Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/03/2008

Après six mois les McCann n’ont plus le droit de s’attaquer aux médias portugais

Au Portugal, six mois après la publication d’un article, les McCann ne peuvent plus présenter une plainte en procès criminelle contre l’auteur ou le journal. L’affirmation est de l’avocat Miguel Reis, expert dans le domaine des média, en déclarations au SOL.

Après ce délai, si le couple n’a pas demandé à exercer son droit de réponse au déposé une plainte criminelle, les avocats de Kate et Gerry McCann sont limités à des actions dans le civil, ou ils doivent produire la preuve de que les journaux et les journalistes ont agit avec faute afin d’obtenir la publication des excuses, jamais une compensation financière.

Selon l’avocat, "si les McCann n'ont pas présenté une plainte criminelle dans un délai de six des mois ni ont exercé leur droit de réponse dans les délais de la loi portugaise (30 jours pour les quotidiens et 60 pour les autres publications) toute décision dans ce sens n’est pas viable."

La particularité de la loi portugaise explique probablement l’annonce fait par un porte-parole du couple McCann qui a dit, cette après-midi, que "le couple n’a pas l’intention, pour le moment, d’intenter des actions en justice contre les médias portugais", même si Adam Tudor, un des avocats de Carter-Ruck au service de Kate et Gerry, admet que cette possibilité continue à être analysé.

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif