il lui conseille de prendre un bon avocat spécialisé en diffamation et lui conseille ironiquement l'avocate des McCann

Écrit par : Voltaire | 15/01/2010

Peut-être que Kate et Gerry ne se sont pas rendus compte dès le départ de toute l'ampleur qu'allait prendre cette affaire tellement médiatisée par leurs soins (ou ceux de leur clan)?
Et maintenant comment faire pour arrêter un peu la pression ?
Ils en sont eux mêmes les victimes de cette hyper médiatisation !

Par ailleurs, il est tout de même assez impressionnant de constater que les témoins proposés par l'Inspecteur Amaral, qui ont mené les investigations avec lui, et qui sont des policiers expérimentés, déclarent être arrivés aux mêmes conclusions que lui, à savoir que Maddie est décédée dans l'appartement de vacances des Mc Cann, et que ces derniers sont au courant de ce qui s'est passé.


Que peut-on en déduire ?
Kate et Gerry sont-ils de bonne foi ? ont-ils la foi du désespoir ?
Ou bien sont-ils entrainés, acculés par les évènements, et ne sachant plus comment se sortir de cette affreuse histoire ?

Ils semblent être plutôt arrogants depuis le drame, mais l'étaient-ils avant ? où le sont-ils devenus accablés par les évènements ?

On lit bien sûr sur leurs visages combien ils sont ennuyés, voir dévastés
mais sont-ils honnêtes ? Étaient-ils honnêtes avant ???

La réponse à cette question change beaucoup de choses

Je ne me sens aucun droit de les juger en quoi que ce soit.
Je ne me sens pas le droit de dire : moi à leur place j'aurais fait autrement.... J'essaie seulement d'analyser ce que peuvent être les comportements et réactions humaines.

Écrit par : michelle | 15/01/2010

Bonjour à tous,

La seule chose dont nous sommes sûrs c 'est que le soir du drame et les jours d'avant les MC ont été des parents négligents, inconscients des dangers qui peuvent arriver avec des enfants laissés seuls et c'est déjà beaucoup.Car n'oublions pas qu'ils sont médecins , qu'ils avaient déjà des moyens financiers pour les faire garder et que certaines personnes avaient attirées leur attention sur ce fait de négligence ... De plus ils étaient à l'étranger donc celà peut laisser supposer que dans leur propre pays la négligence était sinon supérieure du moins égale !!!
Alors : Inconscients ? Egoïstes ? Incapables de prendre en charge des enfants ? Trop tournés vers eux mêmes et leur propre confort, leur carrière et leur vie sociale ?
Tout est possible ...Les faits sont là qui prouvent une carence.

Écrit par : nina | 16/01/2010

Nina : je suis tout à fait d'accord que Kate et Gerry ont été négligents ou inconscients concernant la surveillance et la sécurité de leurs trois jeunes enfants durant leur séjour de vacances à PDL. C'est d'ailleurs la seule chose dont nous soyons certains.

Ils l'ont d'ailleurs plus ou moins reconnus puisque Maddie était seule avec les jumeaux au moment où elle aurait été (soit-disant) kidnappée. Si une grande personne avait été présente pour surveiller les enfants, aucun kidnappeur n'aurait pu emmener Maddie, où du moins la personne aurait pu dire ce qui s'était passé ?

D'après les lois portugaises, Kate et Gerry auraient normalement dû être inquiétés pour avoir laissés leurs enfants seuls sans surveillance dans leur appartement. Cela n'a pas été le cas sans doute par protection ?

Le bon sens laisse à penser en effet qu'un accident à pu survenir, et que pour éviter une condamnation éventuelle ce dernier a été maquillé en kidnapping.

Les enquêteurs ont recueillis des indices allant dans ce sens, mais les indices n'étant pas des preuves, les parents Mc Cann sont protègés (pour le moment en tout cas), s'ils savent qu'aucun cadavre ne pourra jamais être retrouvé. Et les choses en étant où elles en sont ils ne peuvent que continuer à affirmer leur thèse de kidnapping pour ne pas être condamné, surtout après la création du fonds de recherche Maddie, ce qui aggraverait le cas !

On comprends parfaitement qu'il y a une forte volonté de cacher quelque chose dans cette affaire. Quoi ? on fait des suppositions, mais le prouver est autre chose !
Un secret est soigneusement camouflé. Jusqu'à quand pourra t-il rester un secret ????

Que s'est-il donc passé qui doive rester tellement secret ?

Écrit par : michelle | 16/01/2010

Pour une fois, reportage exemplaire de la télévision française sur l'audience. Ci-dessous lien et transcription ( by Frerncheuropean)

http://jt.france2.fr/20h/


Journalist ( Delahousse)speaking:

“Au Portugal maintenant. Le procès opposant les parents de Maddie McCann à l'ex-inspecteur chargé de l'enquête, reprendra le 10 février prochain à Lisbonne.
Les époux McCann souhaitent, je vous le rappelle, faire interdire définitivement le livre de l'ancien policier. Celui-ci les accuse toujours d'avoir dissimulé la mort de leur enfant.
Voyons comment se sont déroulés les 3 jours d'audience. Par Jacques Cardoz. »

(Images of the Mccann arriving in bad weather and wind)

Sale temps pour les McCann (French humour).Ils étaient venus pour combattre la thèse de l'accident développée par un certain ancien policier , ils se retrouvent au centre de l'accusation.
Très vite, après les premières heures d'audience, Gerry McCann se montre sous un jour nouveau face à la presse. Il est nerveux, sur la défensive: (Images of Gerry speaking to the press, very nervous )
«Il n'y a aucune preuve que Maddie soit morte...Laissez-moi finir s'il vous plaît!. Je répète, il n'y a aucune preuve que Maddie soit morte et que nous soyons impliqués dans sa disparition. C'était la conclusion...Laissez-moi terminer!.. C'était la conclusion de l'enquête à l'époque. »

(Next image : Amaral arriving with his hat) . Journalist speaking :

Une conclusion à laquelle ne croit pas ce policier chargé de l'enquête à l'époque et qui non seulement écrit la thèse de l'accident dans ce livre ( pages of the book turned and cover of the book)
mais l'a développée dans un documentaire qui s'appuie sur des images tournées par la police portugaise. (Images of the dog entering the flat).On y voit des chiens en pleine enquête, sentir l'odeur de la mort dans deux endroits différents de l'appartement. Une preuve selon Gonçalo Amaral que la petite fille a été tuée accidentellement dans l'appartement de location.

(Interview of Amaral):
« C'est un documentaire basé sur les témoignages des gens qui auraient dû participer à la reconstitution officielle et cela n'a pas été fait »

Journalist speaking:
Selon un autre policier, la thèse de l'enlèvement aurait été favorisée en raison de la pression médiatique.(images of Kate leaving the tribunal).Le procès interrompu doit reprendre le 10 février avec l'audition de deux nouveaux témoins.

(Images of Jacques Cardoz speaking in London):

« Cette semaine la presse britannique a largement diffusé la théorie de l'accident, mais la Grande-Bretagne a aussi fait un choix radical: celui de ne pas diffuser le documentaire et de ne pas autoriser la publication du livre controversé. »

Fin du reportage

Écrit par : Voltaire | 16/01/2010

Allez encore un article. En anglais, je sais, c'est difficile,mais cela fait faire des progrès!

Article de l'Indépendent très intéressant car, tout en critiquant sévèrement Amaral et parlant avec dédain de ses supporters, ils prennent position contre la censure exercée contre son livre, soulignent l'illogisme de la tactique des Mccann et indiquent comment trouver sur le Net tous les renseignements sur l'affaire, du dossier officiel au livre d'Amaral. Ils apparaissent , prudemment tout de même, troublés à la fin, par le fait que les chiens aient détecté la présence d'un cadavre et que donc il faut bien que quelqu'un soit mort à cet tendroit:

The Independent on sunday.

"McCanns' pain doesn't justify censorship effort
Ridiculous claims need to be rebutted, not suppressed.

Sunday January 17 2010

A little knowledge is a dangerous thing, as Kate and Gerry McCann have discovered to their cost. It only takes five minutes on the internet to uncover a web of rumour, half truth and innuendo which would convince even the couple's most fervent supporters that they are hiding something about the disappearance of their daughter Madeleine in Portugal in May 2007, or, worse, that they actually killed her, either by accident or design, and then concocted the story of her abduction from a holiday complex in the Algarve to cover their tracks.

Which version one chooses to believe is a matter of personal taste. When it comes to outlandish conspiracy theories, there really is one for everyone in the internet's global audience of nutters, giving ever greater credence to the old line about a lie getting round the world before the truth gets out of bed. But if you're on the receiving end of it, like the McCanns and their friends, you certainly don't expect the police to add fuel to the fire.

Say what you like about the gardai, but it's impossible to imagine a senior Irish police officer behaving like Goncalo Amaral, the former investigating officer in Portimao, who was so stung by criticism he received for his handling of this case that he marked his own dismissal from the investigation by writing a book alleging that Madeleine died

accidentally in the family apartment on the night of May 3, 2007; that Gerry then disposed of his daughter's body on the beach; and that the holiday party all colluded in a cover-up to prevent possible charges being laid against them for child neglect.

The controversy surrounding Amaral's book, Maddie: The Truth of the Lie, finally reached the courts last week, as the author sought to overturn a ban on its publication, previously won by the McCanns. This could well be the closest the McCanns' Portuguese tormentors ever get to their wish of putting the couple on trial.

"They are trying to judge in a civil court what they could not judge in a criminal court," the couple's lawyer points out.

The case has now been adjourned until next month, when two more witnesses, currently unavailable, will give evidence; but even if the former police officer loses this one, it won't stop there. He insists this is about the right of free speech under the Portuguese constitution, and has pledged to go all the way to the European Court of Human Rights to defend his freedom to publish his allegations.

And here's hoping he ultimately wins. Goncalo Amaral might be a disgrace to the name of detective, whose book, far from being the fearless expose which it boastfully purports to be, is a shoddy cut and paste job that is shamelessly selective in its use of evidence, cynically exaggerates the significance of DNA traces found in the McCanns' apartment and hire car, makes leaps of logic which would embarrass Inspector Clouseau, never mind a supposedly senior policeman, pads out its thesis with silly cod-historical digressions on the "turbulent" ancient history between England and the Algarve, and the proud noble independent spirit of the Portuguese people; and which ultimately resorts to ludicrously overblown paranoia about political interference in the case (though naturally Amaral struggles to explain why so many powerful people, up to and including the British prime minister, would go to such extraordinary lengths to protect a bunch of obscure doctors on holiday from being held to account for neglecting their children).

But even bad detectives and worse true crime writers should be free to speak about their experiences and conclusions in a case whose ongoing lack of resolution is clearly not in the public interest. Not least when all the material contained in The Truth of the Lie comes from the official police files, which, since the investigation was archived, have largely been in the public domain anyway. What contrary right are the McCanns asserting here, after all? The book has already sold 200,000 copies in Portugal, been translated into six other languages including Spanish, Italian, Swedish and German, and is freely available in English versions over the internet. Ten seconds on Google and it's yours to read, whatever the courts decide.

The documentary which Amaral helped make for Portuguese TV can also be seen, subtitled, on YouTube, while numerous websites continue to rake over the same small disputed scraps of evidence which he uses in his book to crudely smear the McCanns. Indeed, he will soon be visiting Britain to give a talk at the invitation of a virulently anti-Kate and Gerry group known as the Madeleine Foundation. All of which sounds like healthy free speech to me. The McCanns' pain shouldn't give them carte blanche to silence those who say things they don't want to hear.

Unfortunately, this is what they have done from the start. These are people who issue solicitors' letters the way other couples send out wedding invitations. There's even a website now devoted to people who claim to have been "Gagged By (The) McCanns", with the tagline: "Has Team McCann tried to silence you?" Free speech isn't so free when you're working on a shoestring and your opponents have multi-million pound funds at their disposal.

The McCanns insist they act this way only because they don't want a sense of defeatism about Madeleine's fate to dilute the continuing effort to find their daughter. That's understandable, though Kate McCann's claim last week that the proceedings have "shown again there is no evidence that Madeleine came to any harm" are bewildering, to say the least. Sniffer dogs who had been trained to detect the presence of cadavers and blood both reacted strongly in the couple's holiday apartment. Something bad happened there, even if there is not a scrap of credible physical evidence that it had anything to do with them. It seems like another example of a couple who have never exactly come across as warm or likeable in the public imagination doing themselves no favours, especially when so many questions remain to be answered about that awful night and the following weeks.

They can't have it both ways, demanding that interest in the disappearance of Madeleine remains high while also continually asserting their right to control the tenor and nature of that interest.

Goncalo Amaral's claims need to be rebutted, not censored. That's the real tragedy. It's coming up to the third anniversary of this little girl's disappearance, and the effort to find out what happened to her has become swamped in an unseemly battle among people desperate to protect their own reputations. It could drag on for years.

The McCanns will soon be back in court seeking €1m in libel damages against Amaral. By the time all this is concluded, Madeleine McCann might as well be known as, "Madeleine Who?" for all the progress which will have been made to bring closure to the saga.

Sunday Independent

Écrit par : Voltaire | 17/01/2010

Et la meilleure de la journée : les McCann ont organisé le 27 janvier ( jouir anniversaire de l'holocauste, paraît-il) un diner de gala , a "star diner", où des célébrités ( Branson, Kennedy et Rowling pressentie) feront très bonne chère pour marquer le 1000 ème jour de la disparition de Madeleine. Avec pour alibi, le reversement de la moitié des gains escomptés=100 000 livres, rà deux charités, 50 000 allant aux Mccann , pour leur Fonds bien sûr. On fait fête de tout bois chez les Mccann. Il est vrai qu'il y a de quoi être content: 1000 jours à l'air libre alors qu'ils auraient pu/dû, au choix, les passer derrière les barreaux!
J'espère que le menu à 150 livres sera abondamment mentionné dans les médias britanniques et que le public de la classe laborieuse appréciera à sa juste mesure le fait que les Mccann célèbrent les 1000 jours de la disparition de leur fille en s'empiffrant avec leur richissimes copains de la haute société. Quelle indécence et quel manque d'intelligence tactique! A moins qu'ils fassent pénitence devant un morceau de pain sec et un verre de vin, à la table où tout le monde festoie. Quel bon plan pour les caméras, qui seraient là bien sûr juste par hasard. Les deux saints abstinents lors de la Cène.Il manquerait bien sûr Maddie Madeleine. Mais qu'ils se méfient, Judas serait là aussi, prêt à les vendre pour soulager sa conscience .


Je m'excuse de monopoliser les commentaires mais la Saga McCann et son univers (im)pitoyable est si riche en rebondissements qu'il serait dommage d'en rater un épisode.Si au moins à la fin de la série les méchants pouvaient être chatiés! Comment a fini Dallas déjà?

Écrit par : Voltaire | 17/01/2010

J'ai découvert ce blogue par hasard et vos commentaires m'inspire une question:

Quelles sont les lois au Portugal concernant le fait de laisser de jeunes enfants seuls le soir? La loi fait-elle une différence entre le fait d'avoir laissé un jeune enfant seul et le fait d'avoir laissé un jeune enfant seul et qu'il soit survenu un accident pendant cet absence? Leurs couples d'amis ont fait la même chose et ont peut-être été plus chanceux dans le sens qu'aucun accident n'a eu lieu...?

Si un accident est arrivé à la petite fille en présence de ses parents (ex: chute), n'aurait-il pas été plus normal de simplement appeler les secours???

Si l'accident est arrivé alors que leur fille était seule le soir, c'est de la malchance mais en quoi sont-ils plus condamnables que leurs amis? (qui ont commis exactement le même «crime», c'est à dire de laisser leurs jeunes enfants seuls sans surveillance?

Les McCann n'auraient-ils pas simplement pu avouer la vérité, soit: Nous avons fait une erreur de jugement, nous avons laissé nos jeunes enfants seuls et notre fille s'est levée pendant la nuit et a eu un accident...

Leur auraient-on vraiment enlevés leurs autres enfants, leur auraient-on fait perdre leurs emplois?

Ont-ils simplement eu peur de passer pour des parents négligents aux yeux du monde? Mais ils le passaient déjà de toute façon en avouant avoir laissé leurs bébés et leur gamine seuls!

Écrit par : Marie | 17/01/2010

Voltaire : Un grand dîner comme les diners d'apparat dont le bénéfice est reversé au profit de grandes causes ? Vous êtes sûr ???

Quant à moi je trouverais cela plutôt de mauvais goût !

On ferait la fête en étant persuadés que Maddie kidnappée est encore vivante quelque part, et que peut-être elle pourrait souffrir ? Moi rien que d'y songer, ça m'en couperait l'appétit !

Rien de très sentimental dans tout cela !

On pourrait en écrire un ou deux chapitres dans un livre sur la maffia de tous ces rebondissements. Cela en serait digne!

Écrit par : michelle | 17/01/2010

Le 27 janvier sera donc la "Mccann" party, qui sera plus que largement commentée dans les tabloïds.
Plus très probablement que l'audience de Halligen, l'escroc qui a été au service du fonds (le troisième "chercheur" de Madeleine), qui a été reportée en décembre au 27 janvier...
C'est bien sûr juste une coincidence, le riche et puissant service de communication des Mccann ne saurait être aussi machiavélique!

Écrit par : Myriam | 17/01/2010

Bonsoir Marie et Michelle.

Marie,il n'est pas plus autorisé au Portugal qu'en Angleterre ou ailleurs, de laisser les enfants seuls. Les Mccann craignaient fort d'être arrêtés au Portugal pour cela. Mais vous avez raison,cela semble difficile de penser que cela seul ait motivé le tour de passe passe dont on les soupçonne. Cependant songez qu'ils sont tous deux médecins et donc cela aurait eu un impact désastreux sur leur carrière. Qui pourrait avoir confiance en un médecin qui met en danger ses propres enfant par égoïsme; C'est pour cela qu'il y a lieu, si on envisage leur implication, de chercher des circonstances qui auraient pu rendre leur situation plus grave. L'hypothèse privilégiée serait dans ce cas l'administration, qui aurait pu être régulière, de sédatifs pour endormir les enfants plus vite, peut-être une overdose.
Plus sinistre encore, la possibilité d'une mort provoquée par un coup dans un accès de colère. Coup apparent à l'autopsie. Peut-être pas le seul. Mention a été faite à propos de Kate McCann de sa difficulté à gérer ses enfants et particulièrement Maddie hyperactive.
L'ombre de la pédophilie plane aussi sur cette disparition, mais une pédophilie qui aurait éventuellement été exercée par un membre du groupe d'amis. Le témoignage d'un couple d'anciens amis des McCann, docteurs aussi, témoignage recueilli dans les dossiers de la molice, les Gaspar,accuse David Payne d'avoir, l'année d'avant tenu des propos choquants au sujet de Madeleine, en leur présence et en présence de Gerry McCann.Amaral reproche à la police anglaise de ne pas lui avoir communiqué ce témoignage.
Voilà en quelques mots, des pistes possibles. Mais je vous conseille de lire le livre d'Amaral " L'enquête interdite" et en anglais ( ou portugais) le dossier de la police judiciare portugaise que vous trouverez facilement sur le Net et en particulier sur le site le plus complet : les "maccanfiles"


Pour vous Michelle, voilà l'article de l'Express. C'e n'est pas du tout une plaisanterie!


"UK NEWSMCCANNS' STAR-FILLED PARTY TO BOOST FUND



HUNT: Kate and Gerry McCann are determined to find Madeleine
Sunday January 17,2010
By James Murray and Tracey Kandohla DEFIANT Kate and Gerry McCann will mark the 1,000th day since their daughter disappeared with a celebrity packed £150-a-head fundraising dinner and auction at a top London venue.


Tycoon Sir Richard Branson and their businessman backer Brian Kennedy will join stars at Kensington Roof Gardens in west London on January 27.

Radio Five’s Nicky Campbell and children’s author JK Rowling have also been invited.

The event for 180 supporters comes in the middle of the couple’s tense court battle against their tormentor, former police chief Goncalo Amaral, in Lisbon and gives them a night of light relief after weeks of stress.

Kate, 41, said yesterday: “We will raise money for Madeleine’s Fund and the ongoing search for her.

“If our circumstances remain unchanged, this day will sadly mark 1,000 days since Madeleine was taken from us.”

Money will be raised through ticket sales and a charity auction. Half the profits, expected to exceed £100,000, will go to Madeleine’s Fund, which currently stands at about £400,000, with the other half split between two other charities.

Kate explained: “Madeleine’s Fund is not depleted but we are aware, given the uncertainty of our situation, that we need to plan ahead to continue the search to find her.”

Kate said: “Fifty per cent of the profits from the event will be split between two charities, Missing ­People and Missing Children Europe.

“These two charities are among many others who work incredibly hard despite limited funding to help missing and exploited children.”

A close friend of the McCanns, who live in Rothley, Leicestershire, said: “Kate and Gerry are hoping to raise as much money as possible to help them and two other charities.


SEARCH UK NEWS for:

“The guests are people who have pledged their support to help find Madeleine, including celebrities and wealthy business people.”

The friend added: “The event doesn’t indicate that the fund is in ­crisis but money does need to come in.” Madeleine vanished from her parents’ holiday flat in Praia da Luz, ­Portugal, in May 2007, just days before her fourth birthday.

The Portugese police have shelved the case, leaving the McCanns effectively on their own and needing a flow of cash to finance the hunt for leads into their daughter’s disappearance, though there is a certain amount of support from Leicestershire Police."

Écrit par : Voltaire | 17/01/2010

Bonjour à tous,

Je crois surtout que les MC se rendent compte qu'il vont avoir à se défendre et que celà va nécessiter beaucoup d'argent.En effet à force de faire des procés à la terre entière ils finiront bien par déclancher un procés contre eux mêmes.

Par ailleurs voilà aussi exactement ce que je pense comme tu le dis si bien Voltaire.
"C'est pour cela qu'il y a lieu, si on envisage leur implication, de chercher des circonstances qui auraient pu rendre leur situation plus grave. L'hypothèse privilégiée serait dans ce cas l'administration, qui aurait pu être régulière, de sédatifs pour endormir les enfants plus vite, peut-être une overdose.
Plus sinistre encore, la possibilité d'une mort provoquée par un coup dans un accès de colère. Coup apparent à l'autopsie. Peut-être pas le seul. Mention a été faite à propos de Kate McCann de sa difficulté à gérer ses enfants et particulièrement Maddie hyperactive."

Ce grand gala serait il sponsorisé par un grand labo pharmaceutique (en sous main) ????
Car si on imagine un bénéfice de 100 000 livres il faut en conclure que le prix du repas à 150 livres n'est pas la seule rentrée d'argent.Les riches ont ils besoin de paraître dans la presse people pour donner quand la cause est saine et vraie ?
Qui a besoin de redorer son image dans cette affaire ?
Que vont penser les millions de Britanniques à revenus moyens voire sans revenus qui se prennent la crise financière de plein fouet ?

Comme il est dit plus haut : Voilà de quoi couper l'appétit !!!!

Écrit par : nina | 18/01/2010

Bonjour tout le monde,

Merci Voltaire de "monopoliser" avec ces précieuses informations.

Merci lamotte pour les traductions insérées plus haut après coup. Contente de te relire toi aussi !

Merci Myriam de faire remarquer la coïncidence de dates. Encore une façon de dévier l'attention !?

Merci à SOS Madeleine, une "famille" recréée autour de Maddie ... contre l'oubli de l'innocence fauchée.

Écrit par : Dannie | 18/01/2010

Une chose me choque dans les propos de G. McCann :

Ce refrain : Il n'y a pas de preuves que Madeleine soit morte. Il n'y a pas de preuves que nous soyons impliqués...

Comme je ne comprends pas bien l'anglais, pouvez vous me dire si les McCann déclarent quelque part, clair et net :

NOUS NE SOMMES PAS IMPLIQUES, etc ...

au lieu de

IL N'Y A PAS DE PREUVES QUE ...

car, c'est connu, ce dernier argument est celui des gens impliqués (pour ne pas dire coupables), et qui s'accrochent au manque de preuves pour se rassurer quant au sort que peut leur réserver un Tribunal.


De plus, comment être aussi catégorique sur le fait que Madeleine soit vivante

* quand des chiens spécialisés ont flairé la mort,

*quand les investigations de l'enquête ont affirmé que depuis la construction de cet appartement aucun décès n'y a eu lieu,

[ Rien qu'avec ça, tout parent normal craindrait, pour son enfant disparu, qu'il y ait eu mort avant enlèvement. Même J. Tanner qui aurait vu un enfant inerte n'a pas entendu de son sortant de sa bouche ! ]

Et encore, comment être aussi catégorique sur le fait que Madeleine soit vivante

* quand l'odeur de cadavre sur le doudou ne provient pas de contacts avec des patients décédés, vérification ayant été faite que K. McCann a menti en disant qu'elle avait été en contact avec des morts avant son départ (à plus forte raison le doudou !).


Ce sont ces affirmations "avec des oeillères" qui me font suspecter à tort ou à raison que s'ils veulent à tout prix écarter l'éventualité de la mort ...

(pourtant jamais complètement impossible dans la réalité + ne serait ce que dans nos appréhensions de père ou de mère)

... c'est que cette allusion à la mort de Madeleine pourrait les entraîner plus loin que où ils ont décidé.

En tous cas, il y a preuves que la théorie de l'enlèvement est impossible, confirmées par le refus de Reconstitution, entres autres ...............................................................

Écrit par : Dannie | 18/01/2010

On en revient toujours aux mêmes hypothèses:
Si Maddie a vraiment été kidnappée à quoi vont servir toutes ces campagnes médiatiques et tous ces galas ?
Je crois que celà ne fait qu'aggraver la situation( si elle a VRAIMENT été kidnappée).Les kidnappeurs sachant que l'argent rentre à flot dans le fonds pourraient être tentés de demander une grosse rançon ou de faire du chantage.Et depuis bientôt 3 ans il ne se passe rien de tel.
Par contre si elle a eu un accident pendant l'abscence des parents il aurait été facile pour les MC de se faire potéger et d'éviter un procés compte tenu de tous les appuis qu'on leur connaît aujourd'hui.L'afaire aurait pu être plus ou moins "étouffée".
On peut donc bien imaginer que le corps n'était pas montrable et qu'une autopsie n'était pas souhaitée: Donc en effet overdose ou conséquences de violences ????
Je ne crois pas à la thèse pédophile de l'ami.Je n'imagine pas les MC ,sachant que leur fille aurait succombé à des violences pédo et en plus de la part d'un membre du groupe, cacher cette piste à la police.
Qui d'entre nous irait couvrir un "ami" qui serait le bourreau de notre enfant ?

Écrit par : nina | 18/01/2010

Bonsoir à tous/toutes et merci Lamotte pour les traductions.
Oui Dannie, ce sont bien les termes employés par G.McCann :

"I' n'y a aucune preuve que Maddie soit morte...Laissez-moi finir s'il vous plaît!. Je répète, il n'y a aucune preuve que Maddie soit morte et que nous soyons impliqués dans sa disparition. C'était la conclusion...Laissez-moi terminer!.. C'était la conclusion de l'enquête à l'époque. »

Il a même dit dans une autre interview : "Il n'y a aucune preuve que nous soyons impliqués DANS SA MORT". Il a aussi dit peu après la disparition, quand il projetait déjà un grand gala pour commémorer sa disparition ( "pas dans un an mais plus tôt, dans six mois"!!!! texto) pour que les gens lorsque l'effervescence serait retombée, se souviennent à nouveau d'elle, qu'ils ( lui et Kate), ne seraient pas crédibles s'ils disaient qu'ils n'envisageaient pas l'hypothèse de sa mort.

Et voilà que toutes ces paroles imprudentes se retournent contre eux maintenant qu'il affirment qu'ils ont toujours cru leur enfant vivante et que c'est de la faute d'Amaral si les gens la croient morte et ne la recherchent pas.

Pour l'hypothèse de l'implication d'un acte pédophile de D.P comme cause d'un accident, comme tu le dis Nina, c'est difficile à croire. Cependant, l'actualité montre malheureusement qu'elle s'exerce dans le cercle étroit des relations familiales. Le témoignage des Gaspars est gênant surtout avec la façon dont a cherché à le dissimuler à Amaral. Peut-être cela n'a-il rien à voir avec ce qui s'est passé pour Maddie, mais si l'ami en question avait un passé douteux dans ce domaine,ou des penchants, connus des parents ( les Gaspar ont dit que le père n'avait pas bronché lors des propos obscènes tenus), cela n'a pu qu'ajouter un argument à la décision de simuler un enlèvement. Et si en plus on prend au sérieux les fortes rumeurs d'échangisme à leur égard, cela fait un cocktail détonnant où aucun élément n'est en soi un crime mais la réunion de tous jette un tel discrédit sur le groupe qu'ils risquent tous de payer cher leur négligence première et non intentionnellement fatale.

Ceci étant bien sûr des hypothèses.

Écrit par : Voltaire | 18/01/2010

Kate et Gerry sont persuadés que Maddie est vivante. Soit. On en serait vraiment heureux , surtout qu'ils la retrouvent le plus vite possible !
Mais où en sont-ils dans leurs recherches ? Actuellement sur quelles pistes se dirigent leurs détectives ? Ça avance ? Ils ont quelques résultats ?

Pour ce qui est de leur diner de gala pour remplir le fond de recherche de leur fille, et en commémoration des 1000 jours de sa disparition, peut-être devraient-ils inviter un éminent personnage religieux qui pourrait bénir ce diner, cela ferait plus sérieux

Écrit par : michelle | 19/01/2010

Coupable ou non , ils doivent vivre un vrai calvaire à tous les jours et c`est leurs prison à vie. Le jour que la lumière sera faite sur cette affaire , ils seront libre même si ils doivent aller en prison.

Pensée pour toi ma toute belle

Écrit par : kristine | 19/01/2010

"Il n'y a aucune preuve que Maddie soit morte...Laissez-moi finir s'il vous plaît!. Je répète, il n'y a aucune preuve que Maddie soit morte et que nous soyons impliqués dans sa disparition. C'était la conclusion...Laissez-moi terminer!.. C'était la conclusion de l'enquête à l'époque. »

Il y a plus d'un an, n'avaient ils pas défiés la police de retrouver son corps ?
je ne me souviens plus de la phrase exacte mais elle figure dans les archives du blog.

Écrit par : Annie2 | 19/01/2010

Ok, j'irai lire le livre et je suis en retard, mais quelques observations:

Je suis d'accord pour dire qu'il a fallu une «situation aggravante» pour que les McCann montent un tel scénario d'enlèvement et prennent le risque de trimballer, de cacher et de faire(ou de payer pour faire) disparaître le corps de leur enfant en pays inconnu pour éviter une autopsie. Ça prend un sacré culot. Même s'ils étaient sans doute des parents négligents, je ne doute pas qu'ils devaient QUAND MÊME aimer leur fille.

Il fallait qu'ils n'aient VRAIMENT rien à perdre, qu'après s'être consultés et avoir consulté certains de leurs amis, un consensus se fasse, sans doute dans le but d'éviter la prison, de rentrer chez eux et de pouvoir continuer à élever leurs autres enfants.

Il fallait aussi que leurs 6 ou 7 amis présents acceptent de les «couvrir», c'est-à-dire de carrément mentir...donc:

Si Kate avait malmené sa fille et avait provoqué sa mort, pensez-vous vraiment que leurs amis (des mères aussi!!!) auraient marché là-dedans?? L'amitié a quand même ses limites!

Et sérieusement, je ne crois pas que les McCann aurait laissé un «ami» agresser leur enfant!

Si les Mc Cann avait donné à Maddie une dose d'un sédatif pour enfant légal et dans les limites de posologie prescrite pour un enfant et qu'elle s'était réveillée dans la nuit et avait fait une chute mortelle, pourquoi auraient-ils craint l'autopsie? Bien sûr, il s'agit d'une négligence parentale avec conséquences tragiques mais l'enlèvement est aussi un cas de négligence parentale avec conséquence tragiques!!!

L'autre possibilité de facteur aggravant pour laquelle les amis auraient pu accepter de «couvrir» serait l'utilisation d'une autre sorte de sédatif conseillé par une autre mère ou un père du groupe, mais un médicament pour adulte, tel un narcotique:
Un médicament déjà testé avec succès sur un autre enfant du groupe:«tu verras, avec ça, la petite fera sa nuit et sera fraîche et dispose demain matin!» Ça pourrait expliquer que d'autres parents «complices» dans cet accident bien malgré eux aient accepté les risques de cette complicité de crime. Les McCann auraient eu peur alors de l'autopsie. Du Valium dans le corps d'un aussi jeune enfant, ça aurait pu faire étrange, et là du trouble, ils en auraient eu!!!!

Mais là encore, si l'enfant a fait une overdose ou une détresse respiratoire, pourquoi la présence de sang derrière le fauteuil?

Pour finir:

Il n'y aura sans doute pas de nouvelles preuves.

La seule manière dont ce cas se résoudra est la suivante:

Ça prend des aveux.

Plusieurs personnes savent. Les McCann savent. Certains de leurs 6 ou 7 amis ou bien tous savent. Peut-être une aide au portugal ayant aidé à faire disparaître le corps sait.

Les McCann en tant que couple n'avoueront jamais rien.Ils se tiennent toujours la main compulsivement comme des enfants et se surveillent mutuellement lorsqu'ils parlent pour s'empêcher de s'échapper involontairement. Chacun n'a que l'autre comme confident. C'est sûr qu'ils ne peuvent pas vraiment se confier à un thérapeute!

Ils attendent que tout ça finisse. Ils vivent dans la terreur que leur mensonge soit découvert. Car, à ce jour , ils ne sont plus seulement responsables du décès de leur fille, ils sont aussi coupables, d'abus de confiance et de fraude à grande échelle.S'il n'était pas là, toutefois elle craquerait sûrement.

Je crois que si l'enquête était réouverte et que leurs amis étaient ré-interrogés séparément, certains pourraient abdiquer, excédés du poids du secret dans le temps.

Si jamais l'enquête n'est jamais réouverte, de toute façon les parents de Maddie sont punis. Ils devront affronter leur culpabilité pour les prochaines décennies et le poids de leur erreur. Beaucoup de gens doutent d'eux et cela doit être souffrant. Vivre dans le mensonge est terriblement drainant d'énergie et ne peut que rendre déprimé et malade.

J'espère au moins qu'ils ont gardé ses cendres si le corps a été incinéré.

Malgré tout ce que cela implique, avouer aurait été un choix tellement plus facile.

Écrit par : Marie | 20/01/2010

Marie : je ne pense pas non plus qu'il y aura d'autres preuves.

Plusieurs personnes savent et l'une d'entre elles peut craquer ?
Même involontairement.

Les inspecteurs de police, sans pouvoir mettre en évidence des preuves acceptées par les règlements de la justice, ont peut-être compris eux ce qui s'est passé, au moins en théorie ?

Quelqu'un finira-t-il par révéler quelque chose ?

Quant aux parents ils ne peuvent plus avouer quoi que ce soit maintenant sans risquer d'être très inquiétés, après avoir fait appel au public pour les recherches et pour le fonds, et toutes leurs protections haut placées ( même s'ils ont été très mal conseillés). Ils sont hélas comme pris dans un piège dont on ne voit guère comment ils peuvent s'en sortir, à part se faire oublier en rentrant dans une totale discrétion.

C'est certain que ce doit être très dur à vivre. Ils ont hélas fait une erreur qu'ils risquent de payer toute leur vie de bien des manières.

Que faire à présent ?

C'est une bien triste histoire qui concerne beaucoup de monde au final. C'est un véritable drame, hélas.

Écrit par : michelle | 20/01/2010

Ce soir une personne est allée acheter son pain et a laissé ses bébés à l'intérieur.. le plus âgé quatreans a défait le frein et la voiture est partie et rentrée dans un mur d'ou la révolte "des biens pensant" comment a-elle pu laisser des bébés seuls ? Inconscience.. Lassitude après une journée de travail..
Ceci dit rien de grave quelques bleus pour les petits...
Rapport avec Maddy ; un accident domestique est vite arrivé avec des petits et il est facile de juger une mère de famille..qui laisse ses enfants seuls//
Cependant que s'est il vraiment passé avec maddie le soir ??? et qui par contre devrait être jugé..

Écrit par : MAEVA | 28/01/2010

Pour compléter.. On laisse ses enfants seuls dans une voiture et au lieu de revenir vite.. comme on avait prévu. On discute avec la boulangère. et l'accident arrive.. et on a envie de minimiser ce temps de discussion et d'inconscience...
Ce que cache les amis des MCanns c'est certainement ce qu'ils n'ont pas fait : des visites plus régulières.. donc pour moi le compte-rendu des visites est certainement déformé...inexact...

Écrit par : MAEVA | 28/01/2010

Les mac canns ont élaboré un tel système de défense.. Se sont ils auto persuadés qu'ils pourraient retrouver leur fille et sont ils en plein délire ?
Quand on compare au père d'Estelle disparu à la sortie de l'école il envisage son décès..
Quand on compare avec la mère de thiphaine qui a monté un scénario d'enlèvement elle était sure qu'elle reviendrait bien que la sachant morte..et n'a pas négligé efforts et affiches pour la rechercher...
j'ai assisté à un cours sur comment faire son deuil il y a des années et ou se disaient que les parents ayant quelque chose à se reprocher ne pouvaient faire leur deuil..

Écrit par : MAEVA | 28/01/2010

Bonsoir tout le monde,

Nous avons été sollicités par les parents de Madeleine pour rechercher cette petite fille.

Toutefois, si elle est très malheureusement décédée d'un accident domestique, nous préférerions le savoir, entre autres pour faire notre deuil aussi, ainsi que celui de cette tragique affaire.

Le jour où nous saurons ce qui est arrivé à Madeleine (car nous avons tremblé et fait des insomnies dès les premiers jours de sa disparition en imaginant son calvaire de vivre un enlèvement),

oui, dès que nous serons fixés, je ne pense pas que beaucoup d'entre nous continueront à s'intéresser à la suite, si toutefois il y avait un quelconque jugement des parents.

Ce n'est pas leur sort mais celui de Madeleine qui nous unit ici.

Ce n'est pas non plus de juger ou mesurer la part de hasard ou de responsabilité lors des accidents domestiques qui peuvent d'ailleurs arriver aux parents les plus aimants.

Pas de quoi se plaindre = Les McCann ont échappé au jugement de la Justice et à la sanction de plusieurs années de prison, avec retrait de leurs jumeaux, sanction qui se serait appliquée au commun des mortels qui n'aurait pas eu leur foule de protecteurs et "acheteurs".

Rien que pour cela, ils ne voudront pas faire re ouvrir le dossier alors qu'ils ont fait "des pieds et des mains" pour le faire fermer !!!

L'accident domestique vite arrivé ! sûr, mais dans le cas de Madeleine, on en est bien loin, il y a eu bien des évènements depuis, dès le soir même et jusqu'à aujourd'hui ! évènements dont on se serait passés, mais dont l'étrangeté n'a pas pu rester inaperçue !

Oui, ce qui "nous" regarde, ce sont les sollicitations à la recherche, à témoigner, à faire des dons, les obstacles à l'enquête, le refus de reconstitution, les échantillons d'ADN "égarés" par le prestigieux Institut, les quelques minutes de réponses sur des heures d'interrogatoire de la maman, les coïncidences unissant les témoins, les mutations, mises à la retraite des personnes ayant trempé de près, etc, etc,

et surtout, chaque fois que l'index est pointé sur un malheureux suspect, la sollicitation à JUGER ces gens qui n'ont rien à voir avec cette affaire, mais bien choisis dans la catégorie de personnes qui n'ont pas EUX les moyens de payer des avocats pour blanchir leur image.

Nous ne jugeons pas, nous nous interrogeons ! Et il y a de quoi.

OK pour ne pas "froisser" des parents comme les Mccann, et être compréhensifs,

mais alors ne condamnons pas leurs victimes (ou victimes du Clan), et elles sont nombreuses :

le public, les donateurs, les policiers, les suspects, les émissions, etc ... tous ces gens qui n'ont rien demandé, et qui ignoreraient aujourd'hui "cet accident domestique ?" si les McCann n'avaient pas parcouru l'Europe entière pour le porter à notre connaissance !!!

Bonne nuit à tous, et à bientôt.

Écrit par : Dannie | 28/01/2010

Bonjour à tous,
Retour sur une remarque de Maéva...

"Rapport avec Maddy ; un accident domestique est vite arrivé avec des petits et il est facile de juger une mère de famille..qui laisse ses enfants seuls"

Sauf que les MC ont laissé leurs enfants seuls TOUS les soirs.
Que la voisine a signalé que les enfants ont pleuré la veille pendant plus d'une heure.
Que Maddie le matin du 3 mai a dit à sa mère "pourquoi n'êtes vous pas venus quand nous avons pleuré ?" (dixit KMC elle même !)
Que les MC étaient en vacances depuis 1 semaine et donc en principe reposés.

Bref ...on est loin d'un simple accident domestique !!!!
Il s'agit bien de NEGLIGENCE parentale et celà les MC et leurs amis le savent bien d'où l'intérêt de camoufler celà par des prétendues "rondes de surveillance" et un emploi du temps falsifié.

Pour le reste en effet je pense qu'ils sont dans le déni total de ce qui est arrivé.Reconnaître le décés de leur fille c'est reconnaître qu'ils ont été négligents et celà ils le refoulent totalement.
Dire que les écrits d'Amaral empêchent les recherches de leur fille est pure divagation.Ils savent qu'elle n'est plus de ce monde.Ils se savent responsables et refusent tout en bloc.
Si ils croient vraiment qu'elle est en vie pourquoi n'exigent ils pas la réouverture de l'enquête et des recherches ? Pourquoi se sont ils donnés tant de mal pour faire FERMER cette enquête et les recherches ?

Écrit par : nina | 29/01/2010

Bonjour nina.
Lorsque vous dites:

"Dire que les écrits d'Amaral empêchent les recherches de leur fille est pure divagation"

Je serai plus sévère: c'est tout simplement une tactique murement réfléchie pour arriver à censurer Amaral. Je pense que Madeleine est le cadet de leurs soucis, comme le révèlent souvent les paroles de ses parents. Madeleine maintenant ( et peut-être avant) passe après leur bien-être et ceux des jumeaux. Lorsque Kate regrette les accusations d'Amaral, elle dit par exemple : il ne faut pas oublier "qu'au bas de tout cela ( at the bottom of the list) il y a Madeleine." Au bas, pas en tête ni même au centre.
Garry présente leur défense contre le livre au nom d'eux-mêmes, de leurs enfants "et de Madeleine, bien sûr". Questionnés au sujet de ce qu'elle ressentait, Kate avait dit que sa vie était moins heureuse sans Madeleine.
Sur les comptes récemment publiés, la disparition de Madeleine est située le 3 mai 200...8.
Bref tout est centré sur eux et les répercussions sur leur vie de l'absence de Madeleine. Ils ont déjà fait leur deuil depuis longtemps et elle s'éloigne de plus en plus d'eux, à tel point qu'ils ont du mal à feindre, à employer les mots vrais de parents déchirés par l'idée ( puisqu'ils le prétendent) que leur fille soit aux mains d'un réseau de pédophile ( c'est la thèse qu'ils essaient de caser pour justifier les incohérences de leurs dépositions).
Tout ce qu'ils disent maintenant est dicté par l'instinct de survie, ils sont prêts à tout pour réduire au silence tous ceux qui pourraient leur nuire en approchant la vérité et s'ils versent une larme de temps en temps, c'est sur leur propre mal être à eux, plus sur leur fille disparue depuis longtemps.
Leur angoisse est visible mais c'est celle de gens traqués qui voient leur fonds s'épuiser ( les meilleurs avocats du monde ne leur ont pas vendu leurs services gratuitement), leurs appuis politiques menacés par les prochaine élections, les accusateurs se multiplier sur le Net. Bref ils voient tous les remparts qui semblaient inexpugnables encerclés de toutes parts par les "truthseekers", les quêteurs de vérités, conduits par leur plus redoutable ennemi: G.Amaral. C'est pour cela qu'ils concentrent toute leur artillerie sur lui et ont pris le risque inconsidéré d'aller l'affronter sur son terrain lors de la récente audition. On sait l'effet désastreux que cela a eu.
Alors le jugement final sera décisif. Si, contrairement à toutes les évidences clairement exposées lors de l'audition, ils obtiennent la confirmation de la condamnation du livre ( et ce serait totalement illogique par rapport au réquisitoire de base et aux faits établis lors de cette audition, et vraisemblablement politique), ils proclameront que c'est une victoire décisive. Ce qui ne sera pas vrai car la détermination d'Amaral et de tous ceux qui le soutiennent ne faiblira pas, même s'il y a une périiode de découragement. Ils sont là pour le long terme, nombreux et s'organisant de mieux en mieux sur internet pour diffuser et analyser les informations. Et ce ne sont pas, dans leur grande majorité, contrairement aux affirmations du clan Mccann, des "nutters" ( fous), mais des gens éduqués et aux réflexions pertinentes et qui sauront attendre, des années s'il le faut, que la vérité éclate, car l'offense faite au Portugal et à la Vérité et à la Justice est si manifeste et douloureuse qu'elle ne pourrra guérir .
Et si,comme il serait logique, l'injonction est levée, faute de preuve qu'il y ait eu enlèvement et que même dans cett hypothèse, le livre ait pu nuiire à la recherche de Madeleine,
alors ce sera le commencement de la fin pour les Mccann. Les tabloïdes n'attendent que cela.
Amara publiera son livre en Angleterre et les Anglais se rendront compte que le fairy tale qu'on leur avait fait gober n'est qu'un sordide fait divers qui a voulu se parer des plumes du paon pour que ses auteurs échappent au sort qu'on réserve aux vilains petits canards.

Je pense que maintenant pour beaucoup, l'objectif est moins de retrouver le corps de Madeleine car on ne peut plus rien pour elle, si ce n'est, si on est croyant d'assurer la paix de son âme et si on ne l'est pas de permettre aux gens qui l'ont chéri d'entretenir son souvenir en se recueillant sur ses restes.
L'objectif maintenant est d'arrêter cette offense permanente faite au bon sens, à la Vérité et à la décence, que représente depuis maintenant trois ans le cirque McCann. Pour échapper à un destin dont ils sont les seuls responsables, ils font le malheur de tas de gens de par le monde qui ne leur ont rien fait. S'ils avaient tiré leçon de leurs erreurs, et fait profit bas, plus personne ne s'intéresserait à eux et le livre d'Amaral n'aurait pas porté à conséquence. A cause de toute l'agitation qu'ils ont générée autour d'eux, ils symbolisent maintenant la lutte des puissants sans vergogne, prêts à bafouer les lois et les règles de la démocratie, grace à leur argent, contre le peuple des gens ordinaires qui eux croient en les principes de justice et d'égalité garants d'un état démocratique.

Les avocats britanniques spécialisés dans les poursuites dans les cas de "diffamation" contre leurs riches clients qui avaient des squelettes danbs leurs placards, viennent de subir deux échecs cuisants : leurs supers injonctions (ordre de saisie immédiate des écrits accusateurs sans audience de la partie intéressée et avec l'interdiction d'évoquer même l'injonction ) viennent d'être levées par la justice dans le cas de Trafigura et du footballeur anglais infidèle. De plus en plus de gens soulignant que cela aboutit à une justice à deux vitesse suivant que l'on est riche ou pauvre.

Écrit par : Voltaire | 07/02/2010

Effectivement nina ils ont été inconscients .. surtout des petits de cet âge.. incapable d'appeler si ils se sont fait mal.
et de se débrouiller seuls.
J'ai fait une croisiére en egypte avec mon fils de neuf ans et dce n'est pas trop la place d'un adulte sur un bateau avec un groupe d'adultes. Le soir ils me poussaient à les rejoindre en disant "que veux-tu qu'il lui arrive ? laisse le
et va le voir de temps en temps ?
Je n'ai pas osé .. les couchettes étaient en sous-sol donc éloignés du pont donc je n'ai pu aller rejoindre les autres le soir et c'était pas forcément bien vu et pas forcément pour se faire des liens d'amité et autres mais j'ai été inspirée par cette affaire maddy pourtant à neuf ans il peut se lever et appeler de l'aide... simplement je ne voulais pas qu'il soit seul en bas.

Écrit par : maeva | 14/02/2010

Les commentaires sont fermés.