Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/08/2008

L’affaire McCann: Pourquoi 15 marqueurs sur 19 ne sont pas suffisants (*)

64fbccf35f4940040e2b1dc468617ac8.jpgComme le sujet fait la première page de la plupart des journaux britanniques, il est intéressant de connaître, avec plus de détails, ce que les experts en médecine légale, biologie et génétique du laboratoire britannique, le Forensic Science Service (FSS) ont dit à police portugaise, le 4 septembre 2007, quelques jours avant que Gerry et Kate McCann soient constitués "arguidos."

Selon un document du FSS, signé par J.R. Lowe, l’analyse des échantillons rassemblés dans le coffre de la Renault Scénic a produit un résultat d’ADN complexe, utilisant le procédé du Low Copy Number, qui semble provenir d’au moins trois personnes. Le profil de l'ADN de Madeleine comporte 19 éléments, chacun représenté par un pic sur un diagramme, explique Lowe.

Comme Madeleine a hérité d'un même composant d'ADN de ses deux parents, le nombre de pics sur le diagramme est de 19, au lieu des habituels 20. Ces deux marqueurs apparaissent, sur le diagramme, comme un seul pic. Le document du FSS déclare que 15 des 19 marqueurs de Madeleine sont présents dans le résultat de l'analyse de cet échantillon spécifique. Mais, le nombre total des marqueurs est de 37, parce qu'il y a au moins trois donateurs, peut être même cinq, dans cet échantillon.

L'opinion de J.R. Lowe était que le résultat était trop complexe pour avoir une interprétation ou arriver à une conclusion significative.

Mais, à propos de la question posée, quand les échantillons ont été envoyés au laboratoire britannique - s'il pourrait s’agir, ou non, de l'ADN de Madeleine - le scientifique de l’FSS admet qu'il serait très simple de dire oui, en raison du nombre de marqueurs présents dans l'échantillon, qui sont également présents dans le profil d'ADN de Madeleine - 15 sur 19.

Cependant, comme J.R. Lowe souligne dans le document mentionné, les experts en médecine légale doivent décider si la correspondance est véritable et légitime. Autrement dit, ils doivent déterminer si l'ADN de Madeleine était dans la voiture ou si le résultat correspondant à l’ADN de Madeleine est uniquement un hasard.

Pour expliquer cette question de manière plus détaillée, l’expert du FSS rappelle que les différents composants de l'ADN de Madeleine sont également présents dans le profil de plusieurs des scientifiques qui travaillent dans le laboratoire de Birmingham. Lowe va plus loin et mentionne son propre profil d'ADN comme preuve de ce fait.

Comme l'échantillon analysé était un mélange d’éléments provenant de plus de deux personnes, il n'est pas possible, selon le même expert, de déterminer ou d’évaluer comment les éléments spécifiques se lient entre eux. Une autre difficulté mentionnée est le fait qu'il n'est pas possible de séparer les éléments de trois différents profils d'ADN.

Comme conclusion, l’expert, J.R. Lowe, écrit qu'il n’est pas capable de dire si la correspondance partielle était authentique ou fortuite.

Duarte Levy and Paulo Reis

English version

(*) à titre d’information complémentaire, une correspondance de 15 sur 19 est, au Portugal, suffisante pour établir la filiation d’une personne. En Belgique, le même résultat est considéré suffisant pour amener un suspect devant la justice, c’était d’ailleurs le cas dans une affaire de meurtre d’enfants jugé récemment.

03/11/2007

Madeleine McCann: 6 mois

e1e697a4f998c1367422a727610afc54.jpg(Mise à jour) Les résultats des examens ADN arrivées au Portugal confirment que le corps de Madeleine McCann, la petite fille de trois, au moment de sa disparition, à été transporté dans le coffre de la Renault Scénic loué par ses parents, jusqu’avant leur départ pour le Vatican.

Les résultats démontrent, en autre, que la thèse de la contamination des échantillons par les vêtements aux les jouets de Madeleine est impossible, notamment du au grand nombre de traces retrouvées à plusieurs endroits de la voiture.

L’information, révélée publiquement par une source britannique – comme plusieurs média outre-manche ont divulgué – est prise avec précaution au Portugal car, même si le transport d’un corps sans vie est donnée comme confirmée, la Police Judiciaire se limite à confirmer que les résultats ont consolidé leur ligne d’enquête.

a3acf8881f0ae12a95ebf739d9eefdd4.jpgLa PJ considère que, malgré ces résultats que mettent en cause les parents – Gerry et Kate McCann -, il faut retrouver le corps de l’enfant afin de mieux comprendre ce qu’est vraiment arrivé à Madeleine. La police veux aussi comprendre le rôle des amis et familiers du couple, la nuit du 3 mai.

Par curiosité, ont signale aujourd’hui un mois depuis que l’inspecteur Gonçalo Amaral à été écarté officiellement de l’enquête, même si ces accusations de manque de coopération des autorités britanniques se sont, entretemps, confirmés.

Les McCann ont réagi par un appel au kidnappeur

9f8fa654166e6e2256a9b3aecfc9dc96.jpgAvec les média britanniques à faire état des résultats aux examens ADN à pointer, une fois encore, vers la culpabilité des parents, du moins pour ce que concerne le transport du corps de Madeleine, les McCann ont répondu par un communiqué distribué à la presse demandant l’aide de toute personne susceptible de fournir des informations sur sa fille, six mois jour pour jour après sa disparition.

"Six mois, c'est si long pour une petite fille séparée de sa famille", affirme Kate McCann, soulignant une fois encore que Madeleine est en vie "quelque part".

Kate et Gerry McCann participant ce soir à une cérémonie religieuse œcuménique dans l'église anglicane du village de Rothley, (Leicester). La messe est prévue pour 21h30 locales (22h30 heure de Paris). Des prières doivent être récitées pour Maddie mais également pour  d'autres enfants disparus.

Toujours le Maroc

Pendant qu’au Portugal et au Royaume-Uni ont ce concentre sur les résultats des examens ADN effectués dans le cadre  de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, au Maroc, l’agence Metodo3 affirme, une fois encore, qu’ils sont proches de retrouvez la petite fille en vie.

"Nous sommes confiants d’être près de trouver Madeleine en vie, nous sommes sur le chemin pour la récupérez", affirme Metodo3, en déclarations au Daily Express.

f3a016a74826190450d98de5f0d8ce01.jpgAprès des témoignages en provenance du Portugal, Espagne, France, Belgique, Malte, Chypre, Suisse, c’est maintenant au Maroc, après l’intervention de Metodo3, que semblent se concentrer les nouveaux témoins. Majid Jazoili et Naoual Malhi sont les derniers. Le premier aurait affirmé que Madeleine serait dans un village du nord du Maroc au sein d’une famille composé par trois femmes, leurs époux et respectives enfants. Déjà le médecin Naoual Malhi affirma l’avoir vu avec une femme qui aurait pris un taxi avec l’enfant à destination d’un village à 270 km. Tout les deux ont affirmé avoir vu Madeleine au mois d’aout mais, étrangement, ils ont attendu l’arrivée de Metodo3 pour faire part de leur témoignage.

Les autorités marocaines n’ont pas de traces de ces témoignages et vont plus loin : "Le travail des hommes de Metodo3 sur le terrain n’est pas bénéfique pour les parents et encore moins pour l’enquête", affirme une source de la sûreté marocaine soulignant "qu’ils induisent les gens en erreur, leur donnant des faux espoirs. C’est déjà assez pénible comme ça pour la famille".

02/06/2007

"Robert Murat a participe à l’enlèvement"

7675b9ddb2de50ca6801bb13eac324fe.jpgComme nous avons mentionné hier, les derniers examens ADN sont maintenant parvenus à la PJ, ce qu’à donne un nouveau souffle aux investigations. Le Correio da Manha avance que la Direction Centrale de Combat au Banditisme, avec le support de la PJ de Portimão, croie être en mesure de procéder à des arrestations rapidement.

 Les examens ADN en possession des autorités portugaises confirment qu’au moins un inconnu est rentré dans la chambre des McCann, ou Madeleine dormait. Plusieurs examens comparatives sont en cour mais, jusqu’à maintenant, ils n’on pas permit d’identifier le suspect. Le week-end – une fois qu’il n’y a pas de congé pour la police – il se peut que des nouveaux développements soient connus.

Pour le moment, il est certain qu’il ne s’agit pas de l’ADN de Robert Murat, la seule personne inculpè dans le dossier, car son profil génétique est connu de la PJ qui avait déjà procédé à la récolte de sa salive.

Malgré ce fait, la piste que même a l’interprète anglais n’est pas écartée. Les investigateurs, affirme le Correio da Manha, sont convaincues que Robert Murat a participe à l’enlèvement et que Maddie aurais même passè par sa maison. Les premiers examens aux diverses vestiges trouves dans sa résidence n’on pas permit de le confirmer mais la police continue son travail.5771d96fee7831d293f897e325b04cf3.jpg

L’analyse détaillée des portables utilisés dans la zone du kidnapping est toujours en cours. La PJ, et la police britannique, y accorde beaucoup d’importance. Il s’agit d’un travail lent, malgré l’aide de spécialistes venues d’outre-manche qui utilisent les dernières technologies pour détecter les portables éteints et allumées. Une technique qui a déjà aidé à éclaircir des enlèvements au Royaume-Uni.


FAMILLES DE DISPARUES SOLIDAIRES AVEC LES McCANN

Gerry et Kate McCann on demandé, pendant leur passage à Madrid, au peuple espagnol de les aider retrouver leur fille car il est possible que la petite a pu être transporte dans ce pays.

A marge de leur conférence de presse dans la capitale espagnole, les McCann on reçu une lettre des parents de Yeremi Vargas, un enfant de sept ans, disparue le 10 mars du jardin de la maison de ses grands-parents dans les iles Canaries. Dans la lettre, la famille de Yeremi, leur demande « ne pas perdre l’espoir ».

Gerry McCann a même demande que les enlèvements et disparitions d’enfants puissent être vues sur un contexte ibérique, incluant les Iles Canaries, car les kidnappeurs ne connaissent pas de frontières.

Au Portugal, les familles de deux enfants disparues, on également manifeste leur solidarité avec les McCann et remercie le nouveau souffle apporte a leur propre dossier. La PJ utilise sur les dossiers de disparition de Rui Pedro – disparue il y neuf ans – et de Rui Pereira – enlevée il y a huit ans – les mêmes procédés mis en place pour le cas de Maddie. Un site internet a été crée à propos de la disparition de Rui Pedro et la police reçois actuellement des nouvelles pistes que sont en cours de vérification.