Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/04/2008

Avocats et diplomates au secours des McCann

Kate et Gerry veulent des garanties pour revenir au Portugal

Ce sont les avocats du couple qui ont entamé les premiers contacts, au plus haut niveau, afin d’obtenir une sorte d’immunité que puisse permettre à Kate et Gerry McCann d’effectuer le déplacement à Praia da Luz, au Portugal, sans être inquiétés.

La démarche des hommes de loi à été suivie par l’intervention de la diplomatie britannique au Portugal. Selon une source au Ministère des Affaires Etrangers (Foreign Office) des contacts informels ont été effectués avec les autorités portugaises afin de connaître les réelles intentions du Procureur et de la Police Judiciaire (PJ), en particulier pour ce que concerne la reconstitution des événements du 3 mai 2007, jour de la disparition de Maddie, demandée par les enquêteurs.

Gerry et Kate McCann avaient la certitude, après leur retour au Royaume-Uni en septembre dernier, que leur statut d’arguidos serait abandonné avant la fin 2007 mais ni leurs avocats ni la pression médiatique exercée par leurs proches n’ont réussi à changer le cour normal de la justice au Portugal.

27/02/2008

C’est officiel : lettres rogatoires acceptés

Les inspecteurs de la Police judiciaire et ses homologues britanniques ont commencé aujourd’hui les premiers contacts officiels pour établir l’agenda des interrogatoires demandés par les autorités portugaises depuis plusieurs mois.

Les lettres rogatoires, refusés dans un premier temps, ont du attendre l’accord du Ministère de l’Intérieur britannique, obtenu uniquement après d’innombrables interventions diplomatiques des autorités portugaises.

Les lettres rogatoires vont permettre à la Police Judiciaire d'effectuer des nouveaux interrogatoires au couple McCann et ses amis, ainsi que d'appréhender l'original du journal intime de la mère de Madeleine.

En territoire britannique les inspecteurs de la police portugaise vont accompagner les interrogatoires et les diverses diligences demandés dans le cadre de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, ou ses parents sont toujours "arguidos."

(English version

06/02/2008

Police portugaise inquiète par le manque de coopération britannique

Dans l’investigation de la disparition de Madeleine McCann, si les pressions politiques et diplomatiques ont joué un rôle négatif dans l’évolution de l’enquête, c’est le manque de coopération du Ministère de l’Intérieur (Home Office) britannique qu’inquiète-le plus les inspecteurs de la Police Judiciaire, convaincus de la bonne volonté de leurs collègues de Leicestershire.

Même si le cas est bien différent, ce n’est pas la première fois que l’attitude du Home Office empêche la Police Judiciaire de mettre la main sur un assassin refugié sur le territoire britannique. C’est le cas d’un homme originaire du Bangladesh – comme révèle aujourd’hui le Correio da Manhã – connu des autorités portugaises comme l’assassin de la Place d’Espagne, à Lisbonne. Le psychopathe, avait traversé un des endroits le plus mouvementés de la capitale portugaise, agressant au couteau tous ceux qui ont croisé son chemin, avant de réussir à prendre la fuite vers Londres, muni d’un faux passeport.

Malgré le manque de connexion entre les crimes commis contre des inconnus, choisis à l'hasard dans la foule, et l’absence de passé criminel au Portugal, les inspecteurs de la Police Judiciaire ont réussi à reconstituer le parcours de l’assassin, l’identifier et le localiser à Londres ou le manque de coopération du Ministère de l’Intérieur britannique à empêché sa capture et son extradition.

Au départ de l’investigation, la police ne disposait que d’une maigre description de l’individu : traits indiens, un turban blanc et un couteau au poing.

Après deux ans d’attente, car il a fallu que l’homme quitte le territoire britannique, l’assassin est à nouveau localisé, cette fois ci dans le sud de l’Europe, ou la Police Judiciaire doit une fois encore compter sur la coopération internationale pour réussir à l’arrêter.

31/01/2008

Police britannique n’a pas respecté le secret de l’enquête

6443a30622d9e201ffa5023b68c7fc4c.jpgL’accès du porte-parole du couple McCann à des éventuelles informations du dossier de l’enquête concernant la disparition de Madeleine McCann n’a pas enchanté les autorités portugaises, choquées par le fait qu’une personne travaillant pour les suspects puisse avoir eu droit à des briefings de la part de la police : "C’est une des raisons qui nous ont poussé à garder certains détails du dossier confidentiels, même pour nos collègues anglais car, je le rappelle, l’investigation est toujours en cours et est soumise au secret de justice", affirme une source de la Police Judiciaire.

Clarence Mitchell, porte-parole des McCann, a confirmé au cours d’une conférence qu’il aurait reçu des informations de la police britannique à propos de l’investigation de la police portugaise concernant la disparition de Madeleine McCann.

"J'ai eu des briefings privés avec la police et le Centre de protection d'enfants (CEOP) qui m'ont également donné l’assurance complète que les autorités de ce pays (Royaume-Uni)  traitent ceci comme un cas rare d’enlèvement par un inconnu", a affirmé Clarence Mitchell pendant la conférence organisée par l’Ecole de Sciences Economiques de Londres, intitulée "Les McCann et les médias".

L’ancien journaliste de la BBC a profité du débat pour s’attaquer à ses anciens  confrères,  critiquant les informations défavorables au couple McCann. Récemment, parmi ses déclarations au "This is Leicestershire", Clarence Mitchell avait affirmé que les avocats du couple surveillaient les médias : "Nous réservons le droit de prendre des actions judiciaires et nous avons trois ans pour le faire".

Clarence Mitchell, l’ancien directeur de l’Unité de Surveillance des Média, continue à diriger la campagne de relations publiques du couple avec un salaire de 100.000 €, payé intégralement par le millionnaire Brian Kennedy.

Pour une raison inconnue, le millionnaire est devenu un des plus grands financiers  de la campagne qui entoure les McCann. C’est également lui qui prend en charge les frais engagés par l’avocat Ed Smethurst, responsable de la coordination des deux équipes juridiques au service du couple.

"Je reste absolument dévoué à la campagne pour trouver Madeleine et mon appui va continuer", a confirmé le millionnaire après avoir assisté a un match de foot en compagnie de Clarence Mitchell, et Gerry McCann.

30/01/2008

Gouvernement britannique à refusé la demande d'interroger les amis des McCann

9b974d5b2d3a7183a6ea26dbd184dbb1.jpgLes lettres demandant l’interrogatoire urgent du groupe d’amis des McCann, envoyées par la Police Judiciaire au Royaume-Uni, ont été refusées et retournées par le Ministère de l’Intérieur britannique (Home Office).

"Les lettres rogatoires ont été envoyées par le Ministère Public via Eurojust afin d’être exécutées", confirment officiellement les services du Procureur Général de la République au Portugal, ajoutant que "les autorités anglaises auront soulevé des interrogations à propos de l’utilisation d’Eurojust, raison pour laquelle les lettres seront renvoyées à travers la coopération judiciaire".

Les services du Procureur ont été obligés de clarifier la situation suite à la publication d'informations affirmant que les lettres rogatoires sont encore au Portugal. Ces documents sont considérés par la Police Judiciaire comme essentiels pour faire avancer la résolution du mystère qui entoure la disparition de Madeleine McCann.

"Les lettres rogatoires sont bien dans les services de Jacqui Smith, mais elles n’ont pas été acceptées comme telles", confirme une source du Ministère de l’Intérieur (Home Office), soulignant que "l’affaire est devenue délicate et le gouvernement de Gordon Brown pourra difficilement accepter d’exécuter toutes les demandes de la police portugaise".