Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/07/2008

14 Portugais ont succombé au lobbying McCann

14 des 24 eurodéputés portugais ont succombé au lobbying crée par le Britannique Edward McMillan-Scott, Vice-président du Parlement européen (PE), et ont signé la “déclaration écrite” crée pour promouvoir la campagne médiatique du couple McCann, censé soutenir la création d’un système d’alerte du type Amber, à l’image de celui qui existe aux États-Unis, utilisée dans une partie des cas de disparition d’enfants.

McMillan-Scott, auteur de cette déclaration écrite, d’ailleurs la seule qu’il aura rédigée et défendue pendant la 6e législature du Parlement, à utilisé tous les moyens pour garantir à Kate et Gerry McCann d’être associés à la scène européenne.

Les 14 signataires risquent d’être mal perçues par les électeurs portugais, car le document, sans aucune contrainte légale pour les institutions européennes, a été utilisé par le responsable de la machine McCann, Clarence Mitchell, comme un argument en défense de l’image du couple dans sa lutte contre la justice portugaise ou n’oublions pas, Kate et Gerry McCann continuent comme suspects dans l’enquête à la disparition de leur fille.

Il s’agit de : Paulo Casaca (PS), Maria da Assunção Esteves (PSD), Edite Estrela (PS), Emanuel Jardim Fernandes (PS), Ilda Figueiredo (PCP-PEV), Ana Maria Gomes (PS), Pedro Guerreiro (PCP), Joel Hasse Ferreira (PS), Jamila Madeira (PS), João de Deus Pinheiro (PSD), Luis Queiró (CDS), José Ribeiro e Castro (CDS), Manuel António dos Santos (PS) e José Albino Silva Peneda (PSD).

87976ed05ca44c101d4a375b7e1fd4d1.png

Au sein des 78 eurodéputés britanniques le lobbying a obtenu de meilleurs scores, uniquement huit représentants du Royaume-Uni ont, pour diverses raisons, résisté : Thomas Wise, John Whittaker, Michael Henry Nattrass, Ashley Mote, Roger Knapman, Timothy Kirkhope, Daniel Hannan et Godfrey Bloom.

“Je reconnais que ces questions relèvent principalement des États membres,” affirmait McMillan-Scott en janvier, avant la présentation de sa déclaration écrite, au moment de voter une résolution du Parlement européen vers une stratégie européenne en matière de défense des enfants, ou il était déjà question d’un système européen d’alerte en cas d’enlèvement, ainsi que la mise en place d’un numéro de téléphone gratuit permettant d’apporter plus rapidement aux autorités les signalements et les témoignages. Reste alors la question : Pourquoi promouvoir cette déclaration si les institutions européennes y travaillent depuis longtemps ?

A suivre...

Duarte Levy & Paulo Reis

English version

Aussi "Gonçalo Amaral et son livre" & "FSS les resultats"