Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/03/2008

Parents de Mari Luz ont remercié l’aide des autorités portugaises

4fe6a96f2f13386e26fc5776980f99c0.jpgLes parents de Mari Luz, la petite espagnole disparue il y a 53 jours à Huelva (Espagne) ont été reçus ce matin par les autorités portugaises à Faro, à qui ils ont voulu remercier l’aide apporté dans les recherches de leur fille.

Accompagnés par des représentants des autorités espagnoles, Juan José Cortés et Irena Suarez ont été reçus par le gouverneur civil et par le bourgmestre de la ville de Faro, capital de la région.

José Apolinário, bourgmestre de Faro, à confirmé que le municipe allait financer la version portugaise des affiches de recherche de Mari Luz, malgré le fait que les autorités espagnoles continuent à croire que l’enfant n’a pas été amené vers le Portugal.

Juan José Cortés, le père de Mari Luz, continue à rejeter des comparaisons entre la disparition de sa fille et celle de Madeleine McCann, refusant de croire que les mêmes raisons soient derrière les deux disparitions.

Sans argent mais prêts à "négocier"

En déclarations aux journalistes qui ont accompagné leur visite au Portugal, les parents de Mari Luz ont confirmé avoir reçu, la semaine passé,  un appel téléphonique exigent deux millions d'euros en échange de l'enfant.

La police en Espagne à déterminé qu’il s’agissait d’une fausse piste mais la famille de Mari Luz, admettant qu’elle n’a pas les moyens financiers pour faire face à une véritable demande de cette ampleur, s’est dit prête à "négocier si cela signifie le retour de la fille."

18/02/2008

Parents de Mari Luz ont décidé de vendre leurs biens pour offrir récompense

613b51969c800239a87744f21981a7e3.jpgLes parents de Mari Luz ont décidé d'élever le montant de la  récompense de 150.000 euros, offerte en echange d’une piste que conduirait "directement" à la localisation de leur fille ou adressée au présumé kidnappeur pour sa libération, à 300.000 euros.

a8dd640e5b6497fb0f8739ff41d27417.jpg"Les parents proches de Mari Luz ont décidé de vendre leurs biens dans le but d’avoir une piste que nous conduise à l’enfant ou à que celui qui la maintien captive la relâche," à expliqué Juan José Cortés, le père de la petite fille.

Plus d’un mois après la disparition de Mari Luz, malgré une récompense initial de 150.000 euros, ses parents continuant sans recevoir la moindre information que puisse conduire à leur fille.

Les parents de Mari Luz continuent à collaborer avec les autorités espagnoles dans la recherche de leur fille, poursuivent plusieurs pistes, notamment celle de l’enlèvement, corroboré par deux témoins qu’ont indiqué avoir vu Mari Luz être embarquée de force dans un véhicule sur le chemin de retour de sa maison.

Clarence Mitchell indigné avec la famille Cortés

75c0a09206b7cb82abb34edf5e14abf3.jpg"C’est honteux que le père de Mari Luz vienne se plaindre," à réagi Clarence Mitchell, le responsable en relations publiques du couple McCann, en réponse à l’exigence de Juan José Cortés de que les affiches avec la photo de sa fille à coté de Madeleine ne soient pas distribués.

Juan José, à propos de la campagne d’affiches annoncé par Clarence Mitchell, a confirmé hier que "personne nous a rien demandé," indiquant que la situation aurait été la même avec la famille de Yeremi Vargas. Les affiches – qui ne sont pas encore visibles en Espagne ou au Portugal -  ont été imprimées par initiative des McCann.

Clairement gêné avec la conférence de presse du père de Mari Luz, Clarence Mitchell  à expliqué aujourd’hui que les McCann "ont cru avoir l'autorisation" de la famille Cortés pour organiser la campagne utilisant la photo des enfants espagnols.

17/02/2008

Famille de Mari Luz menace les McCann avec action en justice

La famille de Mari Luz Cortés, la petite espagnole disparue depuis le 13 janvier à Huelva, a demandé que les affiches ou sa photo figure cote-à-cote avec Madeleine McCann ne soient plus distribués et considère même la possibilité d’intenter une action en justice à l’encontre de Kate et Gerry McCann si leur exigence n’est pas respecté.

c18d9fedf81097b1b5f299c9c5b172e6.jpgJuan José Cortés, père de Mari Luz, à affirmé aujourd’hui que mélanger la disparition de Madeleine à celle de sa fille "n’est pas une stratégie opportune," réaffirmant qu’il n’a jamais donné son accord aux affiches crées par la famille McCann.

"Ce sont deux cas totalement différents avec des voies d’investigation complètement distinctes," à dit le père de Mari Luz à la sortie d’une rencontre avec le Président du Gouvernement Autonome d’Andalousie.

De la taille A3, les 18.000 affiches annoncés par le responsable en relations publics du couple McCann, Clarence Mitchell, pour un cout total de plus de 4.000 euros, indiquent un numéro de contact pour signaler des informations à propos de Mari Luz qui n’est pas en service.

01/02/2008

Famille de Mari Luz offre 150.000 € pour récupérer leur fille

ed69a8153608752e8e5cb8640453a7ed.jpgJuan José Cortés, le papa de la petite espagnole qui reste introuvable, a confirmé l’offre d’une récompense de 150.000 € à celui "qui peut apporter une information concrète à propos de l’endroit où se trouve Mari Luz ou à celui qui la ramène" rajoutant que l’offre concerne également le ravisseur.

Mari Luz, cinq ans, a disparu le 13 janvier dernier après avoir été seule dans un kiosque près de sa maison dans le quartier populaire d’El Torrejón, Huelva.

Le père de Mari Luz, dans une conférence de presse improvisée devant son domicile, s’est dit prêt à ne pas révéler l’identité du ravisseur car "le seul objectif de la famille et de la police est de retrouver rencontrer Mari Luz et de savoir qu’elle va bien".

Malgré le fait de n’avoir reçu aucun appel considéré important, Juan José Cortés a affirmé "qu’il y a des personnes qui savent plus mais qui ont peur de parler" et que la récompense peut aider les gens à se décider à parler.

Comme dans le cas de Madeleine McCann, la famille de Mari Luz commence à être confrontée à des signalements qui se sont avérés faux. Hier, un témoin a affirmé que Mari Luz était dans un village de Séville mais, après vérification, la police a pu écarter cette piste. (Site Officiel de Mari Luz)

19/01/2008

Poursuite des recherches de Mari Luz

2126a3a7f7e35f4af4367cbe2be8e4ee.jpg

Le délégué du gouvernement en Andalousie, Juan José López Garzón, à confirmé que la police à effectivement procédé à l’inspection d’une maison privée d’un voisin des parents de Mari Luz Cortés, la petites espagnole disparue depuis dimanche passé. Le propriétaire serait un homme avec des antécédents criminels qui avait quitté la région lundi, un jour après la  disparition.

L’intervention des chiens pisteurs de la Guardia Civil avait déjà établie que la piste de Mari Luz disparaît dans une rue derrière sa maison – rue Margarita – ou l’enfant aurait rentré dans une voiture. C’est dans cette rue qu’une voisine, Dolores Martin, assure avoir vu Mari Luz en compagnie de deux autres filles, plus âgés. La police à également reçu l’information du numéro d’immatriculation d’un véhicule qui aurait été aperçu dans le quartier d’El Torrejón.

59801ddee31954520ffd181e31e7d8be.jpgPour le moment la famille associe la disparition à un conflit avec des émigrés roumains, avec les quels ils ont eu un différent à propos des emplacements destinés aux vendeurs dans le marché local, ou les parents de Mari Luz on travaillé le matin même du jour de la disparition. Juan José Cortés, le père de Mari Luz, continue à affirmer croire dans un acte de vengeance et que sa fille serait toujours à Huelva : « c’est un sentiment, une vibration ».

Afin de ne pas laisser aucune possibilité sans vérification, la police est occupée à contrôler, dans le central de traitement de Villarrasa, 1.600 tonnes de déchets, l’équivalent à 80 camions-poubelle.

Pendant tout le week-end, plus de 200 personnes, entre policiers, pompiers et populaires, vont continuer les recherches.

Au départ de la Belgique, l'association Enfants Kidnappés à distribué des affichettes avec la photo de Mari Luz et l’information nécessaire à propos de sa disparition via un réseau de 350 ONG, sur 86 pays.

Pour plus d’information : Huelva Informacion (espagnol).