Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2007

Tentative d’extorsion de 4 millions au couple McCann

9da99806815c0f7a5d444025b639a0ad.jpgLes deux suspects  arrêtés en liaison avec le kidnapping de Madeleine McCann seront présentés officiellement  devant le juge demain matin.

Danilo Chemello, 61, et sa compagne portugaise, Aurora Pereira Vaz, 54, ont été arrêtés  après avoir essayé de toucher la récompense de 4 millions d’euros offerts pour des informations que conduisent à la libération de la petite Maddie.

Le couple à  été arrêté pendant une incursion, à l’aube, dans leur maison de Sotogrande.1855803a4a1af5eebae337c2c5085fc4.jpg

L’italien sera prochainement transféré à Madrid afin d’être présenté devant "l’Audiencia Nacional" dans le cadre d’une possible extradition vers la France, pays ou il est recherché. Une source de la police espagnole confirme que l’extradition n’interviendra pas avant que le dossier en Espagne ne soit terminé.

La police portugaise, aussi bien que sa congénère espagnole, essaie toujours de découvrir si le couple à un lien direct avec l’enlèvement de Madeleine McCann ou s’il s’agit uniquement d’une tentative d’extorsion.  La police n'a trouvé aucune trace de Madeleine au moment de la prise d’assaut de la résidence.

Des douzaines d'articles de journal concernant Maddie ont été trouvées par la police dans la maison. Ils ont également trouvé un lit de camp, ou le lit d'un enfant, caché dans le garage de la propriété  que le couple occupait depuis deux mois.                              

Les inspecteurs de la PJ suivent cette piste depuis que le couple avait contacté une avocate de Malaga, prétendant connaître l’endroit ou se trouvait Madeleine. Mis sur surveillance depuis lundi passé, la police espagnole à décidé d’agir après avoir appris que l’italien, Danilo Chemello, était recherché par la France  dans le cadre de d’un  dossier de maltraitance et abus d’enfant. Un dossier de conspiration dans l’assassinat du juge en charge des affaires d’abus d’enfant est également à sa charge.

Deux enfants en bas âge qui vivaient avec eux ont été pris à garde des autorités espagnoles.

Un lourd passé

L’italien était connu  comme un "homme d'affaires respectable" jusqu'à ce que sa vie ait pris un mauvais virage" après qu'il soit tombé amoureux d’Aurora Pereira Vaz. Il avait fait fortune dans les affaires,  et était marié avec deux enfants.

L’italien et sa nouvelle compagne on  alors abandonné la routine provinciale tranquille de Vicence pour un tour européen des boîtes de nuit et des restaurants à la mode. Un ami à dit à la presse italienne : "C’était une de ses passions qui changent la vie d’un homme. Mais dans son cas,  sa vie a changé au cauchemar."

En 1996, l’ancien mari de la portugaise à été blessé par balle et la justice à accusé Aurora et son nouveau compagnon d’être les commanditaires de l’attaque.

Aurora Pereira Vaz avait accusé son ex-mari d’avoir violé leur fille mais s’est retrouvé elle-même dans le banc des accusés après que la police a entendu sa fille et conclu que l’accusation était fausse. Le couple avait également essaie de corrompre un policier afin que celui-ci dissimule de la cocaïne et du matériel pédophile dans la voiture du premier mari de la portugaise.

Le couple, Danilo et Aurora, n’a pas été jugé coupable de la tentative de meurtre mais ils on été tout de même condamnés à cinq années de prison pour détention illégal d’armes, produire de faux témoignages, corruption d’un dirigent de la police. Ils on  fuit l’Italie pendant que le procès allait en appel.

En 2003, ils sont encore tombés dans les mailles de la justice, cette fois ci en France, quand la police à pris d’assaut leur maison et trouvé la fille de cinq ans du couple "presque nue", attaché avec du ruban adhésive. La police affirme dans son rapport que la petite "était enfermé comme un animal".

La fille plus âgée d’Aurora, à accusé sa mère et son beau-père de traiter son frère comme un prince et sa demi-sœur comme un animal.

Le couple à été condamné à 18 mois de prison mais à, une fois de plus, échappé à la prison venant se refugier en Espagne.

24/05/2007

La presse "oublie" Maddie...

3c927f90c6d612628eb3581102b5080a.jpg

Plus de 20 jours après la disparition de la petite Maddie dans le sud du Portugal, la presse européenne commence à donner moins d'importance à l'affaire. Que se soit en Espagne, en France ou en Belgique, l’histoire de la petite fille de 4 ans ne fait plus la une des journaux, donnant place a des histoires de la politique national et européenne, parfois au sport. A titre d'exemple, dans son édition de ce matin le journal belge "Le Soir" ne consacre que quelques lignes dans une petite note dans les pages intérieurs, faisant état de l'interrogatoire de l'amie allemande du principal suspect, le britannique Robert Murat. C'est au Portugal et outre-manche que la disparition de Maddie fait encore la une de la presse ou personne ne veux oublier. On continue à chercher la petite malgré deus semaines qui se sont écoules depuis la nuit de sa disparition.

 

22/05/2007

"Je suis certaine d'avoir vue la petite"

39a943b6c4e7b3d7524318edb6be6f5b.jpg

Dans son édition d’aujourd’hui, le portugais "Correio da Manhã", revient sur la touriste norvégienne qu’affirme avoir vue Maddie au Maroc. Marie Olli confirme avoir été contacté par la PJ à qui aurais décrit les événements de Marrakech : "Je marchais distraite quand j’ai vu cette petite fille blonde avec son visage si spéciale, dans le couloir avec son air perdu parmi des gens si différents. Elle avait un pyjama bleu clair et, avec son mettre de taille, elle était triste... déplacé", affirme Mari Olli qui dit l'avoir regardé dans les yeux. La petite se serait éloigné avec un homme qui "ne pouvais pas être son père”.

C’est le mercredi 9 mai que Mari Olli, marié avec un britannique, prétend avoir vu cette petite fille à qui elle aurait entendu, demandant à l’homme qui l’accompagnais : “je pourrais voir maman".

Mari Olli, 45 ans, ex-assistante dans un centre pour enfants handicapes, vit depuis cinq ans dans les alentours de Malaga, Espagne. Apres quelques jours de vacances à Agadir, elle a passe la nuit du 8 au 9 mai à Marrakech. C’est la qu’elle dit avoir rencontré l’enfant, affirmant être certaine de qu’il s’agissait de Madeleine. La Police Judiciaire portugaise l’a déjà contacte, depuis dimanche passe, à six reprises.

Mari affirma ne pas avoir été pris au sérieux par la police espagnole – avec qui a pris contact de suite – mais a été entendu par Katy Peters du Scotland Yard et par les enquêteurs de la police portugaise avec qui s’est entretenu à six reprises.

 

 

La Police recherche vos photos de vacances

8eeb8dc4a9cbeb77f374a7e60a7ee76a.jpg

La police britannique, en concertation avec les autorités portugaises, demande a tout les touristes qui ont visité ou séjournais a la Praia da Luz, dans les derniers jours du mois d'avril et premiers de mai, de leur adresser une copie des photos et films pris dans la région.
Avec cette demande, les responsables pour l'investigation veulent obtenir le maximum de photos prises dans les deux semaines qui ont précède l'enlèvement de Maddie et, qui sait, y trouver des pistes ou y voire le suspect. Les photos et les films doivent être envoyés au "Centre en ligne contre l'abus sexuel d'enfants". La demande a été émise cette après-midi, a Londres, par le responsable de l'organisation. Pour ceux qui sont encore au Portugal, ils peuvent déposer leurs photos et films auprès de la PJ (voire contact dans ce blog).

Maddie au Maroc ?

31164123a8a1f6a38a2cb3cb3ce7230d.jpgMadeleine McCann, la jeune britannique de 4 ans disparue depuis le 3 mai au Portugal, où elle séjournait en vacances avec ses parents, aurait été vue au Maroc, en compagnie d’un homme âgé entre 35 et 40 ans. L’information a été donnée par une norvégienne dont le témoignage a été repris par les média en Europe sans aucune vérification préalable. Le témoin, marié à un britannique, aurait aperçu "une fillette qui semblait triste et qui était en compagnie d’un homme, dans une station-service située à la sortie de Marrakech". La police portugaise, aidé par ses collègues de Leicester, à déjà demandé l’intervention d’Interpol et des autorités marocaines afin de vérifier le témoignage. Les parents de Maddie ont quant à eux décidé d’engager des détectives-privés pour la retrouver.