Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/10/2009

Maddie : tabloïde anglais parle d’une "commande" vers le Maroc

Suspeito maio 2009.jpg

Português - Español - English

La théorie n'est pas nouvelle, mais, selon l’édition d’hier du quotidien britannique Daily Star, le supposé rapt de Maddie serait un crime sous commande, perpétrée par un dangereux criminel algérien qui, en échange de cent mil euros, aurait emmené l'enfant vers le Maroc.
D'après cette même information, Maddie a été transportée dans le nord de l'Afrique à bord du ferry qui relie le sud d'Espagne au Maroc.
Le quotidien britannique, qui dit avoir reçu ses informations du "monde du crime", avance que l'information a été connue après que le criminel algérien se soit vanté du rapt auprès de deux trafiquants de drogue anglais, Paul Bennet et James Neil.
L'algérien, qui répond aux noms de Younis ou Tariq, est décrit comme ayant la peau foncée, cheveux bouclés et présentant des cicatrices faciales, correspondant à l'un des portraits-robots déjà connus dans le cas. L'homme serait, d'après la source citée par le quotidien anglais, "connu des services de police au Portugal".
Le 24horas (le quotidien portugais) à pu constater entretemps que les informations citées par le Daily Star, et soi disant provenant "du monde du crime" avaient déjà été avancées au Portugal par un avocat lié à l’affaire et qui se basait dans un rapport des détectives espagnols de Método 3 qui ont été au service de Kate et Gerry McCann.
L'agence espagnole a réalisé divers rapports au sujet de la disparition de Maddie, mais aussi au sujet de la vie privée des inspecteurs de la PJ responsables de l'enquête, notamment sur Gonçalo Amaral — rapports que les détectives ont mis à disposition de cet avocat et qui ont été utilisés publiquement.
"Il n'existe aucune enquête en cours, sur cette ou une autre quelconque piste, et le cas continue à être de la responsabilité des autorités portugaises," dit une source de la police de Leicestershire, contactée par le 24horas.

Des policiers à l’humour britannique

Ce n'est pas la première fois que des "supposées informations" et "spéculations" autour du cas Maddie font la manchette des journaux anglais. Encore la semaine dernière le gouvernement britannique a démenti officiellement que son premier ministre serait en contact avec les autorités américaines à qui, d'après le Sunday Express — journal du même groupe que le Daily Star — Gordon Brown aurait voulu demander des images du satellite qui surveillait supposément la côte portugaise.
L'information avancée hier par le Daily Star "à la valeur de sa promotion de dimanche, pour 40 pennies (à peu près 50 centimes) le lecteur amène deux journaux," a ironisé une source du Home Office en réponse au 24horas.

Duarte Levy

* Publié dans le quotidien portugais 24horas