Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/01/2010

Présence des McCann à Lisbonne a été une erreur

Daily Express 13.01.2010.pngClarence Mitchell, l’expert en Communication qui a agi comme porte-parole de Kate et Gerry McCann depuis la disparition de Maddie, a informé le couple du danger, en termes d'image, qui pourrait représenter leur présence dans la salle d'audience du tribunal civil de Lisbonne, où a eu lieu le procès de l'injonction interdisant la vente du livre de Gonçalo Amaral.
Selon une source proche de Clarence Mitchell, le spécialiste en Communication a averti Kate et Gerry McCann que leur présence en tribunal irait motiver les médias britanniques à se déplacer en masse à Lisbonne, ce qui pourrait conduire à la divulgation, en Angleterre, des arguments présentés par la défense de l'ancien coordonnateur de la police judiciaire (PJ), ce qui fut le cas.
Les directs des envoyés des chaines de télévision (britanniques, espagnoles et portugaises) pendant le premier jour d'audience, et les premières pages des journaux britanniques, le lendemain, ont fini par confirmer les craintes de Clarence Mitchell de que la présence du couple ne ferait que causer plus de problèmes (en photo, la première page du Daily Express du mercredi matin avec le titre "Maddie est morte dans l'appartement").

Clarence Mitchell : porte-parole cherche à devenir député

Selon la même source, Clarence Mitchell entretient toujours des relations amicales avec les parents de Madeleine McCann, mais il n’a plus la même disponibilité pour participer dans les initiatives du couple. Il a été le grand absent de la scène médiatique qui a entouré la présence de Kate et Gerry McCann à Lisbonne poussant Claudia Nogueira, la responsable en Relations publiques de Lift Consulting — la société portugaise qui aide la campagne du couple – à multiplier les contacts et actions d’information auprès des journalistes présents au tribunal (avec patience et disponibilité, elle a pris le soin de parler avec tous les journalistes, un par un). Elle a d’ailleurs tenu à démentir que son homologue britannique se serait opposé au voyage des parents de Madeleine.
Lift Consulting est une société de conseil stratégique avec vocation dans les secteurs de la communication, gestion de réputation, relations publiques et gestion de relations avec la presse.
Le manque de disponibilité de Clarence Mitchell, selon la même source, s'explique par ses exigences professionnelles et politiques — le porte-parole des parents de Madeleine prévoit, aux prochaines élections, son entrée au Parlement britannique comme député conservateur.
Ancien journaliste, il a quitté les rangs de la BBC pour prendre la direction de l'unité de surveillance des médias dans le cabinet de Tony Blair (le premier ministre que le premier a aidé les McCann), Clarence Mitchell était l'homme fort de la campagne des McCann et le lien entre le couple et les deux premiers ministres travaillistes (Labor Party).
Envoyé au Portugal à la demande de Tony Blair, Mitchell a dirigé la campagne internationale des parents de Maddie en utilisant ses contacts officiels dans le gouvernement britannique pour obtenir l'accès de Kate et Gerry au Vatican et au Parlement européen, parmi d’autres.

Note : original publié sur le blog en portugais le 17.01.2010, plus de détails disponibles dans la page abonnées. Traduction espagnole disponible ICI. En anglais sur le blog d'Anna Andress.

10/01/2010

McCann retournent à Lisbonne pour le procès contre Amaral

610x.jpgKate et Gerry McCann, les parents de la fillette disparue au Portugal en May 2007, assisteront à l'ouverture, mardi à Lisbonne, du procès de l'injonction interdisant la vente du livre "Maddie – L’enquête interdite" de Gonçalo Amaral.
L'information a été confirmée par une source proche de la famille en Angleterre, qui avance également que le couple envisage son déplacement au village de Praia da Luz, s'ils obtiennent l’accord pour rentrer dans l'appartement de l’Océan Club d’où Maddie a disparu.
C'est la deuxième fois que le couple retourne au Portugal à la demande de leur avocate, maître Isabel Duarte, pour assister à l'audience, devant la 7éme Chambre du Tribunal civil de Lisbonne, où la défense de l'ancien coordinateur de la Police Judiciaire (PJ) va faire opposition aux arguments utilisés par la famille McCann dans l’interdiction du livre et de la vidéo expliquant le travail de la police dans l’enquête à la disparition de Maddie.
Le 11 décembre, la 1re session du procès avait été reportée après que l’avocat Antonio Cabrita, qui représente Gonçalo Amaral, a été mis en quarantaine pour suspicion de grippe H1N1.
Kate et Gerry McCann allèguent que le livre "Maddie — L’enquête interdite" et son adaptation vidéo, un documentaire diffusé par la chaine portugaise TVI atteignant véritables records d’audimat, sert à promouvoir la thèse de la participation du couple dans la disparition de leur fille.
L'injonction qui va maintenant être jugée, et qui a déjà donné lieu à la saisie de certains actifs de l'ancien coordinateur de la police vise également l'éditeur "Guerre et Paix", le producteur Valentim de Carvalho et la chaine de télévision TVI. En marge de cette action, les McCann réclamant à Gonçalo Amaral la somme de 1,2 million à titre de compensation.
En Angleterre et au Portugal, les McCann poursuivent la surveillance d’internet et en particulier des blogues qui sont donnés comme proches de la thèse de l’ancien coordinateur de la police. Le porte-parole des McCann en Angleterre a confirmé que "les avocats surveillent tout ce qui est publié sur Internet et qui peut nuire aux intérêts des parents de Maddie".

13/01/2009

Le papa de Maddie est retourné au Portugal

getimage.jpg18:25 Lisbonne — Gerry McCann est arrivé aujourd’hui au Portugal ou il a rencontré l’avocat Rogério Alves. Le père de Maddie s’est également entretenu avec diverses personnes liées au gouvernement portugais, notamment grâce à l’intervention des diplomates britanniques à Lisbonne qui l’ont toujours accompagné.

Aux journalistes, il a garanti qu’il s’agit de la première de "plusieurs visites" pour établir de nouvelles diligences dans la recherche de sa fille, mais il s’est refusé à expliquer quelles seraient ces diligences et pourquoi il n’avait pas jugé opportun de coopérer avec la Police judiciaire dans le passé.

Gerry et Kate McCann ont quitté le Portugal en septembre 2007 après été constitués arguidos par les autorités portugaises, depuis le couple avait toujours refusé l’idée de retourner au Portugal et de coopérer avec la Police judiciaire, notamment dans la reconstitution des événements de la nuit du 3 mai 2007.

Selon une source du Home Office à Londres, le père de Madeleine McCann, avant d’entamer son voyage au Portugal, a obtenu toutes les garanties de qu’il ne serait pas inquiété par les autorités portugaises.

L’investigation à la disparition et mort de sa fille Madeleine a été mis en attente de meilleure preuve par décision du Ministère public que refuse depuis lors à le rouvrir, ceci malgré des demandes introduites dans ce sens, comportant des éléments nouveaux.

Gerry McCann aurait retrouvé l’envie de travailler avec les autorités portugaises

Arrivé à l’aéroport de Faro pour une visite de deux jours sans la compagnie de sa femme Kate, le père de Maddie a exprimé aujourd'hui son intention de coopérer avec les autorités portugaises dans les recherches de sa fille, disparue en mai 2007, estimant qu'il existe encore "de très bonnes chances de que Maddie puisse être retrouvé en vie et en bonne santé".

Gerry McCann, sans expliquer pourquoi le couple n’a pas demandé lui-même la réouverture de l’enquête pendant qu’il était temps, a voulu souligner sa "volonté de travailler avec les autorités, autant que possible".

Selon le père de Maddie, il a discuté avec son avocat, Rogério Alves, la meilleure façon de collaborer avec les autorités portugaises avec "le but est de voir ce qui peut encore être fait dans la recherche de Maddie", car, affirme’ il, la police britannique et la police de plusieurs autres pays continuent à recevoir des informations de différentes sources "sur ce qui est arrivé à Madeleine", ainsi que les rapports de “possibles observations."

Dans une interview Gerry McCann à affirmé ne pas avoir l'intention, au moins pour l'instant, de procéder à une procédure judiciaire contre l’État portugais ou toute autre entité, y compris les médias, en soulignant vouloir "aller de l'avant et non en arrière".

Mise à jour 21 h 12

18/10/2007

Rencontre entre les premier-ministres pour parler des McCann

Le premier-ministre britannique, Gordon Brown, de passage à Lisbonne pour le sommé européen, va aborder ce soir, avec son homologue portugais, José Socrates, le dossier de la disparition de Madeleine McCann.

d573879206d86011a7b9bd7ba0c160d3.jpg"J'ai discuté cette affaire avec lui avant, pour m'assurer que les autorités policières prennent les mesures qui sont nécessaires", affirmait le premier-ministre Gordon Brown après avoir confirmé aux journalistes qu’il "rencontre le premier ministre portugais plus tard et nous discuterons de l’affaire".

À la presse britannique, Gordon Brown a affirmé vouloir s'assurer "qu’il y a la coopération appropriée entre la police britannique et portugaise".

C’est Gordon Brown qui a désigné, au mois de mai, Clarence Mitchell comme responsable de relations publiques auprès des McCann et il confirme recevoir des briefings réguliers sur le cas depuis la disparition de Madeleine le 3 mai. Le premier-ministre a maintenu des contacts téléphoniques avec les parents de Madeleine, officiellement jusqu’au moment ou ils ont été mis en examen par les autorités portugaises.

Déjà cette semaine, Paulo Rebelo, le nouveau responsable de l'équipe de la Police Judiciaire qui investigue la disparition de Madeleine McCann, à envoie une lettre à la police de Leicester, demandant plus de coopération et précisant qu'il est nécessaire, pour que l’enquête avance, de procéder rapidement à un nouveaux interrogatoire des amis des McCann.
 

A voir aussi:  Dans l'ombre des McCan et The McCann look for "more powerfull backers" and appeal to Gordon Brown

Duarte Levy (Birmingham) & Paulo Reis (Lisboa)