Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

02/02/2009

Metodo 3 sous enquête dans une affaire de détournement de fonds et blanchiment d’argent

Francisco Marco_Metodo3_30042008A.jpgMetodo 3, l’agence de détectives catalane engagée par Kate et Gerry McCann pour rechercher leur fille Madeleine, est aujourd’hui cité dans une enquête à large échelle lancée par les autorités espagnoles sur une demi-douzaine de ministères de la "Generalitat" de Catalogne.

Selon une note du cabinet du procureur, le gouvernement catalan, au cours des dernières années, aurait commandé et payé un nombre important de rapports qui semblent n’avoir aucun objectif ou intérêt, citant, à titre d’exemple, "l’enquête socio-économique des exploitations agricoles de noisettes," commandé à l’agence de détectives Metodo 3 pour la modique somme de 30.000 euros.

Selon le cabinet du procureur chargé de l’enquête, on serait devant une affaire de détournement de fonds et de blanchiment d’argent.

L’enquête des autorités espagnoles fait suite aux dénonciations du collectif "mains propres" et vise  une affaire de détournement de fonds et de blanchiment d’argent, comme l’a confirmé le cabinet du procureur.

Metodo 3 : après Maddie voici la recherche des noisettes

noisettes.jpgC’est le conseiller pour l’Agriculture, le socialiste Joaquim Llena, qui a commandé à Francisco Marco – le directeur de Metodo 3 – une "enquête socio-économique des exploitations agricoles de noisettes," payée 30.000 euros.

Selon un porte-parole du cabinet du procureur, "rien que le nom de l’agence lié à une enquête pareil, pousse les enquêteurs à se questionner à propos de l’objectif réel visé par la commande du conseiller."

Selon une source proche de l’enquête, le rapport présenté par Metodo 3 à propos de la région de Tarragona, la région qui produit le plus de noisettes en Espagne, aurait été copié mot par mot de l’internet. Une information confirmée d’ailleurs par "El Confidencial" qui affirme que Metodo 3 aurait copié mot par mot un rapport publié précédemment par le journal official de la région sur son site internet.

Metodo 3, en Espagne, a déjà été lié à d’autres scandales liés au monde politique et financiers et, récemment, a été également mise en question par son travail dans l’enquête à la disparition de Madeleine McCann ou un de proches collaborateurs de Francisco Marco, António Jimenez, a été accusé d’avoir conduit plusieurs journalistes britanniques à Metodo 3 founder Martina Lado.jpgrencontrer des témoins payés préalablement pour affirmer avoir vu de la petite britannique au Maroc. Le collaborateur de Metodo 3, responsable de l’enquête Maddie, a été, par la suite, arrêté dans une affaire de trafic et vol de cocaïne.

Selon des sources liées à la propre Metodo 3, plusieurs détectives à son service ont mis en cause les capacités de Francisco Marco dans l’enquête Madeleine McCann, l’accusant d’avoir détruit la crédibilité de l’agence, notamment après avoir mis en pratique une stratégie de communication désastreuse.

Selon le cabinet du procureur, le détournement de fonds et blanchiment d’argent peut porter sur des sommes "colossales" d’argent public.

Par Duarte Levy & A. Finkelstein

14/01/2009

Encore "une donation substantielle" au fonds Madeleine

Gerry_orelha.pngMcCann vs. "The Evening Standard"

Le journal britannique "The Evening Standard" est venu aujourd'hui grossir la déjà longue liste des médias qui, au Royaume-Uni, ont été obligés de présenter ces excuses aux parents de Madeleine McCann.

L'annonce de cette volte-face du The Evening Standard a été faite le même jour ou le père de Maddie affirmait devant les médias portugais qu'il souhaitait "aller de l'avant et non reculer" et qu'il n'avait pas l'intention d'avancer avec des procès en justice contre les médias.

Aux journalistes portugais Gerry McCann a affirmé vouloir "laisser complètement clair que ce qui est arrivé dans le passé, c'est fini", prétendant, d'après lui, se focaliser "sur ce qui peut être fait pour continuer les recherches".

"Ça, c'est notre priorité et cela l’a toujours été. Pourtant, ces choses (de possibles procès en justice) ne sont simplement pas importantes en ce moment," a affirmé Gerry McCann.

Malgré les affirmations du père de Madeleine McCann, de que le couple n'était pas préoccupé avec de possibles procès en justice contre les médias, le journal britannique a été obligé à effectuer "une donation substantielle" au Fond crée après la disparition de Maddie, et de "publier des annonces dans les éditions étrangères d'un autre journal de notre groupe, le Daily Mail, sollicitant des informations qui puissent mener à retrouver Madeleine".

Dans son édition en ligne, le journal "The Evening Standard" écrit que pendant les derniers mois de 2007, "comme une grande partie des médias", il a publié divers articles qui "peuvent être compris comme suggérant que Kate et Gerry McCann pourraient être impliqués dans la disparition de Madeleine".

"Nous regrettons ce fait et nous voulons le clarifier, pour éviter un quelconque doute, qu'on accepte totalement qu'il n'existe aucune preuve qui suggère que Kate et Gerry ont été impliqués dans la disparition de leur fille", écrit le journal.

Une source de la rédaction du quotidien, contactée par SMM, a confirmé que cette annonce est le résultat d'un accord entre la publication et les avocats du couple afin d'éviter un long procès devant les tribunaux où "vu l'énorme appui politique et juridique des McCann, on aurait très peu de chances d'un succès". La même source affirme encore que cette annonce "n'a en rien changé la vision que divers journalistes ont de l’affaire et de la possible responsabilité du couple", mais que dans le futur "il sera impossible de publier une seule ligne que puisse mettre en cause le couple".

Dans son édition en ligne, le The Evening Standard écrit encore qu'il "n'existe pas de preuves que Madeleine ait souffert d'un quelconque mal", ignorant ainsi tous les indices, et la propre logique liée a ce genre d’affaires, qui indiquent que la petite britannique serait morte.

Un ex KGB à la tête du The Evening Standard

Le milliardaire et ancien agent du KGB, Alexandre Lebedev, pourrait devenir dans les prochains jours, le nouveau propriétaire du The Evening Standard, ce que laisse envisager un hypothétique changement de la ligne éditoriale, c’est du moins ce qu’attendent plusieurs journalistes, mécontents avec la direction suivie par le quotidien et inquiets avec sa situation financière.

Si la vente se confirme, l’ancien espion serait le premier russe à devenir propriétaire majoritaire d’un grand journal britannique : selon les termes de l’accord de vente, Lebedev détiendra 76 % du journal, les restants 24 % restant propriété de Daily Mail & General Trust, l’actuel propriétaire.

Ce n’est pas la première fois qu’un grand quotidien anglais devient la propriété d’étrangers, un australien à acheté The Times, The Sun et le News Of The World, et un canadien avait, dans le temps, était le propriétaire du The Telegraph.

Duarte Lévy

Version portugaise