Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/11/2008

Maddie, Joana et l’investigation criminelle — La vérité cachée

Conferencia Maddie.jpg"Maddie, Joana et l'investigation criminelle - La vérité cachée," est le thème choisi pour une conférence-débat avec l'anthropologue et criminaliste Barra da Costa sous la modération du Professeur Carlos Fernandes de l'Université d'Aveiro.

La conférence aura lieu le 8 novembre, à 21h30, au petit auditorium du Centre d'Arts et Spectacles de Figueira da Foz.

Très contesté pour ses positions à propos de l'affaire Madeleine McCann, Barra da Costa, ancien inspecteur de la Police Judiciaire, est l'auteur d'un livre qui porte le même titre de la conférence.

 

29/10/2008

Maddie : Ni vérité ni conséquence

30102008005.jpgUn nouveau livre des journalistes Hernâni Carvalho et Luis Maia, intitulé "Maddie : Ni vérité ni conséquence", revient sur les moments plus significatifs de l'enquête à la disparition de Madeleine McCann, la petite Britannique que les autorités ont décidé de ne plus rechercher.

Les deux journalistes avaient déjà publié un livre à propos des 129 premiers jours de l'enquête.

"Kate et Gerry sont une paire complémentaire, typiquement produite dans la deuxième moitié du XX siècle. Lui, l'homme enfant, qui a besoin d'être orienté par quelqu'un de sa confiance. Elle, la dame de fer, qui a besoin de contrôler, car elle a peur de rester dans les mains d'autres personnes. Par curiosité, ceci est le profil de beaucoup de couples qui ont besoin d'avoir recours à la fécondation assistée... Également, par curiosité, il s'agit du profil d'un couple qui se donne avec régularité aux perversités," écrivent les journalistes.

Hernâni Carvalho, un des journalistes portugais à avoir reçu le plus de lauréats pour sa carrière, est passé par des scénarios de guerre comme la Bosnie, Timor, ou l'Afghanistan. Aujourd'hui, il aborde les faits-divers de la criminalité sans complexes sur une des chaines de télévision le plus populaires du Portugal, TVI.

 

15/10/2008

Groupe Express devra payer plus de 400.000 € aux Tapas 7

535428515.jpgL’annonce faite aujourd’hui, de que le groupe de sept amis de Kate et Gerry McCann présents au moment de la disparition de Madeleine doit recevoir des indemnités d’un montant qui dépasserait les 400.000 €, est venu relancer la question à propos du véritable objectif derrière les manœuvres en justice contre le groupe Express.

Malgré une couverture de l’affaire Madeleine McCann similaire à tous les autres médias britanniques, le groupe Express reste le seul à avoir été visé par des actions en justice, accusé de diffamation, à la demande de Kate et Gerry McCann.

Certains n’hésitent pas à souligner la proximité politique du propriétaire du groupe avec le Parti travailliste de Tony Blair et Gordon Brown, fidèles supporters des McCann, pour y voir un financement du Fond Madeleine que serait, selon les dernières informations, le destin final du montant obtenu.

Le groupe Express, pointé comme étant la tête de turc du couple, dépasseraient ainsi le million d’euros versés aux McCann et ses amis, sans compter une partie des 500.000 € payés au Britannique Robert Murat par plusieurs médias.

La publication de l’information s’est d’ailleurs fait remarquer, car, pour la première fois depuis la disparition de Madeleine McCann, plusieurs médias britanniques ont admis la mort de la petite britannique la nuit du 3 mai 2007, comme les inspecteurs de la Police Judiciaire et ses collègues venus du Leicestershire avaient déjà indiqué.

12/10/2008

Maddie : encore des enquêteurs privés écartés des recherches

d0e951495c235db4a234db77b0c1690c.jpgClarence Mitchell, porte-parole des McCann, a confirmé hier soir que la société américaine Oakley International n’était pas au service du couple depuis fin aout, et la fin de leur contrat de six mois.

L’information n’est pas nouvelle, mais le porte-parole de Kate et Gerry McCann s’était refusé, dans un premier temps, à admettre que le manque de résultats et le montant des factures ont pu amener le millionnaire Brian Kennedy à mettre fin au contrat.

Selon les mêmes informations, après le premier mois de travail, pourtant sans aucun résultat visible, l’agence Oakley de l’ancien officier britannique Henri Exton aurait exigé le payement d’une facture de plus de 50.000 €.

Les informations à propos des prétendues recherches et investigations privées, lancés par le couple McCann, ont quitté les pages des quotidiens britanniques depuis que le Ministère Public portugais à décidé de mettre l’enquête à la disparition de Madeleine McCann en attente de meilleure preuve, ce qu’à pu, techniquement, libérer Kate et Gerry McCann de leur statut d’arguidos (suspects).

Madeleine McCann, alors âgé de trois ans, à disparue de l’appartement de vacances occupé par ses parents dans un complexe appartenant au britannique Mark Warner situé dans le village portugais de Praia da Luz. Malgré d’intenses investigations conduites par le Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) à Portimão, sous la coordination de Gonçalo Amaral, le corps de la petite britannique n’a jamais été retrouvé et les enquêteurs ont été empêchés de poursuivre leur travail.

04/10/2008

"Il est encore possible qu'on puisse faire justice à Madeleine"

3c853b5cccc337d17f92c8770a4674b4.jpg(Mis à jour) Un an après sa sortie de la Police Judiciaire (PJ) portugaise, l’ancien coordinateur du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de Portimão, Gonçalo Amaral, affirmait hier à Vigo, en Espagne, que, malgré les pressions politiques, "il est encore possible qu’on puisse faire justice à Madeleine".

Gonçalo Amaral, l’ancien responsable de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, était l’invité d’une conférence organisé hier soir par le quotidien espagnol Faro de Vigo dans le cadre de la sortie en Espagne de livre "Maddie : La vérité du Mensonge."

Le "Comisario", comme l’appellent respectueusement plusieurs officiers de la police nationale espagnole venus l’entendre à propos de l’affaire Maddie, affirme ne pas comprendre pourquoi les autorités du pays où est née Madeleine n'ont jamais ouvert une enquête pour savoir ce que lui est arrivé et continuent à soutenir la thèse de l’enlèvement.

Selon Amaral, le résultat du travail effectué conjointement par son équipe et par plusieurs officiers britanniques est consigné dans les rapports d’enquête et tant qu’ils ne sont pas détruits il reste toujours la possibilité de faire aboutir l’investigation : "il suffirait qu’un des neuf amis se décide à parler…"

L’ancien coordinateur de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann assure qu’il est encore possible de faire connaître la vérité, soulignant que l’enquête, d’un point de vue légal, n’est pas terminée ou clôturée : il n’est qu’en attente de meilleure preuve et qu’il est nécessaire que ceux qui en ont la possibilité puissent faire arriver des nouveaux éléments auprès des autorités portugaises.

Duarte Levy (Vigo - Espagne)

98997cc2499f2f0d2da284c0dbe559ee.jpg “In the Madeleine Case Politics Aborted the Police Investigation”

“Justice is Possible for Madeleine McCann”