Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

18/11/2007

Murat cherche à engager maître de la publicité

1fc70db4ddd05883b76c3edfcbb6f9f0.jpg

Plus qu’un cas de police, la disparition de Madeleine McCann est devenue une affaire de publicité et marketing, sans oublier sa component politique. Maintenant, les proches du premier suspect mis en examen par la Police Judiciaire portugaise, le britannique Robert Murat, ont fait appel au publicitaire Max Clifford pour les aider à "nettoyer" son image.

Prudent, le publicitaire à accepté mais uniquement après que les charges contre Robert Murat soient1b7ccbfd09af073a40d62ad736c8abe9.jpg abandonnés, ce que, à avoir lieu,  ne sera pas fait avant janvier 2008.

La complexité du cas, décrète par le Ministère Publique, oblige Murat à garder le statut de "arguido" jusqu’au 14 janvier, sans aucune garantie que, a cette date, sa situation puisse effectivement changer.

Les récentes changements du code de procès pénal portugais, ont même pousse l’avocat du britannique, Francisco Pagarete, à décider de ne pas entamer aucune procédure et d’attendre l’année prochain pour demander l’accès au dossier d’investigation.

L'avocat portugais continue à réaffirmer l’innocence de Robert Murat mais reconnaît avoir été informé qu’il est suspect d'être lié à la disparition de Madeleine. En cause serait notamment, affirme l’avocat, un appel téléphonique au russe Sergey Malinka la nuit du le 3 mai.

Robert Murat, après l’avoir nié, reconnaît l’appel mais affirme qu’il s’agit d’une erreur car il aurait voulu appeler Michaela Walczuch, "le nom qui suit dans le répertoire de son téléphone portable".

Le temps d'appel reste un autre point de discorde entre le britannique et la Police Judiciaire : Murat affirme avoir raccroché après 12 secondes mais la police affirme détenir la preuve d’un appel de 12 minutes.

Aussi bien Robert Murat que le couple McCann continuent ainsi sans avoir accès au dossier que la Police Judiciaire à préparé au cours de l’enquête, une situation qui se peut prolonger même après janvier 2008, suffisant à cette occasion que le Ministère Publico considère que dans le processus peuvent exister des indices d'association criminelle, ce qui permettrait alors la prolongation du secret de justice pour plusieurs années.

Malgré la révision du cas par l’équipe de Paulo Rebelo, la ligne d’enquete reste la même et la police considère l’existence d’une relation entre Murat et certains éléments du "Tapas 9", notamment le couple McCann.

FORUM