Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/06/2008

McCann n’ont pas encore informé autorités de leurs vacances

7417648b86f5c12b308e80a3ca5f6837.jpgLes McCann n’ont pas encore informée les autorités portugaises de leur départ en vacances ni de leur destination exacte comme exige leur statut d’arguidos dans l’enquête en cours à la disparition de leur fille ainée, Madeleine.

Hier, le porte-parole du couple a confirmée que Kate et Gerry McCann, accompagnés par les jumeaux Sean et Amélie, se préparent à partir en vacances pour la première fois depuis la disparition de leur fille Madeleine.

C’est précisément au cours de leur dernières vacances, en mai 2007, dans le village de Praia da Luz, au sud du Portugal, que leur fille Madeleine, âgé de trois ans, a disparue après que ses parents aient laissé les trois enfants seules et sans aucune surveillance pendant qu’ils dinaient en compagnie d’autres couples.

Selon une source proche de l’enquête, le Ministère Public n’a pas encore été informée de l’éventuel voyage du couple mais confirme que, vu le statut d’arguidos de Kate et Gerry McCann, assujettis a terme d’identité et résidence, ils ne doivent pas quitter Rothley pour une période supérieur à cinq jours sans informer au préalable les autorités portugaises de leur destination exacte.

805c6fca74362fd420231b03e54f797b.jpg"Rien n'a encore été réservé, mais une chose est certaine - ils n'iront pas au Portugal," a dit Clarence Mitchell soulignant que le couple, depuis la disparition de Madeleine en mai 2007, n’a eu que quelques jours de loisirs en dehors de leur maison de Rothley.

Depuis mai 2007, Kate et Gerry McCann ont effectué plusieurs voyages en Europe et aux Etats-Unis laissant les deux autres enfants du couple, Sean et Amélie, avec des familiers.

Contactées par SOS Madeleine, les enquêteurs portugais et britanniques n’ont pas été surpris par l’annonce du départ en vacances de Kate et Gerry McCann mais ont avoué "qu’ils suivent avec attention les déplacements du couple et de ses amis, en particulier dans leurs deplacements à l’étranger".  

Pas de violation du secret de justice

"Je n’est pas retiré le jugement du site pour considérer qu’il y a eu violation de secret de justice, mais parce que je voulais l’améliorer avec des références d’autres cas liés à l’accès au trafic de communications," explique Chambel Mourisco, le juge conseiller des cours suprêmes de justice, en réponse à l’information avancée par le quotidien 24 Horas.

Selon son édition d’aujourd’hui, le 24 Horas affirme que l’arrêt du Tribunal de la Relation d’Évora à propos de l’interdiction d’accès des enquêteurs au contenu des messages écrits (SMS) reçus et envoyés par Gerry McCann, aurait été retiré du site internet de l’Institut des Technologies d’Information de la Justice (ITIJ) pour constituer une violation du secret de justice à l’enquête en cours dans le cas de disparition de Madeleine.

Sans jamais mentionner directement l’identité des arguidos,  le document, le premier arrêt de justice divulgué jusqu’à présent publiquement à propos de l’affaire Madeleine McCann, confirme que l’enquête des autorités portugaises et britanniques portent bien sur l’éventualité des crimes d’abandon, mise en danger, enlèvement, homicide et dissimulation de cadavre (lire aussi "Enquêteurs voulaient confondre le 10éme 'Tapas'" sur ce blog).

Note : le document est toujours disponible pour download ICI