Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

06/05/2008

Remplacement du directeur de la PJ apporte nouveau souffle à l’enquête McCann

9537355a8f49a350e81f074d1930a062.jpg

Au Portugal, plusieurs inspecteurs contactés ce soir, ont affirmé leur surprise et satisfaction avec la nomination de leur collègue Almeida Rodrigues à la tête de la Police Judiciaire (PJ), en remplacement d’Alipio Ribeiro, le directeur national démissionnaire.

Selon les inspecteurs, "cette nomination apporte un nouveau souffle à la Police Judiciaire et en particulier aux investigations en cours, notamment à l’enquête qui concerne la disparition de Madeleine."

Alipio Ribeiro, le directeur national démissionnaire, avait perdu le support de la quasi-totalité des inspecteurs de la PJ après avoir écarté Gonçalo Amaral de la coordination du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de Portimão, lui retirant par la même occasion la responsabilité de l’enquête Madeleine.

Le mandat d'Alípio Ribeiro comme directeur national de la PJ, qui finissait en avril d’année prochain, a encore été marqué par plusieurs polémiques, la dernière en date le conduisant vers la démission : Alipio Ribeiro avait affirmé aux médias que le passage de la PJ sous la tutelle du Ministère de l'Administration Interne irait apporter une plus grande "efficacité."

Sa position au sein de la Police Judiciaire était déjà très affaiblie en conséquence d’une précédente déclaration fed44d232333983af9188f864f0d12dc.jpgcontroversée, à propos de l’enquête Maddie, ou Alípio Ribeiro avait affirmé, dans une entrevue, qu’il y aurait eu "précipitation" dans la constitution du couple McCann comme arguidos.

Carlos Anjos, président de l’Association Syndicale des Fonctionnaires d’Investigation Criminelle (ASFIC) PJ, s'est félicité du choix du gouvernement soulignant "qu’il s’agit de la première fois qu’un policier de carrière est indiqué pour diriger l’institution," un poste confié habituellement à un magistrat.

L’annonce de la nomination du nouveau directeur national de la PJ à été fait cette après-midi par le Ministère de la Justice par la voie d’un communiqué, précisant que le ministre avait "accepté la demande de démission d’Alipio Ribeiro. "

L’inspecteur José Maria d'Almeida Rodrigues, âgé de 49 ans, est licencié en droit et occupait jusqu’à présent le poste de coordinateur du DIC de Coimbra. Tout au long de sa carrière dans la PJ il à été confronté à quelques cas difficiles et médiatiques, notamment l’investigation des crimes d’inspiration sataniques à Aveiro et du Serial Killer de Santa Comba Dão. Plus récemment ont le retrouve derrière l’arrestation de l’ennemi public numéro un d’Espagne, connu comme "El Solitario", accusé de l’assassinat de trois personnes et de plus de trente attaques à main armé à des banques.

Selon une source proche du nouveau directeur, parmi ses adjoints, ont retrouvera un des inspecteurs en charge du dossier d’enquête à la disparition de Madeleine McCann.

Surveillance vidéo mise en cause au Royaume-Uni

2c6b1de507c870bc3a95390c10e2938a.jpgUne des critiques trop souvent avancés par les médias britanniques à propos du cas de disparition de Madeleine McCann à été aujourd’hui sérieusement ébranlé après que le directeur du département d’images de Scotland Yard, Mike Neville, à révélé que seulement 3% des crimes commis dans les rues de Londres ont été résolues grâce aux images vidéo.

Après la disparition de Madeleine McCann de l’appartement de vacances de ses parents, plusieurs médias britanniques avaient pointé du doigt la quasi inexistence de cameras vidéos dans les rues portugaises.

La surveillance vidéo sur la voie publique, au Portugal, obéit à des règles très strictes, ce que n’a pas empêché les inspecteurs de la Police Judiciaire de mettre la main sur des images de Madeleine capturés à Praia da Luz.

Selon l’officier britannique, qui ne parlait pas dans le cadre de l’affaire McCann, l’utilisation des cameras de surveillance vidéo, en dépit de l’énorme investissement, ne réduisent pas la criminalité.

La présence des cameras n’est pas un facteur de dissuasion car, affirme le détective, si les criminels partent souvent du principe qu’elles sont hors service, les agents de police, à son tour, n’aiment pas regarder les enregistrements considérant "qu’il s’agit d’un travail trop dur. "

Couple irlandais prend la fuite pour ne pas comparaitre devant le tribunal

Le couple irlandais qui avait été trouvé dans un état de coma éthylique et incapable de s’occuper de ses trois enfants, âgés de un à six ans, a quitté le Portugal sans comparaître devant la juge Beatriz Borges du Tribunal de Famille et Mineurs de Faro, ou il était attendu aujourd’hui.

Contactée, l’ambassade à Lisbonne s’est limitée à confirmer que le couple avait pris un avion de retour vers son pays avant même la fin de ses vacances.

Selon une source du Ministère Public, le dossier sera envoyé au Royaume-Uni afin que les autorités locales puissent vérifier le bien-être des enfants et décider des éventuelles sanctions à prendre à l’encontre du couple. Au Portugal, c’est maintenant à la juge Beatriz Borges d’apprécier s’il y a lieu de continuer la procédure.

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

04/10/2007

Maddie : Enquête va perdre d’autres inspecteurs

f861e2fb566e808452ef6b7b62476086.jpg

 

PJ contre "démission" de Gonçalo Amaral

Avec la sortie de l’inspecteur Gonçalo Amaral, présenté publiquement comme étant une décision du directeur national de la Police Judiciaire, d’autres inspecteurs liés à l’enquête McCann considèrent la possibilité de s’écarter à leur tour comme forme de protestation.

Celui qui est considérée comme le « cerveau » de l’enquête, l’inspecteur Tavares Almeida, considère la possibilité de demander une pause carrière de longue durée. Et il ne serait pas le seul membre de l’équipe à considérer cette possibilité. La question va se jouer aujourd’hui au sein de la Police Judiciaire.

Par norme, la direction ne refuse jamais ce genre de demande mais tout dépend maintenant d’Alipio Ribeiro, le directeur national qui semble avoir perdu le support des inspecteurs qui sont sur le terrain.

A se confirmer la sortie de Tavares Almeida, il ne restera alors que Luis Neves des opérationnels en charge de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, aussi bien que Guilhermino Encarnação, le responsable de la direction régionale de Faro.04cfe6615a591e5aeac6d4fe08a87a8d.jpg

L’explosion de l’inspecteur Gonçalo Amaral serait lié au manque de coopération de la police britannique pendant les deux dernières semaines, aggravée par une presse britannique de moins en moins objective mais toujours très agressive envers l’équipe de Portimão. Déjà hier, un autre membre de l’équipe aurais fait état de critiques à la police de Leicester mettant en cause le retard des agents britanniques dans les interrogatoires demandés aux amis des McCann, notamment Jane Tanner, Russel O’Brien, et David Payne, entre autres .

Une source de la Police Judiciaire à confirmé qu’aujourd’hui est prévu une rencontre informel entre plusieurs inspecteurs afin de déterminer d'une éventuelle réaction collective ou, du moins élargie, à la décision du directeur national de la PJ.

Pour "mettre de l’huile sur le feu", le Diario de Noticias – le journal qui aurais servi comme argument clé pour justifier la "démission" de Gonçalo Amaral – affirme dans son édition de ce matin que la semaine prochaine il y aurait la nomination d’un responsable envoyé directement de Lisbonne, une décision qui risquerais alors de lancer la PJ dans un conflit interne comme il n’y a pas mémoire depuis l’arrivée d’Alipio Ribeiro en 2004.

Duarte Levy & Paulo Reis