Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/10/2009

McCann veulent investigation à la photo d'un enfant qui "ressemble" à Maddie

Imagem1.pngPolice suédoise doute de la nouvelle piste et parle de spéculation
Les deux détectives privés, d’anciens policiers britanniques, qui travaillant pour Kate et Gerry McCann recherchent "désespérément" une fillette prise en photo au cours d’un salon auto à Stockholm, en Suède, et qui aurait, selon eux, une "très forte" ressemblance avec Maddie.
L'information a été révélée hier en Angleterre par le quotidien The Sun qui avance que Kate et Gerry McCann ont demandé une enquête urgente de l’affaire après que la police britannique aurait procédé à l'analyse de l’image, trouvée sur un site Web, concluant qu’il y aurait une correspondance entre le visage de l'inconnue et celui de Madeleine.
"Nous connaissons l’information, mais pour l'instant, tout se résume à une simple spéculation," a dit un porte-parole de la police suédoise, contacté par le 24horas (quotidien portugais) à Stockholm, avançant un certain étonnement à propos de l’information avancée par le quotidien anglais de que des analyses auraient été faites à la photo, retrouvée sur un site Web, concluant qu’il pourrait exister une correspondance avec celui de Maddie.
"L'image qui nous a été donnée à voir ne ressemble pas à Madeleine McCann et, plus importante encore, elle ne révèle pas la marque sur l'œil de l'enfant", a déclaré le même responsable.

Portugais - Español

(à suivre)

Duarte Levy

Publié dans le 24horas

29/05/2009

Gonçalo Amaral sous écoute

Gonçalo Amaral documentario.jpgLe cas Maddie est tabou pour le PGR et la PJ

Português - Español - English

"De nombreuses personnes liées au cas Maddie et à l'investigation faite au Portugal, ont été ou sont encore la cible d'écoutes et de surveillance," a dit au 24 Horas une source du Home Office en réponse aux affirmations de l'ex-coordinateur du Département d'Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) de Portimão.
Gonçalo Amaral a dit qu'il était "sous surveillance" et il sait qu'il "a son téléphone sous écoute." L'ancien responsable de l'investigation a la disparition de Madeleine McCann "ne sait pas par qui il est surveillé", mais il affirme que son email a été la cible d'une curiosité constante et qu'une partie de cette information est parvenue aux McCann.
"En ce moment, il y a des informations qui doivent être valorisées à propos de la localisation et sur ce qui aurait pu arriver au corps de la fillette," a dit Amaral accusant le Procureur Général de la République (PGR) et la direction de la PJ de faire un tabou du cas Maddie, ou "personne ne fait rien" permettant "que des personnes étrangères à la justice et à la police portugaise enquêtent des crimes sous la responsabilité de la PJ".
Gonçalo Amaral qui jusqu'à présent n'a reçu aucune notification par rapport à la plainte pour diffamation annoncée par le couple McCann, confirme qu'il va poursuivre Kate et Gerry McCann et prouver qu'il "existait une entente" entre le couple et la police anglaise durant l'investigation, ce qui aurait conditionné le résultat final de l'enquête.
Les parents de Maddie veulent se prévenir contre la publication en anglais du livre "Maddie : L'enquête interdite", dans lequel l'ex-coordinateur de la PJ révèle de nombreux éléments de l'enquête qu'il a menée à Praia da Luz ou il soutient la mort de Madeleine. La décision du couple aurait été prise en conséquence de la divulgation du documentaire basé de ce livre, que la TVI (chaîne TV portugaise) a diffusé et qui est disponible sur internet sous-titré en anglais.

Amaral accuse le MP de l'avoir "piégé" dans le cas Leonor Cipriano

"Je n'ai aucun doute qu'il y a eu un piège de la part du Ministère Public qui a mené par la suite à dire lors du jugement que j'ai fait une fausse déposition, car j'aurai dû être constitué arguido le premier jour, à la première heure, comme mes collègues," a dit Gonçalo Amaral sur TVI (voir vidéo) sur le fait d'avoir été condamné dans le procès de Leonor Cipriano, confirmant qu'il fera appel de la sentence.
L'ex-coordinateur, parlant sur sa plus récente expérience avec la justice au Portugal, a donné l'exemple de deux plaintes présentées autour d'un même rapport élaboré par une association dans le cas Joana Cipriano : la plainte présentée par Amaral il y a plus d'un an est en attente, alors que la seconde, présentée par la partie adverse, a déjà des arguidos.

Duarte Levy aussi sur 24horas

10/03/2009

Millionnaire ne paie plus le salaire du porte-parole des McCann

Imagemcapa24.png

(Publié aujourd’hui dans le quotidien portugais 24 Horas)

Clarence Mitchell, porte-parole des McCann, a confirmé que Brian Kennedy, le millionnaire anglais que soutenait financièrement le couple McCann, a arrêté de payer ses salaires il y a déjà plusieurs mois.
L'affirmation a été faite par Clarence lui-même Mitchell après son discours, vendredi passé, dans une association de l'Université d'Oxford — de The Oxford Union — où l'ancien directeur de l'unité de contrôle des médias (Media Monitoring Unit) parlait à propos de sa carrière comme journaliste, sur l'industrie des médias et sa performance dans le cas Maddie.
Malgré ses promesses affirmant qu’il serait disposé à utiliser la totalité de sa fortune personnelle – estimé à plus de 500 millions d'euros — pour financer les prétendues recherches privées à la disparition de Maddie, le millionnaire Brian Kennedy aurait maintenant abandonné l'aide financière au couple. Ancien laveur de fenêtres dans la ville d'Édimbourg, Brian Kennedy était aux côtés de Kate et de Gerry McCann dans l'engagement des détectives espagnols de Metodo 3 avec qui il s'est déplacé à PJ de Portimão après la sortie de Gonçalo Amaral.
"Je travaillais pour le gouvernement (britannique) quand l’information du rapt de Madeleine est arrivée. On m’a demandé d’aller au Portugal pour aider à gérer l'agitation des médias. En septembre (2007), j'ai décidé que j'allais travailler à temps complet pour aider la campagne des McCann, donc j’ai laissé le gouvernement et Brian Kennedy est apparu pour payer mon salaire. Il y a quelques mois, Brian Kennedy a cessé de le financer et maintenant c'est le Fond Madeleine qui me paye," a répondu à Clarence.
Malgré que le fait que le porte-parole du couple McCann avait annoncé, en septembre 2007, qu’il abandonnait son poste comme directeur dans l'unité de surveillance des médias, créée par le précédent Premier ministre Tony Blair, il a maintenu un contact privilégié avec le gouvernement, ayant utilisé fréquemment les moyens et les contacts internes des autorités britanniques.

Fondation Madeleine a organisé les protestations

Oxford Feb 2009 138.jpgPendant sa visite à l'Université d'Oxford, Clarence Mitchell a été confronté à un mouvement de protestation organisée par les membres de la Fondation Madeleine, créée par l'ancien juriste Tony Bennett, qui ont organisé une campagne exigeant que la vérité à propos du cas Madeleine McCann soit connue.
Les membres de la fondation ont distribué un document de 64 pages intitulé "Ce qui est réellement arrivée à Madeleine McCann" en expliquant les raisons par lesquelles ils ne croient pas dans la thèse du rapt de la petite anglaise de l'appartement de vacances que le couple McCann occupait à l'Océan Club, à Praia da Luz.
Des membres de cette fondation, totalement indépendante du fonds millionnaire créé par les parents de Maddie, n'ont pas empêché ou dérangé le discours de Clarence Mitchell, mais ils ont participé à la session de questions et de réponses à l'ex-journaliste. "Si au terme de cette nuit nous avons réussi à informer les personnes qu’il y a un autre côté de l'histoire alors notre travail aura été fait," a dit Tony Bennett.

Duarte Levy

Em português AQUI

23/02/2009

Les nombreuses victimes du cas de la fillette enlevée au Algarve

Imagem111B.jpg

(Publiée aujourd’hui dans le quotidien portugais 24 Horas)

English - Português

L'enquête sur la disparition de Maddie , outre son énorme médiatisation dans le monde entier, a été marquée par un nombre important de "victimes" entre les diplomates et les policiers qui ont participé ou touché à cette affaire très sensible.
Au Portugal, après la sortie de Gonçalo Amaral de la Police Judiciaire, écarté des investigations du cas Maddie à la demande des autorités anglaises, le alors directeur national da PJ, Alipio Ribeiro, est sorti aussi bien que divers autres inspecteurs.
Guilhermino Encarnaçao, directeur national adjoint, responsable de la Direction de Faro au moment de la disparition de Madeleine McCann, pourrait être la prochaine "victime" confirmée dans ce cas. L'homme qui est devenu connu dans l´affaire pour avoir empêché Gonçalo Amaral de procéder à l'interrogatoire de Kate McCann dans un moment où elle était, d'après divers inspecteurs présents sur les lieux, "prête à parler", se trouve en arrêt prolongé pour des raisons de santé et va cesser son activité.
Malgré les problèmes de santé de l'ex-directeur, une source interne de la PJ au Algarve avance que Guilhermino Encarnaçao aurait commencé son arrêt de travail après les déclarations d'un ancien détective privé espagnol révélant l'existence d'une "taupe" à l'intérieur de la PJ qui aurait fourni, pendant des mois, des informations à l'agence Método 3 qui travaillait pour les McCann.
Selon les déclarations de l'ancien employé de Método 3, confirmées d'ailleurs par une source de la PJ, la "taupe" ne serait pas l'ancien directeur de la PJ à Faro, mais bien un de ses proches et son protégé.
Du côté britannique quelques diplomates et policiers sont aussi "tombés", entre eux, l'ambassadeur et le consul au Portugal, respectivement John Buck et Bill Henderson.
L'ambassadeur John Buck a été remplacé le 10 septembre 2007, le jour suivant la constitution de Kate et Gerry McCann comme arguidos. Un mois plus tôt, en aout de la même année, le consul au Algarve, Bill Henderson, démissionnait abandonnant complètement la carrière diplomatique. Sa substitut, Célia Edwards, finira aussi par ne pas rester très longtemps au Portugal.
Du Foreign Office sont partis aussi Sherree Dodd et Clarence Mitchell, la première, responsable de la communication du parlement anglais et le second, comme porte-parole du couple McCann, maintenant cependant, pendant quelque temps, une "relation privilégiée" avec le gouvernement britannique.

Duarte Lévy

18/12/2008

L’affaire McCann : Analyses des appels téléphoniques révèlent piste non investiguée

24h 181208 tudo.jpg

L’article publié mardi passé, initialement en portugais (lire l’original), traduit en français sur ce blogue (lire ici) est aujourd’hui (18.12.2008) publié par le quotidien portugais 24 Horas. D’autres journaux portugais y font également référence, notamment dans l’édition online du SOL et de Destak.
Hier, c’est la revue TV Mais que par la main du journaliste Hernani Carvalho avait abordé l’affaire. Une traduction en anglais est disponible sur le blogue de Joana Morais.