Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/07/2008

Documents de l’enquête ouverts aux avocats des McCann

Deux avocats appartenant au cabinet de maître Carlos Pinto de Abreu, l’avocat portugais des McCann, ont commencé ce matin, dans les installations du Tribunal de Portimão, l’analyse des documents en rapport avec l’enquête de la disparition de Madeleine McCann.

Les avocats du couple britannique avaient introduit une requête au cabinet du Procureur afin de réserver l'accès aux documents, dans une première fasse, uniquement aux avocats des arguidos.

Selon une source proche de l’enquête, les avocats auront un accès prioritaire pendant un certain lapsus de temps, après quoi les journalistes auront à leur tour la possibilité de consulter les documents.

Tous les documents ne sont pas accessibles aux avocats et aux journalistes, car une partie du dossier d’enquête reste sous secret de justice.

Selon une source proche de l’enquête, plusieurs documents, jugés ‘d’extrême importance’, sont restés entre les mains de la Police judiciaire (PJ) et d’autres services de sécurité.

30/04/2008

McCann veulent interdire "La vérité du mensonge"

6818cbddc5099cee9a249fd722c40daa.jpg(Mise à jour) L’annonce de la publication du livre "La vérité du mensonge", signé par l’inspecteur de la Police Judiciaire (PJ) Gonçalo Amaral, ancien responsable de l’enquête à la disparition de Madeleine, inquiète Kate et Gerry McCann qui ont demandé à leurs avocats de faire interdire toute publication.  

Indépendamment de l’idiome de publication, le couple McCann, selon un proche, est prêt à entamer des poursuites en justice contre l’inspecteur si son livre révèle certains détails des événements qui ont entouré la disparition de Maddie.

Au Portugal, les avocats du couple se sont déjà penchés sur la question de savoir si l’inspecteur aurait, ou non, le droit de publier un livre qui révèle les détails d’une enquête qu’il à lui-même dirigé et sur laquelle il doit garder une certaine réserve malgré son annonce de quitter les cadres de la PJ.

Des contacts informels ont été faits auprès de la direction nationale de la Police Judiciaire afin de connaître les éventuels limitations à que Gonçalo Amaral serait obligé.

Le responsable en communication des McCann à déjà lancé un avertissement: si le livre de l'inspecteur Gonçalo Amaral réussi à être publié, "les avocats vont le lire avec attention", affirme Clarence Mitchell.

34f3f39b0e068628574e4c2c036f319b.jpgGonçalo Amaral, coordinateur du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) à Portimão au moment de la disparition de Maddie, à été responsable des investigations qui ont amené à que Kate et Gerry McCann soient constitués arguidos, suspects d’avoir simulé l’enlèvement de leur fille et la dissimulation de son corps.

Ecarté de l’enquête en octobre 2007 par le directeur national de la PJ, officiellement en conséquence d’un article du Diário de Noticias, signé par José Manuel Oliveira, lui attribuant des déclarations critiquant le travail de la police britannique, l’inspecteur Gonçalo Amaral continue à bénéficier de la confiance inconditionnel de ses collègues mais également de l’Association Syndical des Fonctionnaires d’Investigation Criminelle (ASFIC).

L’arrivée de l’inspecteur Paulo Rebelo à permis une révision du dossier mais la ligne d’enquête n’a jamais changé car toutes les pistes et indices suivies par Gonçalo Amaral ont maintenu sa valeur.  

Après son départ de la Police Judiciaire, Gonçalo Amaral compte entamer des poursuites en justice contre plusieurs médias britanniques que, à default de trouver une faille à son parcours professionnel, avaient choisie de traiter l’inspecteur d’ivrogne, gros, etc.

3 livres : Maddie, l’enquête et la machine McCann

Si le livre "La vérité du mensonge" – encore sans date de publication déterminée– n’apporte pas l’opinion personnelle de Gonçalo Amaral à propos de la disparition de Madeleine, il permet toutefois aux lecteurs de comprendre le travail de la police portugaise et britannique qui à conduit les McCann à être constitués comme arguidos.

Selon l’avocat António Paulo Santos qui représente l’inspecteur, dans "La vérité du mensonge", Gonçalo Amaral ne donne pas son opinion personnelle à propos de la disparition de Madeleine.

"Le livre sera le récit de quelqu'un qui à vécu l’investigation de l’intérieur, mais aussi de tous les faits qui l'entourent. Il interprète les faits et les indices", affirme l’avocat, soulignant que le sujet du livre, prévu en portugais et anglais, n’est pas Maddie mais plutôt l’enquête à sa disparition.

En anglais, c’est au tour de Kate et Gerry McCann d’annoncer qu’ils négocient la publication d’un livre qui raconte leur expérience après la disparition de leur fille. Selon plusieurs sources, une avance de plus d’un million et deux cents mil euros à été proposé au couple pour leur récit.

Selon leur responsable en communication, le livre signé par les McCann raconte leur version de l’histoire. "L’unique livre officiel", souligne Clarence Mitchell.

Aucune date n’est encore avancée pour la sortie du livre mais, selon les estimations de plusieurs experts de l’édition, il risque de devenir, au Royaume-Uni, un succès financier sans précédentes.

La machine McCann racontée en français

08f40e4bfa27793a16b30d730292bbb9.jpgUn troisième livre, cette fois-ci en français, viendra apporter une vision différente de l’affaire McCann. Cosigné par plusieurs journalistes et édité au départ de la Belgique, le livre raconte comment et pourquoi la machine médiatique à été mise en place avant même le début de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann.

4f15594eae0bace0931154957aba21f5.jpgPrévu pour le mois de juin, il démontre comment la diplomatie britannique à influencé le déroulement des investigations, notamment par la mise à disposition des McCann des moyens de l’état, mais il explique également quel à été le rôle de chaque intervenant.

Divers documents confidentiels et transcriptions d’enregistrements d’appels téléphoniques vont illustrer le récit.

90c68949e75eacb915d3ff211b8dfa35.gif

2aec7ebcddcd8fd2249da4aeb57f1571.gifd6af64f561dfb9659140e0ba10a9a9ed.gif7935487696b9ac8686f3d3c27763675e.gif

 

Voulez vous réagir à cet article ? Email

16/02/2008

Groupe du Tapas à déjà préparé les interrogatoires

"Ca ne sera pas tâche facile car ils ont eu de temps et des conseils pour les aider à se préparer pour les interrogatoires," affirme un responsable de la police britannique expliquant que le couple McCann et ses amis ont eu recours à des avocats et autres spécialistes pour les aider à bien se préparer et organiser.

Les investigateurs, aussi bien au Royaume-Uni qu’au Portugal, ont été surpris par un rapport, élaboré par un groupe de spécialistes liés aux services de renseignement, qui leur détaille et révèle la qualité de l’organisation qui s’est crée au tour des parents de Madeleine et du groupe d’amis qui les a accompagnés pendant leur séjour au Portugal.

3e8a717e22e4f262575969b487529a22.jpg"Ce n’est pas l’œuvre des parents. C’est trop professionnel pour que se soit l’œuvre d’un couple de médecins, aussi intelligents soient’ ils," affirme notre source.

Le rapport, effectué en marge des investigations de la Police judiciaire, révèle que la machine McCann n’a rien laissé au hasard et que chaque mouvement sur le terrain, chaque information divulgué volontairement dans certains médias a été préalablement étudié et préparé avec des objectifs bien définies.

Avocats, conseillers en communication et image, anciens mercenaires, détectives, officiers de police, journalistes, diplomates, politiques, informaticiens, entre autres, font partie d’une sorte de machine bien huilé ou l’objectif de retrouver Madeleine semble avoir été dépassé par un autre : orienter et discréditer l’enquête. Un travail de long allène qui représente un cout financier qui va au delà des sommes versés au Fonds Find Madeleine.

Dans la pratique tout a commencé la nuit même de la disparition de la petite britannique : le listing d’appels de l’Océan Club et celui des téléphones portables utilisés par Gerry et Kate à révélé bien des curieux destinataires, dépassant de loin le simple appel à la famille ou à la police.

(À suivre) 

10/10/2007

McCann iront "superviser" les média britanniques

c064405892597de8e2910a596ccb8944.jpg

Dans un document envoyé aux rédactions des plus grands média britanniques, Kate et Gerry McCann nient avoir donné des médicaments pour dormir aux enfants, se manifestant dérangés avec la presse portugaise.

Le couple affirme ne pas avoir donné des sédatifs à Madeleine, Sean ou Amélie,  contrariant ainsi les déclarations faites en septembre par Brian Healy, le grand-père de Maddie. Le papa de Kate avait alors, face aux cameras de télévision, admis que les petits-fils prenaient Calpol Night, un médicament qui induit le sommeil.

Dans le document envoyé aux rédactions, Kate et Gerry McCann lancent une sérieuse mise en garde aux journalistes : leurs avocats iront « superviser » la couverture donnée en Angleterre à cette information et "qu’ils n'hésiteront pas à agir auprès des instances compétentes si nécessaire".

Les parents de Maddie on réagi ainsi à l’information donnent compte des résultats des examens de toxicologie effectués par le Laboratoire de Birmingham révèlent que Madeleine McCann aurait ingéré des sédatifs pour dormir la nuit de sa disparition, le 3 mai.

Directeur National confirme ligne d’enquête

Paulo Rebelo, le nouveau responsable de l’enquête, à été présenté à la presse cetted1b2b5c3f9d9d513418a3195c92813b8.jpg après-midi par le Directeur National de la Police Judiciaire, Alipio Ribeiro, qui a tenu à souligner que la ligne de l’enquête laissé par Gonçalo Amaral "ne change pas", confirmant ainsi que le couple McCann continue à être suspect et que leur statut n’est pas prêt de changer.

L’arrivé de touts les résultats des examens effectués par le Forensic Science Service (FSS), dans le cour de cette semaine, est considérée par la Police Judiciaire comme l’élément qui manque pour avancer rapidement vers la conclusion de l’enquête.

Opération "prédateur" ne concerne pas Maddie

L’opération "prédateur", lancé par la Police Judiciaire au Portugal est la première conclusion d’un enquête qui dure depuis plus de six mois, et que voulais détecter, identifier et arrêter des suspects de divulgation et distribution de vidéos de pornographie infantile au Portugal.

L’opération – qui n’est en rien lié à l’affaire Madeleine – a été déclenchée par la PJ et fait suite à plusieurs dénonciations particulières, à des informations d’Interpol et rassemblées par la PJ elle-même.

L'opération, qui a compté avec 300 éléments, des plusieurs départements de PJ, et à couvert tout le territoire portugais, le continent et l’archipel de Madère et Açores, avec l’appréhension de  150 ordinateurs et l’identification de  80 suspects.

Source de l’Interpol à déjà confirmée que les vidéo pédophiles appréhendés on été effectués en dehors du Portugal mais que les suspects les on achète via internet.

La presse britannique, après la mise en garde des McCann, après avoir confirmé hier les suspicions contre les McCann, reprend aujourd’hui un discours différent, publiant même que l’opération « prédateur » serait connecté à la disparition de Madeleine, ce qu’a été nié immédiatement par des sources de la PJ et de l’Interpol.

Duarte Levy & Paulo Reis