Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/02/2008

"Je ne vois pas ce que Scotland Yard peut faire de plus"

"C’est ridicule ! Je ne vois pas ce que Scotland Yard peut faire de plus car nous avons participé à cette enquête depuis les premiers moments," affirme un responsable de la police du Leicestershire appelé à commenter les déclarations de l’ancien officier responsable de la protection de famille royale, Dai Davies, au Sunday Express.

a975d32be5a44947c0c506723b28df7d.jpgDai Davies, aujourd’hui consultant pour diverses sociétés privées, défend qu’il serait temps "de faire appel à ce que Scotland Yard prenne la tête" des investigations au Portugal de la disparition de Madeleine McCann, "analysant les potentiels suspects et les interrogeant si nécessaire".

C’est Dai Davies, une connaissance de Clarence Mitchell du temps où celui-ci était correspondant auprès de la BBC en ce qui concernait la famille royale, qui avait déjà pris la défense de Gerry et Kate McCann dans plusieurs médias britanniques, et qui considère que le fait que le couple avait laissé leurs enfants seuls dans l’appartement, à plusieurs reprises et pour plusieurs heures,  n’était pas un abandon.

"Quelle que soit l’issue de cette enquête, je pense que le plus urgent serait d’accorder à nos homologues portugais la possibilité de poursuivre leur travail interrogeant les témoins qu’ils jugent nécessaire", affirme le même officier à Leicester.

Metodo 3:  "renifleurs de braguette" (*)

Aujourd’hui, le quotidien britannique Times revient sur Metodo 3, l’agence de détectives espagnole, de Marita Fernández Lado, engagée par les McCann, expliquant que le choix du couple aurait été fait en fonction de la liaison linguistique et culturelle entre l’Espagne et le Portugal.

"Si on avait pris des Britanniques avec leurs grosses bottes, ou, encore pire, des Américains, on nous aurait claqué les portes dans la figure, et il est très probable qu'on nous aurait inculpé d'avoir fait obstruction à l'enquête puisque, techniquement, il est illégal au Portugal d'entreprendre une enquête parallèle," aurait expliqué Clarence Mitchell au Times.

Selon le porte-parole des McCann, le directeur national de la Police judiciaire, Alipio Ribeiro, "fait comme s’il n’était pas au courant", ignorant Metodo 3 vu leur insignifiance.

L’article du Times – excellent je dois l’admettre- révèle encore que Francisco Marco, un des responsables de l’agence, considère que le montant de 70.000 euros versés mensuellement par le fonds Madeleine, n’est pas élevé mais purement "symbolique".

Le Times met encore le doigt sur l’absence de résultats de Metodo 3 et la relation entre l’agence de Barcelone et plusieurs médias en Espagne, avec qui Francisco Marco prétend avoir une liaison privilégiée.

Metodo 3 sur SOS Madeleine1, 2, 3, 4

(*) Traduction littérale de l'espagnol "huele braguetas". Ça fait référence à l'activité la plus courante des détectives: découvrir des infidélités conjugales, à l'instar du conjoint. Et c'est, bien sûr, péjoratif...