Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

09/12/2007

Millionnaire veux Gordon Brown avec les McCann

d851c79c8c90efd1961ae0f19b2c386b.jpgL’ecossais Stephen Winyard , un des trois millionnaires qui financent les couts de défense des McCann, a accusé Gordon Brown et David Miliband d'ignorer la situation difficile des parents de Madeleine McCann.

Stephen Winyard, résident à Monaco, possède une station thermale en écosse, critiquais le gouvernement britannique car, depuis que la police portugaise avait mis en examen Gerry et Kate McCann, la seule offre en réponse à une demande de réunion avec le gouvernement, était celle de rencontrer un fonctionnaire : "Notre demande de rencontrer les ministres - le premier ministre, le ministre de l'Intérieur et le ministre des affaires étrangères - n'a toujours pas été acceptée".

eea41a88254c7d0430ef85aa7810a551.jpgLa réaction de Stephen Winyard à suivi la révélation, au Royaume-Uni, du contenu de divers documents mettant en évidence que la diplomatie britannique avait, à plusieurs reprises exercé pression auprès des autorités portugaises.

La défense du couple McCann, mais aussi Clarence Mitchell – leur responsable de relations publiques – est financé par plusieurs millionnaires : Stephen Winyard, Richard Branson et Brian Kennedy sont les noms connus du grand public.

"Nous avons une situation où deux citoyens britanniques n'obtiennent pas l'appui public que ce gouvernement devrait leur donner", affirmait Winyard accusant Gordon Brown de ne plus avoir aidé les McCann depuis leur mise en examen. L’accusation du millionnaire est pourtant démentie par un diplomate britannique confirmant que, récemment, le Premier-Ministre est intervenu auprès du couple, "même s’il ne souhaite pas démontrer cet 66477ebe1d2ead7ba42cda29ada47e88.jpgappui en public, en raison de sa situation politique du moment et de la situation du couple face à la justice portugaise".

Gordon Brown lui-même, lors de sa dernière visite à Lisbonne, le 18 octobre, qui à fait question d’aborder la situation du couple auprès du Premier-Ministre portugais, José Socrates. Déjà en juin, Gordon Brown avait fait question, devant les média britanniques, de souligner que l’affaire McCann était abordée avec Socrates. Même son de cloche du Foreign Office que, immédiatement après la mise en examen de Kate et Gerry McCann, s’est dédoublé en efforts et contacts afin d’aider le couple, ce qu’à finalement permis leur départ vers le Royaume-Uni suite à des pressions exercés auprès du gouvernement et de la police portugaise : "ils n’ont même pas passé par le check-in ou les services de la police de frontières".