Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

21/04/2008

Nouvelle campagne contre la police portugaise

9a8d2301e898d4ca207b39c702d52051.jpgClarence Mitchell, l’ancien responsable de l’Unité de Surveillance des Médias du gouvernement britannique, l’avait avertie : les McCann ne prendraient plus de gants vis à vis des autorités portugaises, en particulier de la Police Judiciaire, pourtant responsable de l’enquête à la disparition de leur fille Madeleine.

L’avertissement de Clarence Mitchell à été suivi par le déclanchement d’une nouvelle campagne dans les tabloïdes qui lui sont plus proches - Daily Mail, The Mirror et Sunday People - mais également par plusieurs contacts de la diplomatie britannique auprès des autorités portugaises, comme l’a confirmée officieusement un responsable du Ministère des Affaires Etrangers.

f16a84393fd4d51a8dca48c3de2d74c2.jpgHier, le Sunday People accusait la police d’être à l’origine d’un plan "rancunier" pour amener Kate McCann devant la justice pour crime de négligence aggravée. Selon ce tabloïde, citant des juristes britanniques, considérer que les McCann sont coupables de négligence pour avoir laissé ses trois enfants seules et sans surveillance est "honteux". Pour rappel, les McCann en personne ont admis avoir laissé Madeleine (3 ans), Sean et Amélie (2 ans) seules et sans surveillance à plusieurs reprises dans l’appartement 5A de l’Océan Club.

"Il est prématuré avancer ce genre d’information. Ce n’est qu’après la conclusion de l’enquête de police que le Procureur en charge du dossier prendra sa décision," affirme un responsable du Ministère Public, soulignant que "ce genre d’information ne sert qu’à déstabiliser l’enquête et à créer des justifications pour le manque de collaboration des parents".

Depuis la disparition de Madeleine en mai 2007, d’innombrables voix se sont levés pour demander que Kate et Gerry McCann soient responsabilisés pour avoir laissé seules et sans surveillance les trois enfants du couple. Si au Portugal la question reste en ouvert jusqu’à la conclusion de l’enquête, au Royaume-Uni les services sociaux ont reçu la consigne de ne pas intervenir contre le couple.

La police à l’opposé de la diplomatie

La nouvelle campagne, qui semble vouloir à tout prix retirer tout crédit au travail des enquêteurs, ne tiens pas compte de la participation de la police britannique dans l’enquête ou des diverses pressions exercées par la diplomatie anglaise.

Contrairement à ce que plusieurs médias ont tenu à souligner, en particulier le Daily Mail et The Mirror, l’enquête à la disparition de Madeleine McCann n’est pas une responsabilité exclusive de la Police Judiciaire (PJ). La nuit même de sa disparition, l’ambassadeur du Royaume-Uni à Lisbonne et le Consul à Algarve (qui ont depuis quitté leurs fonctions) ont demandé que les autorités anglaises puissent participer aux travaux d’investigation. Une requête prestement accepté par le gouvernement portugais, relié par la direction nationale de la PJ qu’à donné une liberté exemplaire aux éléments de la police britannique qui sont arrivés à Praia da Luz le 4 mai.

dc3088d89d7cdb17eefbdc545ecd43db.jpgComme l’ont confirmé plusieurs éléments de la police du Leicestershire, la collaboration de la police britannique à pu consolider la ligne d’enquête de la Police Judiciaire, notamment après l’utilisation de deux chiens pisteurs qui ont permis de retrouver plusieurs échantillons, depuis expertisés au Forensic Science Service (FSS) de Birmingham mais également dans d’autres laboratoires.

A l’opposé du travail des deux corps de police, occupés à déterminer les responsabilités et à retrouver Madeleine, plusieurs sont les diplomates et politiciens britanniques qui ont intervenu dans le dossier en defense de Kate et Gerry McCann. C’est d’ailleurs par cette porte que l’actuel porte-parole du couple à fait son apparition : c’est le Premier-Ministre en personne qui prend la décision d’envoyer d’urgence le responsable de l’Unité de Surveillance des Médias, Clarence Mitchell, à Praia da Luz ou il à du remplacer Sheree Dodd, peux enthousiaste dans la défense du couple.

Sheree Dodd, comme tous les principaux diplomates en poste au moment de la disparition de Madeleine, ont depuis quitté le Portugal.

4b2c42dfb252a693189bf0bdef61ac7e.jpgRécemment, Kate et Gerry McCann, toujours sous la supervision de Clarence Mitchell, ont fait le voyage jusqu’à Bruxelles ou ils ont été reçus par plusieurs membres du Parlement Européen et par l’ambassadeur britannique en Belgique.

PDF Sunday People  - PDF Daily Mail

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

15/04/2008

Prétendues révélations de Telecinco "sont une œuvre 100% espagnole"

b5f7e34cce6c3267362c60b5f3654cfc.jpgLes informations avancées par Nacho Abad dans l’émission de fait-divers "Ana Rosa" sur la chaine de télévision espagnole Telecinco "ne proviennent pas de la police portugaise ou de Clarence Mitchell", c’est du moins ce qu’affirme un proche du journaliste et de l’équipe responsable du programme, rajoutant que "l’information a été obtenu en Espagne auprès de personnes qui ont un contact régulier avec les McCann".

Cette déclaration viens confirmer ce qu’avait déjà été révélé par un des éléments de liaison de la police britannique à Leicester pour qui les prétendues déclarations de Kate McCann, ou elle fait allusion à une conversation avec sa fille Madeleine quelques heures avant sa disparition, "n’ont pas été faites à la Police à aucun moment de l’enquête mais constant d’un document provenant d’une agence de détectives avec qui les parents de Madeleine ont travaillé après sa disparition".

Selon Nacho Abad, dans ses dépositions les McCann auraient déclaré aux enquêteurs que leur fille Madeleine, qui restait habituellement seule dans l’appartement avec les jumeaux, aurait demandé à sa maman pourquoi elle n’avait pas accouru quand elle pleurait le soir du 2 mai : "Pourquoi n'es-tu pas venu quand pleurions-nous hier le soir ? (...)", aurait demandé Madeleine.

635e7daf924b002d7f05056dd04cccf3.jpgLe programme, se basant sur les prétendues déclarations des McCann, met l’accent sur un possible enlèvement par une des fenêtres de l’appartement mais cette version des faits est contestée depuis le premier jour par John Hill, le directeur de l’Océan Club. Selon ce responsable, aucune fenêtre de l’appartement n’a été fracturée, forcé ou cassé.

Les premiers agents de la GNR de Lagos, arrivées sur place après le premier appel à la police, ont également confirmée qu’aucune fenêtre ou porte n’avait été forcé ou fracturée, soulignant que les parents de Madeleine n’avaient jamais fait allusion à cette possibilité.

84e0a6a4961d7d3287f29c376bc8bf70.jpgClarence Mitchell, responsable en communication et porte-parole de Kate et Gerry McCann, avait lui-même confirmé en octobre 2007 "qu’il n’y avait pas de traces d’effraction dans l’appartement", contrariant plusieurs déclarations du couple e de leur famille dans ce sens.

Pour les enquêteurs, la question de la fenêtre ne se pose même plus car toutes les expertises réalisées, aussi bien portugaises que britanniques, ont conclu qu’il n’y avait pas eu effraction dans aucune des fenêtres. Une conclusion soutenu par le professeur David Barclay, un des plus grands experts du Royaume-Uni.

Information mise à profit pour mettre en cause la police et le retour des McCann à Praia da Luz.

L’information divulguée par le journaliste espagnol Nacho Abad n’est pas passé inaperçue vu le moment choisie : trois inspecteurs de la Police Judiciaire étaient à Enderby occupés avec l’interrogatoire de plusieurs témoins importants, et les McCann avaient fait le déplacement à Bruxelles pour y visiter le Parlement Européen et s’associer à une déclaration écrite appelant à la création d’un système d’alerte européen pour les cas d’enlèvement d’enfants.

Selon un des responsables de la police du Leicestershire, appelé à commenter la divulgation des prétendues dépositions des McCann, "ce n’est pas une coïncidence que ceci apparaisse au même moment que les interrogatoires. Le choix de la date est trop précis et organisé pour que ce soit une coïncidence.”

"Si ont regarde la situation de plus prés, les McCann étaient à Bruxelles ou ils ont eu toute une série de rencontres au plus haut niveau, pendant ce temps nos collègues portugais étaient  ici à accompagner les interrogatoires et ont fait état d’une demande au couple de retourner au Portugal," affirme l’officier britannique rajoutant que "sortir ces informations bien travaillés  et diriger son origine vers la police à permis de dévier l’attention des médias et de créer une justification plausible pour que le couple se refuse à retourner".

Kate et Gerry McCann, via Clarence Mitchell, ont profité des révélations de la chaine de télévision espagnole, la même à qui ils avaient déjà donné une interview exclusive, pour accuser la Police Judiciaire de vouloir les "salir sans scrupules", exigeant au ministre de la justice portugais d’intervenir et de réaliser une enquête aux fuites d’information.

96bcb6a70df4e79d3a04ed23ebf17c5c.gifStephen Dorrell, membre du parlement britannique, après avoir été contacté par des proches des McCann et de Clarence Mitchell, à demandé au Ministère des Affaires Etrangers à Londres d’exercer pression auprès des autorités portugaises afin de clarifier la situation, ce qu’à eu comme conséquence quasi immédiate la réponse officiel de la direction nationale de la Police Judiciaire via un communiqué.

Selon la Police Judiciaire, "c'est entièrement faux que le contenu de l'information (de Nacho Abad) reproduise matière constante de l'enquête et qui sous secret de justice," déplorant l’intervention de Clarence Mitchell dans un moment "où se réalisaient de significatives diligences pour l’investigation".

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

Maddie "est morte par accident"

d8e48f4131ffd8f14dfbd5caa37ff980.jpg

Convaincue qu'elle peut retrouver Madeleine McCann, la voyante chilienne Isabel Cristina Avila à réaffirmé aujourd’hui à Santiago que l’enfant n’a jamais quitté le Portugal, rajoutant que Maddie est morte par accident sans intervention de tiers.

Selon la voyante, connue pour avoir collaboré avec la police du Chili dans la recherche de personnes disparues, l’endroit ou le corps se trouve n’a pas été fouillé avec la minutie nécessaire : "ils ont cherché mais pas assez méticuleusement", affirme Isabel Avila.

Ce n’est pas la première fois que la voyante parle à propos du cas de Madeleine, en octobre 2007 elle avait déjà remis à l’ambassadeur portugais au Chili un croquis de l’endroit ou la police devrait rechercher le corps.

Depuis la disparition de Madeleine Beth McCann, le 3 mai 2007, la Police Judiciaire à reçu plusieurs centaines de lettres, emails et appels téléphoniques de personnes disant pouvoir retrouver la fillette. Malgré toutes les vérifications, la plupart du temps loin du regard des médias, aucune piste n’a encore permis de retrouver Maddie.

12/04/2008

Les McCann à Bruxelles : l’envers du décor

ccacf41253167c765fc2f4c5d1a16ff4.jpgLa visite de Kate, Gerry McCann au Parlement Européen, avant même leur arrivée, était déjà un magnifique coup médiatique, Clarence Mitchell ayant organisé une « fuite d’information » qui à permis aux médias, préalablement choisies, d’accompagner le couple dans l’Eurostar jusqu’à Bruxelles.

Même n’étant pas originale, l’idée n’est pas mauvaise : ils l’avaient déjà fait avec leur visite au Vatican, obligeant les médias à concentrer leur attention sur le couple, et non ailleurs. Au Vatican ils se sont identifiés avec les millions de catholiques européens qui ont suivi l’affaire de la disparition de Madeleine, à Bruxelles ils ont voulu démontrer leur nouvel intérêt pour la cause des enfants disparues. De quoi redorer l’image du couple auprès du public.

Deux autres conférences étaient prévues dans l’agenda du jour, notamment une à propos des récentes problèmes au Tibet, mais c’est indiscutablement celle des McCann que, n’étant pas la plus importante,  était au centre des attentions des médias. Elle était déjà exceptionnel avant même l’arrivée du couple dans la salle : j’avais jamais vu autant de professionnels occupés à prendre en photo ou à filmer les deux plaquettes ou figuraient les noms de Kate et Gerry face à leurs sièges vides.

f4ba53380a73357b7c01425e4c5661ad.jpgExceptionnel était également la préoccupation des services de sécurité du parlement à filtrer l’accès à la salle de conférence, hors que tous les journalistes avaient du rentrer dans le bâtiment Paul-Henri Spaak par une entrée que leur est réservée, (par la rue Vauthier) où leur identité est doublement vérifié. Impossible d’y pénétrer sans être un vrai professionnel.

Aucune des autres conférences de presse, y inclus celle à propos du Tibet, n’avaient mérité une attention aussi particulière.

97e55d77b8d732c471122a698232d6d9.jpgPréoccupation également manifesté par Clarence Mitchell qu’après avoir fait comprendre, par une courte introduction, que c’était lui et non Edward McMillan-Scott ou les McCann, la personne en charge de la conférence de presse, à demandé que chaque professionnel décline son identité : prénom, nom et identité du média représentée.

Mais le plus surprenant dans cette conférence, ou finalement rien de nouveau n’a été dit à propos de la disparition de Madeleine ou de la volonté du Parlement Européen en créer un système d’alerte efficace pour les cas d’enfants disparues (pour rappel ce n’est pas la première fois qu’une déclaration écrite est présenté dans ce sens), est venu de la part de deux journalistes britanniques et de Clarence Mitchell.

Comme tout journaliste digne de ce nom, Daniel Rosario, correspondent à Bruxelles de la Radio Renascença (Portugal) à profité de la conférence de presse pour aborder le statut du couple auprès de la justice portugaise, questionnant Gerry et Kate McCann s’il ne serait pas plus opportun de venir au Parlement s’associer à l’initiative d’un système d’alerte européen une fois que leur situation soit clarifié. Si la brusque intervention de Clarence Mitchell était parfaitement prévisible, affirmant que les « McCann ne sont accusés de rien et ont le droit d’y être comme tout le monde », avant de suggérer que ce soit Gerry à y répondre, ce sont les commentaires de deux journalistes qui ont fini par surprendre.

42e8e67be1dab8ab2753bf14031731c3.jpg

"Stupid sardine… ", à commencé par critiquer un des britanniques, bien connu de l’ancien directeur de l’Unité de Surveillance des Médias au service de Tony Blair et, par la suite, Gordon Brown.

Si la conférence de presse n’a rien apporté de véritablement nouveau à l’affaire McCann, ou le statut d’arguidos du couple se maintien dans l’enquête à la disparition de Madeleine, elle à pu révéler, par cette incident, que la stratégie adopté à Praia da Luz avait porté ses fruits et aujourd’hui il y a deux sorts de personnes derrière l’information que les médias vous apportent chaque jour : les professionnels et les autres…

La fin de la conférence de presse à permis aux McCann et à Clarence Mitchell de continuer le programme de leur journée à Bruxelles avec la rencontre de l’ambassadeur du Royaume-Uni en Belgique et plusieurs parlementaires, ceci étant la version officielle.

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

10/04/2008

Visite polémique des McCann à Bruxelles

ddc867ff3decc596c68ceaacc3cb5083.jpgMajorité des députés avait décidé de bouder les McCann

Gerry et Kate McCann, les parents de la petite Madeleine disparue il y a près d'un an au Portugal, ont parlé aujourd’hui devant un petit groupe de parlementaires, pour la plupart des britanniques appartenant au Groupe du Parti populaire européen (PPE), dans le cadre de la présentation d’une déclaration écrite (une page A4 recto-verso, disponible en PDF) défendant la création d’un système d’alerte européen à utiliser lors de tout enlèvement d’enfant au sein des états membres.

Kate et Gerry McCann, toujours accompagnés par leur responsable en communication, Clarence Mitchell, ont été introduits au Parlement Européen par le conservateur Edward McMillan-Scott, vice-présidente du parlement, l’homme choisi pour amener Gerry et Kate à Bruxelles.

Leur statut d’arguidos dans l’enquête à la disparition de leur fille Madeleine ne les a pas empêchés d’être présents à l’hémicycle mais la majorité des députés avait décidé de ne pas participer jugeant inopportune la visite du couple. Une polémique qui a marqué leur visite à Bruxelles et qui risque d’embarrasser les institutions européennes si Kate et Gerry McCann viennent un jour à être inculpés par la Justice portugaise.

f8b0e61088bab9707b0cfb51a880f2dc.jpgC’est d’ailleurs une des questions qui à causé le plus de nervosisme aux McCann pendant la conférence de presse qui à suivi la réunion de présentation de la déclaration, obligeant Clarence Mitchell à intervenir brusquement auprés des journalistes : "Ils ne sont accusés de rien et ont parfaitement le droit d’être ici", à dit leur chargé en communication.

Même si Gerry ou Kate McCann n’ont eu aucun rôle dans la rédaction de la déclaration – une initiative de cinq parlementaires – c’est le couple qui à effectué sa présentation, devenant, le temps de quelques heures, des "experts" en disparition d’enfants, appelant aux représentants des 27 états membres à signer le document. Un sujet qui n’est pas nouveau car déjà en septembre de l’année passée un appel semblable avait été lancé par l’épouse du président de la Commission, Durão Barroso.

Pour que le document soit approuvé il va falloir qu’un minimum de 393 députés, la moitié du parlement, le signe au cours des trois prochains mois.

Selon leur porte-parole, les McCann ont conclu leur visite à Bruxelles par plusieurs rencontres avec des parlementaires mais aussi avec l’ambassadeur du Royaume-Uni.

Qu’en est’ il en Europe ?

Au Royaume-Uni, McMillan-Scott travaille, avec l’aide de "Parents and Abducted Children Together" (PACT), pour la création d’un centre national destinée à faire face à une véritable avalanche de disparitions dans le pays: ont compte un enfant disparue chaque cinq minutes.

Selon le vice-président du Parlement, seulement quatre pays européens (Belgique, Danemark, France et Portugal) ont un centre national pour les cas d’enfants disparues, proches du système américain mais adaptés à la réalité européenne.

En 2007, une décision de la Commission avait déjà réservé le numéro 116000 comme numéro de téléphone unique et gratuit pour les appels d’urgence concernant les enfants disparus mais à ce jour uniquement quatre pays ont commencé à l’utiliser : la Belgique, le Danemark, la Grèce et le Portugal (ce dernier est d’ailleurs parmi les pays qui le plus rapidement se sont adaptés aux demandes et recommandations de la Commission).

Plusieurs systèmes existent déjà au niveau national, comme le dispositif "alerte enlèvement" instauré avec succès en France, que plusieurs pays voudraient promouvoir pour une utilisation au niveau transfrontalier, lorsqu’une affaire dépasse le cadre national.

Que sont venus faire les McCann au Parlement Européen ?

52d2f0b59368224686897fbd194f08f2.jpgDans la pratique rien, du moins pour ce que concerne la création d’un future systéme d’alerte européen. Kate et Gerry McCann n’ont eu aucune participation ou responsabilité dans l’élaboration de la déclaration écrite qui à été présentée et leur présence passerais presque inaperçue s’il n’y aurait autant de médias, plus intéressés par la situation d’arguidos du couple dans l’enquête à la disparition de Maddie, que par l’actualité du parlement. Ils ont demandé la création d’un numéro de téléphone unique pour signaler une disparition. Un numero qui existe déjà depuis l’année passée : 116000.

Faute d’avoir convaincu les membres du parlement, les McCann ont réussi celui qui semblait être leur objectif principal, revenir en force sur les pages des journaux grâce à une conférence de presse ou Clarence Mitchell (voir vidéo) à une fois de plus démontré ses énormes qualités de maître dans l’art de la communication (lire l’envers du décor).

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

 

Fichiers: McMillan-Scott (PDF)