Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/04/2009

Maddie : Ce qui se cache derrière la vérité

Ce n’est qu’après avoir pris connaissance de la conclusion du documentaire basé sur le livre "Maddie : La Vérité du Mensonge", de Gonçalo Amaral et de sa prochaine transmission à la télévision portugaise, que les McCann ont compris l'urgence de montrer au public anglais leur version de l'histoire.

L’information a été confirmée par une source proche du couple.
Selon la même source, "la campagne lancée à Algarve n’a été qu’une manière de préparer et de justifier le documentaire qu’ils veulent montrer au public anglais le plus vite possible."
Si le documentaire avec la version de Gonçalo Amaral va être premier à être transmis au le Portugal, même avant du second anniversaire de la disparition de Maddie, la version donnée par les McCann a déjà assuré une plus grande diffusion en Europe : au Royaume-Uni le canal Channel 4 va transmettre le documentaire récemment filmé à Praia da Luz et divers contrats ont déjà été négociés, y compris pour le Portugal où le canal choisi est SIC.
Basé sur le livre écrit par l'ancien responsable de l'enquête officielle à la disparition de Maddie, écartée de l’affaire par des pressions politiques au plus haut niveau du gouvernement anglais et portugais, le documentaire de Multimédia Valentim de Carvalho n'apporte pas grandes nouveautés, mais, en la vertu des images, il détruit complètement la version d'un prétendu kidnappeur comme Kate et Gerry McCann ont toujours prétendu.
Disponible en Portugais et en Anglais, le documentaire de Multimédia Valentim de Carvalho a été dirigé par Carlos Coelho Da Silva, produit par Manuel S. du Fonseca et écrit par Nuno Ramos de Almeida.

Duarte Levy

English version

24/03/2009

McCann lancent nouvelle campagne en Algarve pour le deuxième anniversaire de la disparition de Maddie

1037179703.jpgÀ un peu plus d'un mois du second anniversaire de la disparition de Madeleine McCann, alléguant qu'ils ont négligé les contacts avec les habitants, Kate et Gerry McCann ont annoncé maintenant le lancement d'une nouvelle campagne qui vise les résidants de Lagos et Burgau, les zones les plus proches du complexe touristique de Praia da Luz d'où, soi-disant, leur fille aurait disparu.

Conformément aux informations de leur porte-parole, Kate et Gerry croient maintenant que leur fille Maddie est toujours en vie et qu'ils ont négligé les contacts avec les habitants locaux, qui vont ainsi recevoir dans leurs boîtes aux lettres un pamphlet demandant de l'aide, tandis que des affiches vont être apposées dans la région.

Selon les informations mises à disposition maintenant par le couple, dans les jours qui ont suivi la disparition de Maddie "la collaboration des résidents portugais de Praia da Luz et des régions avoisinantes n'a jamais été demandée correctement", car leur attention se concentrait uniquement sur les appels internationaux.

L'annonce de cette campagne a surpris les résidents de la région d'Algarve qui regardent l'initiative des McCann avec méfiance.

Pendant des mois, jusqu'à la sortie de Gonçalo Amaral, la Police Judiciaire a exploité toutes les lignes d'enquête, aussi bien au Portugal – en particulier en Algarve – qu'à l'étranger, mais, à chaque fois, les investigateurs portugais et britanniques ont dû ramener leur attention vers l’entourage de Maddie et les neuf britanniques présents à Praia da Luz au moment de sa disparition.

En plus de l'enquête officielle, le couple a eu en Algarve des détectives privés espagnols et des hommes de main britanniques, mais toutes les informations obtenues se sont révélées fausses ou sans aucun intérêt pour l'affaire, ce qui a fini par accentuer les soupçons à leur sujet.

"L'expérience démontre que les réponses cruciales se trouvent dans le voisinage immédiat, quelqu'un dans la zone pourrait presque certainement avoir les informations essentielles qui pourraient aider au retour de Madeleine dans sa famille," disent les McCann en suggérant que, malgré les deux ans qui se sont écoulés, quelqu'un peut encore avoir reçu des informations qui conduisent à la solution du mystère. Raison pour laquelle ils demandent à ce que ces informations leur soient données sous forme anonyme par téléphone, via SMS, par email ou via la poste.

Duarte Levy (Faro)

03/02/2009

LES MCCANN N’ONT DÉPENSÉ QUE 13 % DU "FOND MADELEINE" POUR CHERCHER LEUR FILLE

Imagem1.pngLe Fond "Madeleine" a reçu presque 3 millions d'euros de donateurs privés. Mais les comptes n'expliquent pas ou est passé tout l'argent et ne parlent même pas des payements du crédit de la maison des McCann ou de leurs téléphones.

Consulter les originaux (en anglais) des comptes du Fonds Madeleine en bas de l’article
L’original de cet article a été publié ICI le 3 février, en portugais.

Le fond "Leaving No Stone Unterned Limited" crée par Kate et Gerry McCann, neuf jours après la disparition de Madeleine de l'appartement de Praia da Luz, a reçu, jusqu’à mars 2008, presque trois millions d'euros en dons. Mais seulement 13,30 % de l'argent a été gaspillé dans les investigations pour, dit le couple, rechercher leur fille.

Imagem12.jpgLes comptes de mai 2007 à mars 2008 du fond Madeleine ont seulement été révélés après qu’à TVI, dans le programme "As Tardes da Julia", soient abordés quelques aspects de l'utilisation donnée à l'argent par les McCann.

Selon le document officiel auquel on a eu accès, le fond crée pour financer les recherches de Madeleine a reçu, jusqu'en mars 2008, un total de 2.819.403 euros, desquels à peine 1.222.669 euros (43,37 %) ont été dépensés, en majorité pour des dépenses courantes. le fond présentait alors, un solde positif de 1.596.733 (56.63 %).

Curieusement, les McCann auraient gaspillé 122.856 euros (4,36 %) dans des affiches et annonces, mais le document ne spécifie pas où exactement ces supports auraient été distribués, ce qui laisse quelques commentateurs perplexes, car les diverses campagnes de distribution d'affiches et "outdoors" annoncés par les médias britanniques pour le Portugal et l'Espagne n'ont jamais été faites et même au Maroc, le pays ou les investigateurs engagés par le couple prétendaient que Maddie s'y trouvait. Les uniques affiches distribuées ont été celles que Kate et Gerry ont emmenées lors de leur visite et qu´ils ont donné aux enfants réunis pour l´occasion.

Un autre fait curieux, dans les comptes du fond ne figurent pas non plus les montants que le couple a utilisé pour payer les deux prestations du crédit contracté dans l'achat de leur maison, payées avec l'argent des dons, comme l'avait confirmé a la presse Clarence Mitchell, ancien responsable de l'unité de surveillance des médias du gouvernement de Tony Blair et porte-parole des McCann.

Les comptes faits, le couple a dépensé 224.529 euros (7,96 %) dans les relations publiques et la surveillance des médias, dépenses qui n’incluent pas – si l’on prend en compte ses propres déclarations — les salaires de Clarence Mitchell, mais qui révèlent une préoccupation constante avec ce qui va se dire dans les médias, sans oublier Internet où les avocats du couple ont menacé quelques-uns de ceux qui ne croient pas dans la thèse du rapt de Maddie.

Depuis mai 2007, internet a toujours été une préoccupation constante pour les McCann, ce qui pourrait éventuellement expliquer le montant gaspillé avec la création et manutention des pages internet du fond et de la boutique virtuelle, ou l’on peut acheter de t-shirts, bracelets et autres objets en relation avec la petite fille : selon les dépenses maintenant publiées, le site a couté 55.606 euros (1,97 %) en onze mois d’activité.

Le fond Madeleine n’est pas une institution de charité, mais il est riche, très riche…

Tant que le corps de Madeleine n’est pas trouvé, le fond Madeleine "Leaving No Stone Unturned Limited" à son futur assuré — une fois que son objectif légal est de continuer a chercher Maddie — et une santé financière que beaucoup d’entreprises, surtout en temps de crise, lui envient : après 11 mois de travail, le fond présente un solde positif de 1.596.733 euros, ou soit 56,63 % des recettes.

Contrairement à ce que l’on pensait initialement, le fond crée par les McCann le 12 mai 2007 — 9 jours à peine après que Madeleine ait disparu — n’est pas une institution de charité ce qui, d’après un ancien porte-parole du couple, s’expliquerait par le fait que le couple ne souhaite pas être sujet à de sévères conditions de gestion imposées par la commission qui gère ce type d’institutions, la "The Charity Commission", ou ils seraient obligés de respecter scrupuleusement les objectifs du fond et de révéler exhaustivement ses dépenses et recettes.

Étant un fond privé, le Fond Madeleine est réglé par le même département que les petites et moyennes entreprises (Department for Business, Enterprise and Regulatory Reform – BERR) et comme telle, après la première année d’activité, elle est à peine obligée de rendre un sommaire de la comptabilité.

Duarte Lévy (Londres)

L'argent des McCann

02/02/2009

La "réciprocité" de l’enquête Maddie

Voici toute l’information bancaire des McCann que les autorités britanniques ont fournie à la police portugaise.
01 FINANCIAL SUMARY 2.jpg

01/02/2009

McCann : L’opération charme

Imagem2.png"Ano Novo, Vida Nova"*

Au Portugal, au début de chaque nouvelle année civile est marqué, les portugais, les éternels mangeurs de sardines – comme ils ont été qualifiés par quelques commentateurs xénophobes britanniques – ont l’habitude de prononcer, entre les souhaits de meilleurs vœux, une expression typique : "Ano novo, vida nova", ce qu’en français on peut traduire par "nouvelle année, nouvelle vie(*)". Une expression que, probablement, les McCann auront apprise au contact avec leurs avocats portugais, sans oublier leurs amis sociaux-démocrates.

D’ailleurs, la récente visite du père de Madeleine McCann au Portugal est l’exemple même d’une opération de charme inédite qui a permis au couple d’ouvrir les "hostilités" : après s’être mis d’accord avec leurs sept amis britanniques pour ne pas participer à la reconstitution des faits et gestes de la nuit du 3 mai, le couple aurait retrouvé la volonté de coopérer avec les autorités portugaises, affirmant qu’ils sont convaincus qu'il y a des diligences que peuvent encore être faites dans l’enquête à la disparition de leur fille.

Rassurant les médias portugais de qu’il n’y aurait pas de procès en justice à leur égard, pendant qu’à Londres il parvenait une fois encore à faire plier un quotidien britannique — l’obligeant à une "contribution" de plus au fonds Madeleine – Gerry McCann à annoncé, préparant la prochaine visite de Kate, qu’il s’agissait de la première de plusieurs visites.

Arrivé à l’aéroport de Faro le 13 janvier, Gerry McCann est resté vingt-deux heures en territoire portugais afin d’y rencontrer, selon son porte-parole, les avocats du couple et l’ambassadeur britannique à Lisbonne.

Une visite "surprise", préalablement annoncée auprès de plusieurs médias britanniques et portugais, qu’annonce que l’année 2009, en termes de communication et image, allait apporter quelques surprises.

Action – Réaction

Parmi les nouvelles résolutions adoptées par les McCann, toujours très attentive à ce que ce dit sur internet (les blogues et forums) et dans les médias, on retrouve la divise "action-réaction", palpable dans la récente "révélation" des comptes du fonds crée après la disparition du corps de Madeleine.

Après que l’utilisation de l’argent du fonds Madeleine pour payer des dépenses de Kate et Gerry McCann, sans aucun rapport direct avec la recherche de Maddie, soit abordée sur une chaine de télévision portugaise (TVI), numéro un de l’audimat, les conseillers du couple ont immédiatement réagi, faisant apparaitre un résumé des comptes qui n’explique en rien la réelle destination de l’argent. Certains diront même que cette réaction visait "couper l’herbe sous le pied" des journalistes étrangers, car, au Royaume-Uni, peu ont encore la possibilité de douter ou de mettre en cause les bonnes intentions du couple, comme on peut en déduire des quelques articles publiés à propos de ces comptes.

Au Royaume-Uni, malgré les limitations imposées par les chefs de rédaction et les sommes colossales payés sans aucune forme de procès, certains arrivent encore à écrire à propos des McCann.

madre mccann con pupazzo.jpgSelon un tabloïde britannique, après 21 mois "d’agonie" Kate McCann serait "consommée avec les recherches de sa fille," passant trois heures par jour à lire des documents avec l’espoir qu’ils puissent répondre à une question : "où est notre Madeleine disparue ?"

Le titre même de l’article donne directement le ton : "à l'intérieur de l'esprit de Kate McCann" (Inside the mind of Kate McCann). Le journaliste n’explique pas comment il a réussi une pareille prouesse (rentrer dans un esprit si "torturé"), mais il est certain que la Police Judiciaire (PJ) serait intéressée en connaitre la technique qui pourrait les mener à connaitre les réponses aux questions que Kate McCann s’est refusé à répondre, notamment celle-ci : qu’a fait Kate McCann l’après-midi et la nuit du 3 mai 2007.

Selon cette article – partie intégrante de la nouvelle campagne de marketing des McCann dans la presse britannique – Kate passe une partie importante de son temps à lire les milliers de pages des 17 volumes de l’enquête à la disparition de sa fille, les mêmes documents qu’il y a quelques jours, son mari et le porte-parole du couple, disaient être encore en cours de traduction, mais "ou il n’y avait aucun indice".

Toujours selon ce tabloïde, après la disparition de Madeleine, Kate McCann à quitté son travail comme médecin généraliste et pendant que "les jumeaux Sean et Amélie ont plaisir à jouer avec des amis à la garderie," elle consacre son temps a "déterrer les indices qui la mèneront à sa fille".

L’article raconte encore quelques détails de cette surprenante "visite", sans toutefois apporter les réponses aux questions des enquêteurs… on se demande bien ce qu’à été faire ce journaliste "à l'intérieur de l'esprit de Kate McCann." C’est probablement par manque de réponse que le tabloïde à fait changer le titre de l’article.
À trois mois du deuxième anniversaire de la disparition de Madeleine McCann, la nouvelle campagne de charme des McCann auprès du public a bel et bien commencé et d’autres articles similaires de la presse britannique sont à espérer.

Duarte Levy

English version