Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/11/2007

Madeleine McCann : de l’hypothèse à l’info

e21a434e0ea86b6afe5313d5483dc63e.jpgLa Police Judiciaire (PJ) à considéré l’hypothèse de que Madeleine à pu être tué, dans l’appartement, à la suite d’une tentative d’enlèvement qui aurais mal tourné. L’information, avancé aujourd’hui par le journal portugais "O Publico",  n’est pas nouvelle mais elle apporte une idée des diverses possibilités que la Police Judiciaire à étudié après la disparition de Madeleine McCann. Le journal portugais va plus loin et affirme que cette possibilité aurait été considérée par l’équipe d’investigation de la PJ au même titre que celle qui parle l’éventuelle responsabilité des parents dans la disparition de la petite britannique… C’était assez pour que la presse britannique reprenne l’information à sa manière :

03/10/2007

Relevé de ses fonctions le jour de son 48éme anniversaire

5493101c8ad3dec2e28ef7d57796884a.jpg

L’ex-coordinateur en charge de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, l’inspecteur Gonçalo Amaral est retourné ce matin à Faro auprès de la Direction Régionale de la Police Judiciaire ou il reprend ses fonctions dans le combat au trafic de drogue et au banditisme.

Persécuté par la presse britannique depuis plusieurs mois, l’inspecteur Amaral se fait relever de ses fonctions à Portimão le jour de son 48éme anniversaire.

« Sa figure corpulente et pleine de sueur était une présence familière dans les restaurants et les cafés près du siège de la police», affirme le Daily Mail, oubliant que dans les pays du sud l’heure de midi est souvent un moment de repos car la journée de travail au Portugal, comme en Espagne, se termine beaucoup plus tard qu’au Royaume-Uni. Déjà le The Sun parle d’un chef de police « maladroit ».

5 mois et tout le monde oublie

Et pendant que l’inspecteur Gonçalo Amaral fait la une de la plupart des journaux britanniques, occupant les conversations des professionnels de la communication, entre journalistes et responsables d’image et des relations publiques, même à Rothley tout le monde semble avoir oublié que aujourd’hui, jour par jour, on signale 5 mois depuis la dispartition de Madeleine McCann.