Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/04/2009

Policiers sous enquête dans l’affaire Maddie

Une enquête visant plusieurs inspecteurs de la police britannique a été ouverte après qu’un collaborateur proche des McCann aurait fait état de que plusieurs documents internes à la police – considérées comme confidentiels – aient été envoyés depuis le Portugal à un journaliste britannique.
Les documents en question, qui n’étaient pas connus officiellement des autorités portugaises, tous concernant l’affaire Madeleine McCann, étaient "marqués" ce qu’a permis de déterminer leur origine dans l’équipe qui avait accompagné les investigations au prétendu kidnapping, sans toutefois identifier individuellement l’auteur de la fuite.
new-top-secret.jpgSelon le journaliste, il aurait reçu les documents sans en avoir fait la demande, raison pour laquelle il aurait livré une copie à un collaborateur du couple McCann "afin de déterminer leur authenticité".
Selon une source de la police, les enquêteurs savaient déjà que les documents étaient entre les mains de quelques journalistes étrangers, mais ce n’est que maintenant, grâce au concours du journaliste et de ça "source" spontanée, que l’enquête a pu démarrer, le dossier étant confié à "un service de sécurité nationale".
C'est depuis le début de l’affaire Maddie qu’un nombre important de documents ont été sortis des dossiers de la police britannique, une partie desquels ont été publiés en entier ou en partie dans des médias, ainsi que sur internet ou certains n’ont pas hésité à partager des documents avec de parfaits inconnus, permettant ainsi que certaines pièces du dossier arrivent dans les mains des personnes liés au procès.

English version

Plus d’information avec votre prochaine newsletter.

17/03/2009

"Dix raisons pour lesquelles vous devriez engager un journaliste"

Il est vrai que le comportement de la majorité de mes collègues anglais dans l'affaire McCann — et je souligne McCann – pourrait ne pas être le meilleur exemple de leurs qualités professionnelles. Comme beaucoup d'autres professionnels, à savoir les policiers et diplomates, qui étaient en contact direct ou indirect avec le couple, ils étaient également des victimes d'un pouvoir qui les a surpassés.
Je ne peux même pas compter le nombre d'articles et de reportages qui ont été censurés ou n'ont simplement jamais été publiés. Prenant un exemple – un bon exemple — je me souviens d'une entrevue qui a été effectuée à Lisbonne le jour où livre de Gonçalo Amaral, "Maddie — la vérité du mensonge" a été publié.
Gonçalo Amaral, l'ancien coordinateur de l'investigation à la disparition de Madeleine, a donné une entrevue à une collègue anglaise. Une excellente entrevue dans laquelle l'ancien policier a parlé ouvertement à propos de l'affaire, expliquant de façon détaillée ses convictions.
Cette entrevue n'a été jamais publiée.
Ce n'était pas le cas que la collègue n'avait pas fait son travail… Elle était professionnelle et compétente.
"Nous pouvons uniquement publier des choses qui ruinent l'image d'Amaral. Des choses où nous pouvons l'appeler… Pas ça ! C'est mauvais pour les McCann", s’est justifié le rédacteur en chef du journal anglais, un journal qui est loin d'être un tabloïde.
Voici la raison pour laquelle je vous laisse avec "Dix raisons pour lesquelles vous devriez engager un journaliste" par Jill Geisler.

Duarte Levy

English