Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

12/10/2008

Maddie : encore des enquêteurs privés écartés des recherches

d0e951495c235db4a234db77b0c1690c.jpgClarence Mitchell, porte-parole des McCann, a confirmé hier soir que la société américaine Oakley International n’était pas au service du couple depuis fin aout, et la fin de leur contrat de six mois.

L’information n’est pas nouvelle, mais le porte-parole de Kate et Gerry McCann s’était refusé, dans un premier temps, à admettre que le manque de résultats et le montant des factures ont pu amener le millionnaire Brian Kennedy à mettre fin au contrat.

Selon les mêmes informations, après le premier mois de travail, pourtant sans aucun résultat visible, l’agence Oakley de l’ancien officier britannique Henri Exton aurait exigé le payement d’une facture de plus de 50.000 €.

Les informations à propos des prétendues recherches et investigations privées, lancés par le couple McCann, ont quitté les pages des quotidiens britanniques depuis que le Ministère Public portugais à décidé de mettre l’enquête à la disparition de Madeleine McCann en attente de meilleure preuve, ce qu’à pu, techniquement, libérer Kate et Gerry McCann de leur statut d’arguidos (suspects).

Madeleine McCann, alors âgé de trois ans, à disparue de l’appartement de vacances occupé par ses parents dans un complexe appartenant au britannique Mark Warner situé dans le village portugais de Praia da Luz. Malgré d’intenses investigations conduites par le Département d’Investigation Criminelle (DIC) de la Police Judiciaire (PJ) à Portimão, sous la coordination de Gonçalo Amaral, le corps de la petite britannique n’a jamais été retrouvé et les enquêteurs ont été empêchés de poursuivre leur travail.

18/07/2008

“El Corte Inglês” de l’affaire McCann

786c477c56f2a0ccd1daec88eadeecf1.jpg“Maddie la Vérité du Mensonge,” le livre avec lequel l’ancien coordinateur du Département d’Investigation Criminelle (DIC) de Portimão de la Police Judiciaire (PJ), Gonçalo Amaral, révèle les détails de l’enquête à la disparition de Madeleine McCann, sera présenté mercredi prochain chez “El Corte Inglês”, à Lisbonne, endroit ce que, par hasard ou ironie, se traduit en français par “la coupe anglaise.”

Édité initialement en portugais chez “Guerra e Paz”, le livre de Gonçalo Amaral sera présenté par un ancien Directeur national de la PJ, Dr. Marques Vidal, avant d’être disponible à la vente au public le jour suivant.

Plusieurs informations contenues dans le livre, révélées dernièrement par un quotidien portugais, ont provoqué l’inquiétude des autorités britanniques, liées directement à l’avance de l’enquête, provocant la tenue d’une réunion de crise et l’envoi au Portugal d’une délégation de la police britannique.