Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/06/2007

Robert Murat: il à pensé au suicide

b1d897ab4efd2524f0adb99dbb9c5af6.jpg“Dites que je suis innocent” – c’est ce que Robert Murat, le seul inculpé officiel dans le dossier de la disparition de Madeleine McCann, à demandé à sa famille au Royaume-Uni.

Sa tante Sally Everleigh à répondu à sa demande et à donné une entrevue au journal britannique sur le net “The People”, dans lequel elle parle du “véritable enfer” que son neveu traverse depuis qu’il à été inculpé.

Sally affirme que son neveu, Robert Murat, de 33 ans, à été au bord du suicide. « Il reçoit des lettres remplies de haine, vraiment horribles, et il à peur de se faire attaquer dans la rue », raconte la tante.

Un ami de Murat, Tuck Price, confirme que l’anglais avait, dans les premiers jours, parlé de suicide. Aujourd’hui, Murant est occupé à décorer la maison qu’il partage avec sa maman à Praia da Luz. Endroit ou on lo voit trés rarement. « Il a peur mais ne reste pas à la maison. Il ne sort pas à Praia da Luz mais dans d’autres endroit, à Portimão par exemple », affirme son ami Tuck Price.

L’ami de l’imprésario inculpé affirme encore : « Robert continue à recevoir des lettres horribles, de menaces contre lui et sa famille. Il reçoit des lettres de touristes anglais mais aussi des portugais et des français ».  Aucune lettre ne porte des menaces directes de mort mais les insinuations sont évidentes. « Fait attention, ta famille n’est pas à l’abri et toi non plus » ou encore « tu aimerais que la même chose arrive à ta fille ? » - ce ne sont que quelques exemples du10370e96b9dd8859f7d33ae3d5cc4fd3.jpg courrier que Robert Murat reçoit.

Contrairement à ce que Murat avait dit aux journalistes, sa propre fille ne s’appelle pas Madeleine mais Sofia, et elle habite au Royaume-Uni avec sa mère, l’ex-épouse du britannique.

Robert Murat, inculpé, occupe son temps à décorer la villa qui partage avec sa mère, à Praia da Luz… à quelques mètres  de l’endroit d’où Madeleine McCann à été enlevée.

24/06/2007

14 TEMOINS A MALTE

dba1cfbb35a28ec5ff01543ee01f58bd.jpgLe nombre de témoins qui affirment avoir vu Madeleine McCann sur l’ile de Malte vient de passer à 14. L’information est avancé par le journal britannique “Sunday Mirror”.

La police maltaise aurais intensifié ses recherches après que deux témoins, un touriste anglais et une habitante local, on affirmé avoir vu une petite fille que correspond à la description de Maddie.

La femme à dit à la police avoir vu une petite fille, accompagné d’une femme d’âge moyen,  dans le centre de La Vallete, la capital du pays. A son tour, le touriste anglais parle d’une femme « espagnole ou arabe » qui accompagnait la petite fille. Les deux témoins parlent de madeleine ou d’une fille que lui ressemble énormément.

Malgré ces 14 témoignages, la police de Malte ne peut pas confirmer qu’il s’agit de Madeleine.

Des photos de la petite fille de quatre ans on été distribués partout dans l’ile. La radio et la télévision on fait des appels et divulgué la description de Maddie.

TOSCANO: il aurait une photo du kidnappeur

8c352e0f617867dfb856494205a5ed14.jpgAntonio Toscano, l’espagnol qui affirme connaître l’identité du kidnappeur de Madeleine McCann, aurais en sa possession une photo de celui qu’il nomme « Le Français ». Surnom du à sa nationalité.

Cette information, que la PJ, en charge de l’enquête, n’a pas encore commenté, à été, une fois encore confirmé par Toscano lui mémé dans une émission de télévision de la chaine espagnole Antena 3. Dans l’emission « Los Más Buscados » (les plus recherchés), de la responsabilité du journaliste Albert Castillón,  Antonio Toscano, depuis le centre de télévision de Valencia, à répondu à quelques questions à propos du dossier d’enlèvement de Maddie.

Voici la transcription d’une partie du programme :

Antena 3 - Dans les pistes que tu nous à donné hier,  tu disais être certain, à 100%, - se sont tes mots, de savoir qui à kidnappé Madeleine. Tu parlais d’un certain « Le Français ». C’est ça ?

AT – Oui. Je suis certain à 100% que c’est « Le Français ». Je suis certain que la lettre reçu par « The Telegraph » est fausse, ne vas pas arriver à quoi que ce soit, et les parents vont continuer à souffrir de plus en plus.Nous parlons d’un pédophile professionnel. Un pédophile que fait  le possible et l’impossible pour dévier toute piste que puisse nous amener jusqu’à lui.

Antena 3 -  Hier, à la fin du programme tu me disais que chaque fois que tu apparais à la télévision pour donner une information à propos d’une disparition, il y a une nouvelle piste que apparait. Tu crois que la lettre anonyme envoyé au journal soit une réaction pour démentir tes affirmations ?

AT -  Oui. Regarde,  j’ai donné plusieurs entrevues à la presse britannique le mardi, plusieurs journaux l’on publié et dans les heures que se sont suivies il y a une lettre anonyme qu’arrive au journal hollandais disant qu’on trouvera la petite, morte, avec un plan assez confus. Avec les années d’expérience que j’ai dans ce genre d’investigation, et après 5 semaines que j’accompagne ce dossier, je me rends compte que chaque fois qu’on se rapproche d’elle (Madeleine) et de lui, il y a une tentative de dévier l’attention.

Antena 3 – Avec tes investigations… Maddie est encore en Europe ?

AT -  Maddie est en vie et en Europe.

Antena 3 – Au Portugal ?

AT – C’est difficile à dire.

(…)

AT – « Le français » est un professionnel qui travaille pour un réseau international qui ne sait  rien de lui, « Le Français »,  depuis la fin février, ce que vient renforcer ma théorie.

Antena 3 – Tu dis avoir la photo de « Le Français ». Pourquoi tu ne la divulgue pas ?

AT – Non,  pour le moment c’est la police judiciaire espagnole qui travaille sur ça

Antena 3 – C’est possible que ce fameux « Le Français », ce pédophile que travaille sur commande et kidnappe des filles, puisse avoir quelque chose avoir avec la disparition de Jeremy ?

AT -  Je ne peux pas l’assurer à 100%. Mais je sais que qu'il y a un rapport avec des réseaux de pédophilie.

 

(Voici la vidéo – en espagnol – de l’entrevue)

23/06/2007

« Nous attendons un développement important »

3b3407d0468057e7b9117155da10c16d.jpgGerry McCann, qui  s’est réuni cette semaine avec les inspecteurs de la PJ, écrit sur son blog : « Nous attendons un developement important ».

 Une source proche de l’enquête à affirmé au journal “24 Horas” que “aucun indice ne nous à pas écarté de la ligne initial, et celle-ci se concentre à l’Océan Club ». A propos des plus récentes nouvelles qui parlent de Maddie à Malte au à bord d’un avion en provenance de la Suisse, la même source avance «  cela à autant de valeur que la piste du Maroc, des Pays-Bas (la lettre anonyme) ou toute autre ».

« Elle me manque »

L’action “50 ballons pour Madeleine” à été un véritable succès, avec des actions enregistrées partout dans le monde: San Salvador, Pologne, France, Belgique, Inde, Philippines ou Afghanistan – pour mentionner quelques unes.

L’initiative, qui est partie des parents de Maddie, Gerry et Kate McCann, consisté dans le lâcher de 50 ballons, verts et jeunes, pour signaler le même nombre de jours depuis l’enlèvement de la petite fille. Dans certains cas, la solution trouvé à été différente : en Afghanistan on à fait voler 50 cerfs-volants, et en Californie (USA) on à lâché 50 colombes blanches.

Au Portugal l’action à été conduite par les parents de Madeleine, à Praia da Luz. « Nous avons reçu une réponse énorme, il y a eu des lacher dans plus de 300 endroits différents sur plus de 200 pays » à dit Gerry. A chaque ballon on avait accroché une photo de Maddie.

Un moment de grande émotion pour les parents. « Elle me manque beaucoup, touts les jours son difficiles », à avoué Kate.e7e9906c496805e5a6903103232b1787.jpg

Les McCann, qui vont rester au Portugal pour le moment, on remercié l’aide de tout ceux qui les on aidé. « Nous allons continuer à rechercher Madeleine et c’est ce qu’on va demander aux gens. Qu’on n’oublie pas Madeleine et les autres enfants disparues. On doit touts aider à les trouver, du mieux qu’on peut », à souligné le papa de Maddie.

Sam Harris, qui à pris la charge de porte-parole du couple, avance que le couple ne donne pas du crédit aux rumeurs que la presse avance à propos des témoins qui affirment avoir vu Madeleine un peux partout dans le monde. « Il vont donner toute leur attention quand ils aurons une confirmation officielle de la police » affirme encore.

11 Témoins à Malte

La police, à Malte, continue ses investigations et recherches au tour de la disparition de Madeleine McCann. Hier, deux nouveau témoins on affirmé avoir vu la petite britannique sur l’ile. Plusieurs sources on indiqué que depuis le 27 mai  pas moins de onze temoins différents on affirmé avoir vu Maddie ou un enfant qui lui ressemble énormément.

Le porte-parole de la police maltaise affirme, pour le moment, qu’il n’y a aucune preuve concrète de que Madeleine soit sur l’ile. Par mesure de précaution, les aéroports et les ports sont placés sur surveillance.

Les témoignages, à différents endroits de l’ile, parlent d’une petite fille accompagnée par un homme ou par une femme.

France : Maddie victime d’un gang de vente d’enfants ?

Le correspondant à Paris du journal anglais “The Telegraph”, Peter Allen,  publie ce matin un article à propos des investigations, en France, d’un réseau de vente d’enfants au prix unitaire de 10.000 euros. Plusieurs tentatives de vente on été signalés, dans la plupart des cas il s’agissait de bébés. Le gang, d’origine romaine, aurais été signalé dans des parkings de supermarché au sud de la France et du Portugal. L’affaire devient d’autant plus inquiétant car on parle de la possibilité de que Madeleine McCann aurais été victime de la ma même bande.0b4f735bdd81fde1b48b42eff87c16a7.jpg

L’alerte à été donné par des clients d’un Carrefour à Monaco qui on assisté à la tentative d’enlèvement d’une fillette de quatre ans – le même âge que Maddie -  au début de la semaine. C’est l’intervention des passants qui a permis à la fillette de s’échapper. Les auteurs de cette tentative d’enlèvement on prit la fuite à bord d’une camionnette avec des plaques étrangères.

Deux enfants récupérés en France et au Portugal

En France, sur le parking d’un hypermarché, à Angoulême, la police à arrêté, le mois passé, deux couples de romains pour avoir tenté de vendre un bébé de deux mois d’âge. La somme demandé était de 10 à 15.000 euros.

Avertie par des passants, les services de sécurité de l’hypermarché on bloqué les sorties du parking avec des voitures et on du faire face aux membres du gang jusqu’à l’arrivée des forces de police. Le bébé est à garde des services sociaux.

Un incident similaire à été signalé au Portugal, aussi le mois passé.

Une femme à été arrêté par la police portugaise à Vila Franca, à quelques kilomètres de Lisbonne, pour avoir tenté de vendre un bébé pour la somme de 10 à 15.000 euros. Ici aussi, il s’agissait de romains.

Pendant que la femme essaie de vendre l’enfant, il y avait huit hommes pour faire le guet. L'intervention de la police portugaise a été possible grâce à l'aide d'une émigré d’Ukraine qui à servi d'appât (se passant pour une possible acheteuse) dans une opération qui à mobilisé quelques dizaines d'agents.

Le bébé à été confié à garde d’un hôpital publique.