Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/07/2008

Gonçalo Amaral : “Je n'ai pas crainte…”

e7d1cf268bde916ce0d30af4cd671b69.jpgGonçalo Amaral est convaincu que l’enquête à la disparition de Madeleine McCann sera réouvert et a rejeté avoir tout sentiment de vengeance contre les McCann. Lors d’une conférence de presse qui a précédé le lancement officiel de son livre “la Vérité du Mensonge”, l’ancien inspecteur de la Police Judiciaire (PJ), responsable initial de l’enquête, a affirmé que “le livre n'est pas une attaque personnelle à qui que ce soit. C'est une description des faits, des témoignages. Ce n'est pas ma conviction personnelle, il s’agit de tout le travail d'une équipe de policiers portugais, de policiers anglais et dûment surveillé par le Ministère public.”

Interrogé par une journaliste anglaise à propos de l’argent que l’inspecteur gagnerait en ce moment avec la tragédie qui est la disparition de l'enfant, Gonçalo Amaral indique avoir reçu une proposition, d'un quotidien anglais, pour la publication anticipée d'extraits du livre, en échange “d’une importante somme d’argent”, proposition qu’il a refusée parce “qu’il y a des choses plus importantes que l'argent — la dignité, par exemple”

À propos de la décision du Ministère public d’archiver la procédure, l’ex-inspecteur de la PJ a souligné que le communiqué du Procureur Général de la République “ne parle pas d’indices”, mais dans de “preuves” et Gonçalo Amaral admet que, “dans un autre tribunal, avec un autre ministère public” peut-être ces indices “pouvaient avoir une autre évaluation”. Sur le contenu du livre, Amaral dit qu'il n'a pas tout raconté, vu que, outre le fait qu’il admet la réouverture de l’enquête, il dit qu’il y a des “diligences qui peuvent encore être réalisées” et qu’aborder ces sujets “serait mettre en cause l’investigation qui convient de conclure ou de la faire avancer.”

À propos des menaces de procédure judiciaire, pour diffamation — hypothèse avancée hier par le porte-parole des McCann, Clarence Mitchel — Gonçalo Amaral a été très clair : “Je n'ai pas crainte, parce que je vis dans un pays où le 25 avril* a permit a nous tous de réacquérir nos droits et notre liberté d'expression.”

e5dc1bebedfffb317f36da69f7350cbf.jpgClarence Mitchel, ancien directeur de l’unité de surveillance des médias du gouvernement anglais, a affirmé que les avocats du couple et de leurs amis ils, sont occupés à analyser “chaque mot du livre, ainsi que chaque mot publié par les journaux portugais” et que, dans le cas où il y aurait raison pour que cela, ils "n'hésitent pas à trainer en justice Gonçalo Amaral, les journaux et les sociétés éditrices”. Le porte-parole des McCann promettait que cette action sera rapide, mais au moment où Kate et Gerry choisiront.

L'ex-coordinateur du département d’investigation criminelle (DIC) de Portimão s’est dit conscient “du bon travail” qui a été fait et, sur la constitution des McCann comme arguidos, a rejeté l'idée de qu’il y ait eu précipitation, assurant que s’il avait la possibilité de retourner dans le passé, il aurait fait quelques diligences, en rapport avec le couple e ses amis, “plus tôt”.

Paulo Reis & Duarte Levy

(*) 25 avril 1974, la révolution des oeillets et la fin de décennies de dictature.

Détectives des McCann sont suspects de tentative d’homicide

(Mise à jour) Les détectives privés au service des McCann, appartenant à l’agence catalane Metodo 3, sont suspects d’extorsion et d’une tentative d’homicide au cours de leur travail pour le couple britannique. L’affaire est sous investigation du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) de Faro (Algarve), d’où dépend également l’enquête à la disparition de Madeleine McCann

L'information est confirmée ce matin par le quotidien portugais "Correio da Manhã" que révèle que les détectives espagnoles ont payé un ancien détenu pour qu'il leur communique de prétendues informations qu'il aurait obtenues en prison avec João Cipriano, l'oncle et assassin de Joana. L'homme, après avoir reçu l'argent de la main des détectives, n'a pas pu apporter la moindre information et aurait été, selon lui, victime d'une tentative d'homicide.

Ce n’est pas la première fois que Metodo 3 est mise en cause pour ses méthodes : Antonio Jimenez, un des détectives privés au service des McCann, à été arrêté pour implication dans le vol de 400 kg de cocaïne dans le port de Barcelone. L’information, un exclusif de SMM, a été confirmée par le Tribunal de Première Instance de Martorell (Barcelone) qui a dicté la prison préventive, sans recours, d’Antonio Jimenez, accusé de prévarication, corruption, corruption de fonctionnaires publics et association criminelle illicite.

Au service de Metodo 3 depuis 2005, le détective était chargé “d’opérations spéciales” dans le cadre du travail effectué au service de Kate et Gerry McCann. Selon une source de la Sureté marocaine, c’est lui qui a payé des témoins au Maroc et arrangé les entrevues de ces témoins avec quelques journalistes britanniques.

23/07/2008

Version anglaise du livre de l’inspecteur Amaral en négociation

8a1547dc62c37a0a23a0bef904c2a085.jpg“Guerra e Paz”, l'éditeur du livre de l’ancien responsable de l’enquête a la disparition de Madeleine McCann, “négocie la publication d'une version anglaise.” L’information a été confirmée par un porte-parole de la société.

Interrogée à propos des commentaires du porte-parole des McCann, Clarence Mitchell, affirmant que le couple pourrait intenter un procès en justice pour diffamation contre l'auteur et l'éditeur, en fonction du contenu du livre, la même source a indiqué que “la société ferait connaitre sa position publiquement dans un futur proche.”

Le livre, “La vérité du mensonge” sera présenté officiellement demain après-midi, à Lisbonne, chez “El Corte Inglés”. Le quotidien Correio da Manhã, le principal journal portugais, avec un tirage moyen de 117.000 exemplaires vendus par jour, sera proposé demain à la vente accompagné du livre.

Gonçalo Amaral: le livre dit tout !

Premiéres images...

3c57414eeba4612157300e0e05d0d41b.jpg
e8abf189be24cd1c95946ed1b0821d2e.jpg
cbf173ea0a603fba9ed5e93b1ec148ff.jpg
ceff4c9682377ff7164ebac0da02b3c4.jpg
31ba0bf7c917d001f94a3e943b2cc2f6.jpg
503e9e47143b36b67e6c3844b6bca493.jpg
Duarte Levy & Paulo Reis
 

22/07/2008

“Les McCann ont simulé l’enlèvement”

e5ba805033339e282a2c24961a8f567c.jpgC’est l’accusation faite par l’ancien coordinateur du Département d’Investigation criminelle (DIC) de Portimão de la Police Judiciaire (PJ), Gonçalo Amaral dans son livre “Maddie la Vérité du Mensonge.”

Écarté de l’enquête à la disparition de Madeleine, Gonçalo Amaral croit que les parents ont simulé l’enlèvement et dissimulé son corps après un accident à l’intérieur de l’appartement.