Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/09/2008

Brian Kennedy prêt à financer Kate et Gerry pour le reste de sa vie

cf768fda5a2384b0f603a6ca92e76561.pngSelon les médias britanniques, le multimillionnaire Brian Kennedy serait prêt à financer Kate et Gerry McCann pour le reste de sa vie, mettant au service du couple l’entièreté de sa fortune personnelle, estimée à plus de 450 millions de livres.

L’information est apparue après les déclarations du couple affirmant avoir dépensé plus d’un million de livres en provenance du fonds "Find Madeleine", crée après la disparition de Madeleine avec l’objectif de financer les recherches de la petite britannique.

"Une somme substantielle a également été dépensée avec notre défense, mais deux bienfaiteurs ont couvert ces dépenses, ce qui signifie que l’argent du fonds a été uniquement employé dans la recherche de notre fille," affirmait ce week-end Gerry McCann, sans aucune allusion aux sommes utilisés par le couple pour payer l’hypothèque de leur maison à Rothley.

Brian Kennedy, selon les médias britanniques, citant des sources anonymes, n’aurait jamais rencontré les McCann avant la disparition de leur fille Madeleine, mais, actuellement, il maintient des contacts journaliers avec le couple.

Dans l’affaire Maddie, le multimillionnaire s’est illustré pour sa présence assidue sur le terrain : il a rencontré personnellement Robert Murat, à qui il aurait fait plusieurs propositions en rapport avec l’affaire, et contacté plusieurs témoins, notamment l’irlandais Martin Smith, le témoin qu’affirme avoir vu Gerry McCann transporter Maddie dans ses bras la nuit du 3 mai 2007. C’est également Brian Kennedy qui, en novembre 2007, se présente à la Police Judiciaire accompagnée d’António Jiménez, le détective de Metodo 3 qui, plus tard, serait arrêté pour implication dans le vol de plus de 400 kg de cocaïne dans le port de Barcelone.

5éme agence de détectives

7d04e2e6d951db0d840cc64d2c61dd41.jpgAyant pris la décision de ne pas coopérer dans l’enquête officielle à la disparition de leur fille, les McCann, déjà en mai 2007, avaient fait appel à plusieurs sociétés liées à l’investigation privée, la communication et les relations publiques, sans qu’aucune soit pourtant spécialisée dans les affaires de disparition ou d’enlèvement.

Après Control Risks, Metodo 3, Oakley International, et une quatrième agence encore anonyme, voici qu’il est question de l’engagement d’une cinquième agence de détectives privés.

"À défaut de retrouver la petite, ils pourront toujours prétendre et prouver en tribunal qu’ils l’ont bien fait rechercher," affirmait un spécialiste en droit criminel à propos de l’affaire.

06/09/2008

Voyante qu’affirme avoir travaillé pour Metodo 3 accuse les parents de cacher mort accidentelle de Maddie

Une voyante en Espagne assure que le corps de Madeleine a été lancé à la mer par ses propres parents après un décès accidentel provoqué par une dose trop importante de médicaments : "sa mère à essaye de la faire réagir, elle l'agite, la frappe, c’est là où le sang saute".

Selon Emilce Oliva, "cette nuit un homme porte l’enfant dans des bras, ce que je n’allais pas imaginer c’est qu'il s’agissait de son père".

La voyante, que mérite autant de crédibilité que toutes les autres – et il y a eu des centaines autour de l’affaire – affirme également avoir collaboré avec l’agence de détectives catalans Metodo 3, ce que les responsables de l’agence ont refusé de confirmer affirmant qu’il s’agit d’information confidentielle.

Selon la voyante, originaire d’Argentine, mais résidant en Espagne, la nuit de la disparition de Maddie, il n’y aurait que ses parents et un ami du couple à être présents.

"Ce que s’est passé cette nuit a été un accident, l’enfant a reçu une dose trop importante de sédatif. C’est pourquoi je vois que la mère essaye de la faire réagir, elle la secoue, la bouge, elle la frappe, et c’est là qu’elle (Maddie) gicle du sang par le nez," affirme la voyante.

Le témoignage de la voyante – révélé par un journal argentin – va plus loin et affirme que, malgré l’apparente froideur des parents de Maddie, il s’agissait d’un accident et qu’ils ont réagi ainsi, car ils étaient dans un pays étranger, ils ne voulaient pas perdre leur "bonne position" et surtout ne pas être arrêtés par la police : "ils ne leur restaient autre solution que de simuler un enlèvement".

04/09/2008

Vos photos ne sont jamais parvenues aux enquêteurs portugais

Lire aussi: "Le tournoi de tennis"

La Police Judiciaire n’a pas reçu, à ce jour, la moindre photo provenant de la campagne lancée par la Police du Leicestershire, demandant aux vacanciers qui ont séjourné à Praia da Luz d’envoyer des copies des photos prises dans les deux semaines qui ont précédé la disparition de Madeleine McCann.

L’appel avait été lancé par la Police du Leicestershire, en coordination avec le CEOP (Child Exploitation and Online Protection Centre) et l’Association des chefs de police (ACPO).

Selon une source proche de l’enquête au Royaume-Uni, plusieurs centaines de photos sont arrivées aux autorités britanniques, la plupart téléchargés via les pages internet spécialement crées pour l’occasion.

"Nous évaluerons alors ces images — à un taux de 1000 images par heure — de sorte que sur une rapide période de temps nous passions l'information signicative aux autorités portugaises," avait pourtant promis Jim Gamble, responsable du CEOP.

L’objectif officiel de cette campagne était, selon Jim Gamble, de faire avancer l’enquête à la disparition de Madeleine, utilisant notamment un programme de reconnaissance facial avec toutes les personnes "qui pourraient sembler hors contexte ou de se comporter étrangement."

"À se demander quel était le véritable but de l’appel lancé au public… Nous n’avons pas eu accès à ces photos," confirme un des enquêteurs soulignant que les seules photos que la PJ a pu recevoir lui sont arrivées par des témoins directs.

Duarte Levy & Paulo Reis

01/09/2008

Clarence Mitchell chez Freud

aa6816241e3abee0b33734e864a19a61.jpgLire aussi:"Maddie : La Vérité du Mensonge" confirmée en italien et en néerlandais

Clarence Mitchell, le porte-parole de Kate et Gerry McCann, a accepté un contrat de douze mois comme consultant auprès de "Freud Communications," une puissante agence de communication et relations publiques, avec des clients comme Pepsi, Weinstein Company et Sony, entre autres.

Fondé par Matthew Freud l’agence, qu’appartient en majorité au groupe français Publicis, a des bureaux à Londres, New York et Los Angeles.

Au Royaume-Uni, la Freud Communications exécute des campagnes de Relations Publiques utilisant, entre d'autres, le placement éditorial pour obtenir des références positives, dans les médias, a leurs clients, leurs politiques et produits. Parmi ses plus récentes campagnes réussies, on compte la visite du maire de Londres Ken Livingstone en Chine.

Clarence Mitchell, qui n’écarte toujours pas la possibilité de créer sa propre agence, va se consacrer aux questions de gestion de crise et les média.

Selon Clarence Mitchell lui-même, il continuera à conseiller mensuellement les McCann dans l’affaire de disparition de leur fille, Madeleine.

Le tournoi de tennis *

d5c870b61f50ee82d52649fe12e65cfe.jpgL’après-midi du 3 mai 2007, l’Océan Club avait prévu un tournoi masculin de tennis. Les Tapas 7 et leurs enfants sont allés à la plage. Madeleine et les jumeaux ont passé la matinée dans la crèche et ont déjeuné avec Gerry et Kate dans l’appartement. Les enfants ont été ramenés à la crèche entre 14:30/14:50, selon la déposition de Gerry le 10 mai 2007.

Après le déjeuner, le couple McCann a passé un moment sur les courts de tennis et plus tard Kate a fait du jogging sur la plage. Gerry est resté jouer. Ils se sont rencontrés de nouveau autour de 17:30, à un endroit à proximité du Tapas Bar, où tous les enfants des deux crèches étaient en train de souper.

Kate a dit qu’elle et Gerry sont retournés à l’appartement, avec les enfants, autour de 17:40 et, ensemble, leur ont donné le bain (déposition à la PJ, 6 septembre 2007). Ils ont considéré la possibilité de les emmener au terrain de jeux après le bain, mais, ce jour-là, ils ont décidé de ne pas le faire, car les enfants étaient vraiment fatigués. Peu avant 18 h, Gerry a quitté l’appartement et est parti vers les courts de tennis.

Kate venait de prendre une douche, aux environs de 18:30/18:40, lorsque quelqu’un a frappé à la porte (celle qui fait face à la piscine). Elle s’est entourée d’une serviette de bain et est allée à la porte, où elle a vu David Payne. D’après Kate, Payne s’était rendu à l’appartement pour aider à emmener les enfants au terrain de jeux, car Gerry lui avait demandé de le faire.

Selon sa déposition du 7 septembre 2007, Gerry jouait au tennis. Aux environs de 18:30, David Payne est arrivé du bar Paraíso, et lui a demandé s’il allait continuer à jouer. Gerry a dit qu’il ne le savait pas, car Kate pourrait avoir besoin d’aide pour s’occuper des trois enfants, étant donné qu’ils avaient l’intention de les emmener au terrain de jeux après le bain.

Gerry "pense" que Payne s’est offert pour vérifier si Kate avait besoin d’aide, et est revenu quelques minutes plus tard. Lorsqu’il a été interrogé à propos de la contradiction quant à son antérieure déposition (4 mai 2007), lorsqu’il avait dit que Payne était revenu 30 minutes après être parti voir Kate et les enfants, Gerry a dit qu’il parlait du laps de temps qu’il a fallu à Payne pour retourner aux courts de tennis – David est revenu aux courts de tennis juste après 18 h 30, après avoir vérifié Kate. Ensuite, il est reparti, selon Gerry, pour se rendre à son appartement et se changer de vêtements pour jouer au tennis.

Lorsque Payne a frappé à la porte de l’appartement A5, Kate a dit qu’elle lui avait parlé pendant 30 secondes (déposition à la PJ le 7 septembre 2007) et lui a dit que les enfants n’allaient pas au terrain de jeux comme [avait été] prévu. Payne n’est pas entré dans la salle de séjour, il est juste resté à la porte, et est parti vers les courts de tennis autour de 18 h 30/18 h 40, selon Kate. Gerry est revenu du tennis à 19 h (selon les autres hommes du groupe du Tapas — Russell, Matthew et David, qui ont joué au tennis jusqu’à 20:00 –, il est parti à 19:20).

À la fin de l’interrogatoire, le 7 septembre 2007, les détectives de la PJ ont demandé à Gerry si Madeleine ne s’était jamais blessée pendant son séjour à l’Océan Club. Gerry a dit qu’il n’allait pas commenter ce sujet. Après la dernière question formelle – s’il avait autre chose à déclarer — Gerry McCann a dit qu’il ne voyait aucune preuve de que Madeleine soit morte, et que donc il allait continuer avec les recherches, en espérant de la retrouver en vie.

Lorsque la même question formelle – et habituelle – a été posée à son avocat, Maître Pinto de Abreu, celui-ci a demandé que son client soit interrogé de nouveau par rapport au saignement éventuel de Madeleine. Gerry a répondu et a dit que Madeleine saignait fréquemment du nez, mais il n’était pas au courant si cela s’était produit pendant les vacances au Portugal.

Dans sa déposition à la police de Leicestershire (LP) en avril 2008, David Payne a dit que le 3 mai 2007, Gerry lui avait demandé, aux alentours de 18:30, de vérifier que tout allait bien avec Kate. Après avoir parlé avec Kate pendant 3 à 5 minutes, il est allé à son propre appartement, il s’est habillé pour jouer au tennis et est allé jouer avec Matthew, Russell et Gerry – mais le père de Madeleine a juste joué pendant un petit moment et est parti.

Payne, Matthew, Russell et Dan (l’entraîneur de tennis de l’Océan Club) ont joué au moins jusqu’à 19 h 30, éventuellement jusqu’à un peu avant 20:00, selon David Payne. Mais, Fiona Payne a dit à la police de Leicester que son mari était de retour dans l’appartement aux environs de 19:10. Sa mère, Dianne Webster, a été plus précise dans sa déposition à la LP : le 3 mai 2007, elle a quitté les courts de tennis aux environs de 19:00, avec ses petits-enfants, et son gendre est arrivé 10 minutes plus tard et l’a aidé à donner le bain aux enfants.

(*) Basé sur les dépositions de :

— Gerry McCann (4 mai, 10 mai et 7 septembre 2007, PJ)

— Kate McCann (6 septembre 2007, PJ)

— David Payne (avril 2008, LP)

— Fiona Payne (avril 2008, LP)

— Dianne Webster (avril 2008, LP)

— Russell O'Brien (avril 2008, LP)

— Matthew Oldfield (avril 2008, LP)

English version