Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

20/01/2011

Témoin affirme avoir vu Maddie dans un shopping de Dubaï

L’information vient du Royaume-Uni. Un témoin aurait aperçu Maddie dans un shopping de Dubaï. La fillette était accompagnée par un “gars” qui avait l’air suspect “parce qu’il avait un visage effrayant”. Au Portugal, la police ne connait pas ce nouveau témoignage, très britannique.

Suite ICI.

05/05/2008

Connaître le sort de Maddie dépend du retour des McCann

d73ae5b96733734e6810a79e6859ca6a.jpgAbsents de Praia da Luz pour le premier anniversaire de la disparition de leur fille Madeleine, Kate et Gerry McCann ont, une nouvelle fois, été invités par la Police Judiciaire à retourner au Portugal afin d’y participer à la reconstitution de leurs mouvements le jour et la nuit du 3 mai de l’année passé.

Le couple, qui n’est plus retourné au Portugal depuis qu’ils ont été constitués arguidos dans l’enquête à la disparition de Madeleine et leur immédiat retour à Rothley, continue à refuser tout déplacement malgré l’importance accordé par la police portugaise et britannique à cette reconstitution que permettrait de faire évoluer les investigations.

Hier, Alipio Ribeiro, directeur nationale de la Police Judiciaire (PJ) à réaffirmé l’importance du retour des McCann à Praia da Luz dans le cadre de l’enquête, soulignant que Kate et Gerry doivent se plier aux exigences de la loi portugaise.

Une opinion partagé à Enderby (Leicestershire – RU) où plusieurs officiers britanniques ont confirmé l’importance du retour de Kate et Gerry McCann, accompagnés des sept amis du couple, à Praia da Luz : "Connaître le sort de Madeleine peux dépendre de leur retour et de leur participation aux diverses diligences demandées par la police," à dit  un des officiers.

Jusqu’ici, malgré les affirmations contradictoires de leur avocat au Portugal et de leur chargé en communication au Royaume-Uni, Kate et Gerry McCann ont toujours refusé d’effectuer le voyage, imposant comme condition à leur retour que leur statut d’arguidos soit levé.

4108d2c5456fbbb1f9440f3a95254666.jpgContrairement aux McCann, Robert Murat, l’autre arguido dans l’enquête, à manifesté sa totale disponibilité pour participer aux nouvelles diligences demandées par les enquêteurs, comme le confirme son avocat, Maître Francisco Pagarete.

Murat, voisin du complexe touristique de la Mark Warner, était devenue arguido dans l’enquête à la disparition de Madeleine après avoir été dénoncé par deux autres britanniques, parmi elles la journaliste Lori Campbell, qui continue à accompagner l’affaire McCann pour le tabloïde The Mirror.

05bd389126ec2fd08f2b207218b7c54b.jpg"J’ai trouvé très étrange qu’il parle beaucoup de la fillette, surtout du travail de la police et de l’état de l’enquête. Par ailleurs, il était très flou sur son passé", avait raconté Lori Campbell aux autres journalistes après avoir fait part de ses soupçons à la police britannique et à l’ambassade du Royaume-Uni au Portugal, qui ne s’est pas privé d’intervenir dans l’enquête de la PJ.

Brian Kennedy avait rencontré Murat

c7db45c75947dc9b1b64c46ea3f99ab9.jpgLes enquêteurs de la Police Judiciaire et leurs collègues britanniques s’interrogent toujours à propos des réelles intentions du multimillionnaire Brian Kennedy après la récente révélation de que celui-ci est retournée au Portugal, à la fin de l’année passé, pour y rencontrer Robert Murat, un des arguidos de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann.

Le multimillionnaire soutient financièrement Kate et Gerry McCann depuis plusieurs mois, c’est lui qui prends en charge une partie des honoraires et frais de l’agence de détectives espagnole Metodo 3 et la totalité des salaires de Clarence Mitchell, le responsable en communication du couple.

Avec nouveau contrat Metodo 3 "se doit de penser  que Maddie est en vie"

a3c4bc98e69a88f41961db7eff17cc97.jpgL’agence de détectives Metodo 3, basé à Barcelone, à vu le contrat avec Kate et Gerry McCann prolongée pour six mois de plus, comme l’a confirmée son directeur, Francisco Marco, dans une entrevue à la télévision espagnole.

Plus prudent que par le passé, le controversé directeur de Metodo 3 n’a pas affirmé catégoriquement que Madeleine soit toujours en vie, comme il l’avait fait à plusieurs reprises par le passé. Selon Francisco Marco, quand il parle à la famille de Madeleine il se doit de penser que l’enfant est encore en vie sinon "il est très difficile de faire son travail."

Francisco Marco à encore affirmé que son équipe aurait suivi des signalements de Maddie dans 25 à 30 pays, sans toutefois préciser comment son agence, très limité en personnel, aurait pu le faire.

Pour le directeur de Metodo 3, "les parents de Madeleine sont absolument innocents" même si le détective reconnaît baser base son opinion sur ses convictions personnelles prises après avoir vu le comportement des parents avec les deux autres enfants du couple (Sean et Amélie) et un entretien de cinq minutes avec Kate McCann.

"Ils étaient dans un pays étranger, ne parlaient pas la langue, alors quand leur enfant a disparu leur première réaction a été de prendre contact avec des personnes et les médias au Royaume-Uni,"  à conclu Francisco Marco.

Nouveau cas de négligence par des parents britanniques à Algarve

Un nouveau cas de négligence, mettant en cause un couple de nationalité irlandaise et ses trois enfants, devra être examiné aujourd’hui par le Tribunal de Faro (Algarve). Selon le magistrat de permanence, la GNR - l’équivalent de l’ancienne gendarmerie belge - à été alerté ce week-end par le personnel d’un hôtel de Loulé signalant la présence d’un couple complètement ivre, dans un état proche du coma éthylique, en compagnie de trois enfants.

Constatant l’état des parents, les agents de la police ont pris en charge les trois enfants, un bébé d’un an et ses frères de trois et six ans, jusqu’à l’arrivée d’une assistante sociale.

Pendant que le couple, de 32 et 35 ans, a été conduit sans connaissance par une ambulance vers l’hôpital de Loulé (Algarve), les enfants, après avoir été examinés par un médecin, ont été confiées au Refúgio Aboim Ascensão, un centre d’accueil et d’aide à l’enfance, où ils sont arrivés vers cinq heures du matin.

Le même jour ou, à Praia da Luz, ont signalait le premier anniversaire de la disparition de Madeleine McCann, que ses parents avaient laissé sans surveillance dans leur appartement de vacances, ce nouveau cas de négligence renforce la conviction des autorités portugaises de qu’il est nécessaire sensibiliser les milliers de touristes, à majorité des britanniques que chaque année choisissent le sud du Portugal pour ces vacances, à propos des consignes de sécurité à prendre avec des enfants.

Malgré la mise en danger des enfants, le magistrat du Ministère Public (MP), contre l’avis du responsable du centre d’aide à l’enfance, a accordé que les parents puissent récupérez les enfants après leur sortie de l’hôpital. Le couple risque une peine de prison allant de 2 à 5 ans pour mise en danger, voire abandon d’enfants.

Selon Luis Villas-Boas, responsable du centre d’accueil et d’aide à l’enfance, "il s’agit d’un cas grave de négligence" ou, heureusement, un drame à été évité grâce à la réaction du personnel de l’hôtel qui avait fait appel aux pompiers et à la police.

Selon les agents de la police locale, dans le frigo de l’appartement de vacances occupé par cette famille il n’y avait rien de prévu pour les enfants, uniquement de l’alcool pour les parents.

L’information est reprise aujourd’hui par la presse britannique et portugaise ou, une fois encore, ont constate la différence de traitement donné par les journalistes des deux pays : si les portugais ont gardé l’habituel anonymat du couple, la presse britannique n’a pas hésité à divulguer l’identité des parents et, par conséquence, des enfants.

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email