Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

24/05/2009

10 pays de l'Union européenne associés pour la Journée Internationale des Enfants Disparus

116 000.jpg

Demain, 10 pays sur 27 auront activé le 116000.

Português - Español

À partir de demain, lundi, avec l'adhésion de la France, les pays européens qui ont déjà adopté et mis en service la Ligne européenne pour les enfants disparus passent au nombre de 10, avec le 116 000, un numéro de téléphone unique et gratuit destiné a recevoir les appels urgents dans les cas de disparition. Le Portugal a été le deuxième pays, après la Hongrie, à appliquer une directive de l'Union européenne qui date de 2002, mais qui n'est pas encore respectée par les 17 pays membres restants, entre autres le Royaume-Uni, le pays avec le plus grand nombre de disparitions.
Simultanément, dans les dix pays — Portugal, Belgique, Grèce, Pays-Bas, Hongrie, Pologne, Roumanie, Slovaquie et France, commence demain une campagne de divulgation et de sensibilisation pour faire connaître les possibilités de ce service : au travers du 116 000 les parents d'un enfant disparu peuvent déposer une plainte, le public peut plus facilement donner des informations et l'enfant disparu pourra lui-même demander de l'aide.
La nouvelle campagne de sensibilisation, qui au Portugal est à la charge de l'Instituto de Apoio à Criança (Institut d'Aide à l'Enfant), coïncide avec la Journée Internationale des Enfants Disparus et est lancé officiellement demain a la Gulbenkian en présence du Ministre de l'Administration Interne et du Chef de la Représentation Nationale de la Commission Européenne.
Opérationnel 24/24h, 7/7jours, le numéro est gratuit et les appels sont réceptionnés par des professionnels spécialisés, appartenant à des organisations gouvernementales — au Portugal le service est représenté par l'Intituto de Apoio à Criança (Intitut d'Aide à l'Enfant) — qui travaillent au niveau national et international avec la police et les entités judiciaires.
Les cas les plus récents de disparition d'enfants en Europe — entre autres le médiatique cas de Madeleine McCann — ont mené les institutions européennes à insister auprès des 17 pays restants membres pour que le service soit adopté le plus rapidement. Basée sur la stratégie européenne en faveur des Droits de L'Enfant, la Commission Européenne a introduit en février 2007 le 166 000 comme étant le numéro d'appel européen pour les Enfants Disparus. Une décision complétée par une directive indiquant aux États membres la ligne à suivre pour que le service d'urgence vienne à être adopté dans la totalité de l'Union européenne.

Duarte Levy

(aussi sur 24horas, quotidien portugais)

10/12/2008

France : Plan Alerte Enlèvement permet de récupérer un nouveau-né

2713808pkmlh_226.jpgC’est grâce au déclenchement, mardi soir, du plan d’Alerte Enlèvement qu’un nouveau-né, enlevé la veille dans une maternité d’Orthez, a été retrouvé aujourd’hui par la gendarmerie française chez la femme qui l’avait pris de son berceau pendant que la mère prenait une douche.

Le petit garçon, né deux jours plus tôt, a été retrouvé ce matin "en bonne santé" au domicile de la femme qui l'avait enlevé, à Billère, dans la banlieue de Pau. Cette dernière a été interpellée et mise à disposition de la Justice que, selon les mots du procureur de la République de Pau, Erick Maurel, "sera capable de comprendre un moment d'égarement, un moment de difficulté personnel et ce qui sera fortement apprécié, c'est que l'enfant soit rendu à la maman".

2713801medww.jpgSelon une source de la Gendarmerie, c'est le frère de cette femme de 48 ans, chauffeur routier dans le Jura, qui a appelé les gendarmes du Jura, qui ont relayé l'appel à leurs collègues de Pau, après avoir reçu un coup de téléphone de sa sœur lui annonçant qu'elle avait accouché, ce qui lui a paru éminemment suspect.

La femme correspondait au signalement donné par les témoins et transmit par le système d’Alerte Enlèvement : "une femme d'une quarantaine d'années, corpulente, grande, avec un manteau noir". L’interpellation "s'est déroulée de façon correcte, il n'y a pas eu de souci" et le petit Diango retrouvera les bras de sa maman après les examens médicaux de routine.

Rachida Dati, qui récemment a défendu la création d’un système d’Alerte Enlèvement dans tous les pays de l’Europe, comme les instances européennes le prétendaient depuis plusieurs années, à tenu à féliciter le procureur de la République de Pau qui a pris l'initiative de déclencher le plan Alerte Enlèvement, un plan qui "vient de prouver une fois encore toute son efficacité".

19/06/2008

Exception européenne pour une "Alerte McCann"

384b75971860ecbdf9b1e5acc478a932.jpgSelon Clarence Mitchell, porte-parole et responsable en Relations Publiques et Communication au service des McCann, il y a la possibilité que le temps accordé par le Parlement européen pour la signature de la déclaration écrite, à laquelle Kate et Gerry McCann se sont associés, soit exceptionnellement prolongée.

"Nous sommes extrêmement encouragés par le nombre de députés européens qui l'ont signé. Le dur labeur continuera jusqu'à ce que nous obtenions les 110 signatures nécessaires, mais il y a la possibilité que le délai soit prolongé selon des règles du Parlement européen et c'est un appui important."

L’article 116 du Règlement du Parlement européen est pourtant clair sur ce point : "Une déclaration écrite inscrite au registre depuis plus de trois mois et n'ayant pas été signée par la moitié au moins des membres qui composent le Parlement devient caduque".

Si à la fin de leur journée au Parlement européen de Strasbourg, Kate et Gerry McCann ne sont parvenus à convaincre que 15 députés de signer le document, aujourd’hui la déclaration écrite d'Edward McMillan-Scott est à 110 signatures de l’approbation.

5b38a33910e4050291c238970252ee14.pngSelon une source officielle au Parlement européen, "ce ne sont pas les McCann qui se sont associés à un document existant, mais plutôt la déclaration qui aurait été créée avec l’unique objectif d’y associer le nom des McCann."

Selon McMillan-Scott, Vice-Président du Parlement européen et auteur de la "déclaration écrite", le Président Hans-Gert Pöttering serait disposé à autoriser la prolongation du délai légal accordé si un total de 300 signatures était atteint à la fin de la session plénière de juillet, une première dans l’histoire du Parlement.

McCann veulent s’approprier du mérite d’un travail qui n’est pas le leur

"Le couple McCann a fait une politique de relations publiques en essayant de s'approprier d'une initiative (du Parlement) qui était déjà en cours," accusait le député Carlos Coelho, membre du groupe des démocrates-chrétiens au Parlement européen et collègue de Parti du Président Barroso. L’eurodéputé sait d’ailleurs de quoi il parle, car il était parmi les 54 députés qui avaient adopté, en commission, la stratégie européenne en matière de droits de l’enfant, document que serait finalement approuvé en janvier 2008.  

51e89065c665abb97714648d36dc91a8.jpgLa "déclaration écrite" à laquelle McMilan-Scott à accepter d’associer Kate et Gerry McCann n’a donc rien de nouveau par rapport au travail des institutions européennes.

En janvier, après plusieurs années de travail dans ce sens, 630 des 718 députés présents à Strasbourg ont adopté la stratégie européenne en matière de droits de l'enfant, approuvent l’instauration d’un système européen d’alerte en cas d’enlèvement, ainsi que la mise en place d’un numéro de téléphone d’aide aux enfants, une mesure proposée en 2006, mais pas encore mise en place dans certains États membres — un retard jugé "injustifiable" pour la plupart des députés.

Le document approuvé par le parlement va plus loin, car les députés "prônent une stratégie européenne contre le tourisme pédophile et l'instauration d'un corpus unique de lois pénales extraterritoriales, applicable dans toute l'Union", qui permettrait la poursuite en Europe des auteurs de crimes sexuels.

Parmi les députés qui ont voté ce document, on retrouve McMillan-Scott, l’auteur de la déclaration à laquelle les McCann ont été associés, et un certain Christopher Heaton-Harris, le représentant de la circonscription de Rothley.

C’est d’ailleurs le député Heaton-Harris l’auteur d’une déclaration écrite qui démontre bien la valeur de ce type de document : en avril 2008, il invite ses collègues à signer une déclaration écrite pour que l'Anglais devienne l’unique langue de travail au sein des institutions européennes.

Duarte Levy & Paulo Reis 

English - Español 

17/06/2008

Journalistes et députés ont provoqué la colère des McCann

f3afe92c3c90d3c03d7b2c63a24ba06f.pngEn déplacement au Parlement européen à Strasbourg, Kate et Gerry McCann quand confrontés aux questions des journalistes à propos de la forme comme le couple à laissé, à plusieurs reprises, les enfants seules et sans surveillance la nuit de la disparition de Madeleine, ont perdu leur calme en soutenant que la "vraie question" est l’enlèvement.

Venues demander aux députés européens de signer "une déclaration écrite" proposant la création d'un système d'alerte pour l’Union européenne semblable à l'alerte américaine Amber — pourtant déjà dans les projets en cours de l’Union européenne depuis 2006 – les parents de Madeleine ont très mal réagi aux questions d’une partie des journalistes.

Le couple s’est dit fatigué des questions des journalistes à propos de la nuit de la disparition de leur fille, en particulier celles qui font allusion au fait que les enfants étaient seules.

"Nous n’avons pas abandonné et nous n’avons pas négligé Madeleine," a dit Gerry McCann protestant que "revenir sur ce sujet est réellement très ennuyeux".

"Nous devons nous concentrer sur la vraie question. Cela ne nous aide pas de continuer à soulever ce sujet. Rien n'a changé ces 14 derniers mois et je ne comprends pas pourquoi nous parlons à nouveau de cela", a dit Kate McCann.

Les McCann ignorés par les parlementaires

b880fcd8d7b11a3dc30d07e794ccc080.jpgComme à Bruxelles, plusieurs sont les députés européens qui ont préféré passer à côté de la visite de Kate et Gerry McCann, protestant contre le fait que les cinq auteurs de la déclaration ont pu associer le couple à ce document en raison de leur statut d’arguidos dans l’enquête à la disparition de leur fille.

La visite des McCann et la présentation d’une déclaration écrite demandant la mise en place d’un système d’alerte européen, hors que la Commission y travaille depuis 2006, sont vues par une grande partie des membres du Parlement comme une tentative de manipulation médiatique.    

Les déclarations du français Jacques Barrot, actuel Vice-président de la Commission européenne et futur Commissaire en charge de la "Justice, Liberté et Sécurité", indiquant que "parmi ses priorités" figurait la mise en place du système européen d'alerte rapide en cas d'enlèvement d'enfants, donnant suite à la stratégie adoptée par le parlement en matière de protection des enfants, ont été entendus comme une réponse voilée aux critiques faites par les McCann.

Gerry McCann a d’ailleurs très mal accueilli le manque de réponse des parlementaires à leur déclaration : le but officiel de leur visite à Strasbourg était d’obtenir la signature de 182 députés, mais, après tout une journée, ils ne sont parvenus qu’à obtenir 15, ce que laisse présager que le document, que finalement n’a aucun poids juridique ou politique, ne sera pas publié.

Proposé aux députés au mois d’avril la "déclaration écrite" arrive à échéance le 24 juillet, date a laquelle elle doit avoir obtenu plus de 393 signatures. Hier, avec les 15 signatures récoltes à Strasbourg elle ne totalise que 226.

Duarte Levy (Strasbourg) & Paulo Reis 

Español 

Lire aussi EU Vice-President Jacques Barrot rejects McCann's project of a European Amber alert

25/05/2007

La Commission européenne à abordé aujourd’hui l’affaire de Madeleine McCann

449586f0e48f0bc66ebc51937867bd09.jpgLa Commission européenne a évoqué aujourd’hui la disparition de Madeleine McCann, disparue à Algarve, en s’associant à la journée internationale des enfants disparues, avec la promesse de continuer ses efforts pour obtenir une meilleure protection des enfants au sein de l’union européenne. "L’appui du public, partout en Europe, aux parents de la petite britannique, de quatre ans, Madeleine McCann, qui est disparue le 3 Mai au Portugal, illustre la solidarité des citoyens de l’Europe envers les familles des enfants disparues et l’importance qu’on attribue a un milieu sûr pour nos enfants”, a affirme le commissaire de la Justice, Liberté et sécurité, Franco Frattini, affirmant sa solidarité envers le couple McCann.

Il s’agit de la troisième année ou la Commission Européenne s’associe a la célébration de la journée international des enfants disparues, qui a été crée après l’enlèvement d’une fillette de six ans le 25 mai de 1979 a New York.

65fac36700ca24121548f102af3c8b63.gifCette journée a été célébrée en Europe pour la première fois en 2002. Une initiative de Child Focus, organisation européenne, non gouvernemental, crée en Belgique après l’affaire Dutroux.