Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/02/2008

Maddie: Ministre assure que l’investigation n’a pas été affectée

7f137dac59fb4ea69d6d3b7ab8670986.jpg

"J'ai des indications que les déclarations du directeur national de la PJ, n'ont pas affecté le déroulement de l'enquête," a dit le Ministre de la Justice  portugais, Alberto Costa, au cours de son interpellation devant la Commission Parlementaire de Sujets Constitutionnels, Droits, Libertés et Garanties où il avait été invité a expliquer les récentes déclarations du directeur national de la Police judiciaire, Alipio Ribeiro à propos du cas Madeleine McCann.

"C’était mon devoir de maintenir la confiance dans le directeur national” de la Police Judiciaire, a dit Alberto Costa, rajoutant que “tout’ autre attitude aurait conduit a des plus grands inconvénients”.

En réponse aux parlementaires, le Ministre a garanti que les déclarations du directeur national de la Police judiciaire n’ont pas violé le secret de justice : si c’était le cas "il y aurait déjà eu une enquête."

Le directeur national de la Police judiciaire, Alipio Ribeiro, avait dit, au cours d’une entrevue, qu’il y aurait eu "précipitation" au moment de designer le couple McCann comme arguidos.

A propos des investigateurs du cas Madeleine, le Ministre a défendu "qu’ils sont des personnes expérimentés, professionnels, matures, que ne sont pas – comme certains articles ont pu suggérer – agités, intimement démotivés e frustrés par aucun mot qui a pu être dit en termes plus ou moins discutables”.

 

Português: "Estamos numa fase em que caminhamos para a conclusão do processo"

Français: "Nous sommes dans une phase où nous avançons vers la conclusion de la procédure"

English "We are in a phase in which we are approaching a conclusion of the process"

Mis à jour 16H40

06/02/2008

Ministre de la Justice soutient directeur de la PJ

b2b6490758da08dc99a53d4838384595.jpgLe Ministre de la Justice portugais, Alberto Costa, a manifesté aujourd’hui sa confiance dans le directeur national de la Police Judiciaire, malgré la polémique crée par ses déclarations a propos du cas Madeleine McCann.

Alipio Ribeiro, directeur de la PJ, avait parlé de "précipitation" dans la constitution de Kate et Gerry McCann comme arguidos (suspects) dans le procès à la disparition de leur fille. Malgré ses excuses - ou il expliquait que ses les mots auront été dans le sens dont si les McCann avaient été maintenus comme témoins, "peut-être ils ne seraient pas partis pour Angleterre. Ils auraient été plus coopérants avec la Justice" – Alipio Ribeiro ne cesse d’être critiqué publiquement.

"Le fait que le directeur national de la PJ continue en fonctions signifie tout ce que je pense sur cette matière", a répondu ce matin le Ministre Alberto Costa, questionné à propos de l’entrevue d’Alipio Ribeiro à la Radio Renasçença.

26/10/2007

275 appels à majorité britanniques

d9c03e91782867f9dfff9751be052c07.jpgLa ligne directe crée par les McCann, en Espagne, a reçu 275 appels jusqu'à 20 heures d'hier soir, avance le journal espagnol La Vanguardia. La plupart des appels étaient des citoyens britanniques qui ont été en vacances au Maroc et ont fourni des informations sur des prétendues  témoignages de Madeleine dans ce pays nord-africain.

Après la mise en examen des McCann, les média britanniques ont identifié au moins sept nouveaux témoins, la plupart d'entre eux sont des citoyens anglais, réclamant non seulement qu'ils ont vu Madeleine au Maroc, mais également qu’ils ont contacté la police portugaise sans avoir une réponse correcte ou ont été confrontés à un refus de la police pour accepter cette information. La police portugaise a alors demandé l'aide d'Interpol pour investiguer ces témoins et vérifier leur liaisons personnels avec l’enquête et les personnes impliquées. Depuis cette demande, plus aucun autre prétendu témoin est apparue dans la presse britannique.

Une source de Metodo 3, l'agence de détectives espagnole engagé par le couple, affirmait aujourd’hui au journal La Vanguardia que "la police portugaise a abandonné l'idée que Madeleine est morte dans un accidente" où les parents seraient impliquées et qu’ils pensent maintenant, comme Metodo 3, que Madeleine aurais été enlevée mais, le directeur national de la Police Judiciaire, Alípio Ribeiro, a indiqué à un autre journal espagnol, il y a quelques jours, que la ligne de l'enquête la plus forte était celle qui considère la mort de Madeleine.

3d1b3fc871c6a6ba1331345dcfa97bc9.jpgLe ministre de la justice portugais, Alberto Costa, qui se trouve en Espagne, ou il participe à une réunion européenne, a dit aux journalistes que de nouvelles initiatives ont été lancées, dans l’enquête à la disparition de Madeleine et qu'il fait confiance à la capacité de la Police Judiciaire afin de résoudre le cas.

Duarte Levy & Paulo Reis

English version