Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/01/2009

Metodo 3 cherche à redorer son image dans l’après Madeleine McCann

images.jpgDétectives cherchent à s’attribuer le mérite du démantèlement d’un réseau d’échange d’images pédophiles

Metodo 3, l’agence de détectives catalane qui a servi les McCann pendant les mois qui ont suivi la disparition de Madeleine, chercherais maintenant à redorer son image, ternie par le manque de résultats dans cette affaire mais également par les récentes allusions faites par le porte-parole du couple.

Francisco Marco, le directeur de Metodo 3 à convaincu le quotidien espagnol El Mundo de que ses détectives auraient permis à la police espagnole d’arrêter les membres d’un réseau d’échange d’images pédophiles sur internet, une information démentie par une source de la Police National.

"Cette agence n’est pas à l’origine de l’opération. Le réseau en question était déjà sous surveillance de nos services depuis un certain temps, mais nous attendions le moment opportun pour attraper un maximum d’individus et mettre ainsi fin à leurs activités," affirme un porte-parole de la Police Nationale espagnole, contacté par SMM, soulignant que "l’intervention de cette agence n’a fait que précipiter les choses, c’était un risque d’attendre en sachant que des privés, en particulier ceux-là, avaient l’information et risquaient de mettre en péril le travail de nos enquêteurs."

Selon le quotidien, connu pour ses relations avec l’agence de Barcelone, des informations récoltées par les détectives de Metodo 3 au cours de leur enquête à la disparition de Maddie, auraient permis à la Brigade de Crimes Informatiques de Barcelone de la Police National de remonter jusqu’à 23 internautes, 13 desquels ont été arrêtés au cours de l’opération "Lolita P-mix" lancé par les autorités espagnoles.

ALeqM5jEJFkwllfMjS49F6lMnxfoWdX-GA.jpgFrancisco Marco à expliqué au quotidien que l’agence avait créé un call center pour divulguer mondialement la disparition de Madeleine McCann et que c’est suite à un email reçu, disant que la petite Britannique figurait sur une vidéo pédophile, qu’ils sont arrivés à localiser toute une série d’images échangées sur les réseaux "Peer 2 Peer" Gnuteklla et Donkey 2000. Maddie ne figurait pas sur aucune photo ou vidéo mais Metodo 3 a été obligé de transmette l’information  à la Brigade de Crimes Informatiques de la Police Nationale à Barcelone, une obligation légale à laquelle même les détectives ne peuvent pas échapper.

Depuis la création de la Brigade d’Investigation Informatique en 1995, plusieurs milliers de personnes ont été arrêtés en Espagne, ou à l’étranger, pour des crimes liés à la pédophilie, en particulier l’échange de photos ou vidéos sur internet. La Brigade maintient d’ailleurs une excellence collaboration avec d’autres forces de police à l’étranger, ce que lui a permis de contribuer directement au démantèlement de plusieurs réseaux importants.

Duarte Levy (Huelva)

En photo : Policier espagnol charge l'ordinateur confisqué d’un suspect de pédophilie.

Lire aussi:

Metodo 3: "Nous savons qui à kidnappé Madeleine"
Maddie : privés ont reçu l’aide d’une "taupe" au sein de la PJ
Détective de M3 à payé des témoins au Maroc
Détective au service des McCann arrêté pour vol de cocaïne
Metodo 3 admet n’avoir jamais su ou était Maddie
Metodo 3: Espagne, Maroc ou Belgique… tout sauf le Portugal