Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2007

L’italien Chemello libéré par la justice espagnole

efc8c41fc5b65eaee272867968fea1b4.jpg

Le tribunal de San Roque (Espagne) à ordonné la mise en liberté de Danilo Chemello dans l’affaire d’extorsion aux parents de Madeleine McCann. L’italien était dans la prison de Botafuegos depuis le deux juillet. Malgré la décision controverse du tribunal espagnol, Chemello continue en détention dans l’attente de l’annulation de sa prison préventive ordonnée par « l’Audiencia Nacional » dans le cadre de son extradition ver la France. Une information déjà confirmé par son avocat.

Dans la décision de libération de l’italien par le Tribunal de San Roque, les autorités portugaises n’on pas été consultés mais « uniquement » informées, confirme une source proche de l’enquête.

Une source de la police espagnole avait affirmé à « SOS Madeleine » - voir note – que le couple Danilo Chemello et Aurora Pereira Vaz avait séjourné au Portugal avant la disparition de Madeleine McCann. Une information qui n’a pas été mentionné ou prise en compte pendant la session du Tribunal de San Roque.

Danilo Chemello, 61, et sa compagne portugaise, Aurora Pereira Vaz, 54, ont été arrêtés après avoir essayé de toucher la récompense de 4 millions d’euros offerts pour des informations que conduisent à la libération de la petite Maddie. L’italien était aussi recherché dans le cadre d’un mandat de capture émis par la France.

27/07/2007

Détails de la confrontation avec Robert Murat : « une fuite habilement organisé »

3b8bc8fe6207aade8a70fd07bd042270.jpgRobert Murat, le britannique inculpé par la justice portugaise dans la disparition de Madeleine McCann, aurais été traité de menteur par les amis de Gerry et Kate, l’accusant d’avoir « jeté un coup d'œil » dans l’appartement de vacances du couple.

Pendant la confrontation organisé par la Police Judiciaire, Fiona Payne, Russell O'Brien et Rachael Oldfield on insisté avoir vu le suspect à l’extérieur de l’appartement des McCann la nuit de la disparition de la petite Maddie, un fait nié par Robert Murat que continue à maintenir sa dernière version: il dit avoir passé toute la nuit dans la villa de sa mère, d’ou il ne serait pas sortie avant le matin.

Ces faits, révélées par la presse britannique on déjà été qualifies par une source proche de l’enquête comme étant « une fuite habilement organisé », étant exclue que son origine soit la Police Judiciaire. « Ceci affecte le bon déroulé de l’enquête, mais je pense comprendre le pourquoi de cette réaction… », affirmait encore la même source.

Hier la presse britannique, aussi bien que la nord-américaine, on « réchauffé » l’article du journal « Sol » -  publié il y a plus d’un mois - pour reparler de « Pacte de Silence » entre le groupe de neuf qui était au Tapas Bar la nuit du 3 mai, ceci pendant le kidnapping de Madeleine McCann.

C’est Fiona Payne qu’aurais accusé Murat de regarder à l’intérieur de l’appartement des McCann, un des détailsa16531c9ed692a2a4b8c0262990bc351.jpg maintenant révélés – normalement protégés par le secret de justice – que vient, une fois de plus, accabler le seule suspect connu dans l’enquête en cours.

Un des trois amis en confrontation avec Robert Murat aurais même dit, pointant du doigt, “Je sais que tu était la. Je te reconnais n’ importe où ». Tout les trois - Fiona Payne, Russell O'Brien et Rachael Oldfield – on fait allusion à l’œil de verre de Robert Murat.

La presse britannique avance que même la police aurais été surprise pas l’hostilité révélé par les trois britanniques contre Robert Murat. Pour rappel, la confrontation du 11 juillet avait été organisée par la Police Judiciaire suite à des nouveaux indices.

 

(En photo: en haut,  Fiona Payne, Russell O'Brien et Rachael Oldfield. En bas, Robert Murat)

25/07/2007

Assez ! Journal britannique ferme commentaires aux McCann

5dba832fdd55cddd08de0e2b749b95ba.jpgGerry et Kate McCann, les parents de Madeleine McCann sont, depuis quelque temps, victimes d’une véritable campagne de haine outre-manche. L’affaire vient de prendre des proportions tellement importantes que le journal « The Leicester Mercury » vient de fermer touts les forums de discussion sur leur site.

Une constance dans ses commentaires,  presque toujours anonymes, est leur accusation envers Gerry et Kate, les considérants comme responsables de la disparition de leur fille.

Si certains poussant leurs spéculations au point d’avancer des sombres conspirations ou des théories exotiques, d’autres réclament des poursuites contre les McCann, arrivent même à des menaces contre le couple. La gravité des commentaires est arrivé à un niveau si important car certains on même affirmé que l’enlèvement de Madeleine n’était qu’un canular organisé par la famille.

« Une partie des gens semblent vouloir dire des choses méchantes, rancunières et diffamatoires au sujet de la famille McCann. Ils bombardent notre site, et nous n'avons eu d’autre choix que de bloquer les commentaires en rapport avec la famille », à dit Nick Carter, le rédacteur en chef du « The Leicester Mercury ».

Si la réaction du « The Leicester Mercury » reste, pour le moment, unique, les forums britanniques sont pleins de ce type de spéculations et accusations, notamment sur les sites d’autre média. Suivront-ils le mouvement ?

Nouvelle rencontre entre les McCann et les enquêteurs

de9e75f661f179ff4714a5a2fd298270.jpg

Les parents de Madeleine McCann, la petite britannique disparue le 3 mai à Praia da Luz (Algarve), vont rencontrer demain la Police Judiciaire afin de connaitre l’évolution des investigations.

Le « timing » de la PJ à, sans aucune doute, changé avec le voyage de Gerry McCann aux Etats-Unis, d’où il doit arriver aujourd’hui. Pendant son voyage, le papa de Maddie à pu rencontrer le Procureur-General, Alberto Gonzales, avec qui il a discuté du cas de sa fille mais aussi de la problématique des kidnappings d’enfants aux Etats-Unis et dans le monde.

Gerry McCann à participé à plusieurs réunions et visites, notamment avec le cabinet de la première-dame, Laura Bush.

« Mon objective principal est de récupérer ma fille mais je pense pouvoir laisser quelque chose de concret pour les autres enfants », affirmait Gerry pendant sa visite à des organisations de combat à l’exploitation des enfants.

 “No-One above Suspicion In Case Of Madeleine McCann”

La presse britannique poursuit son travail au tour des McCann, continuant – faute de nouvelles de l’enquête - à souligner le fait que les enfants on été laissés seules dans leur chambre, donnant éco aux critiques qu’on retrouve dans les média. Le passage de Gerry McCann à la télévision américaine, ou il à été questionné, une fois encore, à propos des mêmes faits, n’à fait que relancer la polémique outre-manche.

Le site internet Anorak (exclusivement en anglais), fait une courte analyse de la presse britannique mais aussi sur quelques détails de l’enquête, avec une conclusion qui ne surprend personne: « no-one above suspicion in case of Madeleine McCann ». Ce qu’en bon français veux dire : « personne n’est au-dessus de soupçons dans le cas Madeleine McCann », ou, pour citer une conversation de café, « ils sont touts suspects ».

24/07/2007

Royaume-Uni : Pas de poursuites contre les McCann

ffa34fd3c00c2dad577059f8e8708191.jpgGerry McCann, le papa de Madeleine, est aux Etats-Unis ou il à déjà rencontré le Secrétaire d’Etat pour la Justice, aussi bien que des experts dans le combat au kidnapping d’enfants.

Le papa de la petite britannique disparue depuis le 3 mai, cherche à connaître les techniques utilisées aux Etats-Unis pour luter contre le kidnapping d’enfants. Gerry à déjà visité deux centres pour les enfants disparues et victimes d’offenses sexuels.

« Peut-être qu’on pourra agir concrètement pour touts les enfants. Je suis certain que la majorité des personnes s’on d’accord pour dire que ce type de crimes ne devrait pas exister et3108ab370b771d654b5a039575a93d62.jpg que les criminels doivent être punies », affirmait Gerry à la presse.

Pendant sa visite aux Etats-Unis, le papa de Madeleine doit encore rencontrer des sénateurs, des membres du Congres, mais aussi des éléments du cabinet de la première-dame, Laura Bush.

En attendant, le retour de Gerry McCann, les Services de Poursuite de la Couronne britannique– sorte de Ministère Publique – on déjà annoncer ne pas pouvoir entamer des poursuites contre le couple faute de juridiction. Au Royaume-Uni, depuis quelques temps, existe une véritable campagne contre les McCann les accusant d’avoir laissé les enfants seules dans leur appartement de vacances, fait qu’aurais facilité le kidnapping de Madeleine McCann. Une source de la Scotland Yard, en conversation téléphonique avec « SOS Madeleine » avance « qu’il serait inhumain de s’attaquer aux McCann, alors qu’ils font tout pour retrouver leur fille ».

De la part des autorités portugaises, la Police Judiciaire avait déjà confirmé n’avoir aucune intention de poursuivre les parents de Madeleine McCann.

 

(En photo: Gerry McCann en haut et Laura Bush, photo du bas)