Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/08/2007

Nous croyons que Madeleine est toujours en vie

e89dbabd6df8eca9d89edc1c5dfad16e.jpg

 

Dans une entrevue à Sky News, les parents de Madeleine McCann, la fillette disparue depuis le 3 mai, on réaffirmé leur détermination à croire que leur fille est toujours en vie, ceci malgré les informations à propos des traces de sang retrouvés dans l’appartement 5A ou la famille logeait pendant ses vacances.

 « Nous ne sommes pas naïfs, mais à de nombreuses occasions la police portugaise a dit qu'ils recherchent Madeleine vivant. Je ne suis pas informé à propos d’un changement de situation », affirme Gerry, le papa de Madeleine.

Quand questionné si elle gardé confiance dans les recherches de la Police Judiciaire, Kate McCann à affirmé : « Oui. Nous sommes très heureux avec la manière comme les recherches sont menés ». Une position confirmé par son mari, Gerry, que profite pour remercier les autorités portugaises : « ils travaillent très dure et ne comptent pas les heures ».

Malgré la confiance des McCann, la presse portugaise et britannique maintien la Police Judiciaire sous pression et fait état de traces de sang, détectés par les chiens-pisteurs venues du Royaume-Uni, dans l’appartement du couple. Traces que sont censés être analysés pour déterminer s’il s’agit du sang de Maddie, ce que la PJ n’a jamais confirmé.

Hier, en déclarations à « SOS Madeleine », l’Inspecteur-Chef Olegário de Sousa, porte-parole de la PJ, à démentie l’information venues dans la presse, soulignant « que la PJ n’a rien changé à sa ligne d’investigation ».

Madeleine: presse portugaise incrimine les parents

Le journal portugais “Diario de Noticias” avance aujourd’hui que la Police Judiciaire savait, depuis un mois, que Madeleine McCann à été tué la nuit du 3 mai, à l’intérieur de l’appartement occupé par sa famille dans l’Océan Club. Le quotidien portugais, qui n’identifie pas sa source, avance encore que la PJ aurais abandonné définitivement la thèse de l’enlèvement, concentrent ses investigations sur le couple McCann et ses amis.

Les polices portugaise et britannique, avance le DN, on laissé au couple McCann une liberté total pendant ses trois mois afin de mieux observer Gerry et Kate.

La Police Judiciaire a toujours affirmé que la clé du mystère de la disparition de Madeleine était à Praia da Luz. Un autre journal portugais, le « Correio da Manhã » écrit qu’il y aurait un lapsus de temps de trois heures, entre 18 et 21h00, ou personne n’a vue Maddie en vie, excepte pour Kate et Gerry McCann.

Hier, parmi les voitures soumises à l’examen de la Police Judiciaire – accompagné par les chiens pisteurs britanniques – il y aurait un 4X4 appartenant à l’Océan Club et qu’aurais été utilisé par le couple McCann.

05/08/2007

Madeleine McCann: Piste de l’entourage refait surface

34db919663bb62d9f7d7615fd4858846.jpgAprès trois mois d’enquête, les récents événements à Praia da Luz, semblent indiquer un changement de 180° dans le travail de la Police Judiciaire.

Hier, pendant treize heures, la Police Judiciaire à fouillé le jardin de la maison de Robert Murat. Aujourd’hui les fouilles on reprit à 07h00 du matin et, une fois encore, les inspecteurs de la PJ sont accompagnés par deux agents britanniques, des chiens pisteurs, mais aussi par des militaires de la GNR et des éléments de la Protection Civile de Lagos. Les travaux de la police vont également se l'élargir l’intérieur de la maison de Robert Murat.

Dans le jardin, les membres de la protection civile on percé des trous d’un demi-mètre de profondeur dans le terrain afin de dégager des odeurs d’éventuels cadavres. Une source proche de l’enquête, en déclarations à « SOS Madeleine » avance que la PJ cherche à vérifier toutes les possibilités, « même celle de la mort de Maddie ».

La police à utilisé hier un chien pisteur, cocker spaniel, afin de vérifier la présence d’un cadavre dans une série d’endroits, nettoyés au préalable par une société de jardinage et par les hommes de la protection civile. Aucune trace n’a été retrouvée.

Des fouilles effectués en secret dans la propriété de l’oncle de Robert Murat – voir note – et des recherches le long de la plage peuvent indiquer que la PJ n’a pas la certitude de l’endroit ou se trouverait, éventuellement, le cadavre de Madeleine McCann. Officiellement, la Police Judiciaire ne confirme toujours pas la possibilité que la petite britannique ne soit plus en vie.

Piste de l’entourage des McCann refait surface

Depuis l’arrivée des renforts britanniques que l’enquete semble prendre une tournure completement differnte. Mercredie0c8121172aa1097f5f17b7546710ea8.jpg passé, les chiens pisteurs, entrainés à détecter les cadavres, on été conduits à l’appartement 5ª, occupé par la famille McCann le nuit de la disparition de la petite fille. C’est la que les chiens on « marqué » l’existence d’un cadavre. Ce fait peux indiquer que Madeleine McCann aurais été tué à l’intérieur de l’appartement, na nuit de sa disparition, ce que la PJ se refuse à confirmer jusqu’au moment.

 Cette piste, déjà largement annoncé par la presse portugaise et britannique, vient se rajouter à un élément que depuis le début de l’enquête perturbait les enquêteurs : le lendemain de la disparition, un chien-pisteur de la GRN avait suivi une trace de l’enfant partant de l’appartement de vacances des McCann vers un deuxième appartement à l’intérieur de l’Océan Club. À l’époque la police avait déjà considéré la possibilité que Madeleine puisse avoir été enlevée par quelqu’un de son entourage.

La nouvelle piste semble concentrer les attentions dans les parents et les amis du couple. Pour le moment, et vu l’évolution de l’enquête, la PJ garde silence absolu à propos du nom des suspects.

Madeleine McCann: Fouilles suspendues jusqu’à demain matin

(Mise à jour - 00h10)

Les fouilles dans la maison de Robert Murat, à Praia da Luz, on été suspendues pour la nuit. Les inspecteurs de la Police Judiciaire – PJ -  et les agents britanniques on abandonné le local, laissant en place le cordon de sécurité surveillé par les militaires de la Garde National Républicaine – GNR.

À l’intérieur, la GNR maintien également la sécurité sur l’endroit des fouilles, tout portant à croire que les travaux vont se poursuivre demain matin.

L’agence de presse Lusa, citant l’avocat de Robert Murat – qui reste inculpé dans le dossier de disparition de Madeleine McCann, avance que les fouilles se sont réalisées dans le calme.

 

(Suite à l'article: Madeleine McCann: Fouilles chez Robert Murat: on cherche des indices)

04/08/2007

Nouvelles fouilles dans la maison de Murat

d97dc07ce073f54390c567b74323506d.jpg

(Mise à jour 17.10) Les fouilles on reprit ce matin dans la propriété de Robert Murat à Praia da Luz. Vers 07h00, dix agents de la Police Judiciaire, accompagnés par deux agents britanniques, on investi les lieux.

Le porte-parole de Robert Murat, Tuck Price, à confirmé à la presse que la PJ est arrivé avec um mandat de justice.

Une source proche de l’enquête avance que les fouilles peuvent durer plusieurs jours.

Robert Murat est déjà à l’intérieur de la maison, accompagné par son avocat, Francisco Pagarete.

À l’extérieur la Police Judiciaire continue leur travail de nettoyage du terrain accompagné maintenant par des éléments de la protection civile. La GNR est aussi présente dans le local.

Il y a quelques jours, en toute discrétion, la Police Judiciaire avait déjà fouillé le terrain dans la propriété appartenant à l'oncle et à la cousine de Murat, Ralph et Sally. Un voisin du local, en déclarations à « SOS Madeleine » confirme que plusieurs agents de la PJ et de la GNR  on fouillé les environs de la maison des familiers du seule inculpé dans la disparition de Madeleine McCann.

02/08/2007

Toscano : crédibilité définitivement entaché

77ed424168fb96d1301a93febe34cbc4.jpgLa crédibilité d’Antonio Toscano, l’espagnol qui se présente comme journaliste-investigateur, vient de prendre un solide coup suite à l’affaire d’enlèvement d’une jeune fille de 15 ans, Fernanda Fabiola Urzúa, dans l’ile de Tenerife. Dans un entretien téléphonique avec « SOS Madeleine », le prétendu investigateur avait dénoncé, une fois encore, « El Francês »  comme étant derrière l’enlèvement de la jeune chilienne. 

Maintenant, on apprend que la Guardia Civil à arrêté un colombien de 28 ans, voisin de la victime, qu’aurait avoué le kidnapping, le viol et l’assassinat de Fernanda. Un citoyen roumain est activement recherché comme co-auteur du crime. Le corps de la victime à été trouvé et on attend les résultats de l’autopsie mais le viol est considéré comme évident.

Le dossier est couvert par le secret de justice mais on sait que l’auteur à des antécédents dans des crimes à caractère sexuel, perpétrés il y à cinq ans sur le territoire de Tenerife. L’arrestation  à été possible grâce à la collaboration des habitants de Santa Cruz de Tenerife qui on transmit à la police des détails à propos d’un tout terrain bleu qui avait été observé aux environs de l’endroit d’où la jeune avait été enlevée.

Pour rappel, Antonio Toscano est apparue dans l’affaire de Madeleine McCann affirmant connaître l’homme derrière le kidnapping de la petite britannique, un dénommé « El Francês » que nous avons pu joindre à Paris : l’homme en question à un passé lié à la pédophilie mais il se trouvait en France le 3 mai. La Police Judiciaire, qui à interrogé Toscano à deux reprises, à toujours qualifié ses affirmations comme n’étant « pas en rapport avec l’enlèvement de Madeleine et non crédibles ».

Antonio Toscano n’a pas voulu commenter la récente évolution dans l’enlèvement de Fernanda Urzúa, mais une source de la police espagnole affirme à « SOS Madeleine » qu’« il n’a jamais été question de suivre les affirmations de ce monsieur ».