Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/03/2009

Madeleine McCann n’est plus sur Twitter

Après la publication d’un article à propos de l’existence d’un compte ouvert sur Twitter au nom de Maddy (http://twitter.com/Maddy_), les choses ont bougé rapidement et aujourd’hui il n’est plus disponible. Le compte à été suspendu.

Imagem123456.jpgIl est vrai que le dernier message attribué à la petite était maladif : "I like Morocco" ou, en français, "J’aime le Maroc".

On serait presque amené à penser à une mauvaise blague si le Maroc  n’était pas la "destination" crée par les détectives espagnols engagés par les McCann.

J’ai demandé plus de renseignements aux responsables du réseau, mais jusqu’au moment, je n’est pas obtenu d’explications. Deux questions méritent une réponse : comment un tel compte a pu être ouvert et maintenu pendant aussi long temps et qui à procédé à son ouverture et fermeture ?

28/02/2009

Madeleine McCann présente dans le réseau twitter

Imagem1.jpg(English) - Madeleine McCann est, depuis 2007, sur Twitter, un outil de réseau social qui permet à l'utilisateur de signaler à son réseau "ce qu'il est en train de faire", lui donnant la possibilité d'envoyer et de recevoir des mises à jour par l'Internet, par messagerie instantanée ou par messagerie numérique.

Crée aux États-Unis en 2006, ce réseau a aujourd’hui plusieurs millions d’adeptes dans le monde, parmi eux Maddy (http://twitter.com/Maddy_).

Même si la page de cette Madeleine virtuelle ne permet pas d’identifier directement la personne ou les personnes qui se cachent derrière, le lien internet auquel elle est liée conduit au site mis en place par les parents de la petite britannique qui est enregistré au nom du "Madeleine's Fund Leaving No Stone Unturned Limited".

L’initiative d’avoir crée une page Twitter pour Maddie comporte tout de même un aspect maladif, car sa dernière mise à jour comporte une seule phrase censée venir de la véritable fillette : "I like Morocco" ou, en français, "J’aime le Maroc".

Les mises à jour de Twitter sont connues, en anglais par des "tweets ", des gazouillis en français, avec la particularité d’être courts, avec une longueur maximale de 140 caractères, ce qui permet de mettre à jour son Twitter de manière brève et spontanée.

Duarte Levy

P.S. - Comme des millions de personnes dans le monde, moi aussi je suis sur Twitter avec l’adresse : http://twitter.com/DuarteLevy.

16/12/2008

L’affaire McCann : Analyses des appels téléphoniques révèlent piste non investiguée

Justine McGuiness et la rivière do Vascão

Justine McGuiness, la porte-parole des McCann qui les a accompagnés dans leur fuite vers l'Angleterre tout de suite après qu'ils aient été constitués arguidos, a laissé dans l'appartement qui servait de quartier-général au couple, divers documents, y inclus des photographies, établissant une possible relation entre la disparition de Madeleine et les berges de la rivière du Vascão, près de la frontière espagnole. Aujourd'hui, 19 mois après la disparition de Madeleine, la piste laissée par Justine McGuiness refait surface.


Ribeira do Vascão - Swansea (2).jpgC'est le jour de la fuite de Kate et Gerry vers l'Angleterre, le 9 septembre 2007, quatre mois après la disparition de Madeleine McCann, que la Police Judiciaire (PJ) va mettre la main sur une série de documents laissés dans la villa Vista Mar, jusqu'alors occupée par le couple, ou se trouvent des photographies et même un croquis, indiquant la localisation détaillée d'un lieu à la frontière entre l’Alentejo et l'Algarve, à 20 km de Almodovar, traversé par la rivière du Vascão. Les inspecteurs de la PJ ont pénétré dans la maison immédiatement après la sortie des McCann pour l'aéroport, profitant ainsi du fait que les journalistes ont accompagné le couple.

Les documents, laissés là par la porte-parole des McCann, Justine McGuiness, ont été trouvés sous un canapé et contenaient, outre l'identification d'une zone géographique bien précise, de nombreuses inscriptions que la PJ n'a jamais réussi à interpréter. D'après des sources proches de l’enquête, rien n'a été fait dans ce sens et les hommes de la PJ, qui auraient regardé les documents comme l’œuvre d'un groupe ésotérique, ne se sont même pas donné la peine de visiter le lieu indiqué considérant la piste comme n'ayant aucune valeur pour l’affaire.

La porte-parole des McCann, qui les a accompagnés tout au long des jours ou le couple a été constitué arguidos devant la justice portugaise, a fini par être licenciée dès son arrivée en Angleterre, ceci malgré le fait dont elle pourrait se révéler un des témoins le plus gênants pour le couple et pour les autorités anglaises. Le fait est que Justine McGuiness n’a jamais été interrogée par la PJ et ainsi étant la signification exacte des documents et des photographies n’ont jamais été expliqués

Dans des déclarations enregistrées récemment à Londres, des sources proches de l'ex-candidate du parti libéral, spécialiste en relations publiques, ont confirmé que Justine McGuiness aurait même été la cible de pressions diverses, notamment dans le champ juridique, lui signifiant qu'elle devrait maintenir le silence sur tout ce qu'elle a vu et entendu durant le temps qu'elle a travaillé auprès de Kate et Gerry McCann.

Ce qui est sur c'est que l'ancienne porte-parole et ses employeurs, les McCann, étaient déjà en pleine rupture, en particulier avec Kate, le jour ou, ensemble, ils ont quitté le Portugal, et leur "divorce" a l'arrivée en Angleterre n’a surpris personne. Justine a toujours porté de très dures critiques, parfois en présence des journalistes, envers la mère de Madeleine. Et les mauvaises relations entre les deux femmes n'étaient pas limitées aux questions financières, sur lesquelles Justine a toujours exigé le règlement de son travail et de nombreuses heures extraordinaires passées aux côtés du couple, mais aussi dans des rencontres et diners avec les journalistes et les représentants des autorités britanniques.

Aujourd'hui, tout pourrait être oublié si ce n'étaient les résultats d'une investigation aux registres des appels téléphoniques des McCann et de toutes les personnes qui ont été en contact avec eux. Investigation menée par des journalistes, en collaboration avec d’anciens opérationnels des services d'information.

Swansea encore une fois

abw.jpgAu cours de l’enquête aux appels reçus et faits par les téléphones portables appartenant aux McCann, pendant la période ou ils sont restés au Portugal, les investigateurs vont retrouver un rapport de l'inspecteur Paulo Dias de la PJ ou il se confirme que Kate a reçu, le 2 mai 2007, vers 11 h 21, un appel de Swansea (UK) que, plus tard, elle justifiera à la PJ comme étant une erreur. Une "erreur" suffisamment importante pour que la mère de Madeleine ait gardé le registre de cet appel dans son téléphone portable, malgré avoir effacé tous les détails des autres communications.

Plus intéressant encore, les investigateurs — certains britanniques — habitués a traiter des cas dits sensibles, vont retrouver le registre d'un appel téléphonique fait le même jour, après le déjeuner, entre un téléphone portable à Praia da Luz et le même numéro de Swansea qui avait contacté Kate McCann. Le portable de ou l'appel a été effectué n'appartient a aucun des McCann ni au groupe d’amis qui les ont accompagnés et jusqu'à aujourd'hui la Police Judiciaire , malgré diverses demandes aux autorités anglaises, n'est jamais parvenue a identifié le propriétaire de ce portable ni a obtenu des anglais qu'ils questionnent qui que ce soit à propos de ces appels.

Maintenant, en croisant les résultats obtenus auprès des opérateurs de télécommunications mobiles au Portugal et en Espagne avec les rapports de la Police Judiciaire, spécialement l'excellent travail de l'inspecteur Paulo Dias, investigateurs et journalistes ont trouvé un nouvel élément digne d'intérêt : le portable utilisé à Praia da Luz pour appeler le numéro de Swansea qui avait contacté Kate le 2 mai, a été utilisé pour effectuer et recevoir des appels dans la zone indiquée dans les documents et les photographies que la porte-parole des McCann a abandonnés sous le canapé, le jour de la fuite vers l'Angleterre.

D'après les registres maintenant connus, le portable a été utilisé près de la rivière du Vascão en diverses occasions, notamment entre le 12 et le 15 mai de 2007, mais également en juin et juillet de la même année. Appels téléphoniques toujours effectués vers l'Angleterre ou à Praia da Luz, excepté un, effectué à l'Ambassade britannique à Lisbonne.

Duarte Levy

Publié initialement en portugais (lire l’original).

06/08/2008

McCann : la police portugaise n'a pas fait un mauvais travail

569e86912ed72b5a16a7ae63041de430.jpg Selon Rogério Alves, ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats Portugais, et avocat des McCann, Gerry et Kate "ont été évidemment frustrés parce qu'ils n’ont pas pu découvrir ce qu’est arrivé à leur fille et qui en était le responsable, mais ça n'implique pas que la police (Portugaise) a fait un mauvais travail."

L’avocat, en déclarations au Barlavento online, reconnaît encore que les McCann "ne voient aucune raison de poursuivre en justice le gouvernement portugais."

Questionné à propos du droit donné par le système judiciaire portugais aux McCann, de demander eux-mêmes la réouverture du procès et la continuation de l’enquête de forme officielle, Rogério Alves affirme qu’après l'analyse des 30.000 pages du procès, il est préférable de "ne rien faire rien et laisser tout comme il est".

D’après la loi, après la décision du Ministère Public, Kate et Gerry McCann, tout comme Robert Murat, ont 20 jours pour demander la réouverture de l’instruction du procès, délais que dans leur cas se prolonge jusqu’au 20 septembre en vertu de la période de vacances judiciaires.

05/08/2008

L’affaire McCann: Pourquoi 15 marqueurs sur 19 ne sont pas suffisants (*)

64fbccf35f4940040e2b1dc468617ac8.jpgComme le sujet fait la première page de la plupart des journaux britanniques, il est intéressant de connaître, avec plus de détails, ce que les experts en médecine légale, biologie et génétique du laboratoire britannique, le Forensic Science Service (FSS) ont dit à police portugaise, le 4 septembre 2007, quelques jours avant que Gerry et Kate McCann soient constitués "arguidos."

Selon un document du FSS, signé par J.R. Lowe, l’analyse des échantillons rassemblés dans le coffre de la Renault Scénic a produit un résultat d’ADN complexe, utilisant le procédé du Low Copy Number, qui semble provenir d’au moins trois personnes. Le profil de l'ADN de Madeleine comporte 19 éléments, chacun représenté par un pic sur un diagramme, explique Lowe.

Comme Madeleine a hérité d'un même composant d'ADN de ses deux parents, le nombre de pics sur le diagramme est de 19, au lieu des habituels 20. Ces deux marqueurs apparaissent, sur le diagramme, comme un seul pic. Le document du FSS déclare que 15 des 19 marqueurs de Madeleine sont présents dans le résultat de l'analyse de cet échantillon spécifique. Mais, le nombre total des marqueurs est de 37, parce qu'il y a au moins trois donateurs, peut être même cinq, dans cet échantillon.

L'opinion de J.R. Lowe était que le résultat était trop complexe pour avoir une interprétation ou arriver à une conclusion significative.

Mais, à propos de la question posée, quand les échantillons ont été envoyés au laboratoire britannique - s'il pourrait s’agir, ou non, de l'ADN de Madeleine - le scientifique de l’FSS admet qu'il serait très simple de dire oui, en raison du nombre de marqueurs présents dans l'échantillon, qui sont également présents dans le profil d'ADN de Madeleine - 15 sur 19.

Cependant, comme J.R. Lowe souligne dans le document mentionné, les experts en médecine légale doivent décider si la correspondance est véritable et légitime. Autrement dit, ils doivent déterminer si l'ADN de Madeleine était dans la voiture ou si le résultat correspondant à l’ADN de Madeleine est uniquement un hasard.

Pour expliquer cette question de manière plus détaillée, l’expert du FSS rappelle que les différents composants de l'ADN de Madeleine sont également présents dans le profil de plusieurs des scientifiques qui travaillent dans le laboratoire de Birmingham. Lowe va plus loin et mentionne son propre profil d'ADN comme preuve de ce fait.

Comme l'échantillon analysé était un mélange d’éléments provenant de plus de deux personnes, il n'est pas possible, selon le même expert, de déterminer ou d’évaluer comment les éléments spécifiques se lient entre eux. Une autre difficulté mentionnée est le fait qu'il n'est pas possible de séparer les éléments de trois différents profils d'ADN.

Comme conclusion, l’expert, J.R. Lowe, écrit qu'il n’est pas capable de dire si la correspondance partielle était authentique ou fortuite.

Duarte Levy and Paulo Reis

English version

(*) à titre d’information complémentaire, une correspondance de 15 sur 19 est, au Portugal, suffisante pour établir la filiation d’une personne. En Belgique, le même résultat est considéré suffisant pour amener un suspect devant la justice, c’était d’ailleurs le cas dans une affaire de meurtre d’enfants jugé récemment.