Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/08/2009

Encore la face cachée de l’affaire McCann

1644250323.jpgEspañol

Un nouvel article paru dans une revue britannique à propos des différents détectives et hommes de main engagés par les McCann dans la foulé de la disparition de Madeleine à provoqué d’immédiat une véritable tempête de la part du "clan" McCann.
Après deux années, ou presque tous les médias britanniques ont dû faire l’autruche à propos du véritable visage de la campagne de Kate et Gerry McCann – certains par choix, d’autres par la contrainte – ont aurait pu croire qu’une lueur d’espoir venait d’apparaitre permettant ainsi que le public britannique puisse enfin connaitre l’ampleur de l’affaire Madeleine McCann. Il n’en est rien, et si les pages 19 a 24 de la revue ES ont été censurés, son auteur n’a pas cessé d’être l’objet de pression et intimidation.
Malheureusement, il n’est pas le premier et est loin d’être le dernier.
C’est l’affaire dans l’affaire, rappelant une fois encore l’utilisation des moyens de l’État britannique pour contrôler les médias ou encore l’approche faite aux directeurs et éditeurs des plus importants média par les avocats du couple juste après leur fuite depuis l’aéroport de Faro en septembre de 2007.
Malgré toutes les manœuvres - Aussi bien celles des McCann avec leur porte-parole et leurs avocats, que celles de leurs détracteurs (certains troublés par leur aveuglement et leur haine irrationnel) – la vérité reste la même : il n’y a qu’une seule victime et elle se nomme Maddie.
Voici l’article en question.

Lire la suite

06/08/2009

Maddie : détectives cherchent australienne qui "ressemble à Victoria Beckham"

1689697295.jpgUne femme "qui ressemble à Victoria Beckham" avec accent australien ou néo-zélandais est la nouvelle suspecte dans la disparition de Madeleine McCann que les détectives privés engagés par les parents de l'enfant veulent maintenant retrouver. Les informations vont être révélées ce matin à Londres lors d’une conférence de presse où les deux anciens policiers vont également présenter un portrait-robot de la suspecte basé sur le témoignage de deux touristes anglais qui affirment avoir parlé avec la femme à Barcelone, trois jours après la disparition de Maddie au Portugal en mai 2007.

Lire la suite

01/07/2009

Maddie: La police a traqué tous les pédophiles connus

Dave Edgar.jpg"La police portugaise a essayé de trouver et d´interroger tous les pédophiles connus" a avoué une source proche de l´enquête citant les détectives des McCann.
Selon cette source, qui cite encore les deux détectives anglais, "les interrogatoires n´ont pas été aussi complets qu´ils auraient pu l´être" ce qui les mène à vérifier toutes les pistes exploitées par la Police judiciaire jusqu´à l´archivage du procès.
Selon les rapports d’enquête (volume II pages 293 a 297), dont une partie est toujours sous secret de justice, les diligences effectuées par la PJ pour trouver et interroger tous les individus références pour la pratique de crimes de nature sexuelle a commencé dès les premiers instants qui ont suivi la disparition de Maddie – le 6 mai, les inspecteurs Manuel Lico, Nuno Martins, Luis Fontes, Frederico Louro, Pedro Maia et José Matos ont investigué plus de 14 suspects, entre eux, un individu qui travaille comme expert auprès du Tribunal Judiciaire de Portimão.

Lire la suite

28/06/2009

Détectives recherchent un lien entre la disparition de Maddie et Yeremi

Sept suspects : un pour chaque jour de la semaine
PressDisplay.com - Daily Ex..jpgLes deux ex-policiers engagés par Kate et Gerry McCann veulent interroger un citoyen anglais "dont ils ignorent s´il était présent à Praia da Luz quand Madeleine a disparu" et qui est actuellement en prison en attente de son jugement pour homicide. L´homme, dont l´identité n´a été révélée ouvertement par aucun "tabloïd" anglais, est un expatrié britannique qui a vécu dans diverses régions de l´Espagne, dont la Gran Canaria, pas loin du lieu où Yeremi a disparu en mars 2007.
Les deux enfants ont disparu en 2007 et les "coïncidences" s´arrêtent là, comme le confirment les enquêteurs espagnols et portugais qui ont travaillé sur les deux affaires, ce qui n´a pas empêché le "Daily Express Weekend" de donner la parole à la mère de Yeremy, Ithaisa Suarez, dans son édition d´aujourd'hui, demandant si le nouveau suspect ne serait pas mêlé à la disparition du petit garçon. Selon ce "tabloïd", qui cite l’ex-policier Dave Edgar, le supposé suspect est l´une des "sept personnes intéressantes" qui devront être interrogées dans l´enquête à la disparition de Maddie.
Après plus de deux ans, comme l´avaient déjà fait les détectives privés engagés précédemment par le couple McCann, les ex-policiers suggèrent une éventuelle liaison aux affaires en Espagne : "ils veulent savoir si la disparition de Madeleine est liée en quelque sorte au kidnapping de Yeremi dans la Gran Canaria le 10 mars 2007", dit le "Daily Express Weekend" citant Edgar.

PResize.php.jpgAmaral entre les livres les plus vendus

Selon le GfK Retail & Technology en Boek.be,  le livre de Gonçalo Amaral, intitulé "Maddie : de waarheid achter deleugen",  la traduction flamande de "Maddie : a verdade da mentira" a fait son entrée dans le top 10 des livres le plus vendus en Belgique.

Duarte Levy

Em Português

 

NOTE : Toutes les informations publiées par moi sur ce blogue ou dans n´importe quel autre blogue, sans oublier les médias avec qui je continue à travailler, sont authentiques et ont toujours été vérifiées auprès de plusieurs sources comme il est requis à un journaliste. Il est évident que je suis toujours prêt à défendre en justice contre toute allégation contraire. En autre, toute question qui n’aurait pas un lien direct avec mon travail et qui relève de ma vie privée, en particulier les commentaires qui ont été faits récemment après la fin d’une relation amoureuse de plusieurs mois, ne mérite pas de réponse… en tout cas pas ici.

19/06/2009

Maddie : les "spéculations" ne rouvrent pas l'investigation

Dans une réponse envoyée aujourd'hui à l'Agence Lusa, le Procureur Général de la République (PGR) a qualifié comme "spéculations" toutes les informations publiées dans la presse sur le pédophile britannique Raymond Hewlett.
Le supposé suspect, identifié et condamné comme pédophile par les autorités britanniques dans des affaires qui datent des années 70, a reconnu qu'il était au Algarve la nuit de la disparition de Madeleine McCann, mais le Procureur considère encore que les informations ne sont pas suffisantes pour rouvrir l'investigation.
Dans la réponse envoyée à cette agence, le Procureur Général de la République (PGR) a confirmé être "attentif aux signes qui apparaissent" et prêt à rouvrir le procès "quand surgiront des faits concrets, que les magistrats titulaires du procès considèrent importants et crédibles". Selon le PGR, les "spéculations, opinions ou commentaires ne sont pas suffisants pour qu'on rouvre l'investigation".
Hewlett, 64 ans et en phase terminal d'un cancer, n'est pas le premier "suspect" révélé dans la presse britannique, mais c'est sur lui que toutes les attentions se sont concentrées.
Clarence Mitchell, porte-parole de Kate et Gerry McCann, a convaincu cette semaine un journal anglais de ne pas révéler les photos de deux supposés suspects de nationalité portugaise et allemande. Le tabloïd se préparait à désigner les deux hommes comme les "suspects principaux" mais le spécialiste en communication et relations publiques a démenti cette information.

Português - English