Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

07/07/2008

Britanniques délivrent documents confidentiels aux McCann sans l’accord des enquêteurs

39c75621fb422b3106fa9cd4cd877bc6.jpgSelon une source officielle au Portugal, la Police judiciaire (PJ) n’a pas eu un contact préalable avec les autorités anglaises donnant leur accord pour que le couple McCann puisse avoir accès à des documents relatifs à l’enquête à la disparition de leur fille, Madeleine. L’information a d’ailleurs été confirmée par la Direction nationale de la PJ que garant n’avoir jamais eu le moindre contact à ce sujet avec la police britannique et que, par cette même raison, ne connait pas quels sont les 81 documents que seront remis à la famille McCann.

 “Si effectivement la Police du Leicestershire à accepté de donner aux deux arguidos, Kate et Gerry McCann, des documents concernant l’enquête à la disparition de Madeleine, nous sommes devant un acte très grave et que remet en cause, à mes yeux, la collaboration entre les forces de police des deux pays,” accuse un haut responsable de la Police judiciaire en déclarations à SMM.

L’avocat Tim Scott, représentant Kate et Gerry McCann, est comparu ce matin devant la Cour Suprême de Londres, section Famille, ou la Juge Hogg aurait dû statuer à propos de la demande des McCann qui voulaient avoir accès aux documents concernant le dossier d’enquête de la PJ à la disparition de Madeleine. Documents en possession de la police du Leicestershire, couverts par le secret de justice et par les règles de coopération internationale entre les deux pays.

Un accord aurait été retrouvé entre les avocats du couple et la police britannique : les McCann ont accepté de retirer leur demande en échange de 81 documents d’information contenant, selon l’accord, des détails de plusieurs témoins qui ont pris contact avec la police et un résumé des informations qu'ils ont fournies à la police.

L’objectif initial de la démarche des McCann auprès de la Cour Suprême était, du moins officiellement, de forcer la police de Leicestershire à révéler 11.000 informations et documents appartenant à l’enquête concernant la disparition de Madeleine, en partie transmis par les autorités portugaises ou en provenance du public.

Selon Clarence Mitchell, porte-parole et responsable en communication du couple, les documents en question concernent des témoignages apparus les jours qui ont suivi la disparition de Madeleine et seront maintenant exploités par les différents détectives privés au service de Kate et Gerry McCann.

Pendant que le Ministère public “apprécie” le rapport de la Police judiciaire, visant à déterminer si d’autres diligences sont nécessaires ou possibles, le Procureur général de la République (PGR) doit encore se prononcer à propos de l’accord retrouvé entre la police du Leicestershire et les McCann.

Une Juge rendue à la cause des McCann

fc7ee39cca5f87c61d55ab58ba70dea0.jpgLoin de l’habituelle froideur et impartialité typique des magistrats britanniques, la Juge Hogg a confirmé avoir excusé les McCann d'assister à l'audition, car, selon elle, “ils ont souffert assez et j'ai souhaité soulager leur fardeau”.

La Juge, assez proche des milieux politiques, a également envoyé un message au responsable pour la disparition de Madeleine : “Je supplie cette personne, qui quelle est, pour qu’elle montre miséricorde et compassion et qui apparaisse maintenant et nous dise où ont peut retrouver Madeleine. J'attends qu'elle soit trouvée brièvement, vivent et sain ”, a déclaré.

Plusieurs officiers britanniques, contactés sur place par SMM, ont reconnu être surpris avec l’accord retrouvé et plus encore avec le comportement “anormalment different” de la Juge Hogg : “Elle ne doit pas ignorer que, jusqu’à aujourd’hui, les parents sont officiellement suspects au Portugal et qu’ils n’ont pas fait le moindre effort pour aider à la progression de l’enquête,” affirme un responsable de la police à Enderby.

Dame Mary Claire Hogg, de 52 ans, est originaire d’une dynastie célèbre dans la magistrature et la politique ; elle est la fille de l'ancien "Lord Chancellor" Lord Hailsham et soeur de l'ancien ministre de l’Agriculture Douglas Hogg.

05/07/2008

Kate et Gerry McCann devant la Cour Suprême de Londres

9ef02d345783897dea0db54f4f48e620.jpg

Lundi, sept juillet, Kate et Gerry McCann, les parents de Madeleine, la petite Britannique donnée comme disparue au Portugal, vont comparaitre devant la section famille de la Cour Suprême de Londres où, selon leur porte-parole, ils veulent demander qu’il soit ordonné à la Police du Leicestershire de leur donner accès aux documents concernant l’enquête à la disparition de leur fille.

Le procès, ouvert au public et identifié comme “FD07P01121 McCann”, commence à 10 h 30 devant la Juge Hogg, fille de l'ancien "Lord Chancellor" Lord Hailsham et soeur de l'ancien ministre de l’Agriculture Douglas Hogg.

Selon Clarence Mitchell, l’ancien responsable de l’Unité de Surveillance des Médias auprès du gouvernement britannique, devenu le porte-parole des McCann, le couple prétend avoir accès aux dossiers tenus par la police de Leicestershire afin de poursuivre les recherches de Madeleine. La police britannique arguera du fait que le contenu du dossier concerne les bases d’un cas criminel et que comme tell il devrait être maintenu confidentiel.

Selon un officier de liaison de la police britannique, la révélation anticipée de la présence des McCann devant la Cour Suprême, faite par initiative de Clarence Mitchell, est une manœuvre adoptée par le couple pour atténuer l’impacte auprès de l’opinion publique de l’annonce de la mise sous tutelle de Madeleine, une information que serait de toute manière abordée au cours du procès de lundi.

Le même officier accuse le couple McCann de rechercher à prendre connaissance de l’avancement de l’investigation et des détails connus de la police dans un souci de préparer leur défense et non de relancer les recherches de Madeleine.