Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/09/2008

"Maddie : La Vérité du Mensonge" confirmée en italien et en néerlandais

96dd7b3df6a0a902949075174cb1c0b0.jpgSelon un responsable de l’éditeur portugais "Guerra e Paz", le livre de Gonçalo Amaral, l’ancien responsable de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, va être édité en italien et en néerlandais.

"Maddie : La Vérité du Mensonge " est une description des faits et des témoignages de l’affaire Madeleine McCann.

"Ce n'est pas ma conviction personnelle, il s’agit de tout le travail d'une équipe de policiers portugais, de policiers anglais et dûment surveillé par le Ministère public," affirmait l’ancien coordinateur du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) à propos de son livre.

Best-seller au Portugal, "Maddie : La Vérité du Mensonge " est présentée cette semaine en Espagne. Une version en français est confirmée tandis que la traduction anglaise n’attend qu’une date de sortie soit connue, ceci malgré le véritable "embargo" décrété par les McCann.

En espagne avec "Esquilo"

23d3fb7e52ba2d323751661bccb4ea4f.gif

Pendant la première quinzaine de septembre, l’édition espagnole, MADDIE, LA VERDAD DE LA MENTIRA, éditée par Esquilo – Ediciones y Multimedia, sera presenté a Madrid, Barcelone, Seville et en Galice. L’éditeur a déjà mis à disposition des internautes un blogue avec plus d’informations à propos du livre :http://maddie-laverdaddelamentira.blogspot.com/

31/08/2008

Pour info...

N’en déplaise à certains – et je vise spécifiquement un cabinet… — mon absence de quelques jours n’est le fruit que de mon travail sur le terrain, notamment à Praia da Luz, Madrid, Dublin et Londres. Une actualisation du blogue aura progressivement lieu avec les résultats.

Duarte Levy 

24/08/2008

Détective des McCann infiltre réseau pédophile

“Il n’y a pas 36 manières d’infiltrer un réseau pédophile… Il n’y a que deux : soit vous êtes victime soit vous êtes bourreau,” explique un porte-parole de la Police fédérale belge confronté cette nuit avec l’information avancée par les médias britanniques de qu’un des détectives engagés au service de Kate et Gerry McCann aurait infiltré un réseau de pédophilie en Belgique.

Selon les médias britanniques, citent une source proche de la famille McCann, un des détectives de l’agence Oakley International aurait utilisé une partie des 600.000 euros payés par le Fonds Find Madeleine dans ses démarches pour infiltrer un réseau de pédophilie en Belgique.

“Nous n’avons pas connaissance de l’existence d’un réseau pédophile, surtout avec les caractéristiques que les médias britanniques ont prétendues. En Belgique, malheureusement, nous avons des pédophiles, de la même manière qu’ils existent au Royaume-Uni où, je pense, leur nombre et importance est largement supérieur à celui de nôtre pays,” affirme le même officier, soulignant que “la Belgique est connue pour le cas de Dutroux, mais il ne faut pas oublier que les Anglais ont eu Ian Huntley. Dans ce cas bien précis, si les détectives des McCann ont infiltré un supposé réseau ou approché des pédophiles en Belgique, pourquoi n’ont pas t’ils informé les autorités compétentes ?”

Selon les dernières informations, la Oakley International, une supposée agence de détectives, n’est plus au service des McCann, après six mois d’une relation qui n’aura produit le moindre résultat, mais qui aurait couté 600.000 euros au fond crée par Kate et Gerry McCann après la disparition de Madeleine.

Après les Espagnoles de Metodo 3, la Oakley International, prétendument composée d’anciens agents des services de renseignement britanniques et américains, était supposée maintenir l’hotline des McCann, investiguer plusieurs pistes et analyser les éventuelles images des nouveaux témoignages à propos de Madeleine.

à suivre...

Duarte Levy et Paulo Reis

22/08/2008

Charlotte Pennington, Noel Hogan et Metodo 3

3b028bc78f1088fb774f7e7e5ec9decf.jpgEn janvier 2008, selon les documents de l’enquête inclus dans le DVD donné aux journalistes, un officier de la police du Leicestershire (Graham Michael) a parlé avec Charlotte Pennington (une ancienne nounou de l’Océan Club) au Royaume-Uni. Elle a affirmé qu'elle n'avait aucune information additionnelle à lui donner et a confirmé les déclarations faites précédemment à la PJ, alors qu’elle était toujours au Portugal.

Charlotte Pennington a également indiqué qu'elle avait parlé à un investigateur privé britannique, Noel Hogan, travaillant au nom de Metodo 3. Elle a assuré Graham Michael qu'elle avait uniquement transmis à Noel Hogan la même information qu'elle avait fournie à la Polícia Judiciária, au Portugal, et à la police de Leicestershire, en août 2007.

Duarte Levy & Paulo Reis

English version

21/08/2008

Clarence Mitchell : Comment j'ai rencontré Gerry et Kate McCann …

bbab0a284e4cf2749744988cf7137b1a.jpgLe porte-parole de la famille de McCann a été interrogé, comme témoin (sous serment…) par la police de Leicestershire, le 28 avril 2008. Clarence Mitchell l'a expliqué comment il a rencontré Gerry McCann en 2007, fin mai, quand le père de Madeleine est retourné pour la première fois au Royaume-Uni après que la disparition de sa fille.

Selon Clarence Mitchell, il s’agissait d’une rencontre occasionnelle (1) à la police de Leicestershire, alors qu'il travaillait au groupe d’assistance consulaire du Ministère des Affaires Étrangères et du Commonwealth. Clarence Mitchell a dit à la police de Leicestershire, dans son témoignage, qu'il a été invité à aller au Portugal avec Gerry McCann, où il a rencontré son épouse, Kate McCann.

Plus tard, selon ses déclarations, il a développé un bon rapport professionnel et personnel avec la famille. Dans le même témoignage, Clarence Mitchell indique qu'il est allé au Portugal le 22 mai 2007 (la réunion à la police de Leicestershire avec Gerry McCann était le 21 mai 2007) et qu’il est resté là jusqu'au milieu de juin. Après son retour au Royaume-Uni il a maintenu un contact quotidien avec la famille et les ait rencontrés 2 ou 3 fois par semaine.

Détaché au Ministère des Étrangers

Mais selon Jim Murphy, ministre d'État, le 7 mai 2008, Clarence Mitchell a été détaché par l'Office Central d'Information (COI) auprès du Ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, pour une période de 25 jours, en mai 2007, afin d’aider la famille de Madeleine McCann à faire face aux médias.

M. Jim Murphy a révélé ces détails quand interrogé par Elliot Morley, député du parti travailliste pour le cercle de Scunthorpe, le 7 mai 2008, comme il est d’ailleurs indiqué par le "Daily Hansard — réponses écrites" à la Chambre des Communs.

Après son retour au Royaume-Uni, mi-juin 2007, Clarence Mitchell a continué à travailler comme chef de l'unité de surveillance des médias, un département de l'Office Central d’Information (COI) au sein du gouvernement britannique. Officiellement, il a démissionné du COI le 17 septembre 2007.

L'unité de surveillance des médias employé, en aout 2006, 18 personnes, et, selon les informations publiées dans les médias, elle a commencé à surveiller les blogues qui publient des infos à propos des sujets délicats concernant la politique du gouvernement en 2007, utilisant pour cela un logiciel développé par "23 ltd", les services de renseignements de l'Internet.

Les McCann, victimes d'un crime honteux

Clarence Mitchell a été remplacé par la démocrate libérale  Justine McGuinness, experte en communication et relations publiques, le 22 juin 2007. Justine a annoncé sa démission juste après le retour des McCann au Royaume-Uni et Clarence Mitchell quitte son travail bien payé au gouvernement pour devenir le porte-parole des McCann, avec un salaire de 75.000 livres payé par le millionnaire Brian Kennedy.

Pendant qu'il commençait sur son nouveau travail, il a justifié sa décision d’abandonner l’unité de surveillance des médias affirmant clairement ce qu'il pense de la décision de la police portugaise et du Cabinet du Procureur Public de constituer les McCann comme arguidos ou suspects formels : "Je l’ai fait simplement parce que je sens d’une manière tellement fort qu'ils sont les victimes innocentes d'un crime honteux que je suis disposé à renoncer à ma carrière au service du gouvernement pour les aider (...) Je représenterai simplement Kate et Gerry en tant que particulier, qui croit tout à fait qu'ils sont innocents de toute implication dans la disparition, encore moins de la mort, de leur fille, Madeleine."

Duarte Levy et Paulo Reis

(1) Gerry McCann est parti de l'aéroport de Faro le 20 mai 2007, sur un vol tardif. Il est arrivé à l'aéroport de Coventry aux premières heures du 21 mai. Les médias avaient été informés que le voyage était dû à des questions personnels, mais également pour des réunions avec les organisateurs du fonds Find Madeleine. Il a rencontré Clarence Mitchell au siège de la police du Leicestershire, et est allé à Rothley où il a visité le lieu de pèlerinage improvisé en honneur de Madeleine, établi au mémorial de guerre au centre du village. Le Daily Mail a écrit que la réunion de Gerry avec la police du Leicestershire était prévue pour voir comment s’opère la coordination de leurs enquêtes, car ils étaient le corps de police responsable de la coopération avec la police portugaise. Le 22 mai, Clarence Mitchell et Gerry McCann ont volé de retour à Algarve.

English version