Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/08/2008

Brian Kennedy et Metodo 3 rencontrent la PJ

Lire aussi: "Maddie : 24 photos qui peuvent rouvrir l'enquête"

Le 19 octobre 2007, Alberto Carbas, le chef de l’unité Anti-Enlèvement espagnole du Département d’Investigation Criminel (Unidad de Secuestros de la Policia judicial), contacte la Police Judiciaire (PJ) et demande aux inspecteurs responsables de l’enquête à la disparition de Madeleine s’ils étaient disposés à avoir une réunion avec un représentant de Metodo 3 et un officier de la police espagnole appartenant à la même unité.

Le but de cette réunion était de fournir à la PJ de l'information que ces détectives ont eue. L’officier de la police espagnole a précisé que Metodo 3 n'a eu aucune intention d'interférer dans le travail de la police portugaise, mais uniquement de transmettre de l'information utile. Dans la même rencontre, Metodo 3 a précisé qu'ils n’étaient pas au service des McCann, mais qu’ils travaillent pour Brian Kennedy.

7cda3b334714c54d3fa316239e11672a.pngLe 13 novembre 2007, la réunion a eu lieu, à Portimão. On participé à la réunion deux détectives de la PJ — Ricardo Paiva et Paulo Ferreira. — le directeur de Metodo 3, Francisco Franco, un détective et conseiller de l’agence, António Jimenez (l’ancien chef de l'unité anti-enlèvement de la police de Catalogne qui, plus tard, serait arrêtée en Espagne accusée de trafic de cocaïne) et le millionnaire Brian Kennedy.

Les deux inspecteurs de la PJ ont soumis un compte rendu de la réunion contenant l'information échangée et les investigations, d’après les pistes données par Metodo 3.

Sur le rapport, qui fait partie des documents contenus dans le DVD, il est indiqué que Brian Kennedy a tenu à souligner, juste au moment où la réunion commençait, que ses intentions étaient uniquement charitables, parce qu'il se sent concerné par les cas de négligence d'enfants et l’enlèvement d’enfants. Il a déclaré que son souci, dans ce cas spécifique, était seulement la vérité et rien de plus que la vérité, indépendamment de savoir si les McCann, leurs amis ou n'importe quelle autre personne étaient impliqués ou suspects.

L'homme caché dans l’ombre

Le directeur de Metodo 3 a présenté à la PJ un rapport écrit avec trois situations, prétendument reçues via leur hotline, et relié avec la disparition de Madeleine. Le premier concernait un incident auquel les médias britanniques se sont déjà référé, à la fin de l'octobre 2007 : une femme qui gardait des enfants à l’Océan Club, dans l’appartement 5A, en août ou septembre 2006, a repéré un homme "caché dans l’ombre" un jeudi — le même jour ou Madeleine, âgée de quatre ans, à disparu", comme The Sun à écrit le 31 octobre."

Selon le journal, "la nounou — identifiée uniquement comme M.H. — a rapporté effrayant incident à la police en Angleterre peu de temps après que les recherches de Madeleine ont commencé en mai, mais n'a pas parlé aux policiers au Portugal." Clarence Mitchell à rajouté que : "Cette indice soutient ce que nous avons toujours dit que Maddie a été emportée de son lit par un ravisseur"

La PJ a écarté ce rapport, car les détectives ont considéré qu'il n'y avait aucune preuve de qu’il était relié à la disparition de Madeleine.

La deuxième information était à propos de l’alléguée existence d'une image pédophile dans un ordinateur à la maison de Sergei Malinka, témoigné par le fiancé d'une Britannique, il y a quatre ans, quand il était chez Malinka. Selon ce témoin, il aurait questionné Malinka à ce sujet et il avait expliqué que l'ordinateur appartenait à un client et qu’il le rapporterait plus tard aux autorités.

Tous les ordinateurs retrouvés à la maison de Malinka ont été appréhendés et examinés, mais rien d’important ou de suspect n’a été retrouvé, indique le rapport de la PJ.

L'amie de Murat vue avec Madeleine

La troisième information contenait le ce qu’était décrit comme un témoignage détaillé, selon le rapport de Metodo 3, d'une femme donnant ce que le témoin était convaincu d’être un enfant, enveloppé dans une couverture ou un drap, à un homme, par-dessus une barrière, à proximité de deux voitures garées, près d'une ville à 160 kilomètres d'Algarve. Le témoin, un camionneur portugais, M.G., a vu plusieurs photos et a choisi celle de Michaela Walczuch, disant qu’il s’agissait de celle qui ressemblait le plus à la femme qu’il avait vue.

Les médias anglais ont également publié l'histoire, le 19 novembre 2007, mais avec des différents détails. "Un témoin aurait repéré la petite amie allemande de Murat, Michaela Walczuch, dans une voiture avec Maddie, le 5 mai, dans la région centre du Portugal", a écrit le Metro. Le Daily Mail a publié, le même jour, une histoire semblable : "Selon une source, un nouveau témoin a identifié Michaela Walczuch comme la femme vue avec l’enfant disparue, au centre du Portugal, à 160 kilomètres d'où elle a disparu le 3 mai."

Comme d'habitude, Clarence Mitchell avait quelque chose à dire aux médias : "Nous n’allons pas commenter aucune ligne d’investigation excepte pour dire que nous sommes encouragés par le fait que nos investigateurs semblent progresser. Kate et Gerry n’écartent aucune possibilité."

La PJ a étudié ce dernier incident, et a interrogé le camionneur portugais. Mais les faits qu'il a décrits à la police étaient un peu différents : il a vu la femme donner quelque chose à l'homme, par-dessus la barrière, enveloppée dans ce qui a semblé être une couverture. Ce n'était pas lourd, parce qu'ils l’ont fait facilement et la barrière était haute d’un mettre soixante. Interrogé s’il pouvait s’agir du corps d'un enfant, il a répondu que rien de ce qu'il a vu ne pourrait l’indiquer cela.

Interrogé également à propos de l'identification sans équivoque de Michaela Walczuch, selon le rapport de Metodo 3, le témoin a répondu à la PJ qu'il ne pourrait pas voir le visage de la femme, car il conduisait son camion, à 70/80 kilomètre par heure, et le couple était à une bonne distance. Il a uniquement pris l'image de Michaela parmi les autres images que Metodo 3 lui avait montrées, parce qu'elle avait la même couleur de cheveux et une constitution corporelle semblable.

Duarte Levy & Paulo Reis 

English version